Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2019

Macronie : l'offensive sournoise contre le caritatif

images.jpg

Est-ce pour réserver au casino financier l’argent des gens aisés ? Le groupe Macron ne cesse de prendre des mesures contre les dons.  “On va vers une crise très grave”, explique (à France Info) Florent Guéguen, directeur de la Fédération nationale des acteurs de la solidarité. Extraits de l'entretien :


 

<< Est-ce que, comme pour les Restos du Cœur, il y a une tendance à la baisse des dons pour les associations en général ?

Florent Guéguen –  […] Le taux de pauvreté a augmenté très nettement en 2018. Et puis dans le même temps il y a une diminution des dons financiers en 2018, de l'ordre de 150 millions d'euros en moins. Cela est notamment lié à la suppression de l'impôt sur la fortune (l'ISF permettait une très forte défiscalisation des dons) qui a fait qu'un certain nombre de ménages très aisés ont été moins intéressés à donner aux associations. Et nous craignons que cette tendance se confirme en 2019. Ce serait très dangereux parce que les besoins augmentent et que dans le même temps les ressources des associations diminuent. Par ailleurs, les aides publiques diminuent également. Je pense à la disparition des emplois aidés qui étaient très utilisés par les associations de solidarité. Si d'un côté on a moins de moyens et qu'en même temps la pauvreté augmente, on va vers une crise très grave.

[…]  Quels secteurs ont-ils particulièrement besoin d'aide en cette période ?

En période hivernale la situation est très critique s'agissant des personnes à la rue. A Paris, chaque jour, nous comptons 500 enfants et leur famille qui appellent le 115 pour être hébergés et qui n'obtiennent pas de solution d'hébergement. Dans un certain nombre de grandes villes on est sur des situations - quasiment - de crise humanitaire avec des familles et des enfants dehors. Donc la priorité des associations de lutte contre l'exclusion consiste à trouver des solutions d'hébergement et d'aide alimentaire pour ces familles.

Il faut rappeler que les dons aux associations sont déductibles des impôts...

Bien-sûr ! Et j'en profite pour appeler tous les citoyens à continuer à donner aux associations. Et ces dons participent d'une politique de solidarité nationale qui, in fine, sert à tout le monde. Elle sert d'abord aux plus démunis. Mais elle est utile également pour consolider notre système de protection sociale. Il faut enfin que l'Etat nous aide davantage parce que, comme je le disais précédemment, il y a un certain nombre de réformes, comme la suppression de l'ISF, qui ont découragé les Français à donner. Il y a également une réforme en cours dans la loi de finances 2020 et qui vise à réduire la déduction d'impôts lorsque les entreprises font un don aux associations au titre du mécénat privé… >>

 

 

 

Speculation-Word-Cloud.jpg

12:53 Publié dans Macron | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

VIDER LES CAISSES DE RETRAITE
AU PROFIT DU CASINO

> https://lvsl.fr/la-reforme-des-retraites-est-climaticide/

Le gouvernement attribue également au casino financier la manne des pensions et retraites françaises.
Si cet article dit vrai, « il s’agit de faire rentrer dans le casino du marché les quelque 340 milliards d’euros que représente chaque année l’argent qui passe par les caisses de retraite » car « pour les financiers, c’est une gabegie sans nom » : le monde financier étant toujours gangréné d’actifs toxiques, il « est donc constamment contraint d’accaparer ce qui n’entrait auparavant pas dans la sphère marchande, comme nos retraites ».
Le fonds américain BlackRock est en train de courtiser le gouvernement dans cette perspective ; en contraignant le pays à passer au système par capitalisation, nos hiérarques ultralibéraux opèrent ce qu’il faut bien appeler une « véritable prise d’otage ».
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 25/12/2019

BLACK-ROCK ARRIVE

> https://twitter.com/Gjpvernant/status/1203975631991705603

BlackRock s'installe progressivement dans l'économie française : vigilance, d'autant que ceux qui devraient lui barrer la route ne le font pas.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 26/12/2019

PP à Olivier

Merci !
______

Écrit par : PP à Olivier / | 30/12/2019

à Philippe de Visieux

> je viens de lire l'article de 'Le vent se lève' que vous avez mis en lien dans votre premier commentaire.
Tout est entièrement vrai.
Seule la solidarité entre générations est viable.
Cela demande des sacrifices, il est vrai. Chacun doit se sentir concerné. Cela ne passe pas uniquement par le versement d'une pension de retraite, mais par une entraide mutuelle toutes générations confondues. La richesse d'un pays n'est pas la masse monétaire, surtout qu'aujourd'hui, au niveau mondial, la masse monétaire n'est qu'une outre pleine de vent (ou de fausse monnaie, si vous préférez).
Nous sommes au point de bascule : choisir Mammon et la mort, ou choisir Dieu et la vie. Il n'y a pas de troisième alternative. Quiconque lutte pour davantage de justice, de solidarité, de respect des autres et de la Création toute entière est dans le camp de Dieu, même s'il ne le sait pas.
______

Écrit par : Bernadette / | 31/12/2019

@ Philippe de Visieux

> Ceci n'a pas de rapport direct avec la présente note. Je me suis rendu compte, au fil de vos commentaires, que vous aviez beaucoup réfléchi au sens de votre engagement professionnel ... et que vous avez su prendre les décisions qui s'imposaient, dans le sens d'un cheminement vers une véritable cohérence de vie.
Depuis maintenant de nombreuses années, je me pose de très nombreuses questions à ce sujet.. le questionnement devenant de plus en plus douloureux à mesure que les années passent (PP, ainsi que ceux des lecteurs/contributeurs du présent blog qui me connaissent "en vrai", savent ma situation, au moins dans les grandes lignes).
Depuis plusieurs semaines, j'ai dans le coeur (comme on disait dans le Renouveau d'il y a 20 ans) de vous demander conseil directement (par message privé, bien sûr). L'accepteriez-vous ? Avec un (grand) merci d'avance.
______

Écrit par : Feld / | 31/12/2019

à Feld :

> Mais oui, bien sûr, avec plaisir ! N'hésitez pas à m'écrire.
La réponse, je l'ai trouvée un jour en me rendant compte que tous les intervenants de la ‘Foi prise au mot’ depuis quinze ans, formés dans les meilleures écoles, avaient fait voeu de pauvreté en choisissant de suivre le Christ (voeu prononcé formellement pour les religieux, mais vécu en pratique par tous les clercs ou presque).
La félicité naît de cet apaisement intérieur d’avoir fait le seul choix qu'une personne puisse faire en refermant une Bible ; lorsque je vois d’anciens camarades qui ont pour seul objectif de se gaver au Luxembourg ou de finir associé d’un grand cabinet américain, c'est-à-dire de remplir leur existence de divertissements au sens pascalien, je ne regrette pas un instant le choix que j’ai fait d’une vie simple, frugale, avec pour seul fil conducteur de cheminer quotidiennement en compagnie du Ressuscité.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 03/01/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.