Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2019

"Black Friday" : et revoilà le rite obscène du gaspillage (avec anglophonisation massive du commerce en France)

black-friday-environnement-1140x480.png

Désormais les publicités et les centres commerciaux français nous parlent directement en américain... Dans ce climat d'aliénation mentale, le rite US du Black Friday inonde les médias. Mais la résistance s'organise, y compris dans la sphère commerciale :


Sentant monter une nausée à l'encontre du gaspillage, un collectif de 450  marques (ironiquement nommé en globish "Make Friday green again") boycotte cette journée de "surconsommation artificielle". Pendant les jours du Black Friday, explique-t-il au Parisien, certaines enseignes "soldent à des prix complètement délirants des collections actuelles" : "Du point de vue du consommateur, c'est peut-être l'occasion de faire de bonnes affaires. Mais cette journée rend précaires les emplois en ne rémunérant pas les fabricants, les marques et les magasins au juste prix. Elle participe aussi au dérèglement climatique en encourageant la surproduction !" Le collectif ajoute : "Cette journée a créé de toutes pièces un besoin marketing qui est une aberration. Le Black Friday n'existait pas il y a dix ans..."  Et les 450 lancent un appel aux consommateurs : "Qu'ils en profitent pour faire le tri dans leur placard, qu'ils réparent ce qui peut l'être, donnent ou vendent à d'autres particuliers ce qu'ils ne mettent pas. Environ 60 % des Français ont des vêtements ou des objets qu'ils n'utilisent pas !"

Attac-France explique au Figaro : "Derrière Amazon, héros du néolibéralisme 2.0, se cache une vision du monde que nous devons combattre... Ce monde va une nouvelle fois s’incarner le vendredi 29 novembre prochain avec le Black Friday. Préparée à coups de publicités massives et de promotions extrêmes, cette journée incite les consommateurs à se ruer sur des millions de produits dont ils n’ont pas forcément besoin... La multinationale a vendu plus de 11 milliards de produits l’année dernière. Ses prix bas, ses promotions quotidiennes poussent à la surconsommation et contribuent à la hausse des émissions de CO2 en démultipliant l’extraction des ressources, les transports par bateaux, avions ou camions".
Pour un emploi créé par la firme de Jeff Bezos, souligne Attac, "deux emplois sont détruits dans le secteur commercial".

Le Figaro constate : "Au Royaume-Uni, 30 % des acheteurs en ligne, quel que soit leur âge, sont des serial returners. Ils commandent plus de produits qu’ils n’en ont besoin, avant de retourner les articles non désirés après essayage. Gâchis ultime, au-delà de ces livraisons inutiles : bon nombre des articles retournés finiront détruits, leur coût de leur remise sur le marché étant plus élevé que celui de leur destruction."  Si même le quotidien de la bourgeoisie libérale se met à ouvrir les yeux, c'est que les temps sont proches...

 

 

 

76260603_2496335683946580_4619441269075083264_o.jpg

black.png

 

Commentaires

ENTRE HALLOWEEN ET VALENTINE'S

> Cette institutionnalisation du Vendredi noir est consternante, symptôme supplémentaire de notre américanisation quelques semaines après Halloween et quelques semaines avant Valentine's Day.
Subitement, l'apocalypse environnementale dont on nous rebat les oreilles tous les autres jours de l'année semble s'évaporer, le temps de remplir nos sacs de courses de futurs déchets. Au-delà de l'incohérence (mais l'incohérence est le propre de l'homme, personne n'est tout blanc ou tout noir) et de l'immense gâchis qui se prépare, tout cela pose la question du sens et surtout du vide ambiant. Un peu comme Noël, désormais largement déconnecté de sa signification profonde d'espérance, devenu une grande foire mercantile.

Benjamin


[ PP à Benjamin – Slogan de Monoprix pour le Black Friday : "n'attendez papa Noël"...]

réponse au commentaire

Écrit par : Benjamin / | 27/11/2019

OBSCÈNE

> Pendant que les uns consomment, les autres attendent toujours dans la Drôme ou l'Ardèche qu'on leur rétablisse l'électricité...
Obscène.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 28/11/2019

SÉPARER NOËL ET LES CADEAUX

> Très bonne initiative : en Lorraine, les familles ne distribuaient naguère jamais de cadeaux le 24 au soir mais offraient un fruit ou un présent symbolique aux enfants le 6 décembre, en la fête de saint Nicolas de Myre.
La Nativité n'était ce qu'elle devrait être pour tout chrétien : une fête religieuse et rien d'autre.
Une éclaircie au tableau actuel : EuropaCity, ce monstrueux projet, a été abandonné. Le gouvernement cite la préoccupation écologique, mais est-ce la raison véritable ? Rendons grâce que cette folie ne voie pas le jour.
La gare du Nord est quant à elle toujours en passe de devenir un gigantesque centre commercial...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 28/11/2019

RADIO

> Mais c'est la liberté individuelle, de consommer ! Pour paraphraser ce que disait ce matin un intervenant fort libéral sur une radio chrétienne...
je n'ai pas écouté jusqu'au bout, j'ai pas pu !
______

Écrit par : Tangui / | 28/11/2019

RADIO (2)

> Ça me rappelle il y a quelques années un évêque au micro d'une radio non moins chrétienne, peut-être la même, déclarant contre le maire de Grenoble que supprimer la pub sur le mobilier urbain était "un acte totalitaire de viol des consciences".
Comment peut-on avoir l'esprit aussi faux ?
______

Écrit par : Véronique Lazar / | 28/11/2019

MEUTE

> Le blackfriday version survival :
https://9gag.com/gag/an57V80
On avait connu quelque chose comme ça en France avec :
https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=4wPpUFujNH4
Quand le troupeau se transforme en meute.
Pis c'est même pas des choses indispensables quand on a faim.
______

Écrit par : Yvan / | 30/11/2019

UN JOUR

> Peut-être qu'un jour ils sortiront des ruines fumantes d'un supermarché, avec rien dans les mains mais le sourire aux lèvres :
https://9gag.com/gag/a4RPWGv
______

Écrit par : Yvan / | 30/11/2019

RÉSISTANCE NON-VIOLENTE

> Je vous invite ardemment à rejoindre les mouvements de résistance non violente, ANV COP21, ATTAC, Extinction Rebellion, Youth for climate,etc, qui ont montré avec Block Friday leur montée en puissance dans la mobilisation inter-mouvements un peu partout dans le pays, bloquant des sites Amazon, des Apple Store, des centres commerciaux, les participants risquant coups, contraventions et plus.
Avec des Gilets Jaunes nous participons depuis des mois déjà à des actions symboliques et de blocage, chez nous contre Coca et Amazon par exemple. Et cela continue et s'organise toujours davantage.
Je vous dis cela sachant les risques, ayant été récemment convoquée pour des pochoirs biodégradables faits sur les trottoirs et la voie publique avec XR, (ce pour quoi j'ai eu droit à relevés d'empreintes, ADN, photos, géolocalisation, surveillance du téléphone...), et connaissant mises en gardes et intimidations multiples et variées.
Mais j'enrage de ne pas retrouver de catholiques de paroisse (il y a beaucoup de jeunes et moins jeunes issus de l'Action catholique et des scouts de France), en ces lieux de combat pacifique où se vit sans le savoir Laudato Si de la manière la plus courageuse, la plus fraternelle,la plus réfléchie, jusque dans l'effort de formation intellectuelle, humaine et stratégique, du pays. A côté, les auto-congratulations de paroissiens qui trient leurs déchets me rendent verte de honte.
Pour avoir une idée de l'abnégation de ceux qui risquent tant pour défendre l'avenir de nos enfants, le film 'Irrintzina', qui date déjà de 2013, témoigne de ce qui se sème depuis des années, dans l'ombre et la douleur, mais sans haine, graines qui portent aujourd'hui leurs fruits jusque dans le mouvement des Gilets Jaunes.
Côté questionnement éthique de ces mouvements, un exemple dont j'ai déjà parlé cet été: Corinne Morel Darleux, dont le tout petit livre "Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce" navigue chez les militants, phare humaniste pour nuits de fin du monde. A quand un petit frère, lui plongé dans les eaux du baptême?
Et pour avoir un exemple de ce qui se prépare à présent, que vous pouvez rejoindre! même si le gouvernement cherche à nous faire assimiler à des terroristes: sur Youtube la vidéo de Superlocal "Occupons le terrain", soit: https://www.youtube.com/watch?v=bgJZ1yHAxB0&fbclid=IwAR0whFeF8NmIuMkib1cW-hIENobbaHssdu8aovmMbWTz08uFtvtuXfQOU9E
Lumineux Avent à tous!
______

Écrit par : Anne Josnin / | 01/12/2019

Chère Anne,

> Je sais ce que tu fais pour mettre en adéquation tes convictions et tes actes. Je trouve que tu as vraiment beaucoup de courage.
De mon côté, mon action contestataire se limite au fait de poster des commentaires sur le présent blog. Sous pseudo, en plus (mais vraiment pas possible de le faire sous ma véritable identité). Ah si : j'ai demandé à surseoir à l'installation d'un Linky chez moi, emboîtant le pas sur ce point à la position "prudentielle" prise par le conseil syndical de ma résidence. La belle affaire...
Ce n'est pas très glorieux de le reconnaître (même pas glorieux du tout) mais comme beaucoup de quadras/quinquas qui ont charge de famille et qui savent qu'ils seraient "non recasables" s'ils devaient perdre leur boulot, j'oriente mon action selon trois axes : courber l'échine ; fermer ma g... ; obéir. Vichysto-résistant, mais plus près de Vichy que de la Résistance ?
______

Écrit par : Feld / | 01/12/2019

@ Anne Josnin

> Je comprends votre honte devant les paroissiens contents d'eux-mêmes. Cela fait partie de la tendance béni-oui-oui bisounours. Sous prétexte de ne pas faire de Dieu un père fouettard, on en fait un Père Noël. Du moment que je suis sage et gentil, que je vais à la messe tous les dimanches et que je prie pour que le Saint Esprit éclaire nos gouvernants, Dieu me récompensera et tout ira bien. MM. Macron et Philippe sont pleins de bonne volonté et ils savent mieux que nous ce qu'il faut faire.
En notre époque de société du spectacle, où le divertissement et la publicité ont remplacé la vraie culture, on n'imagine plus la transcendance de Dieu et la folie des hommes.
______

Écrit par : Guadet / | 03/12/2019

CHOQUANT

> https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Ethique/femme-veut-recuperer-gametes-fils-mort-donner-naissance-petit-fils-GPA-2019-12-05-1201064599

Les droits de l'homme à l'heure de l'individualisme exacerbé : la veuve de Claude Lanzmann invoque le "droit d'être grand-mère" (sic) pour utiliser les spermatozoïdes de son défunt fils en vue d'effectuer une GPA en Israël.
C'est choquant : l'enfant n'aura ni père vivant à sa naissance, ni probablement mère biologique connue, seule une grand-mère qui aura fait valoir son "droit" et obtenu ce qu'elle voulait.
Un enfant n'est pas une chose : il n'y a pas de droit d'être grand-mère.
Espérons que les sages de Strasbourg rappelleront cette évidence.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 05/12/2019

@ Philippe de Visieux

> Une mère tentée d'utiliser le sperme congelé de son fils unique mort me touche plus qu'une femme voulant un enfant sans père. La Cour européenne devrait aller au bout de sa logique et interdire les deux. L'affaire pose aussi le problème éthique des banques du sperme. Mais veut-on encore réfléchir à quelque chose aujourd'hui ?
______

Écrit par : Guadet / | 05/12/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.