Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2020

Le virus et le big business

coronavirus-definition.jpg

Oui, il faut lutter contre le virus en prenant un maximum de précautions. Mais il ne faut pas céder à la panique, qui mène aux incivilités et augmente les dangers. Et il faut se poser des questions pour chercher à comprendre...  Par exemple : la propagation du virus ne serait-elle pas liée au système économique global ?


 

Réponse dans le New York Times édition internationale (qui jusqu’ici n’était pas précisément critique envers la mondialisation économique et le libre-échange sans frontières) : le grand quotidien américain rappelle que “déjà avant le virus, les problèmes de sécurité et d’abus commerciaux suscitaient des inquiétudes au sujet des transports aériens de masse et de la délocalisation globale des chaînes d’approvisionnement, ainsi que des doutes sur la fiabilité de la Chine en tant que partenaire.”

Même son de cloche à Bruxelles, où le groupe de réflexion Bruegel pose la question qui fâche l’industrie du tourisme : “La mondialisation des maladies n’est pas un fait nouveau. Ce qui est nouveau, c’est qu’avec l’avion les choses se répandent très vite. On peut se demander maintenant si la belle époque du transport aérien global n’est pas révolue. Beaucoup de gens se demandent si on a vraiment besoin d’autant de voyages quotidiens.”

À l’Institut des Sciences humaines de Vienne, on constate : “Le virus soulève toutes les questions que l’on doit se poser à propos de ce monde interconnecté tel que nous l’avons fabriqué…”

Et un peu partout, les analystes politiques se demandent si le choc de l’épidémie ne va pas doper les courants contestataires : ceux qui mettent en cause la réorganisation ultralibérale du monde depuis les années 1990. Selon ces courants, explique le forum Neue Wirtschaft de Berlin, “non seulement le système actuel pose des problèmes économiques, mais il crée des menaces pour la santé et la sécurité, et nous n’avons pas à les subir pour faire plaisir au big business”.

D’autant que le big business envenime encore les choses en ajoutant à la crise sanitaire internationale une crise pétrolière capable de plonger le monde dans un chaos économique. Hier les Bourses mondiales se sont écroulées. Ce krach vient de la peur de la récession liée à la baisse du pétrole. Pourquoi la baisse du pétrole ? Sans doute à cause du virus, qui ralentit l’activité donc la demande de carburant. Mais surtout, les deux géants pétroliers qui règnent sur l’Arabie saoudite et sur la Russie sont entrés en guerre l’un contre l’autre, aggravant massivement l’hystérie des places financières…

D’où trois questions : 1. Les peuples doivent-ils supporter indéfiniment un système global aussi dangereux, qui repose sur l’hystérie et l’instabilité ?  2.  Les Etats ont-ils encore les moyens de réformer ce système ?  3.  S’ils n’ont plus ces moyens pour l’instant, quand vont-ils les récupérer pour reprendre le contrôle ?

Vaste programme, aurait dit le général de Gaulle. 

 

 

 

 

capitalisme-credits-marc-licence-creative-commons.jpg

 

Commentaires

> "À la suite de graves négligences" :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Peste_de_Marseille_(1720)
______

Écrit par : Yvan / | 11/03/2020

LA GUERRE DU PÉTROLE

> Une vue de la guerre du pétrole :
(les commentaires, là aussi très intéressants, s'empilent chronologiquement du bas vers le haut à l'inverse d'ici)
http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/03/la-guerre-du-petrole-est-lancee-0.html
______

Écrit par : Yvan / | 11/03/2020

PRIONS POUR LE P. POTEZ

>En vous souhaitant un prompt rétablissement, Patrice !
Si vous le permettez, pourrais-je confier ici à l'intercession de son saint patron le P. François Potez (prononcé "Poté"), que beaucoup ont sans doute écouté (et apprécié) lors de ses nombreux passages dans 'La foi prise au mot'. Atteint d'un cancer du pancréas depuis un an, il n'a pu assurer la série de Carême de l'émission et a été démis de ses fonctions curiales à Notre-Dame du Travail. Saint François, P.P.N.
PV


[ PP à PV – Prions tous pour le P. Potez. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 12/03/2020

NUISIBLE MONDIALISATION

> La mondialisation des échanges est déjà en Europe la source de nombreuses nuisances : l'introduction de frelons asiatiques voraces en abeilles, la lèpre des oliviers italiens (Xylella fastidiosa, vraisemblablement d'origine californienne), le virus de la tomate (venu d'Israël), la diffusion incontrôlée du ver brésilien Obama (qui n'est pas un poisson d'avril) tueur de lombrics et d'escargots, menaçant la biodiversité de nos jardins, etc.
Mais bonne nouvelle : l'industrie agroalimentaire sera toujours là pour nous proposer à prix d'or 'le' remède pour lutter contre ceci ou cela, de la même manière que certains ne s'émeuvent pas de voir les océans bientôt totalement vidés de leurs poissons puisque la pisciculture pourra toujours (à leurs yeux) remédier à ce manque.
Hubris technologique dans lequel la mondialisation libérale entraîne l'humanité : espérons que la crise sanitaire que nous connaissons sera la goutte d'eau qui fera réaliser au plus grand nombre qu'une course effrénée au dieu Mammon se cache derrière ce chaos.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 12/03/2020

LE VIRUS SERAIT-IL DÉMOCRATE ?

> Mais non Mr PdP ! la chute du prix du pétrole est une chance pour l'économie ! cela va relancer la croissance ! et la mondialisation heureuse !
(-:
Plus sérieusement,
Le pétrole est l'énergie du transport. A 90% il sert pour se déplacer (voitures, avions, bateau), très peu pour se chauffer (fioul) ou pour faire de l’électricité. Dès que les transports diminuent (avion, voiture), la consommation baisse, donc les clients en achètent moins. Généralement, les économistes se réjouissaient de ce phénomène en disant : "le pétrole cher est un frein pour l'économie, le pétrole pas cher relance la croissance".
Aujourd'hui, ils semblent réaliser (enfin peut être) que le casino boursier est schizophrénique, et surréagit à n'importe quoi, faisant n'importe quoi (enfin, on peut rêver), et que de toute façon, si les gens consomment moins (parce qu'ils ne peuvent plus, parce qu'on leur interdit), alors c'est tout le concept de "croissance économique" qui s'effondre, et que ceux qui ont le plus à y perdre ce sont justement les très grosses multinationales, hyperdépendantes des échanges macro-économiques. Comme c'est justement elles qui cherchent à détruire les Etats (freins à l'économie, c'est bien connu), alors, cette panne économique, ce virus, est peut être une chance, une bénédiction pour la démocratie.
Cdt,
______

Écrit par : bergil / | 12/03/2020

REPORT DE LA CONFÉRENCE SUR SAINT BONAVENTURE

> A nouveau, nous nous permettons d'utiliser votre blog pour vous adresser ce message des "Amis de la BFC"... et nous vous souhaitons de retrouver bien vite votre voix.....


" Bonjour,
En raison des circonstances actuelles concernant la propagation du virus Covid-19, et afin de protéger votre santé ainsi que celle des frères et des résidents du couvent, il nous semble plus prudent de reporter notre rencontre autour de l’Itinéraire de Bonaventure.
Nous vous tiendrons informés de la nouvelle date dès qu’elle sera fixée, et en attendant, prenez soin de vous !
Fraternellement,

Le bureau de l’association 'Amis de la BFC'
Bibliothèque Franciscaine des Capucins
32, rue Boissonade
75014 Paris
Tél. : 01 40 64 59 36
______

Écrit par : C. d'Autume / | 12/03/2020

LE CAILLOU ET LE COLOSSE

> Ce petit virus venu du bout du monde me fait penser au texte (et à la vision) biblique du "colosse aux pieds d'argile". Un tout petit caillou, venu de très loin, se transforme en gros rocher qui pulvérise les pieds du colosse à la tête d'or, et ... il n'en reste plus rien.
Le colosse capitaliste, qui se croyait invulnérable et inamovible ("There is no alternative" disait Thatcher), vacille, ... et va se faire pulvériser ?
Cdt,
______

Écrit par : bergil / | 12/03/2020

THOMAS PORCHER

> https://twitter.com/PorcherThomas/status/1237718206179090434

Ce rappel de Thomas Porcher qu'il faudrait transmettre à MM. Macron et Philippe...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 13/03/2020

GAËL GIRAUD ACCUSE

> Au risque d'apparaître comme l'imprésario du P. Giraud, s.j., que je ne suis évidemment pas (ne l'ayant jamais rencontré), cet article paru dans 'Marianne' :
"C'est l'ensemble du complexe financiaro-pétrolier qui est menacé. [...] Nous avons deux chances sur trois pour que l'on vive une répétition de 2008. [...] Il faudrait que les marchés financiers soient très résilients et très sages pour que la situation ne dérape pas, ce qui n'a pas été leur caractéristique principale jusqu'à présent. [...] Le système public hospitalier français, à la diète depuis des années du fait de l'idéologie néo-libérale, est incapable de faire face à la pandémie. Les médecins et les infirmiers font preuve d'un héroïsme inouï pour endiguer la pandémie, mais ils savent que, puisque ce gouvernement préfère défendre les intérêts économiques de court terme plutôt que la vie des Français, il est déjà trop tard."

https://www.marianne.net/economie/risque-de-crise-financiere-liee-au-coronavirus-il-y-2-chances-sur-3-que-l-vive-une
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 13/03/2020

FAUSSETÉ DU LIBÉRALISME

> On parle du coronavirus. Je m'autorise toutefois à vous partager deux vidéos. Elles sont du Pr Didier Raoult. Ce qui m'intéresse ici, ce ne sont pas ses idées sur le réchauffement climatique, ni sa collaboration avec le journal ultralibéral Le Point, mais sa compétence en tant que médecin.
La première vidéo date un peu; tout n'y est pas exact, mais elle mérite d'être vue pour mieux mettre en relief la seconde.
Première vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=qoBoryHuZ6E&feature=youtu.be&fbclid=IwAR3ySzTlluGvnSXi3ePEPHtenVGDE5C_rT_YDbhm5bc8djAbqe_PEPhegiY
Seconde vidéo (dans l'article): https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/31754-Coronavirus-test-clinique-Marseille
Il conviendrait qu'il y ait, une surmortalité de plus de 60.000 personnes dans la seule France, pour que le Coronavirus fasse baisser l'espérance de vie.
Si tout cela est vrai, ce qui est probable, qu'en conclure? Que le Coronavirus est une fabrication des media. Vous nous aviez déjà mis en garde, PP, contre ces media qui veulent nous informer 24h/24, et puisqu'il n'y a pas grand chose à raconter 24h/24, parlent de sujets pour ne rien dire. Mais aussi, on voit les bourses s'effondrer. On ne peut guère trouver de meilleure preuve de la fausseté du libéralisme: les hommes ne sont pas des êtres rationnels qui agissent sur un marché. Plutôt que de lire les libéraux, mieux vaudrait, semble-t-il lire Gustave Le Bon.
______

Écrit par : ND / | 13/03/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.