Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2020

Mgr Hippolyte Simon, RIP

902495.jpg

L'évêque émérite de Clermont-Ferrand a rendu l'âme. Saluons sa mémoire, à la fois pour ses qualités de pasteur et pour la lucidité  – exprimée notamment dans le livre Vers une France païenne ? (Cana 1999) – qui l'avait conduit à mettre en garde contre ce qui allait être la dérive idéologique d'une fraction des catholiques français. Ci-dessous l'hommage de Mgr Éric de Moulins-Beaufort au nom de la conférence des évêques français :


26 août 2020

DÉCÈS DE MGR HIPPOLYTE SIMON, ARCHEVÊQUE ÉMÉRITE DE CLERMONT : HOMMAGE DE MGR ÉRIC DE MOULINS-BEAUFORT, ARCHEVÊQUE DE REIMS ET PRÉSIDENT DE LA CEF

« Notre frère Hippolyte Simon est mort après une maladie qui l'avait contraint en 2016 à renoncer à sa charge d'archevêque de Clermont. Il s'était retiré à Caen, où il avait été supérieur du Séminaire interdiocésain. Mgr Simon avait été vice-président de la Conférence des évêques de 2007 à 2013 auprès du cardinal Vingt-Trois. Il avait aussi représenté la CEF auprès de la COMECE. Sa vaste culture politique lui a permis d'intervenir souvent sur le rapport entre l'Église catholique et les religions en général et l'État, notamment dans le contexte particulier de la séparation telle qu'elle existe en France. Par l'ampleur du champ historique qu'il connaissait et par la précision de son analyse des concepts employés, il savait repérer les confusions, signaler les glissements, alerter quant aux tentations récurrentes de la part de l'État de transformer les religions en agents de la cohésion nationale. Mgr Simon savait aussi regarder les évolutions sociales à l'échelle de l'Europe entière ; il appelait à ce que l'Union européenne ne soit pas qu'un objet politique plus ou moins supporté par les citoyens et puisse devenir un espace culturel partagé par tous les citoyens. Sa foi dans le Christ et son œuvre de salut éclairait sa raison, lucide quant aux dérives possibles des sociétés humaines et déterminée quant à l'espérance qui devrait habiter nos perspectives. Il a été, tant que ses forces le lui ont permis, un "excitateur" de la réflexion de l'assemblée des évêques, un esprit fraternel aussi, soucieux de comprendre les idées ou les réticences des uns et des autres. Il avait su reconnaître que la maladie ne lui laissait pas les forces nécessaires pour conduire le diocèse de Clermont et présider la province ecclésiastique. À Caen, il a apporté sa contribution à la vie pastorale et culturelle, toujours prêt à intervenir ; il a continué à réfléchir et à proposer les fruits de sa réflexion comme l'atteste son dernier livre : "Vers une France païenne ?". Avec les évêques de France, je rends grâce à Dieu pour le ministère de Mgr Hippolyte Simon et pour sa personne. J’ai personnellement beaucoup de gratitude pour son attitude toujours encourageante : il savait, après une discussion, apporter des éléments nouveaux à la réflexion, en laissant une grande liberté à la pensée et à la décision. Que Dieu lui donne la récompense promise aux bons serviteurs. »

 

Mgr Éric de Moulins-Beaufort
archevêque de Reims
président de la CEF

 

 

Mgr Hippolyte Simon, archevêque émérite du diocèse de Clermont est décédé dans sa 77ème année, le mardi 25 août 2020.

Né le 25 février 1944, Mgr Simon fut ordonné prêtre le 27 juin 1970 pour le diocèse de Coutances et Avranches.

Mgr Simon occupa plusieurs fonctions : aumônier du lycée de Mortain (1974-1978) ; supérieur du séminaire interdiocésain de Caen (1978-1990) ; vicaire épiscopal à Coutances, chargé du service de formation permanente des prêtres et des laïcs, délégué diocésain pour le diaconat permanent (1990-1996). 

Il fut nommé évêque de Clermont le 22 février 1996 puis devint archevêque de la province ecclésiastique de Clermont le 8 décembre 2002 suite à la réorganisation des provinces ecclésiastiques.

Sa démission pour raison de santé avait été acceptée par le pape François le 17 mars 2016.

Mgr Simon fut par ailleurs représentant de la Conférence des évêques de France (CEF) au sein de la Commission des Épiscopats de l’Union européenne (COMECE) entre 2000 et 2007 puis vice-président de la CEF de 2007 à 2013.

Les détails sur les obsèques de Mgr Simon seront connus ultérieurement.

 

player_preview.jpg

 

13:37 Publié dans Eglises | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : catholiques

Commentaires

SUICIDES

> Il aurait été intéressant de connaître l'opinion de Mgr Simon au sujet des récents suicides de prêtres dans les diocèses de Langres et de Troyes : demande-t-on trop aux prêtres en 2020, surtout s'ils ont charge d'âmes ? Peut-on encore conserver le maillage paroissial en zone rurale, au risque d'exposer les curés à un épuisement physique, mental sinon spirituel ? Comment faire vivre les paroisses lorsque le curé réside à cinquante kilomètres et ne passe qu'une fois par mois et en coup de vent ?
Le catholicisme français connaît de plus en plus une ségrégation entre des villes où l'on peut vivre correctement sa foi et des campagnes devenues des déserts spirituels : défi qui s'ajoute à celui, analysé par le défunt évêque, d'une indifférence à la foi chrétienne combinée à un retour du paganisme. Les deux problèmes ne seraient-ils pas liés d'une manière ou d'une autre ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 29/08/2020

TAILLANDIER

> http://www.lavie.fr/religion/catholicisme/francois-taillandier-mgr-simon-avait-l-etoffe-et-la-vocation-d-un-intellectuel-27-08-2020-108420_16.php

Bel article à la mémoire de Mgr Simon.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 29/08/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.