Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2020

Dérapage 'made in USA' de l’ultra-féminisme en France

féminismes.jpg

Absurdité d’un côté, bon sens de l’autre côté… Dans deux secteurs de la classe politique, réactions contradictoires au blitzkrieg du lobby anti-hommes (qui dévie la défense légitime des femmes vers un extrémisme et une misandrie de plus en plus LGBT) :


Ainsi les Verts ! Le premier geste du nouveau maire de Lyon est d’institutionnaliser une chose qui n’a rien à voir avec l’écologie : l’écriture inclusive, système qui plomberait la syntaxe en langue française. Trois jours après, le parti prend position pour l’IVG à 14 semaines… Ces deux postures montrent que les Verts ne sont qu’une annexe d'une gauche actuelle réduite aux nouvelles mœurs, comme le constatait (suprise) Noël Mamère lui-même défendant José Bové en 2014 dans son combat contre les manipulations pseudomédicales de l’humain :

<< A Europe-Ecologie-Les Verts, comme auparavant aux Verts, aucune réflexion n’est menée sur le fond. Il n’y a ni commission ni groupe de travail à ce sujet. Ce sont les commissions féministes ou LGBT (lesbiennes, gays, bi-sexuels et transsexuels) qui alimentent le programme à partir de leurs revendications […] ne partant pas toujours de la philosophie écologique en la matière. Ce débat traverse l’ensemble du mouvement écologiste international. Ainsi le droit à l’avortement […] n’est-il pas mentionné dans le programme des Verts mondiaux, rédigé au printemps 2001, lors du premier Congrès des Verts mondiaux, à Canberra, car les Verts africains et une partie des Verts sud-américains y étaient opposés. […] L’insistance dans le préambule de ce texte sur les processus naturels qui maintiennent ou respectent les valeurs spécifiques de toutes les formes de vie renforçait ce sentiment d’un débat inachevé. Marina Silva, l’éminente ministre de l’environnement du gouvernement Lula et candidate des Verts à la dernière élection présidentielle, héritière de Chico Mendès et représentante d’une écologie populaire incontestable, était contre le droit à l’avortement…>> 1

Mais un autre front de l’offensive anti-hommes (ultraféministes+LGBT) soulève une indignation du côté des députés macronistes. Plus de 160 d’entre elles et eux protestent contre le "lynchage médiatique" de M. Darmanin et déclarent que “la justice ne sera plus rendue si accusation vaut condamnation” :

<< …Lorsqu’un individu, quel qu’il soit et quel que soit son statut, n’a jamais été condamné, il a le droit, comme tout citoyen, à la présomption d’innocence. Le ministre de l’intérieur, qui de surcroît n’est ni mis en examen ni placé sous contrôle judiciaire, ne fait pas exception. […]  On ne combat pas une injustice par une autre injustice…>> 2

Quant à Noëlle Lenoir, avocate, féministe, ancien ministre et membre honoraire du Conseil constitutionnel, elle souligne que “certains mouvements féministes sont révélateurs d’une évolution vers un radicalisme teinté de communautarisme” :

<< Jamais je n’aurais imaginé prendre la plume pour m’insurger contre une certaine forme de féminisme qui tient plus à mes yeux du sectarisme que du militantisme. Jamais je n’aurais pensé que pourrait être importé en France un féminisme dont les modes d’action s’attachent moins à la défense de la cause des droits des femmes qu’au déboulonnage d’« hommes blancs et hétérosexuels » cloués au pilori pour des propos relevant de la liberté d’expression, comme les déclarations d’Eric Dupond-Moretti concernant le mouvement #Metoo, ou pour des comportements loin d’être avérés comme veulent le laisser penser certains slogans taxant, sans preuves, de viol la relation entre Gérald Darmanin et une jeune femme l’ayant contacté, au surplus, semble-t-il, pour lui demander d’interférer dans le cours de la justice. […]  Je suis inquiète de l’agressivité qui s’empare de manifestants qui entendent substituer ce que l’on appelle aujourd’hui la « justice de rue », qui confine au lynchage de triste mémoire, à la justice tout court, qui exige modération et non pas exaltation. […]  Faire peser sur un groupe d’individus définis par leur origine et leur genre une responsabilité collective est inacceptable moralement. C’est également absurde car l’histoire est bien plus complexe que cela. La juger avec nos yeux et notre mentalité d’aujourd’hui demande de la connaître parfaitement et de savoir la resituer dans son contexte différent du nôtre ; en d’autres termes, de faire primer l’approche scientifique et le jugement sur la pure émotion. […]  En 1995, Mona Ozouf, dans Les Mots des femmes (Fayard), souligne qu’on imagine mal, en France, qu’une universitaire réputée comme Maryline French « puisse écrire que les hommes sont engagés dans une guerre mondiale contre les femmes » car en France – fort heureusement –, « on n’oppose pas des hommes collectivement coupables à des femmes collectivement victimes ». […]  Voilà pourquoi j’observe et je redoute certains des changements à l’œuvre dans la société française. Il est clair que certains mouvements féministes ou antiracistes, comme ceux à l’origine des dernières manifestations mobilisées par Caroline de Haas et Assa Traoré, sont révélateurs d’une évolution à l’américaine vers un radicalisme teinté de communautarisme allié à l’intolérance. Si cette mutation s’opérait, promue par certains courants politiques, c’en serait fini de l’universalisme qui fait encore notre spécificité à travers le monde…>> 3

IL est temps que des femmes donnent un coup d’arrêt, clair et net, à l’américanisation délirante de leur cause.

 

 __________

1. https://reporterre.net/PMA-et-GPA-pas-vraiment

2. https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/07/15/attaques-contre-gerald-darmanin-167-parlementaires-alertent-la-justice-ne-sera-plus-rendue-si-accusation-vaut-condamnation_6046199_3232.html

3. https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/07/15/noelle-lenoir-certains-mouvements-feministes-sont-revelateurs-d-une-evolution-vers-un-radicalisme-teinte-de-communautarisme_6046209_3232.html

 

l

5206377.jpg

 

Commentaires

ÉCRITURES

> L'écriture inclusive n'est pas qu'un changement bizarre qu'on veut imposer contre nos habitudes. C'est aussi une révolution anthropologique. Par exemple parce qu'elle met une distance entre l'homme et la femme, puisqu'ils ne peuvent plus se retrouver dans un mot simple. Cela peut sembler contradictoire avec la théorie du genre mais cela la rejoint au contraire en imposant la prise en compte d'un choix individuel libéré de la réalité naturelle (voir les déboires de l'auteur d'Harry Potter).
D'un autre côté, remplacer "l'homme" ou "les hommes" par "l'humain" ou "les humains" nous fait perdre notre qualité de personnes pour être réduits à une catégorie du règne animal. Si on choisit plutôt "les hommes et les femmes" on établit en revanche une différence radicale entre les sexes, comme entre deux espèces d'animaux, et donc une méfiance réciproque.
Reste le problème de la polysémie du terme "les hommes", qui peut sembler une richesse chez les réacs. À l'âge de l'intelligence artificielle, c'est une anomalie qui trouble les ordinateurs, et cela risquerait même dans le futur de faire disjoncter "l'homme augmenté".
______

Écrit par : Guadet / | 17/07/2020

FÉMINISME ?

> Il y a féminisme américain,... et feminism from USA: je pense que vous soutiendrez celui-ci cher Patrice: "Génération Greta : Sonita Alizadeh, du rap afghan contre les mariages d'enfants" sur https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-17-juillet-2020 et je voulais te le faire découvrir https://www.franceinter.fr/

Anne Josnin


[ PP à AJ – Est-ce du féminisme ? N'est-ce pas plutôt une protection de l'enfance contre l'inhumanité de la coutume ? En tout cas c'est un combat réel, pour sauver un bien réel, avec un mobile réel : ce n'est donc pas le néoféminisme des campus US, cette branche "femmes" d'un délirant et polymorphe sectarisme de toutes les sortes de "communautés", réelles ou plus souvent factices...]

réponse au commentaire

Écrit par : Anne Josnin / | 17/07/2020

SANS COUrAGE

> S'il y avait un gouvernement un peu courageux pour siffler la fin de la récréation et de toutes ces folies, tout ça s'arrêterait sans doute assez vite. Mais hélas ce n'est pas le cas.
_______

Écrit par : BCM / | 17/07/2020

ANTI-ÉCOLOGIQUE

> l'écriture dite inclusive n'a pas rien à voir avec l'écologie : elle est anti écologique car 1) cela prend plus de place, donc plus de papier, plus d'encre, plus de mémoire dans les serveurs informatiques 2) il va y avoir probablement de la mise au pilon de documents non conformes
______

Écrit par : Ludovic / | 18/07/2020

DIFFAMATRICES

> https://www.lefigaro.fr/actualite-france/incendie-de-la-cathedrale-de-nantes-une-manifestation-contre-la-venue-de-gerald-darmanin-20200718
Même devant la cathédrale de Nantes une nouvelle fois sinistrée, les féministes ont trouvé légitime d'accueillir G. Darmanin en hurlant « un violeur à l'Intérieur, un complice à la Justice ». C'est de la diffamation pure et simple : la justice ne s'est pas encore prononcée sur l'accusation de viol. Voir ternie à tort sa réputation est quelque chose de profondément injuste : non à une présomption d'innocence à géométrie variable !

PV


[ PP à PV – La poignée de manifestantes à Nantes scandait aussi : "La cathédrale en feu, le violeur au milieu", comme dans "L'école est finie" : "Les cahiers au feu, le maître au milieu". Ce qui sous-entend que le feu à la cathédrale est une bonne chose, rigolote et libératrice !
On n'est pas surpris de cette agressivité, attestée là où le MeeToo est aujourd'hui dévié par la frange violente du courant L (compulsivement anticatholique) du LGBTQ+ (*)... On me dira non sans raison que cette haine est un contrecoup de certains aspects de 2013 et la suite ; la réponse est néanmoins que rien n'excuse l'apologie d'incendie. Ou alors il faudrait dépénaliser, à l'autre bout de l'échiquier idéologique, les appels de groupuscules à brûler les mosquées...

(*) Les dures-de-dures qui par exemple, à Lyon, ont attaqué à la batte de base-ball un essayiste du groupe PMO (pourtant très laïque) parce qu'il combattait l'artificialisation de la reproduction humaine... et que les catholiques la combattent aussi. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 19/07/2020

AUTODESTRUCTION D'UNE SOCIÉTÉ

> La triste ironie du truc est que ce modèle est en train de ronger les USA.
Je ne ressens aucune joie à voir un pays sombrer dans la guerre civile mais j'apprécie l'ironie qui veut que le modèle philosophique (quoique c'est discutable) en cours d'importation ici par Traoré & C° est en train de détruire le lieu d'exportation.
J'aimerais bien savoir comment affronter et même détruire ce truc. Il est dangereux. Je parle de la philosophie associée à ce communautarisme. Les USA préfèrent voir cela comme de la justice sociale mais quand elle se fait avec des races, des genres, des religions et des préférences sexuelles séparant les humains entre eux sans espoir de compréhension réciproque, j'ai énormément de peine à y voir de la justice et encore moins en quoi cette ségrégation intolérante est de la justice sociale.
Bref, ce truc doit être affronté et même détruit ou alors le "Aime ton prochain comme toi-même" est appelé à devenir raciste, hétérophobe, transphobe, antisémite, islamophobe et bien d'autres mots que je n'ai pas encore entendus.
En effet, il dit qu'un hétérosexuel blanc (l'incarnation du mal absolu dans ce monde) peut aimer les homosexuels, les noirs, les musulmans comme il s'aime lui-même et être aimé d'eux de la même façon. Accepter cela est se mettre en opposition avec cette "justice sociale".
______

Écrit par : DidierF / | 19/07/2020

OFFICIELLEMENT "MISANDRES"

> Ces dernières semaines j'ai vu sur twitter beaucoup de jeunes femmes se présentant tranquillement sur la page d'accueil avec le mot "misandre" ( et aussi "anti-cato")
Twitter si prompt à réagir dans d'autres domaines est là totalement indifférent (si vous ne voyez pas le problème, remplacez ces mots par "misogyne", "antimusulman" ou juifs,etc et imaginez ce que serait - et tant mieux pour eux - la réaction de la société)

https://mobile.twitter.com/SoniaSorciere
https://mobile.twitter.com/MarieFantome
https://mobile.twitter.com/Pan_YRosas

"Men are trash " :
https://mobile.twitter.com/tazyaromy
https://mobile.twitter.com/lvdthdstrctn

" connue pour ma haine des hommes" :
https://mobile.twitter.com/EliDuSwag

- https://i2.wp.com/www.nouveauxplaisirs.fr/wp-content/uploads/2020/03/NXPL-feminisme-extreme-06.jpg?w=667&ssl=1
- https://i0.wp.com/www.nouveauxplaisirs.fr/wp-content/uploads/2020/03/NXPL-feminisme-extreme-05.jpg?w=1239&ssl=1
- https://i2.wp.com/www.nouveauxplaisirs.fr/wp-content/uploads/2020/03/NXPL-feminisme-extreme-03.jpg?resize=1320%2C990&ssl=1

"Antechrist" : https://mobile.twitter.com/sashaaaaeuh

Ces comptes en côtoient d'autres se présentant comme "anarchistes staliniens", "communistes libertaires"**, etc bref une griserie de mots, un franglais continuel, une grande pauvreté de vocabulaire, même si beaucoup se présentent comme étudiants en lettres/sociologie/sciences po, un goût prononcé pour les phrases extrémistes de type nihiliste, plein d'abréviations pour se catégoriser soi-même sexuellement en fonction de ses goûts, ce qui montre un grand souci d'identification pour soi et les autres (alors que... c'est privé !), beaucoup n'ont que quelques contacts, très souvent ces comptes se présentent eux-mêmes "dépressifs", "vraie bitch" quelques quelques-uns allant jusqu'à parler d'automutilation, le tout saupoudré de veganisme, de rac(ial)isme
https://mobile.twitter.com/plariviere11

**https://mobile.twitter.com/keskurpits
______

Écrit par : E Levavasseur / | 20/07/2020

ÉCOCIDE LINGUISTIQUE

> Au début j'ai tenté de traduire (suggérons translater, pour un néologisme novlangueur, est-ce assez disruptif et inutile ?) une page ou deux d'Aloysius Bertrand, quelques vers de Charles Baudelaire et d'Arthur Rimbaud en écriture inclusive, ça n'allait pas du tout, j'hésite entre hideux et abject pour le meilleur qualificatif, en tout cas c'était plus qu'une simple absurdité attentatoire en matière poétique.
Avant même d'essayer sur quelques pages de Marcel Proust, j'ai marqué l'arrêt, définitif.
L'écriture inclusive est une balourdise de syntaxe, un non-fondé ruinant net toute tentative prosodique, fossoyant allègrement spondées, allitérations et autres joyeusetés dont n'avait déjà que fort peu cure la database langagière informatique, il est vrai.
Voici donc l'heure d'inscrire le français au nombre des langues en péril, au sens défini par le programme Sorosoro.
J'y vois un outrage à l'écologie humaine via l'atteinte caractérisée à l'héritage linguistique, au patrimoine immatériel de l'humanité.
Le but affiché -les promoteurs de l'écriture inclusive ne s'en cachent pas - est bel et bien le rendre la langue française neutre, au sens militaire de "neutraliser".
Avec naïveté sans doute, je croyais que tout écologiste, en premier lieu tout élu écologiste, s'alarmerait et lutterait pour enrayer cette œuvre de destruction de patrimoine immatériel, digne des talibans à Bamiyan.
Hélas non, ce sont ceux-ci qui donneront force de loi et d'usage à cette infamie.
Ce sera chose faite dans les dix prochaines années.
D'ici là, j'aurais passé mon tour : qui souhaite se coller à la restitution suggérée des répons en latin liturgique inclusif ?
______

Écrit par : Aventin / | 21/07/2020

WIKIPEDIA PREND ÇA AU SÉRIEUX...

> Il serait intéressant de mesurer combien de pages supplémentaires aurait un livre écrit en écriture inclusive par rapport au même livre en écriture normale.
Et donc, comme dit plus haut, plus de papier plus d'encre plus de colle ou de fil pour relier, plus de poids etc.
Il y a eu un débat sur Wikipedia pour savoir s'il fallait y utiliser l'écriture inclusive
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Sondage/%C3%89criture_inclusive
______

Écrit par : E Levavasseur / | 23/07/2020

INCOMPRÉHENSIBLE

> Quand je disais que l'écriture inclusive mettait une distance entre l'homme et la femme, je ne pensais pas que ça irait jusqu'à la proposition des écologistes demandant de séparer les hommes et les femmes dans le sport (https://www.marianne.net/politique/paris-salles-sport-creneaux-reserves-femmes). Vouloir que les sexes soient indifférenciés mais en même temps séparés est incompréhensible.
______

Écrit par : Guadet / | 23/07/2020

UNE NOUVELLE GNOSE

> Je rebondis plus particulièrement sur les commentaires de DidierF qui parle d'un "modèle philosophique (quoique discutable)" et sur les exemples donnés E. Levavasseur. Je pense que toute cette idéologie ou philosophie, comme on voudra, largement importée en effet des USA, est à prendre très au sérieux. Elle va continuer à jouer un grand rôle en notre siècle et pas en bien. Il vaut le coup de lire sur le sujet le livre de Jean-François Braunstein, "La philosophie devenue folle", sorti en 2018. En une série de chapitres, il présente les théoricien.ne.s (sic) qu'il y a derrière tout cela, pas les seconds ou troisièmes couteaux, ni les petit.e.s militant.e.s (sic) sur Twitter, mais des gens qui enseignent dans les meilleures universités US. Il parle à leur propos de gnose. Il est complémentaire en cela, sans le citer il me semble, d'Eric Voegelin, un philosophe d'origine allemande, mort en 1985 (voir sa fiche Wikipedia). Voegelin voyait dans les grands courants philosophiques du 19e siècle (positivisme, hegelianisme, marxisme) des versions séculières de la gnose, relancée au Moyen Âge par Joachim de Flore. Cette gnose sécularisée s'écartait totalement de la tradition philosophique authentique, celle d'Aristote, de Thomas d'Aquin, etc. En abandonnant la transcendance pour prétendre réaliser le paradis sur terre elle a aboutit aux enfers communistes et national-socialiste du 20e siècle. Je pense qu'on peut prolonger les analyses de Voegelin et voir dans toutes ces nouvelles "philosophies" made in USA de nouveaux avatars de cette gnose. Ne serait-ce que parce qu'elles ont repris la division marxiste manichéenne (Mani aussi était un gnostique) entre oppresseurs et opprimés (Mal et Bien) en la déclinant sur tous les tons : hommes/femmes, cisgenres/transgenres, homosexuel.l.e.s (sic)/hétérosexuel.l.e.s (sic), racisé.e.s (sic)/blanc.he.s (sic) etc.
Ça a l'air progressiste et libérateur comme ça, mais c'est gnostique et ça va faire des ravages.
D'abord dans le domaine de la pensée, où la raison est abandonnée ("la religion a besoin d'être purifiée par la raison" écrivait Benoît XVI, mais la gnose n'est ni religion ni raison).
Ensuite et déjà dans le domaine des relations sociales, jusqu'à la violence, comme au 20e siècle.
Mais j'espère me tromper...
______

Écrit par : Jean-Michel / | 23/07/2020

@ Jean-Michel

> "Mais j'espère me tromper..."
C'est possible, car m'est d'avis qu'en Europe occidentale, toute cette m... sera balayée par l'islam (ce qui ne sera pas nettement mieux, je vous l'accorde).
______

Écrit par : Feld / | 24/07/2020

GNOSE EN ENTREPRISE

> Merci à Jean-Michel pour son très intéressant commentaire.
On peut aussi parler de néo-puritanisme mais je pense que ce néo puritanisme n'est que la conséquence de cette nouvelle gnose.
Le renouveau de la gnose s'observe aussi en entreprise avec tous ces formations professionnelles où l'on on parle de développement personnel de manière gnostique : "se connecter aux énergies", "faire un avec l'équipe et l'entreprise" mais aussi toutes ces pseudo retraites, maisons de jeûne et de méditation où l'on embrasse les arbres et où l'on fait "le salut au soleil", sans oublier le détournement du chemin de Compostelle* vu comme un lieu "de fortes vibrations" et de "bonnes ondes", tout cela parallèle à un fort développement de pratiques ésotériques, retour de balancier du matérialisme étouffant.

* j'habite sur le Chemin, je sais de quoi je parle.

EL


[ PP à EL – Oui, et d'une forme d'ésotérisme particulièrement pauvre sur le plan des idées et de la culture : une fois qu'ils ont évoqué les "énergies", les "ondes" et "les quatre éléments" (sur lesquels ils sont d'ailleurs incapables de préciser quoi que ce soit), ils n'ont plus rien à ajouter... Ce qui n'empêche pas leur public de croire, en toute bonne foi, que ce néant est "autrement plus riche en spirituel" que le "catholicisme qui a fait tant de mal". J'ai entendu ça plusieurs fois, entre autres dans l'abbaye du Mont Saint-Michel de la part de visiteurs occultisants. Interrogés sur le "mal" que le catholicisme est censé avoir fait, ils n'avaient à citer que des docu-drama télévisés, genre Catherine de Sienne répandant la peste en Provence pour faire revenir le pape à Rome, ou la funeste 'Controverse de Valladolid', aussi bien scénarisée qu'historiquement déformante... Tout ça tissant un épais rideau de fausses évidences. ]

réponse au commentaire

Écrit par : E Levavasseur / | 24/07/2020

@ Guadet

> J'avais compris que les séances de sport exclusivement féminines avait pour objet d'être accessibles aux musulmanes un peu rigoristes. Non?
______

Écrit par : PF Huet / | 28/07/2020

FOLIE

> La folie ne touche pas que des féministes extrémistes : on est choqué parce que les hommes ayant des règles ne bénéficieront toujours pas de la PMA :
https://www.liberation.fr/france/2020/07/30/la-pma-pour-toutes-pas-encore-pour-toutes_1795632
______

Écrit par : Guadet / | 31/07/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.