Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2019

Jacques Chirac : qu'il repose en paix

jacques-chirac.jpeg

Mais son bilan politique est assez... relatif :


Il y a bien entendu les détails qui vont dans tous les sens : notamment sa cordialité tous azimuts, ressentie par chacun de ceux qui l'approchaient – fût-ce professionnellement dans notre cas de journalistes. Mais la popularité des côtés "trop humains" de Chirac, venue tardivement par le caniveau des Guignols, soulignait en fait la dissolution du politique en psy-show dans les sociétés occidentales. Les deux mandats du défunt ne furent que des étapes de ce processus, impulsé par la sphère financière et la globalisation libérale, dans la complicité ou l'impuissance (selon les saisons) de la série Giscard-Mitterrand-Chirac-Sarkozy-Hollande-Macron...  La responsabilité de Chirac est donc relative : il aura été moins acteur que commentateur. "Les forces nous échappent", avouait-il dans son allocution de 1997 annonçant (double symbole)... une dissolution. Mais on lui a fait un procès disproportionné en le traitant de fossoyeur de la Cinquième, dont la dévitalisation commencée sous Giscard se préparait dès les dernières années de De Gaulle – qui le voyait et le disait à ses rares confidents. Ce qui a commencé en 1995 fut tout au plus le règne acéphale des "communicants", introduit sous Chirac par sa fille Claude.

Quand on ne retient d'un homme d'Etat que ses jovialités et ses moments généreux, comme l'adoption de la jeune Vietnamienne, c'est qu'il n'a pas de legs politique : mais c'est à mettre au passif de l'époque plus qu'à celui du défunt.

Qu'il repose donc en paix, et prions pour son âme.

 

 

5f5b9bdc39f8169afe481b60c8214.jpeg

 

11:24 Publié dans Histoire, Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : chirac

Commentaires

EN RÉSUMÉ

> En résumé, nous pourrions dire, que, comme tous ces collègues "présidents de la 5°" :
il a été meilleur que ses successeurs, et plus mauvais que ses prédécesseurs...
Avons nous les présidents que nous méritons ? c'est probable : car nous avons encore la possibilité de voter pour eux de temps en temps.
Cdt,
______

Écrit par : bergil / | 27/09/2019

EXCÈS D'ÉLOGES

> https://www.lepoint.fr/politique/jean-louis-borloo-jacques-chirac-etait-de-la-trempe-de-nelson-mandela-26-09-2019-2338037_20.php
Certes, le décès d'un ancien président est toujours regrettable, mais un tel événement ne devrait pas donner lieu aux excès d'éloges lus dans la presse : je ne souscris aucunement à l'appréciation de M. Borloo qui voit en J. Chirac un homme "de la trempe de Nelson Mandela" qui en aurait "l'humanité, le pardon et la stature", rien que ça ! M. Chirac était tout simplement lui-même, avec ses qualités et ses défauts.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 27/09/2019

à Bergil.

> J.Chirac "meilleur que ses successeurs et plus mauvais que ses prédécesseurs". Voilà une oraison funèbre lapidaire ! En peu de mots tout est dit.
Et l'on pourra faire la même oraison funèbre pour chacun de ses trois successeurs, en ajoutant à chaque fois comme conclusion "au suivant, au suivant !" comme le chantait Jacques Brel.
______

Écrit par : B.H. / | 27/09/2019

TOUT LE RESTE

> Que Chirac repose en paix, c'est ce que nous pouvons, et devons, effectivement lui souhaiter.
Un point très positif à retenir de son action : le refus de la guerre en Irak en 2003.
Les points négatifs : quasiment tout le reste...
Je vous trouve bien généreux avec lui, car quand on parvient au pouvoir ce doit être pour en faire quelque chose au service de son pays et pas un contemplateur ou un commentateur de "forces qui nous échappent"...

@Cdt : "Avons-nous les présidents que nous méritons ?" : absolument pas pour moi, je considère que je mérite mieux...
______

Écrit par : BMC / | 27/09/2019

CINQ ANS

> Acteur d'une chose, toutefois: avoir ramené le mandat présidentiel à 5 ans, le couplant au mandat législatif et détruisant ainsi la spécificité de la fonction présidentielle:
-garante l'indépendance nationale,
-gardienne des institution.
Le Président doit surplomber et assurer le fonctionnement des pouvoirs législatifs, exécutif et législatif...
Or les deux premiers ne sont plus que les jouets du législatif hypertrophié par une complexité règlementaire absurde.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 27/09/2019

JOHNNY ?

> Le meilleur hommage rendu à Chirac, par un anonyme sur le registre ouvert à l'Élysée : "Il était le Johnny Hallyday de la politique".
______

Écrit par : Alex / | 27/09/2019

LE DERNIER ?

> Peut-être le dernier président à avoir un peu assumé la fonction paternelle qui est traditionnellement celle du Prince en France (alors que les suivants ont été seulement des "frères aînés").
Pour le reste...
______

Écrit par : Feld / | 27/09/2019

QUAND MÊME

> Moi aussi, j'ai retenu comme point positif son refus de faire la guerre en Irak. C'était de plus un geste courageux car opposé aux attentes des USA. Réduire la durée du mandat présidentiel était une énorme bêtise.
Qu'il y ait une cérémonie officielle parce qu'il s'agit d'un ancien président, d'accord, mais n'exagérons pas quand même.
Quant aux éloges à n'en plus finir… Les morts ne peuvent plus se défendre et il est inconvenant de les attaquer, d'accord, mais il faut quand même garder une juste mesure.
______

Écrit par : Bernadette / | 27/09/2019

LE VEL' D'HIV

> Il faut ajouter au positif de ce bilan (je ne répète pas le refus de la guerre en Irak déjà évoqué) la reconnaissance de la responsabilité de la France dans la rafle du Vel d'Hiv.
C'était je crois un acte de vérité courageux, et je ne crois pas que des chrétiens puissent mépriser celui qui a pris sur lui de faire la lumière sur cette zone d'ombre de notre histoire.


Edel


[ PP à Edel - A condition d'identifer "la France" au régime de Vichy : ce qui est très discutable... et aboutit à nier la France Libre et les résistants de l'intérieur.
Le respect des réalités aurait commandé de dire : "une administration française, menée par un régime de collaboration avec l'occupant".
Mais les communicants de Claude Chirac étaient à la manoeuvre, et amputer l'histoire n'est qu'un exemple de l'attitude postmoderne qui nie la réalité dans tous les domaines. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Edel / | 27/09/2019

FEUILLE DE ROUTE

> Comme tous, le fait de s'être mis en travers de Bush et de l'Otan lors de la seconde guerre en Irak (avec le fameux, très beau discours de Dominique de Villepin à la tribune des Nations-Unies), la visite à Jérusalem https://www.youtube.com/watch?v=IvXO6sbiN_U et aussi, sur un sujet qui me tient à cœur, la fondation Sorosoro http://www.sorosoro.org/

Est-ce peu ? Sans doute. Ai-je jamais voté pour lui ? Non, sauf la fois où tout le monde a voté pour lui.
Mais il y a sept ou huit lustres que le Président de la République française en exercice ne gouverne plus, il applique la feuille de route...
______

Écrit par : Aventin / | 28/09/2019

REQUIESCAT IN PACE

> Un mot à propos de la messe de funérailles, hier, que j’ai trouvée particulièrement émouvante. L’homélie de Mgr Aupetit était juste et proportionnée ; le Kyrie de Duruflé magnifiquement interprété ; l’Impromptu op. 142 de Schubert, exécuté par Daniel Barenboim à la demande du président Macron, a superbement poursuivi l’homélie en offrant un temps de prière et de méditation.
Les médias se focalisent sur l’absence plus ou moins voulue du chancelier Schröder ou sur Mme Giscard d’Estaing, à qui le protocole de l’Elysée a attribué hier le même prénom que l’actrice fétiche du ‘Père Noël est une ordure’ ; à mes yeux, ces détails ne doivent pas éclipser le fait que nous avons vécu un moment de communion, de prière et d’espérance : que le Père accueille l’ancien président en sa Maison.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 01/10/2019

Mgr AUPETIT

> https://twitter.com/vaticaniste
Pour l'anecdote, ce compte Twitter, à supposer qu'il soit bien informé, indique que la messe de sépulture devait à l'origine durer 45 minutes, dont 6 pour l'Impromptu de Schubert : durée exigée par les services de l'Elysée qui, par ce biais, entendaient peut-être s'assurer que Mgr Aupetit ne lance pas de piques anti-PMA.
Heureux de constater que l'archevêque a tenu bon, faisant usage non de la table prévue par l'Elysée mais du maître-autel.

P.S. Que penser de ce compte Twitter "le petit vaticaniste" ? Sait-on si la personne qui utilise ce pseudonyme est digne de confiance ?

PV


[ PP à PV – Je ne connais pas ce compte Twitter. Mais que des seconds rôles de l'Elysée aient pu croire l'archevêque de Paris capable de transformer une oraison funèbre en appel à descendre dans la rue, ça confirmerait leur incompétence. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 01/10/2019

EX-YOUGOSLAVIE

> Tout le monde semble avoir oublié ceci :
Sefik Dzaferovic, le membre bosniaque (musulman) de la présidence tripartite de Bosnie: « Nous nous souviendrons de Jacques Chirac comme d’un ami de notre pays qui a fortement contribué à l’engagement de la communauté internationale pour arrêter la guerre (1992-95), et par la suite instaurer la paix et entamer la réintégration de la Bosnie » (lettre de condoléances)
Source : https://www.journaldemontreal.com/2019/09/26/deces-jacques-chirac-reactions-dans-le-monde-a-la-mort-de-lancien-president-francais

D'aucuns peuvent prétendre que Chirac a été plus mauvais que son prédécesseur. Lui du moins n'a pas à expier le sang des civils bosniaques et celui de nombreux Casques bleus de la FORPRONU, victimes du maintien criminel du statu quo de non-intervention, au nom d'un inflexible parti pris pro-serbe.

Lire aussi :
https://www.courrierinternational.com/article/2009/11/05/le-machiavelisme-aveugle-de-francois-mitterrand
https://www.universalis.fr/evenement/5-28-juillet-1995-conquete-de-deux-zones-de-securite-par-les-serbes-bosniaques/
______

Écrit par : Valérien K. / | 01/10/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.