Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2021

"Devenir chrétien ne dépend d'aucune tradition terrestre”

homme_louange_dans_la_lumiere.jpg__770x433_q85_crop_subsampling-2_upscale.jpg

Souvent oublié au cours des siècles, cet enseignement des Actes des apôtres (première lecture de ce 6e dimanche de Pâques) commenté par Hans Urs von Balthasar :


 

Actes 10 : les païens reçoivent l’Esprit

<< La grâce de devenir et d’être chrétien ne dépend d’aucune tradition purement terrestre ou ecclésiale : c’est toujours un don de Dieu qui est impartial (Actes 10,34) et à qui est agréable, “en toute nation, celui qui Le craint et pratique la justice”. C’est ce que montre la première lecture, dans laquelle l’Esprit Saint est conféré au centurion païen et à sa maison avant même qu’il soit baptisé. L’Eglise, ici représentée par Pierre, obéit à Dieu lorsqu’elle reconnaît ce choix divin et qu’elle reçoit sacramentellement ces élus. La liberté de Dieu, même vis-à-vis de toute institution expressément fondée par le Christ, est inculquée à Pierre à la fin de l’évangile de Jean (21,22) : “Si je veux que… (…), que t’importe ? Toi, suis-moi.” L’Eglise ne peut pas s’attribuer les dimensions du Royaume de Dieu, même si, essentiellement missionnaire, elle doit s’efforcer de gagner tous les hommes, pour lesquels le Christ est mort et ressuscité. L’amour surnaturel peut être parfaitement présent hors de l’Eglise ; mais c’est certainement aussi cet amour qui pousse le centurion Corneille à entrer dans l’Eglise, où – comme le montre la deuxième lecture, l’amour de Dieu trinitaire se trouve au centre. >>

 

 

 

sunset.jpg

Commentaires

FOI, TRADITIONS, STRUCTURES TERRESTRES

> Balthasar veut sans doute dire ici que lorsqu'on croit, c'est un don de Dieu. On est donc loin de ce qu'on appelle la "foi du charbonnier". Là où la Tradition joue un rôle, c'est dans l'objet de la foi. Par exemple, le Christ connaissait admirablement bien les Ecritures, qui est le terreau de la foi. Une fois que l'on croit, on ne peut faire l'économie de tout l'édifice qui se reconstitue alors : la société, le monde, le cosmos. "Etranger que je suis ici-bas, ne me cache pas tes commandements", dit le psaume. Il y a donc le coup de pouce originel de l'Esprit, dans celui qui se tourne vers Dieu. Après, on peut selon moi admettre un système anthropologique, par exemple comme celui de René Girard. On cherche à connaître, sous la Lumière divine, le mystère des "choses cachées depuis la fondation du monde". La compréhension à travers la foi y aide, selon la grandeur de cette foi. En tout cas, j'aimerais lire ce passage de Baltasar en entier, car ce simple extrait reste obscur, du moins incomplet, même s'il avance une chose irréfutable.

Bégand


[ PP à Bégand – Balthasar ne dit pas que la foi na aucun lien avec des structures terrestres : il dit qu'elle n'en DÉPEND pas comme le voudraient les identitaires.
Le christianisme catholique n'est pas en train de disparaître de la surface de la Terre, alors que la "France chrétienne", quant à elle, a disparu dans l'esprit de la plupart des Français d'aujourd'hui... (sauf ceux qui se disent "chrétiens" en toute ignorance de cause, juste pour dire qu'ils ne sont pas musulmans : ce qui n'est pas de leur part une profession de foi au Christ ressuscité !).
Par ailleurs : ce texte de Balthasar n'est pas un extrait, il est complet. C'est un bref commentaire de la première lecture. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Bégand / | 08/05/2021

"CATHOLICISME D'ETAT"

> Sur cette thématique, le dernier ouvrage de Jean-Marie Rouart :

https://www.lorientlejour.com/article/1260651/jean-marie-rouart-le-catholicisme-a-modele-la-france-.html

https://www.bvoltaire.fr/livre-ce-pays-des-hommes-sans-dieu-de-jean-marie-rouart/

Restaurer un catholicisme d'Etat : option difficilement défendable, surtout au vu de l'état moral et spirituel de la majeure partie de la population française. Ceci dit, j'ose imaginer que le propos de M. Rouart est plus nuancé que ce qui ressort de la recension de 'Boulevard Voltaire'...

Feld


[ PP à Feld – Lier le "catholicisme" à la forme ou la couleur d'un gouvernement temporel, est une illusion doublée d'une hérésie. Or c'est le fonds de sauce de toutes les formes d'ultradroite catho. Cf le titre d'un pèlerinage de Chartres d'il y a trente ans: "La chrétienté nous sauvera"... (ah bon ? ce n'est pas le Christ qui sauve ?). ]

réponse au commentaire

Écrit par : Feld / | 09/05/2021

COSMOS

> Il y a quelques jours, j'écoutais assez éberlué l'ancien directeur du Renseignement à la DGSE, Alain Juillet, évoquer le phénomène OVNI qui selon lui "échappe à la dimension terrestre". La multiplication des observations d'objets qui défient les lois de la physique ainsi que la reconnaissance progressive du phénomène par les autorités américaines, comme si elles préparaient le terrain à une annonce de grande ampleur, laissent ouverte une hypothèse, celle de l'existence d'autres mondes, éventuellement peuplés d'êtres intelligents.
Si telle annonce devait être faite un jour, à plus ou moins courte échéance, qu'en serait-il au plan de notre foi ? Le commentaire de Balthasar pourra sans doute nous aider à y voir plus clair : la foi en Dieu ne dépend effectivement pas des structures et traditions terrestres. Le cosmos tout entier est Création ; les êtres intelligents exogènes, s'ils existent, seraient tout autant partie de cette même Création, à l'image de ces païens devenus temples de l'Esprit avant même leur baptême. Le Dieu trinitaire se situe hors du temps et de l'espace ; sa réalité, surnaturelle, est en cela effectivement détachée de la volonté d'institutions terrestres qui, comme l'Église, peuvent et doivent constituer un guide sûr à notre foi, mais ne sauraient se substituer à la volonté divine.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 09/05/2021

CRITIQUER VATICAN II EST ABSURDE

> Jean-Marie Rouart (merci des liens sur lui) est un esprit très remarquable, mais caractéristique, du fait de sa génération, de certains catholiques qui critiquent Vatican II, comme si le concile était à l'origine du déclin de la religion en Europe, notamment. J'analyse pour ma part les choses autrement : il me semble que Vatican II a sauvé ce qui pouvait l'être du catholicisme. Il a donc eu un effet bénéfique. La déchristianisation aurait été pire sans lui. Je dirais aux nostalgiques de la messe en latin, et à M. Rouart en particulier : elle est désormais autorisée par l'Eglise, grâce à Benoît XVI. Aujourd'hui, le croyant qui veut pratiquer à le choix. Je me suis mis il y a peu à la messe dite en "la forme extraordinaire". Habitant en province, cela m'a néanmoins été facile. Chaque jour de la semaine, sauf le lundi, il y a une messe en latin, et le dimanche une grand-messe chantée, avec des orgues et un choeur. Un seul abbé s'en occupe, mais il est très bon, parfaitement efficace sur les questions liturgiques. Bref, qu'on arrête de nous rebattre les oreilles avec Vatican II. M. Rouart, que par ailleurs j'admire beaucoup, a-t-il lu les constitutions du concile ? Moi, je les ai lues avec ravissement. En aucune façon, Vatican II n'a pu porter atteinte à la religion ou à quoi que ce soit. Au contraire ! J'ajoute, de manière plus personnelle, que, sans Vatican II, je ne serais pas revenu vers la foi catholique et la pratique religieuse, il y a dix ans. Cher M. de Plunkett, n'hésitez pas vous-même à insister sur la grandeur de Vatican II ! J'entends trop de critiques faciles par ceux-là mêmes qui n'en mesurent pas la grandeur.

Bégand


[ PP à Bégand – Si Jean-Marie Rouart, que j'aime bien, est réellement nostalgique de la liturgie ancienne, ça a dû lui venir avec l'habit vert.
Mais il y a trente ans à New York, pendant un culte afro-américain particulièrement syncopé et happy-clappy, je l'entends encore me dire : "C'est tout de même plus vivant que la messe..." ]
______

Écrit par : Bégand / | 10/05/2021

@ Philippe de Visieux

> Dans la seule voie lactée, notre galaxie, il y aurait 300 millions de planètes similaires à la terre, habitables. Et des galaxies, selon les dernières estimations, il s'en trouverait... 2000 milliards dans l'univers ! Tout cela pour dire que la probabilité que nous y soyons seuls est proche de zéro.
A mon sens, la découverte de nouvelles "races " à l'image de Dieu remettrait d'autant moins notre foi en cause que.. les extraterrestres sont déjà parmi nous. Des êtres non organiques, qui n'ont même pas besoin de support matériel pour évoluer, inscrits dans leur propre temporalité (l'aevum) : les anges.
De mémoire, en envisageant cette possibilité d'autres êtres intelligents dans l'univers, saint Thomas avait estimé que, si nécessaire, le Verbe pouvait tout à fait s'incarner plusieurs fois...
______

Écrit par : Feld | 10/05/2021

à Feld :

> Il y a encore dix ans, l'armée américaine haussait les épaules devant les innombrables observations, suggérant hallucinations et méprises. Cette ligne ne peut plus être tenue : lorsque des milliers de témoins à travers le monde affirment avoir vu de gigantesques triangles noirs se mouvoir sans bruit, sans émission de gaz, sans bang supersonique, sans cabine de pilotage apparente, à une vitesse invraisemblable et parfois à angle droit, il est difficile d'affirmer qu'il s'agit de nuages.
Depuis 2017, l'armée américaine reconnaît la réalité du phénomène : les OVNI existent bien, il s'agit d'une réalité, d'objets physiques qui dépassent et transgressent les lois connues de la nature.
Je me suis intéressé à la question après que mon père et ma sœur furent témoins directs de tels engins à quelques années de distance : l'un comme l'autre sont athées, scientifiques et rationalistes. Ils décrivirent des objets qui, par leur trajectoire dans le ciel, ne leur semblaient ressembler à rien de connu.
Il est une autre réalité : beaucoup d'observations d'OVNI ont été faites à proximité de sites nucléaires ou de bases militaires. Si l'origine non-terrestre ou non-humaine de ces objets devait être confirmée par l'armée américaine, cela pourrait signifier une attention particulière de ce phénomène aux dangers de l'arme atomique, dangers que ne cesse de souligner le Siège apostolique...
De ce point de vue, il ne s'agit pas de craindre les OVNI outre mesure. Si les autorités américaines devaient confirmer ou sous-entendre que nous sommes visités par une intelligence exogène, les croyants devront se souvenir que la Création est bonne car voulue par Dieu : "Dieu vit tout ce qu'Il avait fait, et que cela était bon", y compris donc d'autres mondes habités.
Plus j'étudie ces questions, plus que je réalise que l'intuition teilhardienne du Christ cosmique était juste. Le Christ est roi de l'Univers au sens propre du terme, en ce que si des dizaines d'intelligences exogènes devaient exister, elles seraient toutes orientées vers ce point Oméga qu'est le Christ, en qui tout sera réconcilié.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 12/05/2021

LE PAPE

> https://www.youtube.com/watch?v=Bo5DM8A66MA
Le Saint-Père a offert sa catéchèse du mercredi en commentaire du psaume 9B : "Tu regardes le mal et la souffrance, Tu les prends dans Ta main ; sur Toi repose le faible, c'est Toi qui viens en aide à l'orphelin".
La version anglaise fut lue par un prêtre indien. Ce n'était pas un hasard : prière pour toutes les personnes qui souffrent du covid dans le sous-continent, parfois dans des conditions sanitaires catastrophiques. Les derniers seront les premiers.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 12/05/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.