Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2019

Le sentier de Saint-Briac : un conflit local qui en dit long

7f7f9c3fe9a654bb0e48f78b8ee03dfa-saint-briac-le-sentier-littoral-rouvre-apres-37-ans-de-bataille-judiciaire.jpg

Le président de l'ACR 35 (photo) a obtenu la réouverture du chemin côtier fermé arbitrairement par les propriétaires riverains. Mais ceux-ci font savoir qu'ils ont le bras long. Et les réformes Macron préparent le déclassement des sentiers du littoral :


Août est la grande saison des sentiers du littoral [*]... Le Français leur est fortement attaché, mais l'une des "urgences" des députés LREM consiste à remettre en cause leur sanctuarisation : une loi en ce sens est dans les tuyaux, et les gros propriétaires n'ont pas attendu qu'elle soit votée pour tronçonner les GR.

Exemple : ce qui se passe depuis quelques mois à Saint-Briac dans l'Ille-et-Vilaine, où le chemin de ronde est maintenant fermé par des riverains. Qui sont-ils ? Le Télégramme nous le dit : “Notamment l'héritier d'une grande entreprise de transports routiers (domicilié au Panama), un président de chambre à la Cour des comptes, ou encore la famille Forbes [...] 'Cela donne l'impression que la loi n'est pas la même pour tous', reconnaît le maire, qui a demandé aux riverains de retirer les portes..."  Il s'agit de portes à verrous posées en juillet 2019, et ornées d'une affichette affirmant : 'cette partie du sentier est supprimée', avec du tricolore comme si les propriétaires agissaient au nom de la République. Cette initiative est intervenue bien que le sentier soit sous la tutelle du département ; comme si les propriétaires bénéficiaient désormais d'un privilège au titre de Premiers-de-Cordée.

La fermeture arbitraire du sentier est "très mal perçue" par les habitants normaux de Saint-Briac, déclare le maire, "d'autant que le tracé réalisé par l'Etat est remarquable" : "dès l'ouverture du sentier, la fréquentation a été spectaculaire". C'est cette fréquentation que les propriétaires semblent ne pas avoir appréciée. D'où leur coup de force – qui indigne le président des Amis des chemins de ronde d'Ille-et-Villaine (ACR 35), l'ancien magistrat Patrice Petitjean : "Le sentier littoral en France est attaqué de partout. De plus en plus, des propriétaires sans vergogne ferment le sentier et interdisent par là aux randonneurs de se promener le long de la mer." Colère de ces derniers : "C'est honteux, révoltant. On nous retire nos balades : le littoral, ça appartient à tout le monde. C'est l'une des seules choses gratuites qui restaient et on nous l'enlève..."

Le Télégramme interroge l'un des propriétaires, celui qui a posé les portes. Ce chef d'entreprise répond que l'association ACR 35 est "une bande d'excités, un peu jusqu'auboutistes, un peu gilets jaunes" ; que ses amis riverains sont des gens "très haut placés" ; et que si le maire se permet de les désapprouver, c'est qu'il "perd un peu les pédales". C'est le ton de M. Macron première manière... Et comme en l'occurrence la préfète semble (c'est curieux) avoir pris la responsabilité de soutenir plutôt le maire, le chef d'entreprise laisse entendre que M. Castaner pourrait sévir contre elle : "Je serais ministre, je la relèverais de ses fonctions."

Réactions de lecteur du quotidien breton : "Je trouve révoltant que certaines personnes pleines de pognon refusent le passage de ce sentier, une honte, que fait la justice? rien car se sont des amis !!" 

Mais le maire de Saint-Briac et les "excités un peu gilets jaunes" viennent de marquer un point... Après une pétition improvisée qui a recueilli mille signatures dès les premières heures, les portes viennent d'être réouvertes.

Plusieurs d'entre elles avaient d'ailleurs été taguées, puis volées...

Les riverains verrouilleurs vont-ils téléphoner au ministre ?

 

 

http://amisdescheminsderonde35.fr/index.php/saint-briac-s...

STBRIAC_Carte_de_Situation-298x300.jpg

 

Commentaires

LES FRAIS

> Cette Macronie est à vomir, il ne faut pas s'étonner de la défiance grandissante envers les institutions, les députés godillots en font les frais actuellement, à juste titre d'ailleurs.
______

Écrit par : Tangui / | 01/08/2019

GRILLAGES

> Cette histoire est invraisemblable mais elle ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt de la "grillagisation" de la France.
En tant que randonneur, combien de fois je suis obligé de faire des détours en forêt car les chemins sont barrés par des grillages. Ils ne sont pas forcément aussi honteux que celui de St Briac, mais très gênants et fréquents: un peu de bon sens entre les propriétaires et les villes ne feraient pas de mal.
______

Écrit par : Ludovic / | 02/08/2019

ANTIBES

> A Antibes, le célèbre "quai des milliardaires", ou quelques grosses fortunes accrochaient leur bateau, vient d’être fermé au public. Les "grosses légumes" ont obtenu de la mairie l'interdiction des accès sur le port au public, car ils en avaient "un peu marre de servir de spectacle au petit peuple".
C'est vrai que c'était une promenade prisée des habitants du coin, qui venaient voir les "gros bateaux" (et le pognon) qu'ils n'auraient jamais.
Les riches veulent faire comme aux US ou dans de nombreux coins du monde : s'enfermer derrière des barbelés, avec des gardes armés qui surveillent.
Cdt,
______

Écrit par : bergil / | 02/08/2019

LE SYSTÈME

> Espérons que Saint-Briac n'ait pas l'infortune de sa quasi homonyme Saint-Brieuc qui croule sous les algues vertes, en surnombre cette année : dérèglement de l'écosystème causé par l'agriculture intensive. C'est le système économique dans son ensemble qui doit être revu.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 02/08/2019

PRÉDATEURS

> Cela fait des années qu'il y a le même problème en Sologne ou par chez-moi. Des chemins communaux, clairement identifiés comme tels sur la carte et le cadastres sont "privatisés" et barrés par des portails par de gros propriétaires présents à toutes les funérailles d'évêques en plus...
J'ai aussi connu cela à Antibes, ville de ma jeunesse mais à l'époque, le maire en place n'hésitait pas à envoyer les ouvriers municipaux démolir à la pelleteuse les clôtures ou autres grilles posées par certains émirs dits "amis"... et le chemin des douaniers ainsi que les plages du cap d'Antibes retrouvaient vite leur usage public !
C'est un combat perpétuel et il faut continuer de se battre contre les prédateurs.
______

Écrit par : VF / | 02/08/2019

DU MAL

> J'ai un peu de mal à me faire une idée de ce dossier. Selon le propriétaire, le chemin comporterait des risques d'éboulement pour les utilisateurs du sentier:
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/saint-malo/gr34-discorde-saint-briac-proprietaire-riverain-se-defend-1704774.html

Qu'en est il vraiment ?
______

Écrit par : Pierre O. / | 02/08/2019

à P. O.

> Le risque d'éboulement est l'argument classique des propriétaires voulant annuler un tracé ouvert aux randonneurs.
Dans le cas de Saint-Briac le maire a mentionné ce "risque" dans son communiqué afin de paraître tenir la balance égale entre les deux camps "pour ramener la bonne entente". Il a obtenu la réouverture au prix de cet avertissement. Voiyant qu'ils perdaient l'argument du risque, les propriétaires vont en revenir aux recours administratifs et ne lâcheront pas le morceau.
______

Écrit par : René Jan / | 03/08/2019

à P. H.
C'est fait. Il y avait eu erreur d'aiguillage.
______

Écrit par : à Pierre Huet | 03/08/2019

FOUESNANT

Il y a quatre ans Christian Pierre écrivait :
"Depuis des années, le sentier côtier de Fouesnant/Beg Meil est un peu le serpent de mer local. Cela fait 45 ans que lʼASPF (Association pour la sauvegarde du pays fouesnantais) se bat pour lʼaccès complet aux promeneurs et randonneurs de ce sentier côtier. Le problème est que jusquʼil y a peu, il était coupé par plusieurs grosses propriétés (comme par exemple celle de Bolloré, ou celle de la famille Lascar, le patron dʼEurodif, Burton of London…).
La mairie de Fouesnant a fait faire, aux frais des contribuables, de gros travaux de contournement de certaines propriétés privées (mur, passerelles) et le chemin a été – quasiment – ouvert. Il faut dire quʼà certains endroits, on passe entre deux haies, lʼune cache la mer et lʼautre la propriété de X, à un autre endroit, encore pire, on passe entre 2 murs de 2,50m de haut cachant la maison de Y."
______

Écrit par : JR Larnicol / | 03/08/2019

CHRISTIAN PIERRE

> Né en 1949, Christian Pierre est membre de l'UDB depuis 1977. Très engagé pour la Bretagne, il est très investi aussi dans les Droits de l'Homme, comme à l'ACAT (ONG chrétienne de lutte pour l'abolition de la torture et contre la peine de mort) dont il est animateur du Groupe Quimper-Cornouaille. Il milite enfin pour les droits du peuple palestinien.
______

Écrit par : JR Larnicol / | 03/08/2019

à P. O.

> Quand de grands responsables de l'effondrement des vivants ergotent sur un risque d'éboulement pour quelques riverains aventureux, je me gausse.
______

Écrit par : Anne Josnin / | 04/08/2019

PP à Pierre
Excusez moi de ce lapsus digital. Mais il est nécessaire de donner une initiale pour vous distinguer des autres Pierre.
______

Écrit par : PP à Pierre / | 04/08/2019

@ PP

> ouh le vilain : "numérique" en français & non "digital" anglais !
sinon ça va faire comme ces publicités qui parlent de "thermomètre médical digital"... on se demande vraiment comment ils prennent la température !!

et la pub continue :
"le thermomètre médical digital est (en mode rectal) probablement le plus précis pour déterminer la température centrale du corps [sic !] et il est toujours utilisable [ah ça ! c'est sûr !] quelles que soient les conditions ambiantes [mmh ? vraiment ?] et l'âge du patient. Son confort d'utilisation [re-sic] a été grandement amélioré grâce à l'utilisation de plus en plus répandue d'embouts [ à tout de même !] et de sondes flexibles."

source : distrimed

Distrimed oublie de préciser qu'avec un tel thermomètre (pour le coup, 100% naturel !) on peut prendre la température de 10 patients à la fois et 20 en comptant les orteils

Mais après tout, un "lapsus digital" est possible mais à condition de parler le langage des signes :-)

et que dire de la polydactylie qui, logiquement, doit faire bégayer les sourds

Amitiés
(évidemment ceci est moins destiné à être publié qu'à vous faire rire, mais vous êtes libre)
______

Écrit par : E Levavasseur | 06/08/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.