Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2021

Kate, 30 ans, ministre des Finances et chrétienne affichée

_118602960_067166988.jpg

La nouvelle ministre des Finances du gouvernement SNP d'Edimbourg, Kate Forbes [à gauche sur la photo avec Nicola Sturgeon], est une protestante fondamentaliste dans le style le plus écossais. Le ministre de la Justice étant quant à lui LGBTQI, on voit que le SNP pratique une version plus ouverte du "en même temps" :


unnamed.jpgMinistre des Finances du gouvernement indépendantiste écossais, Kate Forbes a 30 ans. Cette militante du Scottish national party déclare le 24 avril à la BBC : "Pour être franche, je crois en la personne de Jésus-Christ. Je crois qu'il est mort pour moi, qu'il m'a sauvée et que mon appel est de le servir, de l'aimer et de servir et d'aimer mon prochain de tout mon cœur, toute mon âme, toute ma force. C'est essentiel à mon être. La politique passera, je suis une personne avant d'être une femme politique, et cette personne continuera à croire que je suis faite à l'image de Dieu." Cette profession de foi – inhabituelle de la part d’un ministre dans l’Europe de 2021 – semble prouver que le gouvernement SNP n’est pas woke, même si son ministre de la Justice sacrifie, lui, aux dogmes LGBTQI... Voilà une version du “en-même-temps” plus ouverte que celle de M. Macron.

Kate Forbes est une quintessence d’identité écossaise. Protestante membre de la Free Church of Scotland (scission évangélique de la Church of Scotland dans les années 1840), fille de missionnaires élevée en Inde, puis dans une école gaélique d’Ecosse avant le lycée et les universités, engagée très tôt au SNP, députée des Highlands (Skye-Lochaber-Badenoch), elle anime l’intergroupe parlementaire pour le gaélique et prononce des discours dans cette langue…

Chrétienne convaincue, elle saisit le gouvernement en mai 2018 pour que les enfants puissent pratiquer leur religion à l’école sans être l’objet de moqueries. Un mois plus tard, la Première ministre d’Ecosse, Nicola Sturgeon, lui confie pour la première fois le portefeuille des Finances : aucune femme n’avait détenu ce poste auparavant. Le 6 mai 2021, elle est réélue députée avec une majorité en forte progression.

Notons que la Free Church of Scotland, à laquelle appartient Kate Forbes, est d’un strict fondamentalisme biblique, interdit toute activité dominicale autre que d’aller au temple chanter des hymnes, refuse le mariage gay et prône une limitation drastique des avortements. Mais la ministre souligne que sa foi personnelle ne l’empêche pas de veiller à représenter tous ses électeurs quelles que soient leurs croyances.

Kate Forbes est pressentie comme successeure éventuelle de Nicola Sturgeon. Chrétienne affichée, sera-t-elle la première cheffe du gouvernement d’une Ecosse indépendante ? Elle peut alors s’attendre aux mépris de la classe politique continentale, lorsqu’elle viendra à Bruxelles sceller le retour d’Edimbourg dans l’Union européenne…

 

 

192282138_10225741213582193_1217637195319787783_n.jpg

 

19:31 Publié dans Ecosse | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : ecosse

Commentaires

SANCHEZ v/ FORBES

> Mme Forbes aurait sans doute quelque difficulté à discuter sereinement avec Pedro Sanchez, non seulement d'un point de vue chrétien, mais également du fait du problème catalan : Madrid mettrait probablement son veto à l'entrée d'une Écosse indépendante comme vingt-huitième membre de l'Union européenne.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 28/05/2021

BOLD KATE

> Il faut un très grand courage pour conduire le combat de l'indépendance nationale, Kate Forbes semble en être dotée, grâce à Dieu !
______

Écrit par : Denis / | 28/05/2021

S.N.P., CHRISTIANISME, LGTBQI+

> Peut-être plus préciser que le contraste que vous constatez entre cette personne et le ministre des Finances ne repose pas sur le fait que la dernière soit homosexuelle ou autre, ce qui relève de sa vie privée, mais sur son appartenance aux mouvements LGBTQI qui sont revendicatifs et dont les revendications et c'est leur droit de les exprimer) contradictoires avec la foi chrétienne affichée, (et c'est son droit) de K Forbes.
La forte tendance des association LGBTQI à prétendre représenter toutes les personnes non hétérosexuelles rend nécessaire, je pense, cette précision.
Qu'on n'accuse pas ce blog de ce qu'il n'est pas.

EL


[ PP à EL :

– Ce blog fut tellement virupéré par la droite qu'être vitupéré par le LGBT nous ferait, en quelque sorte, des vacances.

– Le ministre de la Justice (nationaliste écossais d'origine pakistanaise) n'est pas une femme, et rien ne dit qu'il soit homosexuel ! Il existe de nombreux cas de personnages politiques adhérant conceptuellement à l'idéologie LGTQI+ sans la pratiquer eux-mêmes. (Quel est l'inclusif dégenré de "eux" ?)

– Les sites d'extrême droite ne parlent (et avec une haine très chrétienne) que du ministre de la Justice. Jamais de la ministre des Finances. Ça leur permet de poser le sophisme : "L'UE est immigrationniste, les Ecossais sont pour l'UE, donc les Ecossais sont immigrationnistes". Le drame aujourd'hui c'est que l'internet a doté les imbéciles d'un haut-parleur. ]

réponse au commentaire

Écrit par : E Levavasseur / | 28/05/2021

DE QUOI S'AGIT-IL

> Vitupéré ? C'est le premier degré de l'hostilité. C'est gentillet. D'autres, plus dissidents, sont agressés physiquement, menacés, injuriés, poursuivis en justice voire emprisonnés. Il y a de la marge...

TM

[ PP à TM :

– Précisément. Mais vous vous méprenez en croyant que je puisse me plaindre d'une attaque. La controverse (avec invectives à recevoir) est un sport de combat qui m'apporte de grandes satisfactions.
ps – Qu'appelez-vous "plus dissidents" ? Si c'est une allusion à des positions étrangères aux miennes (ce que je pressens !), la comparaison ne tient pas... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Thomas Mousset / | 28/05/2021

> Elleux (sans rire)
______

Écrit par : E Levavasseur / | 29/05/2021

LE PARADOXE CELTE

> Il y a eu une longue amitié historique entre l'Ecosse et la France. Il serait réjouissant de la voir retrouver son indépendance. Mais pourquoi l'aliéner ensuite par un enfermement dans l'UE ?

PFH


[ PP à PFH Le fait est là : pour les "peuples premiers" des Iles britanniques (Ecossais et Irlandais) qui ont longuement subi la férule coloniale de Londres, c'est elle qui est l'enfermement... et l'UE, par contraste, une ouverture. Ce "paradoxe celte" est un point de vue spécial, hérité de siècles d'oppression cynique – et en réaction contre celle-ci. Il ne peut être partagé par des souverainistes français, mais il doit être discerné. ]

réponse au commentaire

Écrit par : PF Huet / | 30/05/2021

PARAODXES

> Le paradoxe n'est pas seulement celte. Il est absolument moteur en Pologne, pour des raisons similaires, face à la Russie.
La Pologne (que je connais assez bien), s'est considérée comme un rempart de l'occident chrétien contre les barbaries de l'Est: bataille de Legnica en 1241, face aux Mongols, bataille de Vienne en 1683 face aux Turcs, victoire éblouissante de Piłsudski le 15 août 1920, face à l'armée rouge et rôle de Jean-Paul II dans l'ébranlement du bloc soviétique.
Cela les fait regarder le catholicisme polonais comme l'avant-garde dans une Europe dont il perçoivent mal la dérive de sa civilisation, alors qu'il apparaît que l'occidentalisation économique menée tambour battant est en train de déstructurer la société et que l'Eglise présente des symptômes inquiétants.
______

Écrit par : PF Huet / | 02/06/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.