Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2020

Mgr Schneider n'a pas voué le pape au covid-19

6papst_protzkirche-e1393924096996.jpg

L'interprétation schneiderienne de la pandémie (partagée par tout le milieu intégriste anti-François) se déploie dans une autre direction : 


La note du 20 mars ici a été modifiée après vérification. Contrairement à l’information de la semaine dernière, en effet, l’évêque auxiliaire Schneider (Kazakhstan) n’a pas écrit que la pandémie en tant que fléau surnaturel allait tuer le pape François.

Le zèle arbitraire habituel de Mgr Schneider à l’encontre du pape (et des évêques unis au pape) n’est toutefois pas absent de ce qu’il écrit vraiment – par ailleurs – de la question du virus, comme le montre son article du 22 mars. Extraits :

 

<<  Les mesures de sécu­ri­té dras­tiques et dis­pro­por­tion­nées [NDLR – la mobilisation sanitaire !], asso­ciées à la néga­tion des droits fon­da­men­taux de l’homme que sont la liber­té de mou­ve­ment, la liber­té de réunion et la liber­té d’o­pi­nion, appa­raissent qua­si­ment orches­trées au niveau mon­dial selon un plan pré­cis. Un effet secon­daire impor­tant de cette nou­velle « dic­ta­ture sani­taire » qui se répand dans le monde entier est l’in­ter­dic­tion crois­sante et sans com­pro­mis de toute forme de culte public. La situa­tion actuelle de l’in­ter­dic­tion du culte public à Rome ramène l’É­glise à l’é­poque d’une inter­dic­tion ana­logue du culte chré­tien émise par les empe­reurs romains païens au cours des pre­miers siècles. […]

On peut com­prendre cette situa­tion comme une inter­ven­tion divine dans la crise actuelle sans pré­cé­dent de l’É­glise. Dieu uti­lise main­te­nant cette situa­tion pour puri­fier l’É­glise, pour réveiller les res­pon­sables dans l’É­glise, et en pre­mier lieu le pape et l’é­pis­co­pat, de l’illu­sion d’un beau monde moderne, de la ten­ta­tion de flir­ter avec le monde, de l’im­mer­sion dans les choses tem­po­relles et ter­restres. >>

https://www.renaissancecatholique.org/mgr-schneider-nous-livre-le-sens-surnaturel-de-lepidemie-du-coronavirus/

 

  Ayant lu ces considérations, on peut s’interroger sur le processus mental qui conduit leur auteur :

 –  à minimiser la pandémie meurtrière ;

–  à interpréter la mobilisation sanitaire comme un complot du “mondialisme” [1] ;

–  à croire que la suspension des rassemblements (notamment dans les églises) ne vise que les catholiques, ce qui ferait de M. Giuseppe Conte une réincarnation de Dioclétien et de M. Edouard Philippe un avatar d’Emile Combes ;

– et à s’imaginer que le coronavirus est “une intervention divine dans la crise de l’Eglise” pour “réveiller le pape“ (et l’épiscopat) “de l’illusion d’un beau monde moderne” ! hypothèse dont l’absurdité saute aux yeux de quiconque connaît les textes magistériels du pape François, plus sévère que ses trois prédécesseurs envers le monde moderne, ses laideurs et ses mécanismes…  Mais on sait que la caractéristique des ennemis de ce pape est de ne l’avoir jamais lu.

Passons sur la dernière phrase de l'extrait cité : Mgr Schneider semble avoir perdu de vue Matthieu 25:31-46, qui fonde l’implication décisive (et même eschatologique) du chrétien dans les choses temporelles ; mais là aussi, on sait que la spécialité de ces milieux est de prôner – au nom d’on ne sait quelle “pureté” néo-donatiste de la foi – des attitudes qui contredisent objectivement l’Evangile.

 

...Mais l’évêque auxiliaire du Kazakhstan n’a pas tout de même pas voué Jorge Bergoglio au covid-19 : je tenais donc à le souligner.

 

__________

[1]   De même, ces milieux croient que le GIEC est un complot mondialiste.

 

 

960-jerome-bosch---tentation-de-saint-antoine---monstre-messager---pm-300-300.jpg

 

Commentaires

> Ces bonshommes sont tellement prévisibles !
______

Écrit par : Bernard Gui / | 25/03/2020

TU NE TENTERAS PAS LE SEIGNEUR TON DIEU

> https://www.lifesitenews.com/opinion/bishop-schneider-releases-essay-on-the-question-of-the-true-pope

Pourtant, dès le 28 février, "l'auxiliaire des steppes à chameaux" appelait de ses voeux une "intervention divine" en ciblant délibérément le pape François :
"Déclarer le pape François comme un pape invalide, soit à cause de ses hérésies, soit à cause d'une élection invalide est une entreprise désespérée prise subjectivement en vue de remédier à la crise sans précédent qui agite la papauté. Elle est purement humaine et trahit une myopie spirituelle. Tous ces efforts sont finalement une impasse, un cul-de-sac. De telles solutions révèlent une approche pélagienne implicite pour résoudre un problème avec des moyens humains ; un problème, en effet, qui ne peut être résolu par les efforts humains, mais qui nécessite une intervention divine. [...] Nous ne devons pas être laxistes dans la proclamation de la vérité catholique, [nous devons user] l'avertissement et la réprimande lorsque les paroles et les actions du pape nuisent manifestement à la foi. Mais ce que tous les vrais fils et filles de l'Église devraient faire maintenant, c'est lancer une grande croisade mondiale de prière et de pénitence pour implorer une intervention divine."

Ces propos ambigus sont difficilement compréhensibles de la part d'un évêque puisqu'ils flirtent dangereusement avec Deutéronome 6, 16 ("tu ne tenteras pas l'Éternel ton Dieu") : il n'est en effet au pouvoir d'aucun mortel de mettre Dieu à l'épreuve. À demi-mots, Mgr Schneider appelle une "intervention divine" contre le pape ; le prélat de Noursoultan ne l'écrit pas noir sur blanc, mais le sous-entend en évoquant la légitimité du pape François tout en demandant directement à Dieu d'"intervenir".
À présent, ce texte du même Schneider paru trois semaines plus tard, mais qui fait toujours usage du concept d'"intervention divine". Cette rhétorique est à double tranchant car profondément subjective : en catholique, d'aucuns pourraient lui objecter que Dieu ayant préservé le pape François du coronavirus (alors qu'il en présentait certains symptômes il y a quinze jours), le Père serait "intervenu" pour confirmer l'action papale conduite depuis sept ans. On nagerait évidemment ici en plein délire : le chrétien ne doit pas chercher à interpréter ceci ou cela dans un sens ou dans l'autre mais à rendre grâce en se sachant sauvé et aimé, dans une confiance totale à Dieu : "que Ta volonté soit faite".

PV


[ PP à PV – "Nager en plein délire" est le propre de ce milieu depuis près de cinquante ans : et le virus s'est transmis au sein du clan, des grands-parents aux petits-enfants... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 26/03/2020

PRIONS POUR LE PAPE

> https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Pape/premier-cas-coronavirus-lentourage-pape-Francois-2020-03-25-1201086139

Bien davantage que les envolées de Mgr Schneider, cette nouvelle peut causer du souci à qui est attaché à la personne du Successeur de Pierre. Le pape François, on le sait, ne respire plus de ses deux poumons : une infection au coronavirus, étant donné cet antécédent et l'âge avancé du pontife, pourrait être gravissime. Prions pour le pape !

PV


[ PP à PV – S'il lui arrivait malheur, la joie de certains serait hideuse. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 26/03/2020

DÉLIRES

> On a vu des délires comparables après l'incendie de Notre-Dame, lui aussi "punition divine" contre "les hérésies de Bergoglio". Enrôler Dieu dans leurs délires, c'est le réflexe des fanatiques.
______

Écrit par : Bernard Gui / | 26/03/2020

LE PAPE

> François lui-même n'est pas très prudent en déambulant dans les rues de Rome malgré le confinement :
https://fr.zenit.org/articles/pelerinage-du-pape-dans-les-rues-de-rome-pour-la-fin-de-la-pandemie/
On a encore besoin de lui !
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 26/03/2020

INTÉGRISTES

> Leurs chefs de file politiques internationaux leur montrent la voie : Trump dit n'importe quoi, et le bras droit de Bolsonaro vient de déclarer que "le mensonge du prétendu virus est un complot de Satan et des médias pour nous dominer". Mgr Schneider n'a pas l'air éloigné de le penser.
______

Écrit par : Sebastien Joliot / | 26/03/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.