Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2021

La conscience des juges américains

maxresdefault.jpg

"Righteous judges !"  Même eux ont lâché Trump...

Ma chronique à Radio Présence (radio chrétienne Toulouse Midi-Pyrénées) et Radio Fidélité Mayenne. Par quel mirage certains catholiques français prennent-ils l’ex-président US pour un grand pro-life écarté du pouvoir par un complot… alors que même la majorité chrétienne pro-life de la Cour suprême n’a pas jugé légitimes les recours de Trump en annulation du scrutin ?


ghttps://www.radiopresence.com/.../27012021_chroeco...

<< Parmi les électeurs américains, beaucoup croient encore que Trump était le vrai gagnant de la présidentielle. C’est la tendance actuelle à croire des balivernes quand elles vont dans le sens, comme on dit, "de nos émotions".

Mais on s’étonne de voir, sur Facebook et Twitter, des Français (même en petit nombre) afficher leur regret d’avoir vu Trump quitter la Maison Blanche. Non pas a contrario, parce qu’il aurait forcé les Européens à un peu d’indépendance envers les Etats-Unis ; mais parce qu’ils croient que Trump avait marqué tous les points en politique intérieure américaine, entre autres dans le domaine social : ce qui est faux, mais aujourd’hui les réalités ont du mal à se faire admettre.

Parmi ces trumpistes inconsolables, on s’étonne encore plus de voir des personnes qui se déclarent chrétiennes. Le point important à leurs yeux, disent-elles, c’est que Trump aurait été "le plus pro-vie de tous les présidents américains". C’est vrai surtout si l’on s’en tient aux mots : plus la présidentielle approchait, et plus Trump en rajoutait dans les discours pro-vie, pour s’assurer, croyait-il, l’électorat protestant évangélique et l’électorat catholique. Mais il avait quand même posé un acte, en nommant une juge catholique pro-vie à la Cour suprême peu de semaines avant la présidentielle – contre la tradition américaine voulant qu’aucune nomination importante n’ait lieu à ce moment-là… Trump tenait en effet à avoir une majorité de juges républicains à la Cour, au cas où elle aurait à départager les deux rivaux de la présidentielle.

Or que s’est-il passé ? Quand Trump, battu en voix et en grands électeurs par son adversaire, s'est mis à bombarder la Cour de plaintes en fraude pour faire annuler le scrutin, elle a repoussé toutes ses plaintes. Elle aurait pu tenter de maintenir Trump à la Maison Blanche. Mais elle ne l’a pas voulu. Et c’est une Cour à majorité républicaine, chrétienne et pro-vie…

Si ces juges ont choisi de repousser Trump, c’est qu’ils avaient de solides raisons. D’abord les plaintes de Trump ne reposaient sur aucun fait réel. Par ailleurs, ces juges sont, eux, vraiment chrétiens : ils ont une conscience droite et un regard lucide. Ils ne tournent pas le dos aux réalités, même quand elles ne servent pas leurs préférences politiques. Donc ils étaient obligés d’admettre que les actes de Trump pendant quatre ans avaient trop souvent été à l’opposé de ce qu’un chrétien appellerait une 'bonne politique'. Et c’est la raison pour laquelle ils ont choisi, en conscience, de dire non à ce mauvais perdant.

Alors : aucune raison, pour des catholiques français, de jouer à être plus chrétiens américains que des juges chrétiens américains ! >>

 

 

logo_presence.jpg

fidelite_mayenne-9.png

11:46 Publié dans USA | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : etats-unis, trump

Commentaires

LE SOCIAL

Je ne comprends pas la fièvre de cathos français pour faire l'apologie de Trump qui n'a rien fait d'autre que brailler pendant quatre ans. Entre autres sur l'avortement : les chiffres ont augmenté sous Trump alors qu'ils avaient un peu baissé sous Obama à cause de la politique sociale. Car c'est sur ce terrain qu'est le problème, même si les libéraux cathos ne veulent pas le savoir.
______

Écrit par : Amicie Terray / | 30/01/2021

"FRANÇAIS"

> Et moi, chère Amicie, je ne comprends pas du tout la fièvre des cathos français qui adulent un président AMÉRICAIN ! Je me fous complètement du président américain qui ne peut rien pour moi et sur qui je ne peux rien. Ce qui m'intéresse est français !
______

Écrit par : VF / | 30/01/2021

@ Amicie

> Vous avez parfaitement raison quand vous dites que c'est sur le terrain que le problème de l'avortement se pose. Mon opinion personnelle est que se battre contre l'avortement est se battre contre des conséquences et non contre des causes.
Toutefois si vous suivez le fonctionnement de Nations Unies, ou de l'OMS, vous verriez que le lobby pro-avortement est partout, (et nombre d'aides internationales sont conditionnées à l'acceptation par les pays de politiques en ce sens) ; et que Trump y a coupé les budgets beaucoup d'associations pro-avortement provoquant leur colère (et je dis cela alors que je n'ai jamais été pro-Trump, ce sont juste des faits, d'où qu'ils viennent je ne les tais pas c'est tout). C'est pourquoi nombre d'organisations anti-avortement ont soutenu Trump tandis que les associations pro-avortement ont soutenu Biden.

Franz


[ PP à Franz - Depuis l'époque Reagan, les pro-life ont toujours soutenu les candidats ou les présidents républicains, quels qu'ils soient et quoi qu'ils fassent (ou non) dans ce domaine...]

réponse au commentairer

Écrit par : franz / | 02/02/2021

LES JUGES

> je ne partage pas cette analyse : les juges se sont prononcés sur l'élection et elle-seule ; ils ont mis de côté leur opinion sur trump qui n'a rien à voir là-dedans. Ou alors suggérez vous qu'ils puissent se laisser influencer par cette opinion et que cela serait légitime ? C'est assez troublant comme raisonnement.

bob


[ PP à "Bob" – Les juges n'avaient pas à statuer sur l'élection en soi, mais sur la validité des recours introduits par Trump : recours sans base réelle mais "coup politique" (dernière chance pour lui, croyait-il) d, rester en place...) Les juges se sont ainsi comportés en juristes, au lieu de se comporter en partisans républicains comme Trump l'avait escompté en nommant les deux derniers en date. ]

réponse au commentaire

Écrit par : bob / | 02/02/2021

PP à "kdé"

Revenez sous votre patronyme (ici nous ne sommes pas Twitter), et en nous disant si vous pensez vraiment que les délires des ultra-trumpistres sont "éclairants" ! De cela dépendra ma réponse.
Cordialement
______

Écrit par : à "kdé" / | 05/02/2021

Kdé à PP

> Vous me demandez de revenir sous mon patronyme, et il se trouve que je suis aussi un gadzarts et que mon surnom est celui avec lequel, j’ai signé mon commentaire.
C’est la première fois que j’adresse un commentaire sur internet.
Je n’ai pas encore utilisé Twitter, pas plus que « Fessebouc » ; en général je souhaite écrire et lire en français.
Pour que vous me situiez rapidement, je vous indique que né dans les années « cinquante » dans une famille catholique ardennaise, que je n’ai vu pratiquer qu’après le décès de mon grand-père dans les années « soixante », j’ai alors endossé la foi catholique à l’occasion de mes vingt ans, après « un pèlerinage des jeunes à Lourdes » auprès du père Arthur, assomptionniste qui vient de nous quitter en 2020 pour retrouver celui dont il a été un « saint » disciple.
J’avais choisi, lors de mon année terminale parisienne d’études aux Arts et Métiers de vivre en communauté à l’aumônerie de Cachan tenue par des assomptionnistes.
Là je me suis posé avec d’autres, la question de devenir religieux. J’ai choisi le mariage, ai accueilli trois enfants, ai divorcé et vis maintenant en Ardenne avec ma compagne qui m’a apporté trois autres enfants. Là, nous prenons nos responsabilités de catholiques, aussi bien dans notre vie civile que dans notre vie de foi.
Pour vous préciser que je ne prends pas les vessies, que nous servent les médias (pressetitués dans l’article que je vous confiais) pour des lanternes, j’ai moi-même très tôt, à Cachan aux côtés des assomptionnistes, compris comment on pouvait nous mentir :
Je ne peux pas oublier la discussion en communauté avec le prêtre assomptionniste « aumônier des guérilléros argentins » qui passait en France par notre communauté. Il nous a raconté comment il célébrait et accompagnait ces soldats de la liberté. Il venait de quitter son pays l’Argentine en cachette et allait quelques semaines après y retourner en clandestinité. Ce prêtre qui n’avait rien d’un « communiste abhorré » n’est plus jamais reparu …
C’est à partir de cette rencontre, que j’ai été capable de prendre de la distance avec ce qu’indiquaient les articles de journaux.
Je pense que vous commencez à mieux me cerner car vous êtes vous-même un journaliste.
J’ose signaler un paradoxe qui ne devrait pas vous avoir échappé : les assomptionnistes détiennent « la bonne presse » et j’ai constaté malheureusement qu’il lui arrive de tomber, plus qu’il ne siérait dans le piège médiatique (pressetitué, par exemple au sujet du peuple syrien et de son président).
Je continue un peu, en vous contant que ma vie professionnelle, comme ingénieur dans l’industrie, le bâtiment et les travaux publics, m’a confronté en permanence avec la « loyauté/lâcheté », le « don/vol », l’ «humilité/envie » ; là aussi j’ai choisi, d’être « gris » mais pas « noir » et cela m’a valu plusieurs licenciements … pour « faute grave », voire « faute lourde » … inventée … mais qui m’ont privé, de mon préavis, et même de mes congés payés … et cette dernière, fut assénée par un père et son fils, tous deux scouts de … !
Enfin pour que les choses soient claires, je vous confie que comme bâtisseur d’ouvrage d’art, d’immeuble ou d’usine, à ma connaissance dans le monde avant 2001, aucun bâtiment ne s’était effondré à cause de la chute d’un aéronef, car les calculs de résistance des matériaux, objet des études préalables à toute construction/fabrication, sont justement réalisés pour éviter cela …
Par contre à cette occasion, j’ai découvert comment des criminels pouvaient désamianter un, deux ou trois immeubles, en ne prenant aucune des précautions nécessaires et idoines.
Maintenant je souhaiterais revenir à mon commentaire et à votre première réponse.

D’où tenez-vous que Paul Craig Roberts serait « délirant et ultra-trumpistre ». J’ai relu la notice wikipédia en français le concernant et il n’est pas fait mention de cela.
Maintenant en quoi son analyse pourrait éclairer votre chronique ?
Je crains d’être un peu long, mais je crois que c’est indispensable pour que je continue à apprécier de vous lire.
Oui j’avais été peiné quand vous aviez quitté « Radio Notre Dame » et le trio avec Henrik Lindell et Victor Loupan, voilà pourquoi je m’étais réjoui de vous retrouver depuis peu, sur RCF/Reims-Ardennes.
La qualité première, qui fait que je me reconnais comme catholique pratiquant, est que Dieu a doté chacun d’entre nous d’une merveilleuse intelligence, véritable boîte à outils (oui je suis un mécanicien) permettant de comprendre, d’accomplir notre vocation/mission, voire de réparer notre monde, sans oublier de prier et de célébrer ensemble.
Et cette intelligence, je refuserai toujours que quiconque nous la prenne, même pour « notre bien », car l’enfer est pavé de bonnes intentions. Voyez un peu où nous conduit la politique actuelle qui veut faire à notre place !
Avec mon commentaire, j’espérais vous faire réfléchir quant à votre chronique sur les juges.
Si l’analyse de Paul Craig Roberts vous paraît longue, je l’ai raccourcie à cet extrait qui devrait justement éclairer votre chronique :
"En censurant la parole, en criminalisant le Premier Amendement, en mettant sous contrôle les explications, l’élite nous enserre dans une matrice de mensonges. Ce qui est tout à fait extraordinaire, c’est la volonté d’un si grand nombre de gens, non seulement en Amérique mais partout dans le monde occidental, de continuer à vivre dans un univers de mensonges et d’y être heureux.
Des peuples qui ont hérité de la liberté fondée par leurs ancêtres, ont tourné le dos à cette même liberté et se réjouissent de leur supériorité morale en dénonçant les Blancs – dont ils font partie – comme des racistes et le Président des États-Unis et ses partisans comme des « ennemis de la démocratie ».
Il faut que le monde comprenne que les témoignages sur la fraude électorale – le vol de l’élection présidentielle américaine – n’ont jamais été présentés à quiconque, sauf à quelques législateurs dans les États-pivots. Les médias n’ont jamais présenté ces témoignages au public, ils ne les ont jamais fait examiner par des experts alternatifs. Au lieu de cela, ils n’ont cessé de répéter unanimement : « il n’y a aucune preuve ».
Aucune cour de justice n’a examiné ces preuves. Les cours de justice devant lesquelles ces affaires furent portées, ont esquivé la difficulté avec des arguments spécieux comme le manque de qualité pour agir en justice. Mais les médias, partout dans le monde, ont rapporté au contraire que les cours de justice avaient rejeté les preuves : la fausse nouvelle est utilisée comme la preuve qu’il n’y a pas de preuves.
Aucun des responsables des élections dans les États-pivots où l’élection fut volée n’a examiné les témoignages et ils ne le feront pas car ces témoignages prouvent à l’évidence que cette élection fut volée.
D’un autre côté, ceux qui volèrent l’élection savent que l’élection fut volée. Leur réussite c’est la « victoire » de Biden. Pour eux, la fin justifie les moyens.
Ainsi nous avons la preuve d’une élection volée, preuve qui a été rejetée parce qu’on a refusé d’examiner les témoignages et répété sans fin qu’il n’y a aucune preuve.
Comme l’a dit Giuliani, chaque avocat américain sait qu’une déclaration sous serment signée sous peine de parjure est une preuve. Giuliani, un ancien procureur, a dit qu’il disposait d’un millier de déclarations sous serment, et le peuple américain n’en a rien su."

Pour conclure, je souhaite simplement que ce premier échange reste sur le mode du partage de nos opinions (qui découlent de notre intelligence respective), car en Dieu, nous pouvons tout de même encore nous écouter, à défaut de nous comprendre !
Je l’écrit à nouveau sincèrement. Au plaisir de vous lire, et peut-être de vous entendre en Ardenne prochainement.
Kdé – le 6/2/2021

kdé


[ PP à Kdé :

Au vu de la première partie de votre message, je vous situe mieux ainsi que votre point de vue.
Mais sur la situation américaine, vous regardez avec bienveillance quelqu'un qui n'en mérite pas tant. Si l'on se reporte justement à la notice Wikipédia, on constate que Paul C. Roberts présente deux profils contradictoires :
–– l'un est celui d'un politique naguère bien informé (ainsi sur l'Irak) et d'un économiste sérieux (même si l'on est en désaccord avec son libéralisme, ce qui est mon cas) ;
–– mais l'autre profil, plus récent, est celui d'un colporteur de 'fake news' :
- les unes fantaisistes, comme de prétendre que l'attentat contre 'Charlie-Hebdo' a été monté par les services US pour punir la France de "son indépendance vis-à-vis des Etats-Unis", cela sous la présidence de François Hollande, avec au Quai d'Orsay Fabius puis Ayrault : trio peu suspect d'anti-américanisme ;
- mais d'autres 'fake-news' colportées par PCR sont moins comiques : affirmer que la politique démocrate tend au "génocide des Blancs", ou qualifier un négationniste de “meilleur historien de notre temps diabolisé par les sionistes” ! C'est exactement un langage délirant : non celui des trumpistes de base, mais celui des groupes de fanatiques agrégés aux trumpistes de base et qui menèrent avec leurs drapeaux l'attaque du Capitole. Opération démentielle qui ne dut absolument rien aux "antifas".... On peut donc se faire du souci pour le psychisme de l'honorable M. Roberts depuis quelques années.]
_______

Écrit par : kdé / | 06/02/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.