Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2021

Sanofi : vaccins en panne mais affaires d'or

 Vaccin-plan-social-ca-cloche-chez-Sanofi-1801-535378.jpg

L'attitude du groupe pharmaceutique (très apprécié de l'Elysée) illustre lourdement l'ère macronienne et la financiarisation :


Le gouvernement français et Bruxelles avaient précommandé à Sanofi 300 millions de doses de vaccins. Mais les vaccins Sanofi ne sont pas près de voir le jour. Pourquoi ? Peut-être parce que, depuis 2010, le groupe a supprimé la moitié des postes dans ses services de recherche – son centre vital – et s'apprête encore à en supprimer mille... Et il va encore aggraver son décrochage en vendant sa participation au laboratoire US Regeneron, alors que ce type d'alliance est une nécessité : c'est grâce à son association avec la firme allemande BioNtech que Pfizer est arrivé premier, lui, dans la course au vaccin. Par ailleurs Sanofi n'a plus que trois laboratoires en France alors qu'il en comptait onze ; Sanofi a abandonné les traitements non bankables : cardiologie, antibiotiques, neurologie, diabète. Etc.

Si Sanofi est en berne dans son métier réel, il pavoise sur le plan financier ! Hier 5 février, il annonçait un bénéfice net de 12,3 milliards d'euros : 338,4%, grâce essentiellement à la vente des actions Regeneron. D'où 4 milliards d'euros  pour les actionnaires, chiffre en progression par rapport à 2019. Sanofi, déjà n° 2 (derrière Total) des groupes du CAC40 ayant distribué le plus de dividendes entre 2009 et 2018, triomphe sur le plan financier faute de le faire sur le plan médical. Stade suprême de l'ultralibéralisme, l'économie financière se développe au dépens de l'économie réelle.

Quant au président de Sanofi, auparavant président de Rexel, de Weinberg Capital Partners et d'Accor, ami de longue date de M. Macron, il a été fait commandeur de la Légion d'honneur le 1er janvier 2020.

 

 

sanofi_plan_social_licenciement_juillet.jpg

 

Commentaires

FINANCIERS ET GOUVERNANTS

> Nous restons dramatiquement confrontés au ‘Tout-vaccin’, comme si la vaccination était la seule façon de soigner les gens. La biotechnologie toute nouvelle, toute belle – et tant pis si elle transgresse des principes de précaution élémentaires (le soupçon reste de mise sur les ‘messages’ délivrés par l'ARN messager) – bref, la ‘Technique’ avec un grand T écrase le savoir-faire médical ; et c'est ainsi qu'avec la bénédiction des labos cotés en Bourse, des nuées de ‘Docteurs’ pseudo-sachants ont envahi les médias au détriment des véritables soignants, soucieux, eux, de guérir leurs patients, et qui se sont vu contester la moindre de leurs prescriptions…
Pour ma part, j'ai quelques médecins dans ma famille, qui n'ont pas l'habitude de se cacher derrière leur petit-doigt, qui assument leurs prescriptions, bref qui soignent, si ce mot a encore un sens pour les capitalistes qui gèrent cette crise sanitaire. Si je tombe malade du Covid-19, je me tournerai d'abord vers eux.
Au reste, face au cynisme des financiers et des gouvernants, et contre la ‘savante ignorance’ des plateaux télé, je propose l'exercice suivant : l'inclusion, dans notre vocabulaire, des jurons qui suivent… Vous verrez, cher PP, ça défoule !
– "Assssstraa ZeneKKKa ??
– Ach ! Pffffizer, complètement Biotescke… ??
– Spoot'nique ??…
– Çaah Nofi !!…
______

Écrit par : Denis / | 06/02/2021

LA FINANCE-REINE

> Ce que vous rapportez illustre hélas la financiarisation généralisée de l'économie : cela concerne de nombreuses entreprises qui n'ont pour seul objectif qu'une introduction en bourse. La finance-reine conduit une entreprise comme la SNCF à faire rouler de plus en plus d'autocars alors qu'elle est censée transporter personnes et marchandises sur les rails.
Toujours dans le domaine financier, un mot à propos de la conférence de presse de Mme Lagarde, hier à Francfort : déception devant le "nein" catégorique opposé par la banquière centrale à la proposition de centaines d'économistes (dont le P. Giraud) en faveur d'une annulation de la dette covid détenue par la BCE : annuler la dette serait selon elle « une violation du traité européen qui interdit strictement le financement monétaire des États ». L'ordolibéralisme à l'allemande a de beaux jours devant lui !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 08/02/2021

VACCINS

> Faut-il rappeler à Denis qu'il vaut mieux prévenir que guérir et que les vaccins ont fait disparaître bon nombre de maladies épouvantables sur la surface de la terre !
Les lobbys antivaccins qui font tant de mal sont du reste une spécialité de nantis.
Pour ce qui concerne la Covid-19, en l'absence de traitement efficace (hormis la réanimation dans les formes graves), la vaccination est pour le moment, avec les mesures sanitaires, le seul moyen d'enrayer l'épidémie.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 10/02/2021

@ Michel de Guibert

> Je témoigne simplement du fait que mes proches médecins sont plus proches de Didier Raoult, dans l'esprit, que des docteurs stipendiés par les labos que nous servent la plupart des médias. Il est vrai qu'ils sont d'autant plus désireux de soigner en vérité leurs patients que certains d'entre eux sont atteints de maladies auto-immunes, pathologies résultant d'un retournement du système immunitaire contre les cellules de l'organisme, phénomène que la science peine à expliquer mais dans lequel sont incriminées de plus en plus la pollution environnementale et celle offerte par ces vaccins contenant des adjuvants ou des conservateurs à base de métaux toxiques comme l’hydroxyde d’aluminium (diphtérie/tétanos/polio ; hépatites A et B, entre autres "maladies épouvantables", comme vous dites) ou l’éthylmercure (vaccins contre la grippe).
______

Écrit par : Denis / | 11/02/2021

Après avoir beaucoup lu sur les vaccins (en dehors du COVID où il me parait trop tôt pour avoir du recul), quelques réflexions :
- la division SIMPLISTE "pro-vaccins" et "anti-vaccins" n'est-elle pas en elle même stérile et néfaste ?
- Tellement sans dialogue et sans nuances, que c'est un positionnement plus IDEOLOGIQUE des deux côtés, que scientifique !
- Ne serait-ce pas comme se positionner, de la même manière, pour, ou contre, une famille ENTIERE de médicaments, sans aucun discernement ou nuance ? Quelque soit la molécule, les excipients, la fiabilité du mode de production, l'état de santé du patient etc etc.. ?
Simplement parce que la maladie pouvant parfois être terrible et les effets secondaires forcément négligeable, cela ne vaut pas la peine de s'en assurer par des études plus fine ?
- Je me souviens d'un directeur de CPAM départemental du sud-ouest qui avait fait réaliser une étude sur le vaccins contre la grippe. L'étude était très concrète : morbidité des personnes âgées vaccinées contre morbidité des personnes âgées non-vaccinées. Ce n'est pas parfait, mais n'est-ce pas un minimum pour y voir plus clair ?
Peut-être qu'il faudrait simplement continuer ce type d'étude ?? Et en profiter aussi pour comparer différentes marques de vaccins, les adjuvants etc
(plutôt que de considérer que par principe, pour tous les vaccins homologués, le rapport bénéfice/risque est tellement certain qu'il ne vaut même pas la peine de s'en assurer un minimum.)
Par exemple :
- pour le vaccin contre la grippe A (H1N1) :
est-ce qu'on sait finalement quelle a été la morbidité des personnes vaccinées contre celles non vaccinées ? et de leur entourage ? Les femmes enceintes vaccinées et non-vaccinées : quelle morbidité, quel taux de fausse-couche etc ?
Voilà, ce serait juste quelques pistes concrètes pour y voir plus clair.
- Ce serait aussi plus rassurant d'avoir un ministère de la santé et un ordre des médecins (désolée) qui ne fasse pas que répéter les arguments (commerciaux !) des laboratoires sur les vaccins (à l'identique !) sans aucune prise de recul.
Sinon c'est un peu comme s'il fallait croire systématiquement tout ce que dit la FNSEA ou les arguments de l'agro-industrie, parce que forcément ils s'appuient sur des études, donc c'est scientifiquement certain.
- Et utiliser les études vétérinaires sur les vaccins. C'est une vraie source d'information. Y'a t-il oui ou non des sarcomes sur le lieu d'injection, qui empêchent la viande d'être comestible à cet endroit ? Avec quels vaccins ? quels adjuvants ? etc etc.

Ce ne sont que des réflexions en cheminement, tout commentaire constructif est le bienvenu !
(svp en dehors du manichéisme tout pro ou tout anti-vaccin).
En particulier je suis intéressée pour trouver un ouvrage papier, solidement documenté, qui argumente de manière étayée et scientifique en faveur des vaccins pour le grand-public, car je n'arrive pas à en trouver.
______

Écrit par : Isabelle Meyer / | 11/02/2021

"CONCRETS"

> Soyons concrets : est-il "idéologique" et "manichéen" de vouloir être vacciné contre les formes graves du Covid 19, alors qu'il n'existe encore aucun traitement contre cette maladie en elle-même ?
– N'est-il pas un peu rapide et systématique de récuser les évaluations scientifiques des vaccins ? (je parle des évaluations par d'autres autorités que les laboratoires producteurs)
– Quant au fait de comparer l’efficacité des divers vaccins, on ne peut pas dire que ça n'a pas lieu. Ce matin même les radios commentaient les déficiences sérieuses dont on accuse le vaccin AstraZeneca.
______

Écrit par : Nicole Estrangin / | 12/02/2021

"QUAND"

> Quand cessera-t-on de projeter des fantasmes sur une catastrophe sanitaire ?
Quand arrêtera-t-on d'accuser on ne sait pas quelle conspiration, moyen de ne pas reconnaître que les pandémies viennent du productivisme économique global ? S'inventer à la place un faux adversaire, c'est une drôle de rébellion. .
______

Écrit par : Matthieu Menoux / | 12/02/2021

IDÉES REÇUES

> Mouches domestiques, pratique de la natation, piment dans la soupe, test des dix secondes sans tousser… ;=) L'OMS traque les idées reçues !
https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public/myth-busters
La page vaut surtout par la quinzaine d'occurrence qu'elle propose à propos de l'indispensable "lavage des mains"… A se demander si ce n'est pas là la meilleure prévention qui soit contre le Covid-19, pour tout un chacun… Vacciné ou pas vacciné.

Denis


[ PP à Denis – Comme, semble-t-il, dans nombre d'épidémies au cours de l'histoire ! Au XIXe siècle on appelait le choléra "la maladie des mains sales"...]

réponse au commentaire

Écrit par : Denis / | 14/02/2021

@ Nicole,

> Excusez-moi si je n'ai pas été claire. Ce qui me semble idéologique et manichéen, c'est qu'on dirait qu'en France (et ailleurs), la population se positionne soit "pour tous les vaccins", soit "contre tous les vaccins", et on ne trouve pas vraiment d'espace de dialogue, ou bien d'effort de synthèse équilibré sur ce sujet dans la littérature (?)
- Sur votre remarque "qu'il n'existe encore aucun traitement contre cette maladie en elle-même" :
N'est-ce pas curieux que depuis le tout début de l'épidémie, les médias répètent en boucle que "qu'il n'y a pas de traitement et que la seule solution sera le vaccin" ?
Qui finance cette communication ? Comment peut-on annoncer un an à l'avance qu'un vaccin va être possible (c'est loin d'être évident, cf le vaccin contre le SIDA qu'on attend toujours) et qu'aucun traitement ne fonctionnera ?
Mais si l'on prend le raisonnement à l'envers, cela devient intéressant : vu qu'il est NECESSAIRE qu'aucun traitement n'existe, pour pouvoir autoriser la procédure d'urgence de validation des vaccins, au lieu de la procédure normale, cela ne pourrait-il pas suffire à expliquer le positionnement des médias ?
- merci pour vos autres remarques que je vais étudier.
______

Écrit par : Isabelle Meyer / | 14/02/2021

LE REMDESIVIR

> Extrait de l'intéressante interview du professeur Raoult par Laurence Ferrari ce matin sur CNews :
« Le médicament qui a fait la folie et qui a fait un désastre dans la prise en charge des pays les plus riches, qui est le médicament de Gilead, le Remdesivir, est un agent mutagène, il provoque la mutation des virus et on le sait depuis trois ans », a indiqué le médecin marseillais… (vers 11mn15 : https://www.cnews.fr/emission/2021-02-15/linterview-du-pr-didier-raoult-1047524 ).
A remettre en perspective avec les enquêtes du ‘Monde’ et de ‘Marianne’ :
https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/11/27/covid-19-comment-gilead-a-vendu-son-remdesivir-a-l-europe_6061300_3244.html
https://www.marianne.net/politique/union-europeenne/remdesivir-inefficace-comment-la-commission-europeenne-sest-laissee-seduire-par-gilead
______

Écrit par : Denis / | 15/02/2021

à Denis et PP, sur le choléra

> Mzis non voyons ! les descendants des Chevaliers de la Foi vous expliqueront que le choléra de 1832 fut répandu en Provence par les Carbonari franc-maçons qui avaient empoisonné les fontaines. Même chose en gros que pour le Covid-19, répandu par les impies pour trucider le pauvre monde, comme chacun sait grâce à la nouvelle convergence rouge-brune.
______

Écrit par : Trestaillons / | 15/02/2021

@ Trestaillons

> Nos ancêtres de 1832 étaient heureux de s'en tirer avec une cholérine. Souhaitons-nous à tous, au maximum, une… “covidine” (… covideuse, covidette) ?
Un médicament est présenté comme prometteur à cet égard, pour faire baisser drastiquement la charge virale dans l'organisme du malade, il est couramment utilisé contre la gale : l'ivermectine…
Des essais seraient en cours… La justice est saisie (pour faire plier les carbonari/“carbonariens” qui nous gouvernent) :
https://reinfocovid.fr/base_documentaire/france-le-dossier-ivermectine-devant-le-conseil-detat/
https://presse.inserm.fr/livermectine-nouveau-traitement-miracle-contre-la-covid-19-vraiment/42011/
______

Écrit par : Denis / | 16/02/2021

à Denis

> Vous devriez aller chercher vos sources ailleurs que sur CNews et Raoult et remiser vos théories complotistes !
Je ne suis pas stipendié par les labos, quoi que vous en pensiez !
Vous avez partiellement raison sur deux points :
- le Remdesivir n'a pas fait la preuve de son efficacité, j'ajoute pas plus que l'hydroxychloroquine ou que l'ivermectine.
- le lavage des mains a contribué largement à la disparition de certaines épidémies, j'ajoute avec l'hygiène de l'eau et les vaccinations.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 17/02/2021

à Isabelle Meyer

> Les études sur les vaccinations sont innombrables et le rapport positif bénéfice/risque établi pour la plupart d'entre eux (c'est le cas pour tous ceux, obligatoires ou recommandés, dans le calendrier vaccinal français).
Contrairement à ce que vous croyez, on a un très grand recul sur l'efficacité et l'innocuité de ces vaccins.
Votre argument à propos de la rapidité de la mise au point de vaccins contre la covid comparé à l'absence d'un vaccin contre le VIH ne tient pas la route car le VIH pose des problèmes autrement complexes puisque ce virus prend le contrôle du système immunitaire et que les anticorps n'arrêtent pas le virus.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 17/02/2021

Michel de Guibert,

> je m'étonne de votre virulence… Je n'ai pas écrit que vous étiez vous-même stipendié par les labos, je pensais à ces médecins “pseudo-sachants” qui usent notre patience sur les chaînes d'info – et, à cet égard, vous conviendrez que l'addition de PP, de votre ami René Poujol et de vos commentaires médicaux ne suffit pas à faire une chaîne d'info, quels que soient les talents respectifs des uns et des autres.
Or donc, vous me traitez de “complotiste”, c'est pas très gentil. Je serai moins agressif à votre égard ; je pense que vous êtes simplement “conformiste” sur la question sanitaire qui nous occupe… Mais quoi qu'il en soit, je ne vous en veux pas et je me confie à vos prières.
______

Écrit par : Denis / | 17/02/2021

@ Michel de Guibert,

> Je partage avec vous votre intérêt pour les vaccins. Encore faut-il s'entendre sur ce que l'on désigne sous le terme de vaccin. L'un des contributeurs notait à juste titre que la division entre anti-vaccins et pro-vaccins était simpliste.
Je note par ailleurs avec intérêt que lors de son intervention au Forum de Davos le cardinal Turkson a évoqué l'utilisation des traitements contre la covid tout en militant pour un accès à la vaccination des pays pauvres. Ceci pour souligner que ce n'est pas les vaccins ou les traitements mais les deux ensemble. Je confirme comme Denis que des traitements existent et qu'ils sont efficaces lorsqu'ils sont pris tôt. Le problème vient à la fois de la communication désastreuse du gouvernement et des complotistes qui brouillent l'information. En matière d'information sur les vaccins je n'ai pas trouvé mieux que les explications du Dr Christian VÉLOT, généticien moléculaire à l'université Paris-Saclay et Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN https://www.youtube.com/watch?v=X--IL4EUFqA&feature=emb_logo
______

Écrit par : Anne / | 18/02/2021

@ Michel de Guibert,

> Merci pour vos réponses.
Connaissez-vous des ouvrages de la littérature qui font une synthèse documentée de ce que vous dîtes, et que vous pouvez conseiller pour pouvoir approfondir le sujet ?
(et si possible qui ne soit pas 100% anti-vaccin ou 100% pro-vaccin).
Cordialement
______

Écrit par : Isabelle Meyer / | 18/02/2021

@ Anne

> Merci, Anne, de nous avoir donné ce lien ; les explications du Dr Christian Vélot – qui n'est pas un “anti-vaccin” – sont remarquables, claires, énoncées avec calme et humilité. Je n'ai pas entendu d'exposé plus magistral sur les risques présentés par certains des vaccins hâtivement mis sur le marché, à base d'ARN messager ou d'ADN étranger, sources potentielles de recombinants et mutants divers et variés dont les effets pourraient être graves pour les populations.
La position du Dr Vélot en faveur d'un vaccin de facture classique, à base de virus atténué ou inactivé, dans ce contexte, est logique.
______

Écrit par : Denis / | 18/02/2021

@ Denis

> Veuillez m'excuser si vous m'avez trouvé virulent et si je vous ai blessé, j'avoue que je suis plus que las d'entendre des gens "psaudo-sachants" pour reprendre votre expression raconter n'importe quoi sur les traitements et sur les vaccins contre la covid.
Je suis en effet avec intérêt des blogs dont la tenue est de qualité comme celui de Patrice de Plunkett et celui de René Poujol.
Où est le problème ?
Libre à vous de me qualifier de "conformiste" si cela vous rassure, mais je me fonde plutôt sur les études médicales sérieuses que sur les confrères "pseudo-sachants" ou pas qui se répandent dans les médias, à commencer par ceux à l'ego surdimensionné comme les Raoult ou Perronne qui sont des inconscients.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 18/02/2021

@ Anne

> Merci pour le lien, j'irai voir quand j'aurai le temps puisque vous me le recommandez.
Le cardinal Turckson est peut-être un saint homme, mais je ne pense pas qu'il soit médecin et qu'il ait un avis autorisé sur les traitements de la covid ! Mais je le rejoins totalement sur la nécessité de l'accès à la vaccination des pays pauvres.
Cela est évidemment difficile avec les vaccins à ARN messager, particulièrement prometteurs, mais dont la conservation exige des moyens logistiques impossibles à mettre en œuvre dans les pays pauvres.
Les seuls traitements qui existent contre la covid sont les corticoïdes dans les formes graves.
L'hydroxychloroquine n'a jamais fait la preuve de son efficacité, n'en déplaise au gourou de Marseille.
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 18/02/2021

@ Isabelle Meyer

> Vous pouvez consulter les sites suivants (qui ne sont pas anti-vaccins, mais qui sont sérieux) :
https://vaccination-info-service.fr/
https://www.infovac.fr/
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 19/02/2021

@ Anne et @ Denis

> J'ai écouté le lien vers la vidéo très intéressante et très claire du Dr Christian Vélot qui se définit lui-même comme "vaccino-prudent".
D'emblée il récuse la notion de bénéfice/risque pour les vaccins car s'adressant à des personnes en bonne santé, ce qui ne me paraît pas acceptable en terme de santé publique.
Pour ce qui concerne les vaccins à ARN messager comme celui contenu dans les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna contre la Covid-19, ils ne peuvent modifier le patrimoine génétique en l'absence de transcriptase reverse (contrairement par exemple à ce que fait le VIH).
Une grossière erreur dans la vidéo : le virus H1N1 n'a pas disparu, il circule toujours, et du reste le vaccin contre la grippe contient toujours cette souche virale parmi d'autres !
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 19/02/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.