Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2019

Et que signifie le mot "islamophobie" ?

Capture-d%u2019écran-2019-11-12-à-10.10.32-1024x749.png

Réflexions sur la manifestation parisienne de dimanche dernier et l'emploi machinal du mot "islamophobie"... Ma chronique à Radio Présence (Toulouse Midi-Pyrénées) et Radio Fidélité Mayenne :


https://prod.radiopresence.com/IMG/mp3/13112019_chroeco_airtemps.mp3

 

<< Bonjour à tous. Un mot tout de même sur ce qui s’est passé à Paris dimanche et dont parlent tous nos médias : la manifestation contre ce qu’on appelle "islamophobie". Cette manifestation a été controversée avant et après.

Controversée AVANT, parce que son appel attaquait comme "liberticides" deux lois de la République réglementant le port du voile dans l’espace public. Cette attaque contre des lois est l’un des marqueurs de l’islamisme politique.

Et la manifestation a été controversée APRÈS, parce qu’un certain nombre de manifestants, dimanche, portaient une étoile jaune avec le mot "Muslim" : comme si les musulmans en France aujourd’hui subissaient ce qu’ont subi les juifs sous l’Occupation allemande et le régime de Vichy. Cette comparaison sans fondement a choqué à juste titre les Français juifs, les historiens et à peu près tout le monde, y compris l’imam de Bordeaux Tarek Oubrou.

Il est donc clair que des organisateurs de cette manifestation, proches de l’islamisme politique, avaient joué sur les mots pour attirer des gens de bonne volonté soucieux de s’opposer aux violences contre des musulmans – mais qui se sont retrouvés piégés dans une revendication politique dans laquelle ils ne se reconnaissent pas…

Et à bien y réfléchir, le mot "islamophobie" lui-même reflète cette ambiguité. C’est un mot vague et artificiel. Une phobie est une pathologie : une peur aiguë et compulsive. L’islam est une religion. On peut adhérer ou non à une religion, on peut la critiquer à divers points de vue. On ne peut pas ressentir à son sujet une peur aiguë et compulsive : ou alors on relève du psychiatre !

Alors pourquoi emploie-t-on autant aujourd’hui le mot "islamophobie" ?  Les médias s’en servent beaucoup, parce que le mot "phobie" (appliqué à tout et n’importe quoi) fait partie du vocabulaire de l’époque : vocabulaire facile et souvent absurde [*]...  Comme les médias s’en servent, les députés et les ministres s’en servent aussi : et c’est regrettable, parce qu’un mot qui n’a pas de sens ne devrait pas servir en politique.

Mais en politique islamiste le mot "islamophobie" a un sens, et stratégique : il sert à disqualifier d’avance toute réglementation légale de la religion musulmane sur la scène publique. C’est pourquoi la manifestation de dimanche appelait à abolir la loi interdisant le voile et les autres signes religieux ostentatoires dans les locaux scolaires. Et à abolir la loi interdisant la burqa intégrale dans l’espace public…

Les lois laïques de 1905 réglementent les manifestations publiques des religions. Les catholiques acceptent ces lois. Les juifs acceptent ces lois. La majorité des musulmans les acceptent aussi. Mais les islamistes politiques ne les acceptent pas. Ils sont donc les seuls en France aujourd’hui à créer un problème "religieux". Voilà la réalité : on peut la constater paisiblement, et l’on devrait pouvoir faire confiance aux pouvoirs publics pour prendre les décisions nécessaires. >>

 

__________

[*]  Je fais une exception en faveur du mot "bergogliophobie". Là il s'agit bien d'un phénomène clinique de peur aiguë et compulsive, nourrie de fake news paranoïdes répandues pour entretenir un délire  : "ce pape, étant le Mal puisqu'il est 'marxiste', ne peut que faire et dire de mauvaises choses sur le plan spirituel"... Etc.

 

Voir aussi ici ma note de blog (chronique radio) du 6/11

 

islamophobie

12:01 Publié dans Idées, Société | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : islamophobie

Commentaires

FRANGLAIS

> Autre symptôme de notre époque de confusions : écrire "muslim" en anglais pour une manif à Paris, dans une étoile jaune renvoyant à l'Occupation... Ce sur quoi tous les identitaires sont d'accord : globish is beautiful.

Alex


[ PP à Alex – La publicité commerciale nous l'enfonce dans la tête tous les jours : pour dire quelque chose d'attractif, il faut le dire en globish. C'est lamentable, et ça annule en effet tous les identitarismes : les "muslims" manifestent à la Nation, et les lepénistes félicitent en anglais les supporters de Trump....
On ne dira jamais assez que les identitarismes en France (musulmans ou anti-musulmans) ne sont qu'une variété des "communautarismes" fabriqués par le modèle sociétal-économique anglo-saxon. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Alex / | 13/11/2019

DAUBE JOURNALISTIQUE

> Bravo! un commentaire clair, analytique, précis. en résumé, "l'islamophobie" c'est bien de la daube journalistique et de la manipulation de quelques centaines de fanatiques.
Daniel Azan

DA

[ PP à DA – On était néanmoins déconcerté, lundi matin, par le ton extatique de journalistes pour annoncer ces "13 000 manifestants" comme si ce chiffre avait été énorme. Les mêmes, un mois plus tôt, parlaient comme d'un chiffre minable des 60 000 manifestants anti-PMA-pour-toutes... C'est de l'arithmétique à géométrie morale variable. (Je suis d'autant plus libre de faire cette comparaison que je n'ai pas mis les pieds à la manif d'octobre). Un peu de cohérence ferait du bien au mental de mes confrères de l'audiovisuel. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Daniel Azan / | 13/11/2019

"TOUTE UNE GAUCHE"

> "Mais les islamistes politiques ne les acceptent pas"... avec le soutien actif de toute une gauche qui s'est prêtée de très bon coeur à la manoeuvre. D'où il ressort que la manifestation de dimanche était clairement munichoise. Pour plagier Churchill, cette gauche a choisi de faire siennes les revendications de l'islam politique, par « confort intellectuel copulant avec l'instinct de survie » (pour citer Riss définissant l'esprit de collaboration), le tout intégrant une part de calcul électoral. Ayant de cette façon choisi le déshonneur elle l'obtient, mais cela ne lui suffira pas à éviter les histoires, car l'islam politique ainsi encouragé ne manquera pas d'accroître ses exigences.

Jean-Michel

[ PP à Jean-Michel – Le PS s'est abstenu de venir, et la moitié de LFI s'est trouvé des excuses pour en faire autant : ce parti raté est scindé en deux courants incompatibles. Il fallait d'ailleurs voir la tête du laïque Mélenchon pendant qu'une fraction de la foule scandait "Allahu akbar" à l'appel d'un organisateur...]

réponse au commentaire

Écrit par : Jean-Michel / | 13/11/2019

AUTO-PIÉGÉS

> L'ultragauche s'est auto-piégée en décidant que les migrants étaient la nouvelle armée de l'introuvable révolution prolétarienne (c'est vraiment ce qu'on pense au NPA par exemple).
Cela amène cette ultragauche à favoriser la prise en main des immigrés par les islamistes,
à présenter des candidates voilées aux élections, et à placer une convertie voilée à la tête de l'UNEF. Au bout du processus il n'y aura toujours pas de révolution prolétarienne, mais on aura de vraies zones islamistes dans l'Hexagone. Ne me dites pas que c'est une théorie du complot : c'est juste l'observation de ce qui est en train de se passer et que les pouvoirs publics pourraient encore empêcher s'ils osaient.
______

Écrit par : Jean-V. Bellet / | 13/11/2019

PARALYSANT

> "S'ils osaient", écrit Jean V. Bellet, mais ils n'oseront pas empêcher la mainmise de l'islamisme sur certains lieux, car le suffixe -phobie est employé pour son effet paralysant. C'est le même phénomène que pour la PMA et future GPA à propos desquelles on dénonce à tour de bras l'homophobie des opposants.
______

Écrit par : PF. Huet / | 13/11/2019

@ Alex

> Il n'y a pas confusion. Le but est de mondialiser la société communautariste américaine. Les islamistes français parlent toujours, dans leur revendications, comme si les USA devaient être le modèle idéal à atteindre.
Après Marx et Coca-Cola, nous arrivons à Google et le voile.
______

Écrit par : Guadet / | 13/11/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.