Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2021

À propos de l'"islamo-gauchisme" : une tribune lucide

is-gau.jpg

Signée d'un collectif d'universitaires autour de Gilles Denis (Lille), Françoise Longy (Strasbourg), Eric Guichard (Lyon) et Christian Gilain (Paris Sorbonne), cette tribune parue dans Libération du 24/02 critique les pressions islamo-gauchistes sans employer ce terme – et uniquement sous l'angle du sérieux de la recherche, seul point de vue capable de fonder un consensus. Bref extrait :


<<  Il nous semble utile qu’un débat public ait lieu sur les questions d’atteintes à la laïcité, à la rationalité, à la libre expression et à l’universalisme au sein de l’université, questions qui sont d’ailleurs à l’origine de la création de notre collectif 'Vigilance universités'. Il serait dommage, cependant, que cette discussion continue de se focaliser sur les aspects les plus contestables de la déclaration de la ministre. Disons d’emblée que nous n’approuvons ni son choix des expressions pour décrire le problème ni les solutions qu’elle préconise. Mais le fait qu’un problème soit mal posé ne suffit pas pour dire qu’il n’existe pas. Pour nous, deux phénomènes sont à l’œuvre à l’université. D’une part, la pression externe exercée par certains mouvements d’étudiants qui cherchent notamment à empêcher la tenue de conférences. D’autre part, la place grandissante donnée, dans certains départements de sciences humaines et sociales, à des courants de pensée “identitaristes” qui, sur une base militante, assignent les individus à une identité réductrice et simplificatrice de genre ou de race, et s’exonèrent des exigences scientifiques... >> 

Les signataires appellent à la “vigilance”, à la “mesure”, et à la protection de “la liberté académique” face à “l'emprise de telle ou telle idéologie sous la forme de pseudoscience”. Opposé à l'intervention d'une ministre dans la vie intellectuelle des universités, il réserve cela (selon la tradition) à la communauté des universitaires eux-mêmes : “l'enjeu est grave, il s'agit de la place du débat rationnel dans l'université et dans la société tout entière.”

Cette position sera qualifiée d'insuffisante et d'évasive par les ultras. Mais elle est la seule qui puisse susciter un consensus des chercheurs par delà leurs opinions respectives – alors qu'une effraction de l'Université par la "bêtise politicienne", comme dit Natacha Polony (notre note d'hier), provoquerait la réaction hostile des universitaires. Ce qui enchanterait les islamistes et leurs compagnons de route... Faire le jeu de l'ennemi n'est jamais intelligent.

 

 

25f9c1066090c2cfc95ede1724322a54.jpg

 

20:11 Publié dans Idées | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : islamo-gauchisme

Commentaires

SEUL TERRAIN

> Vu l'affaissement de l'esprit civique aujourd'hui, résultat de trente ans de démagogie-marketing individualiste libérale, inutile d'attendre de l'opinion lettrée une réaction de bonne santé face à l'imposture "décoloniale". Le seul terrain possible est comme vous dites le sérieux de la recherche universitaire, mis à mal par le délire idéologique actuel. La tribune du collectif est donc bien venue.
______

Écrit par : Matteo Durupt / | 27/02/2021

SUR L.C.I.

> Un autre débat intéressant en deux parties :
« Islamo-gauchisme » : fantasme ou réalité ?
Face à la polémique provoquée par les propos de Frédérique Vidal, « Le Point des idées », diffusée sur LCI, ouvre le débat sur la notion d'« islamo-gauchisme ».
https://www.lepoint.fr/societe/islamo-gauchisme-fantasme-ou-realite-27-02-2021-2415656_23.php
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 27/02/2021

DÉBAT

> Deo et débats sur KTO
avec Natalia Trouiller, Paul Piccarreta, Jean-Louis Schlegel, Guillaume de Prémare et Faraj-Benoît Camurat :
https://www.ktotv.com/video/00348051/deo-et-debats-du-jeudi-25-fevrier-2021
https://youtu.be/iOxCF4ZZyLs
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 27/02/2021

OBSCURANTISME

> Renversement de situation en Belgique (la gauche médiatique): le "nouvel obscurantisme" est celui qui désigne l'islamo-gauchisme qui de toute façon n'EXISTE PAS. L'éditorialiste Laurent de Sutter dans l'émission 'Dans quel monde on vit', en radio: https://www.rtbf.be/auvio/detail_dans-quel-monde-on-vit?id=2740558
La guerre c'est la paix. La liberté c'est l'esclavage. L'ignorance c'est la force. (G. Orwell-1984)
______

Écrit par : Raphaël R. / | 27/02/2021

BIDEN

> Je me trompe peut-être, mais il me semble que l'attitude de Biden est de même nature, même si pas islamo-gauchiste.
Il annonce des aides pour les agriculteurs et restaurateurs en difficulté, mais seulement s'ils sont noirs, amérindiens ou latino-américains (ou femmes, dans la restauration).

B.


[ PP à B. – Est-ce comparable, puisque l'islamisme n'est pas en cause ? C'est sur lui que porte le débat, non sur les minorités à intégrer... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Bernadette / | 01/03/2021

LES SONGE-CREUX TROTSKISTES

> C'est que j'ai l'impression que les gauchistes considèrent les islamistes comme une minorité à intégrer, s'imaginant que leurs violences viennent d'une non-intégration, de même qu'ils ont toujours considéré que ceux qui "tournaient mal", c'était parce qu'ils étaient rejetés par la société.

B.

[ PP à B. – C'est un peu différent. En fait ces athéistes de choc se f... de l'islam-religion. Ce qui les intéresse, ce sont les immigrés en tant que tels, comme "nouveau prolétariat" susceptible de devenir "révolutionnaire" au sens de la philosophie marxienne. Cette théorie a été conçue dans les mouvements trotskistes des années 1970 ; elle menait à faire mine de soutenir l'islam en tant que "culture des exploités", mais ce n'était (dans la théorie trotskiste) qu'un stade provisoire du processus révolutionnaire.
Ce que les théoriciens ne voyaient pas, c'est que la violence illimitée des islamistes crée dans cette fausse alliance une contradiction de fond et un rapport de force défavorable aux athéistes, qui seraient éliminés direct en cas de victoire "islamo-gauchiste". Comme disait le regretté maréchal Staline : Trotski n'est qu'un songe-creux.
Reste un problème : l'utopie troskiste des années 70 a créé le fond d'écran mental sur lequel évoluent une grande partie de nos "élites" actuelles : politiique, pub et médias. Qui restent conditionnés comme Woody Allen dans 'The Curse of the Jade Scorpion'.
"Madagascar !"...
______

Écrit par : Bernadette / | 01/03/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.