Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2020

Face à ceux qui nient la pandémie : la réponse chrétienne

pape audience.JPG

...formulée par le pape François : 


<< "Des millions de personnes se demandent où est Dieu dans la crise que nous traversons. Ce qui me vient à l’esprit, c’est le débordement. Un grand fleuve qui gonfle, puis éclate et se déverse. La Covid est notre “moment de Noé"", peut-on lire en dernière page de la couverture du livre du pape François paru cette semaine (Un temps pour changer, Flammarion, 228 p., 16,90 €).
La figure de Noé renvoie au récit du déluge tel qu’il nous est raconté au chapitre 6 du livre de la Genèse. Mais Noé, c’est d’abord l’homme juste, celui qui écoute Dieu et qui fait exactement ce que le Seigneur lui prescrit. Il construit une arche aux dimensions gigantesques pour y abriter des animaux, purs et impurs, des oiseaux et de tout ce qui remue sur le sol. Grâce à Noé, l’humanité et l’ensemble des créatures se voient ouvrir un avenir.
"La Covid-19 est notre moment de Noé, à condition que nous puissions trouver notre chemin vers l’Arche des liens qui nous unissent : l’arche de l’amour et d’une appartenance commune", précise le pape François.
Personne ne se sauvera tout seul. Personne ne se sauvera sans vouloir que les autres soient sauvés avec lui. Seule la solidarité dans l’épreuve peut nous préserver du désastre et du désespoir. Cette solidarité, Dieu est le premier à la nouer avec l’humanité. Dans l’épreuve, il ne nous abandonne pas. Il reste présent à nos côtés. "La bonne nouvelle est qu’une Arche nous attend pour nous conduire vers un nouvel avenir", écrit le pape. Cette Arche, c’est le Christ lui-même, celui qui nous attend plus que nous ne saurons jamais l’attendre. >>

(éditorial de la revue CROIRE, 4/12)

 

vatican_logo.jpg

 

Commentaires

L'ARCHE, C'EST DIEU FAIT HOMME

> "L'arche de l'amour" que nous désigne le pape François, c'est Dieu qui se fait homme pour nous sauver. Nous qui sommes catholiques, orthodoxes, protestants, nous appartenons à Jésus, roi d'Amour, Don du Père éternel.
Or donc, la question se résume ainsi : "parmi tous les méchants qui peuplaient la Terre, il y avait une exception" (cf. l'excellent Daniel-Rops dans "Histoire sainte de mes filleuls"), et cette exception, ce furent hier Noé et les siens, et ce sont, semble-t-il aujourd'hui, tous ceux qui se reconnaissent dans le Corps du Christ, ceux-là mêmes qui proclament et célèbrent la gloire du Dieu vivant, Verbe fait chair en la personne de Jésus le Christ, né à Bethléem en l'an -4, crucifié et ressuscité à Jérusalem en l'année 30 de notre ère…
En leur nom, face au Déluge Covid-19, François propose d'ondoyer Noé sous Noël, de marier dans nos intérieurs crèche de Noé et arche de Noël ?
Bien reçu, Très Saint-Père, je relève le défi !
______

Écrit par : Denis / | 05/12/2020

LE PAPE ET LES GOUVERNANTS

> S'il appelle à la responsabilité, le message du pape François n'entre pas dans la démagogie des gouvernants et autre journalistes aux ordres visant à installer un état d'exception et de quasi terreur dans la population, où toute idée de bon sens est exterminée au profit de règles strictes dont une partie idiotes. Tout ce que ce monde compte de petits chefs, petit gradés, délateurs, traîtres, asociaux se voit promotionné pour "sauver des vies". Sans compter l'omniprésence de la techno-science: "experts", sociétés pharmaceutiques et de matériel médical, GAFAM, force de l'ordre aux pouvoirs élargis, états préparant la répression des futurs mouvements sociaux...
______

Écrit par : Raphaël R. / | 06/12/2020

UN CAMP INFERNAL

> https://www.youtube.com/watch?v=nU2vdbHN-cI
À quelques jours de Noël, KTO a le courage de projeter ce documentaire. J'avoue avoir été pris aux tripes dès les premières minutes : le désespoir de ces frères en humanité, l'insalubrité extrême des sanitaires, l'indignité des lieux prennent à la gorge. Oui, Moria est un enfer. Bravo au service jésuite des réfugiés pour avoir introduit une caméra dans ce camp, en violation de la réglementation grecque. Prière pour ce père jésuite qui s'occupe de ces populations délaissées et méprisées.
Je ne sais que dire, que penser, sinon méditer "qu'as-tu fait de ton frère" en demandant au Père, devant tant d'inhumanité, le don des larmes.
Les derniers seront les premiers à entrer dans le Royaume.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/12/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.