Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2020

L'appel à l'action pour un nouveau "programme du CNR"

appel cnnr

Naissance d'un "Conseil national pour la nouvelle Résistance" ("CNNR") co-présidé par deux résistants historiques, Claude Alphandéry et Anne Beaumanoir, et animé notamment par Dominique Bourg, Jean-Marie Harribey, Dominique Méda etc. Parmi les nouvelles expressions de réflexion collective, cette initiative témoigne d'une évolution d'idées qui mérite examen. Elle paraît une réponse possible à ce que conseille Laudato Si' : exercer "une saine pression" sur les responsables économiques et politiques. Voici le texte de l'appel, avec une introduction-relais locale :


 

Présentation locale dans le Pas-de-Calais :

https://www.audomarois-alternatif.fr/que-viennent-les-jou...

<<"Le motif de base de la Résistance était l'indignation" (Stéphane Hessel, Indignez-vous) –  Gilets jaunes, verts, rouges, noirs, multicolores, anciens participants des Nuits debout, bénévoles-militants auprès des pauvres avec ou sans papiers, engagés ou non en politique, associatifs pour l’environnement, pour la santé, pour la justice sociale, participants aux manifs et aux ciné-débats, aux marches pour le climat, et tous ceux qui attendent l’heure de l’appel parce qu’on ne peut plus laisser le monde aller à sa perte : c’est le moment ! Le CNNR vient de naître. >>

 

Texte de l'appel national :

<< Le Conseil National pour la Nouvelle Résistance se veut enfant des héros du CNR. Celui-ci, né au cœur du combat contre le nazisme, sous le double patronage du général de Gaulle du 18 juin et de Jean Moulin (représentant général de la Résistance en janvier 42), avait deux missions : coordonner tous les groupes de Résistance du territoire, et écrire ensemble la France d’après, dans la réappropriation d’un destin commun qui prit nom des Jours Heureux.

Se battre ensemble, rêver ensemble pour bâtir ensemble. C’est bien ce programme écrit aux veilles angoissées de combats, mots de sang, de feu et d’amour fou, gravé au secret des âmes des poètes, déportés, paysans, torturés, ouvriers, fusillés, femmes et hommes héroïques, qui dessinera le visage souriant de la France d’après, selon ce beau principe de la solidarité nationale : chacun donne selon ses moyens, chacun reçoit selon ses besoins.

Pour la santé, pour les enfants, pour les anciens. Pour la démocratie et les libertés publiques. Pour protéger des prédateurs les richesses mises en commun : l’énergie, les assurances, les banques.

C’est ainsi que le 27 mai 1943 se tenait à Paris la première réunion clandestine du CNR, des représentants de réseaux, de partis et de syndicats différents. Ceux qui croyaient au ciel et ceux qui n’y croyaient pas. D’une même ardeur pour inventer le monde d’après.

Le 27 mai prochain, journée nationale de la Résistance, fera aussi date, nous l’espérons, avec appel à tous ceux qui ont gardé comme horizon les Jours Heureux de rejoindre la Nouvelle Résistance, et lancement de comités locaux.

En effet le 14 mai dix femmes et dix hommes ont lancé le premier Conseil National du CNNR. Parmi eux, derrière deux grands résistants, Anne Beaumanoir et Claude Alphandéry, aucun ponte de la politique, mais des chercheurs, artistes, travailleurs, militants engagés depuis toujours.

Face aux ravages du néolibéralisme qui prend la forme d’un pouvoir autoritaire destructeur, usant avec la crise de la stratégie du choc, il s’agit d’offrir à tous les mouvements de résistance, sociale et écologique, un point de ralliement, en dehors des syndicats et des partis (mais non pas contre eux), afin de mener le combat : et ce d’abord en travaillant aux principes selon lesquels notre société doit être gouvernée, et obliger ensuite les politiques à s’engager vis-à-vis d’eux. Dans un deuxième temps, il s’agira de nourrir le plus largement possible ce programme, à partir des expériences partagées et propositions de chacun, afin qu’il soit le plus rapidement possible opérationnel.

Conscients de l’urgence à agir, nous attendons aussi avec impatience ce 27 mai, avec l’espoir que de nombreux comités locaux s’organisent afin de constituer autant de cellules vivantes de la Nouvelle Résistance, d’archipels organiquement reliés pour que circule la sève d’un Nouveau Monde, de résilience et d’entraide, de nouvelles relations plus justes, au sein de la grande communauté naturelle des vivants, comme entre les humains.

Et que viennent les Jours Heureux !  >>

 

 

 

appel cnnr

 

 

 

Commentaires

LES INTERLOCUTEURS

> Parenté en effet entre cet appel et les lettres et discours du pape aux mouvements populaires, ainsi que l'encyclique 'Laudato Si'. Quand les catholiques français auront des yeux pour voir, ils comprendront que leurs interlocuteurs naturels (au-delà des préjugés réciproques) sont là. Pas chez les idolâtres d'on ne sait quelle "France pure".
______

Écrit par : RB / | 22/05/2020

LES RÉSISTANTS HISTORIQUES

> Il faut bien voir qu'il y a beaucoup de similitudes avec la situation sous l'Occupation. Macron fustigeant un système social trop généreux et demandant aux Français de travailler plus rappelle Pétain s'en prenant à leur "appétit de jouissance". Les Macronistes répétant que la France ne peut plus rien seule et que l'avenir est à une Europe prenant modèle sur l'Allemagne se conforment parfaitement au discours des collabos. Les résistants ont eu raison de penser que la France n'était pas morte et qu'une société à la fois plus juste, plus solidaire et plus libre était possible et pouvait prospérer. La France a pu redevenir un modèle pour le monde, ce qui a mieux servi l'humanité que quand elle est fondue dans un empire allemand, américain ou européen. Le défi est le même aujourd'hui, en rajoutant l'écologie.
______

Écrit par : Guadet / | 22/05/2020

L'APPEL DU CNNR

> Initiative importante que je suivrai de près.
Mon expérience concerne la cancérologie, les familles et les jeunes.
Auteur et conférencier.
Belle route à ce projet nécessaire pour ouvrir l’avenir de nouveaux jours heureux.
Pr Henri Joyeux
______

Écrit par : Joyeux / | 23/05/2020

BONNE NOUVELLE

> Initiative transpartisane: c'est une bonne nouvelle. Adhérent depuis dix ans d'un mouvement qui se réclame du CNR, je ne puis que me réjouir de cette entreprise de convergence patriotique et sociale.
Par contre il n'est pas certain qu'elle rencontre une grande audience médiatique.
Et puis, jusqu'à présent la mainmise de "l'Empire" a grosso modo respecté les formes légales, contrairement à une occupation militaire ce qui est démobilisateur.
Mais ne désespérons pas, j'ai souvent en tête les exemples de la Pologne et de l'Irlande qui ont traversé de longues périodes de domination et ont su se relever.
______

Écrit par : PF. Huet / | 23/05/2020

> Initiative très intéressante, transpartisane et non confessionnelle, co-présidée par deux "grands témoins". Pourrait jouer un certain rôle ( à défaut de jouer un rôle certain) dans le possible renouveau de notre pays. A le mérite de rappeler un des fondamentaux de l'identité française : se battre pour l'Humanité tout entière, exercer la "magistrature de l'Universel", ce qui exclut tout repli sur soi ethniciste (à ce sujet, par parenthèse, quand nous vivrons plusieurs mois par an à des températures supérieures à 30°/35 °C, avec des pointes à 50/55 °C, seuls les Africains auront encore les idées claires et sauront faire preuve d'esprit de décision, le "grand remplacement" me paraît de fait inéluctable...).
Ceci dit, il ne faudrait pas que des querelles d'ego et les diversités d'origine des participants fassent tourner l'affaire au n'importe quoi, d'autant que je vois mal les vénérables co-présidents (presque 200 ans à eux deux ! ) mener leurs troupes d'une main de fer. Ce soir, j'ai lu sur FB les propos d'un zozo semblant se réclamer du CNNR, s'étouffant de fureur devant la réouverture du Puy du Fou (coupable selon lui de "révision fasciste de l'Histoire de France"). Si on commence avec des c..ies de ce genre... Bref. Mon pessimisme foncier - à la Houellebecq- me pousserait à ne pas imaginer un grand avenir (hélas ! ) à ce Conseil...

Feld


[ PP à Feld – Le problème d'une certaine ultragauche (qui se croit rebelle), c'est d'être rivée au prêt-à-penser des années 1980-1990 : autrement dit, au social-libéralisme culturel dans toute sa futilité.
Villiers père et une partie de ses copains sont des illusionnistes misanthropes, mais ça ne transparaît pas dans les spectacles de leur parc d'attractions – qui ne peut constituer (sans ridicule) une cible politique... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Feld / | 23/05/2020

À Feld

> S'il-vous-plaît, évitez l'erreur qui consiste à croire qu'il existe un ensemble homogène «les Africains». La somme des variations génétiques de l'Afrique «subsaharienne» est plus grande que celle de tout le reste du monde. D'ailleurs, non expérience personnelle, en famille et entre amis, est que la capacité à rester efficace est décorrélée de l'apparence physique (mais pas de l'expérience, liée éventuellement à la culture de la région d'origine).
Pour aller un peu plus loin, un rappel: La peau foncée n'est pas le signe d'une adaptation à la chaleur; c'est la peau claire qui est le signe d'une adaptation au manque de soleil (ce que les pédiatres français redécouvrent au moment de doser la vitamine D).
______

Écrit par : olivier / | 25/05/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.