Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2021

Justice: l'incroyable affaire de Perpignan

ladyjustice-696x309.png

Un trafiquant de drogue néerlandais, arrivant d'Espagne, arrêté en flagrant délit mais relâché par le juge pour "absence d'interprète" ! Mon éditorial à RCF :


<< Une petite histoire vient d’arriver. Il y a quelques jours, le tribunal de Perpignan devait juger en comparution immédiate un trafiquant arrêté avec 14 kilos de drogue cachés dans sa Mercedes. L’homme était Néerlandais. Il revenait d’Espagne. Il avait tenté de persuader les douaniers français qu’il avait acheté la voiture d’occasion et que la drogue avait dû être oubliée dedans par le vendeur. Les douaniers avaient souri et l’avaient déféré aux juges... Alors il s’est passé ceci : l’avocat du Néerlandais, constatant l’absence d’interprète à l’audience, a proclamé que dans ces conditions le procès ne pouvait être équitable. Il a donc exigé la remise en liberté de son client. Et le juge a obtempéré – au lieu de trouver un interprète auprès du consulat néerlandais de Perpignan, dont c’est le métier ; pourtant le consulat est ouvert de 8 h à midi et de 14 h à 18 h, et son téléphone se trouve en trois clics sur internet.

Voilà donc notre trafiquant remis en liberté. On imagine qu’il a regagné vite fait Rotterdam où il a dû expliquer qu’il revenait sans la marchandise : ce qui n’a pas dû être apprécié, mais c’est une autre histoire. Et la libération imméritée du trafiquant de drogue n’a pas dû soulever d’émotion aux Pays-Bas, où le droit pénal s’honore du concept intraduisible de “gedoogbeleid” : ce qui veut dire, en gros, qu’une chose peut être à la fois interdite et tolérée.

Rien à voir donc avec la loi française, qui ne tolère pas l’intolérable, mais qui se heurte parfois à d’étranges obstacles. D'où la question que tout le monde se pose : comment et pourquoi le tribunal de Perpignan est-il hors d’état de trouver un interprète quand le besoin urgent s’en fait sentir ? Si c’est par incapacité de le rémunérer, on touche là aux inconvénients de l’austérité budgétaire, et il en sera sans doute question lors des élections.

Mais que les problèmes soient budgétaires à la française, ou philosophiques à la hollandaise, le résultat dans les deux cas profite au trafiquant. Ce rapprochement judiciaire franco-néerlandais contribuera sans doute à la construction européenne...  >>

 

https://rcf.fr/la-matinale/le-convoyeur-de-drogue-relache-perpignan

 

 

logo.png

 

 

10:04 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : justice, drogue

Commentaires

LA FLEMME

> Il y a une autre cause possible: la flemme du juge ou d'autres fonctionnaires. Pour connaître un peu le milieu de la justice, il y en a qui vraiment ne sont pas de bourreaux de travail, sans craindre beaucoup de sanctions disciplinaires. La justice agit, en principe, "au nom du peuple français"...La bonne blague !
______

Écrit par : B.H. / | 17/05/2021

CAS MULTIPLES

> Ses commanditaires seront sans doute moins laxistes que la Justice française…
Les cas de ce genre sont multiples, beaucoup de procédures étant annulées à cause d'un vice de forme mineur. On constate que tous ces cas étant connus et répétitifs depuis des dizaines d'années, rien, absolument rien, n'a été fait pour corriger ces procédures viciées. Aucune réforme de fond sérieuse n'a été lancée, et visiblement aucune ne le sera.
Cet abandon du peuple, car il n'y a pas d'autres mots, n'a rien à voir avec Bruxelles, mais tout avec des causes purement françaises, dont j'avoue ne pas toutes les comprendre...
______

Écrit par : BCM / | 17/05/2021

CONSULATS

> Il y a quand même un consulat des Pays-Bas à Montpellier, soit un peu moins de deux heures en train TER, 1h30 par autoroute.
Et lors de l'interpellation, les Douanes françaises avaient, elles, su trouver un interprète:
Joli coup de la part de l'avocat de la défense au final, dirons-nous d'un raclement de gorge...

NB: pour un hors-sujet -et bien qu'il s'agisse d'une affaire de cannabis- ce 11 mai l'on commémorait les quarante ans de la mort de Bob Marley, éminemment tiers-mondiste et chrétien, les t-shirts et les drapeaux à son effigie concurrencent toujours en nombre ceux du trouble et équivoque Che Guevarra.

Qu'il repose en paix, prions pour que son impact perdure, pas seulement sur le plan musical, ni sur celui des extensions capillaires tubulaires -et encore moins sur la mode des joints de taille gigantesque: mais plutôt que demeure sa parole d'espérance et de fraternité.

Aventin


[ PP à Avetin – Il y a même un consulat à Perpignan ! On le trouve sur internet en dix secondes. Avec les coordonnées et les heures d'ouverture. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Aventin / | 17/05/2021

DOUANE VOLANTE

> C'est cela, l'Europe Schengen et l'absence de douanes classiques, remplacées par la douane volante. Je me souviens qu'empruntant naguère le TER Nancy-Thionville ou le rapide Bruxelles-Coire, les patrouilles policières y étaient quotidiennes : Maastricht est très proche de la Lorraine et du Luxembourg...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 19/05/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.