Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2020

LREM et ses sourires nerveux (ou méprisants)

1.jpg

Le rictus des dames En Marche à la télévision exhibe la vraie nature d'un régime qui ne supporte pas les difficultés du réel. Témoin la dernière de Mme Pannier-Runacher :


 

 

DKnihGhxVEwfAYN8eDQj7fLQz7bbYo5oyu0AMany_400x400.jpegGuerre des prix pétroliers + épidémie globale, la malfaisance du libéralisme mondialisé éclate une fois de plus mais suscite, cette fois, comme un début de prise de conscience chez des commentateurs occidentaux : mais pas chez les HEC en folie qui composent l'élite macronienne. Sur CNews ce matin, la secrétaire d'Etat Pannier-Runacher [photo] arbore le sourire nerveux qui caractérise son groupe, et déclare : "La bourse a des réactions parfois rapides, notamment avec les robots qui passent de manière automatique les ordres d'achat et de vente... Moi, je regarde avec une certaine circonspection la situation : c’est plutôt le moment de faire des bonnes affaires en bourse aujourd'hui."

Vous avez bien lu. Une représentante du gouvernement vous assure, très officiellement, qu'il ne faut s'inquiéter ni de la situation (le choc d'un krach boursier sur des économies européennes immuno-déficientes), ni de la matrice de cette situation : la mondialisation dérégulée, l'ivresse délocalisatrice du patronat depuis trente ans, l'idée irresponsable d'une Chine "usine du monde",  et – pour l'épidémie de coronavirus – l'industrie des transports aériens de masse permanents !  Rien de tout ça ne trouble Mme Pannier-Runacher ; ni ne trouble ses amies LREM, qui se succèdent sous les caméras (de BFM à France Info et de CNews à LCI) pour nous opposer leur rictus et leurs regards exaspérés. Les Français craignent pour leur avenir ? Les dames macronesses jugent qu'ils ont bien tort, puisque "c'est le moment de faire de bonnes affaires en bourse". Rappelons aussi que selon Libération, qui faisait d'elle hier le portrait d'une femme sans états d'âme,  Mme Pannier-Runacher ne regrette "rien" du propos qui avait révolté le public : elle avait déclaré que la France n'était "pour BlackRock" dont elle semblait ainsi épouser le point de vue – "qu'une boîte de smarties"...  Voilà qui – et ce que – les électeurs ont porté au pouvoir en 2017, à la faveur d'une hallucination collective.

Maintenant, comment les renvoyer à leurs conseils d'administration ? Ou plus exactement, à leurs boards of directors ?

 

 

 

"Souriez, soyez pé-da-go-gi-ques !"

req.jpg

 

19:08 Publié dans Macron | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : crise pétrole, virus

Commentaires

CARICATURES

> On croirait presque entendre : "Notre bateau coule ? C'est le moment d'investir dans l'industrie du canot de sauvetage."
Aucune caricature ne nous sera donc épargnée par ce gouvernement.
______

Écrit par : Sven Laval / | 10/03/2020

SMICARDS, RSA...

> Un conseil qui s'adresse bien évidemment aux smicards, intérimaires et autres au RSA.
Bien entendu, faut encore qu'ils aient envie de profiter de l'aubaine.

Yvan


[ PP à Yvan – Voyons, les petites dames macronesses ne parlent pas pour ceux qui "ne sont rien" (les financièrement faibles)...
Elles ont déjà fait l'effort inouï de s'éloigner de leur job dans le privé, on ne va pas leur demander en plus de tomber dans le populisme ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Yvan / | 10/03/2020

RÉVOLUTION ?

> Ca ne peut plus durer. Je crois que ce Monsieur a raison : nous sommes entrés de façon maintenant irréversible dans un processus de type révolutionnaire.
https://www.tdg.ch/reflexions/nouvelle-revolution-france/story/23627049
Pour combien de temps ? Selon quelles modalités ? Avec quels dommages collatéraux ? Ma grande crainte : que le "bloc populaire" qui pourrait mener à bien cette révolution soit un pouvoir persécuteur de l'Eglise, assimilée aux puissances d'argent.

Feld


[ PP à Feld – Et que la révolution à venir soit noyautée par le lobby des Nouvelles Moeurs (idéologues frénétiques, cf les USA), comme c'est déjà le cas d'un féminisme de plus en plus dévié par le LGBTQ+... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Feld / | 10/03/2020

ANTI-BLASPHÈME

> Elle protège les "acquis" du "progrès" libéral. Les mettre en doute est pire que tout blasphème imaginable chez les chrétiens ou les musulmans.
______

Écrit par : DidierF / | 11/03/2020

"C'est un krach mais il est sain et nécessaire"

> https://www.nouvelobs.com/economie/20200309.OBS25823/marc-fiorentino-oui-c-est-un-krach-mais-il-est-sain-et-necessaire.html
C'est je crois ce que pensent aussi les économistes catholiques (ni catholiques ni économistes).
La vérité c'est que ce krach tout le monde le sentait venir et que le coronavirus me semble un bon prétexte pour lui donner une explication autre que les folies du libéralisme.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 11/03/2020

FORCÉMENT

> Il ne fallait pas être grand clerc, lorsqu'on connaît un peu l'histoire contemporaine, pour comprendre que cela finirait forcément par un krach, la seule incertitude étant le moment où cela se produirait. L'arrivée du coronavirus et ses conséquences ont accéléré le mouvement, ce qui était également extrêmement prévisible.
Quand on voit l'aveuglement et le comportement de ces gens haut placés ayant prétendument des connaissances supérieures à celles du commun des mortels, on pourrait finir par croire à un effondrement massif du QI.
______

Écrit par : Bernadette / | 11/03/2020

Au passage...

> Elle parle des robots boursiers aux réactions rapides.
Vous savez, ces machines programmées pour faire des transactions hyper-rapides, en aller-retour: détecter la tendance et placer très vite un ordre d'achat et de vente puis un autre dans le sens opposé.
Le summum de la financiarisation de l'économie.
Et elle dirait presque que c'est une plaie.
Encore un effort madame.
______

Écrit par : olivier b./ | 11/03/2020

@ Feld

> S'il y a révolution, elle se fera avec des persécutions contre l'Eglise...
L'Eglise peut servir de bouc émissaire pour tous :
- les mondains que l'Eglise gêne, car elle parle pour les pauvres.
- ceux qui sont "contre les migrants" et en colère que l'Eglise les accueille
- les musulmans mal informés et qui veulent s'en prendre à quelqu'un,
- les jeunes qui veulent se rebeller contre "l'ordre établi" dont l'Eglise leur parait le symbole (et pourtant quel contresens !)
- De plus, ceux qui maîtrisent l'information de masse ont intérêt à dévier la violence (qu'eux mériteraient vraiment) vers l'Eglise. C'est facile, pourquoi s'en priveraient-ils ?

Il ne faut pas en avoir peur, cette dimension de martyre fait partie de la mission de l'Eglise.
On ne peut pas attendre que tout le monde souffre, sauf les chrétiens. Non, c'est le contraire : quand il y a de la souffrance, les chrétiens en prennent la plupart sur eux, c'est leur configuration au Christ.
______

Écrit par : Isabelle Meyer / | 11/03/2020

LE VIRUS SERAIT-IL CAPITALISTE ?

> Parodique et grinçant… Mais pas si mal vu !
http://www.scienceinfo.fr/bourse-quelles-actions-acheter-pour-gagner-beaucoup-dargent-avec-le-coronavirus/
______

Écrit par : Isabelle Lagrange / | 12/03/2020

à Isabelle Meyer :

> Concernant les "musulmans mal informés qui veulent s'en prendre à quelqu'un", il me semble qu'un communautarisme de plus en plus affirmé ne sera pas sans engendrer nombre de tensions dans la société française.
Dans la petite ville lorraine dans laquelle j'ai grandi, il n'y avait il y a trente ans pas de difficulté majeure car les immigrés faisaient tous plus ou moins l'effort de s'assimiler : inscription à l'école laïque, gratuite et obligatoire, participation de tous les enfants aux associations sportives, parfaite maîtrise du français à partir de la deuxième génération, etc.
Depuis quinze ans, cette même ville voit l'implantation d'une communauté turque de plus en plus massive. Rien de problématique en soi, sauf que ces nouveaux arrivés construisent leurs maisons en faisant appel à la seule communauté, ne parlent quasiment jamais le français, ne reçoivent chez eux que les membres de cette même communauté, n'autorisent pas leurs épouses et leurs filles (dûment enfoulardées, même en pleine canicule) à s'adresser aux hommes ; et, pour les maris, ne traitent qu'avec les voisins hommes (de questions purement matérielles, touchant au voisinage), ignorant superbement les voisines non musulmanes, et ce même d'un signe de tête.
Ce type de communautarisme est mortifère car il inhibe toute forme d'interaction entre habitants d'un même lieu : comment ne pas s'affliger devant si peu d'empressement à s'assimiler, ou tout au moins à chercher à se connaître ? Comment vivre heureux lorsqu'on ne reconnaît plus l'environnement dans lequel on a grandi ? Ma mère est souvent emplie de nostalgie devant la solitude qu'elle ressent désormais, couplée à beaucoup de lassitude devant cette bétonisation imposée (enlaidissement auquel les maires, souhaitant faire du chiffre, ne s'opposent pas) : comme vous, je lui réponds qu'être chrétien, c'est souffrir avec le Christ.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 13/03/2020

PANNIER-RUNACHER ET... YOUPORN

> https://www.lesinrocks.com/2020/03/25/actualite/medias-actualite/si-tu-youpornes-a-22h30-ca-gene-personne-le-dialogue-surrealiste-entre-des-ministres/

Non, ce n'est pas un poisson d'avril. Cette même Pannier-Runacher s'entretient avec ses collègues secrétaires d'Etat du bon usage des sites pornographiques en pleine crise sanitaire : on apprend que Mme la Ministre "youporne" (du verbe 'youporner' !!) à 22h30 car, n'est-ce pas, le réseau est moins saturé à cette heure. Rires gras des technocrates qui ont réussi leur fulgurante ascension ; rire jaune du patron qui apprend tout cela par le 'Canard'. Et pendant ce temps, on trie les patients aux portes des urgences...

PV


[ PP à PV – Minable recrutement de la Macronie...]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 01/04/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.