Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2019

Notre-Dame de Paris : le général d'Emmanuel Macron ordonne à l'architecte en chef de "fermer sa gueule"

notre-dame de paris,général georgelin

L'éclat courtelinesque du général Georgelin contre le très compétent Philippe Villeneuve (partisan d'une flèche à l'identique) : signe de la volonté élyséenne d'imposer un "geste architectural contemporain" ? Les paris sont ouverts :


La vidéo est partout depuis vingt-quatre heures. On y voit le général Georgelin – patron du chantier de Notre-Dame de Paris par la volonté d’Emmanuel Macron – faire le point hier devant les députés (commission des affaires culturelles) et, leur déclarer notamment ceci à propos de l’architecte en chef des monuments historiques Philippe Villeneuve :

<< Je lui ai déjà expliqué plusieurs fois […], qu'il ferme sa gueule et que nous avançons en sagesse pour que nous puissions sereinement faire le meilleur choix pour Notre-Dame, pour Paris, pour le monde. >>

Dans Le Figaro du matin même, en effet, l’architecte en chef venait de redire que la solution raisonnable était de reconstruire la flèche à l’identique : “afin qu’elle ne soit pas datable”, expliquait-il, soucieux de ne pas imposer à la cathédrale le témoin définitif d’un snobisme éphémère.

Mais M. Macron, dès les premières heures de l’incendie de Notre-Dame, a parlé de “la rebâtir plus belle encore” en évoquant un “geste architecturel contemporain” – donc datable (et bientôt daté).  Et il a parlé d’ouvrir un concours international, idée sur laquelle se sont jetés a priori tous les cabinets d’architectural business. D’où par exemple ceci :

images_list-r4x3w1000-5cd06691ddcec-alexandrechassang-jpg-large.jpg

Emmanuel Macron rêve-t-il de faire à la cathédrale ce que François Miterrand a fait au Louvre ? Les experts du patrimoine peuvent toujours répondre que les deux sites n’ont rien de comparable ; la majorité des Français sondés peuvent toujours dire qu’ils souhaitent une reconstruction de la flèche à l’identique ; si M. Macron a choisi, on sait depuis l’affaire Benalla qu’il est fier de ses choix. Le général Georgelin, 70 ans, est là pour lui dégager la route. Un ancien patron de l’état-major obéit aux Présidents de la République chefs des Armées ; d’où le ton de caserne avec lequel il vient de foutre dedans l’architecte en chef des monuments historiques. Le général doit faire “avancer” le chantier de la cathédrale “sereinement”; la sérénité, c’est quand les pékins ferment leur gueule. Y compris quand ils sont les seuls compétents.

Assiégé cet automne par les colères des Français sur des sujets aussi vitaux par exemple que l’effondrement de l’hôpital public, M. Macron transige sur les dossiers sociaux. Voudra-t-il symboliquement sauver la face sur le plan culturel, en maintenant contre les experts son “geste architectural contemporain” à Notre-Dame ? Les paris sont ouverts. Mais la brutalité du général pourrait être un signe.

 

► PS du 18/11 : voir aussi sur ce sujet ma chronique à Radio Espérance : https://player.radio-esperance.fr/?radio=antenne-principa...

 

960-jerome-bosch---tentation-de-saint-antoine---monstre-messager---pm-300-300.jpg 

Commentaires

ANNULER LE CONCOURS INTERNATIONAL

> Espérons qu'il ne s'agit que d'une stratégie de communication, pour laisser à Macron la décision souveraine de reconstruire la flèche à l'identique. Le problème est qu'il faudrait alors annuler le concours international. Si le concours a lieu, notre président ne peut pas se présenter comme faisant obstacle à la création contemporaine.
Georgelin parle de débat mais demande aux partisans de la reconstruction à l'identique de "fermer leur gueule". Il a bien intégré ce qu'est pour nos dirigeants "une large concertation".
______

Écrit par : Guadet / | 14/11/2019

AVEC LE SOURIRE

> "Qu'il ferme sa gueule" avec un sourire sardonique relayé par l'assistance qui ricane (signe élémentaire de son acquiescement et de sa médiocrité).
Etonnement personne ne se lève devant une telle insulte.
Ce militaire n'a certainement pas la moindre fibre catholique. Un de plus.

ADV


[ PP à ADV – Ses biographes le qualifient de "croyant discret" : formule aux multiples significations possibles.
Quant au sourire du militaire et aux ricanements des députés LREM, ils ne signifient qu'une chose : le militaire exprime (sur le ton scrogneugneu) la volonté de Jupiter, qui est aussi le maître des députés. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Alain De Vos / | 14/11/2019

NOMINATION SUSPECTE

> En effet, la nomination d'un général en retraite pouvait paraître suspecte ab initio : le travail de restauration aurait dû être piloté par l'architecte en chef des monuments historiques, comme ce fut le cas à ma connaissance à Rennes et à Lunéville.
Peut-être un général pourrait-il être nommé dans la fonction publique hospitalière. Quinze jours avant d'être rappelée à Dieu, ma grand-mère était admise dans le service d'urgences d'un CHU du Grand Est : des patients partout, un personnel extrêmement dévoué mais débordé et exténué et surtout pas de lits ! Après un arrêt cardiaque qui aurait dû nécessiter une observation d'une nuit ou deux, elle fut renvoyée trois heures après son admission dans la structure de réadaptation d'où elle était venue, et ce par manque de lits : "le CHU est en sureffectif chronique", nous a dit désolé le médecin urgentiste qui s'occupa d'elle, d'où cette impression (choquante) de cour des miracles, avec patients en attente dans les couloirs.
Va-t-on vers une américanisation des services de santé en France ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 14/11/2019

LES PAUVRES

> L’Eglise de France est-elle assez préoccupée de marquer sa préférence pour les pauvres, « mendiants spirituels » ou quêtant le « matériel » ?
M’est avis que le projet de rénovation de Notre-Dame de Paris* fournira la réponse. Le pape François, dans son exhortation apostolique « La joie de l’Evangile », publiée il y a six ans, a été clair : « La pire discrimination dont souffrent les pauvres est le manque d’attention spirituelle » (EG, 200).
A noter que cette préoccupation sera marquée ce samedi à Paris, avec le rendez-vous fixé à Montmartre par Mgr Aupetit à l’occasion de la 3e Journée mondiale des pauvres.
– https://www.paris.catholique.fr/montee-des-marches-du-sacre-coeur.html
Au menu des pèlerins, parmi lesquels sont évidemment espérés le général Georgelin et l'architecte Villeneuve : marche, méditations, louanges, prières et adoration, passage de la Porte sainte… Déjeuner en conclusion.
Le message de François pour cette 3e JMP :
http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/messages/poveri/documents/papa-francesco_20190613_messaggio-iii-giornatamondiale-poveri-2019.html .
Là-dessus, je ferme ma gueule.
Salutations.

* Rappel : la cathédrale fut sauvée de la destruction à l’aube du Mardi Saint, en la fête de sainte Bernadette et saint Benoît-Joseph Labre.
______

Écrit par : Longin / | 14/11/2019

à Alain de Vos :

> Macron a probablement retenu le général Georgelin en raison de sa double casquette militaire et catho (en tout cas en apparence) : c'est lui qui a assuré la première lecture lors de la messe 'casquée' du 15 juin dernier à Notre-Dame.
Je suis par ailleurs en train de lire 'Notre-Dame d'espérance' de Mgr Patrick Chauvet, recteur-archiprêtre de la cathédrale. Beau témoignage de cet homme de foi dynamique et souriant, avec cependant un bémol concernant le mécénat :
le recteur explique à longueur de page combien les Américains participeront à la restauration (pré-incendie) : soirées de gala à New York et Washington en faveur du monument, visites privées organisées pour de riches Américains, implication personnelle du "chevalier suprême" des Chevaliers de Colomb dans le financement du spectacle 'Dame de Cœur' (portant sur un soldat... américain agonisant désirant visiter Notre-Dame en 1917), invitation du recteur au congrès des Chevaliers de Colomb à Saint-Louis, etc.
Tout ceci est peut-être une aubaine financière mais, si l'on recoupe ce livre et celui, récemment publié, de Nicolas Senèze, il convient de se montrer prudent afin d'éviter toute récupération. Lorsque Mgr Chauvet écrit "les Chevaliers comptent sur nous ; nous sommes la fille aînée de l'Église" (p. 139), j'émets quelques réserves : l'Église qui est en France peut très bien se débrouiller sans les Chevaliers de Colomb, surtout après ce que M. Senèze nous apprend du peu reluisant "chevalier suprême" Anderson.
De son propre aveu, Mgr Chauvet ne parle pas un mot d'anglais, ce qui pourrait lui donner une vision quelque peu déformée de la réalité : espérons que les circonstances post-incendie calmeront les visées de certains outre-Atlantique sur cette cathédrale emblématique.

PV


[ PP à PV – Espérons-le en effet. Mais sans trop d'illusions : organisation hyper-américaniste sur le plan international, les 'Chevaliers' en question exercent une emprise "politico-culturelle" croissante sur les cathos conservateurs français. Ceux-ci ne manquent jamais d'alléguer l'action caritative des 'Chevaliers' ; elle existe en effet, mais véhicule une charge idéologique made in USA (version droite républicaine). Le caritatif sert d'ailleurs de paravent à la main-mise US depuis les années 1950 dans de multiples domaines, dont le religieux n'est qu'un volet. Restons lucides. Il existe bien d'autres manières de faire du caritatif. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 14/11/2019

MONUMENTS

> Petit détail à corriger : le général Georgelin évoque l'architecte en chef "des monuments historiques" , non "des monuments nationaux"
http://www.compagnie-acmh.fr
https://fr.wikipedia.org/wiki/Architecte_en_chef_des_monuments_historiques

Le Monsieur à qui l'on a demandé de fermer sa g... :
http://www.compagnie-acmh.fr/villeneuve/
Un statut hybride assez curieux : à la fois fonctionnaires et membres d'une profession libérale.
______

Écrit par : Feld / | 14/11/2019

VOCABULAIRE

> Je ne suis pas sûre que le général Georgelin s'exprimait sur commande de l'Elysée, ou en tous cas je doute qu'il ait été souhaité qu'il s'exprime en ces termes.
Il a été désavoué publiquement par le ministre de la Culture sur Twitter cet après-midi.
Je ne serais pas surprise que cette sortie soit en fait une boulette, plutôt embarrassante pour Macron, qui n'a pas envie de passer pour un vandale à l'international.

Edel


[ PP à Edel – Il est clair que M. Macron n'avait pas demandé au brave général de s'exprimer comme un sous-off. Mais il est clair aussi que le brave général s'y est cru autorisé par le genre de directives qu'il avait reçu de M. Macron... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Edel / | 14/11/2019

QUALIFIÉ

> Parfait, y'a pas mieux qu'un général d'armée pour s'occuper de la reconstruction de Notre-Dame ! C'est le plus qualifié pour ça.
... ah si, quand même, le garçon-coiffeur,
... ou un magasinier-cariste,
ou un rat de l'Opéra.
Un chauffeur-livreur ?
Un chirurgien-dentiste ?
Une prof de gym ?

Il a fait une très belle carrière dans l'armée; dommage, à la retraite, de sombrer dans le ridicule de cette manière.
Ceux de Koufra vous regardent, Mon Général :
« Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg. » (Philippe Leclerc, le serment de Koufra)
"Ils tiendront ce serment en libérant Strasbourg le 23 novembre 1944 à la tête de la 2e division blindée."
https://fr.wikipedia.org/wiki/Koufra
Ça au moins ça avait du panache.
______

Écrit par : Yvan / | 14/11/2019

FLÈCHE OU PAS

> Avis au général: un chef doit donner l'exemple.
Alors que cette vieille baderne la ferme.
Sur la flèche elle-même: celle que nous avons perdu était un tantinet datée néogothique de par son décor. Un peu de sobriété dans la reconstruction ne serait pas une mauvaise chose. L'important étant l'harmonie des matériaux.
______

Écrit par : PF. Huet / | 14/11/2019

"LES LIBÉRAUX MÉPRISENT LA COURTOISIE"

> La grossièreté c'est ce qui reste aux pauvres types qui n'ont aucun pouvoir et essaient de montrer qu'ils sont virils.
Dans la salle ils rigolent tous car pour eux la grossièreté c'est le summum de l'autorité. Car les libéraux méprisent la courtoisie qu'ils voient comme une faiblesse.
"Pour Notre-Dame, pour Paris, pour le monde" :
façon de s'exprimer très américaine. On se croirait dans un film catastrophe : la Maison-Blanche s'adresse aux Américains et au reste du monde.
Quand on regarde sa biographie on est édifié : à part à faire appliquer les accords de Dayton, pas très glorieux pour nous ni pour la paix, on le voit passer beaucoup de temps à l'OTAN...
Serait-il un Matamore rouleur de mécanique, qui affecte la grossièreté avec un architecte des monuments de France parce qu'il le sait trop bien élevé pour lui répondre ? C'est possible car j'ai vu qu'il était membre du Siècle... vaste assemblée de nouveaux riches qui avancent dans la vie comme Don Calogero dans 'Le Guépard' : en écrasant tout le monde.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 14/11/2019

CINQ ANS

> L'irritabilité du général vient peut être aussi de ce que le délai de 5 ans proclamé par le Président apparaît de plus en plus irréaliste. Justement, mercredi, dans "les Racines et les Ailes",on entendait Philippe Villeneuve parler de fin des travaux de mise en sécurité au printemps prochain, le diagnostic détaillé ne commençant qu'après ! PFH


[ PP à PFH – A quand la destitution de Villeneuve et son remplacement par un 'start-upper' de vingt-huit ans ? ]

réponse au commentaire

Écrit par : PF. Huet / | 15/11/2019

> Benalla à la place du général ?
______

Écrit par : VF/ | 15/11/2019

HUILE DE PALME

> ... et pendant ce temps, M. Macron cède à Total en autorisant l'huile de palme comme biocarburant.
Or on sait que l'urgence climatique n'a pas faibli : promouvoir l'huile de palme, c'est d'une certaine manière condamner Venise puisqu'on apprend que les épisodes de hautes eaux exceptionnelles, présentant un danger considérable pour la Sérénissime, sont amenés à se reproduire à l'avenir. Tout est lié en matière d'écologie intégrale.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 15/11/2019

"PITOYABLE"

> En plus d'être vulgaire, il est content de lui et de sa sortie ! Pitoyable !
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 15/11/2019

FLOP

> Il a dû juste vouloir se la péter à la Bigeard, en pensant que ça ferait badass.
Flop.

Yvan


[ PP à Yvan – N'est pas le "Con Glorieux" qui veut... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Yvan / | 15/11/2019

AIR

> Il a surtout l'air passablement aviné.
______

Écrit par : PMalo / | 15/11/2019

DIVUS MACRO CAESAR

> En tout cas, l'image de la cathédrale redécorée d'une statue de Macron est exactement ce dont il rêverait sans toutefois oser le proposer. Il lui reste encore un soupçon de bon sens lui soufflant que les Français se révolteraient.
______

Écrit par : Bernadette / | 16/11/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.