Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2019

Pourquoi la droite devient-elle insultante dès qu'il s'agit d'écologie ? (et ça dure depuis cinquante ans)

aubert thunberg.jpg

Ce matin à France Culture, l’astrophysicien Aurélien Barrau et le député que la radio lui opposait : le LR Julien Aubert. Il s’agissait du réchauffement climatique et du saccage de la planète par le système économique actuel :


aurelien-barrau.jpg

Aurélien Barrau [photo] travaille au Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie de Grenoble ; spécialiste de la gravitation quantique, auteur de nombreux ouvrages, professeur à l’université Grenoble-Alpes, il est “membre de rang A” du Comité national de la recherche scientifique. En tant qu’homme de sciences (rien d’un idéologue), Barrau est engagé dans la bataille de l’écologie : il appelle à un changement sociétal pour préserver la vie et la planète… C’est simplement traduire en urgences économiques, donc politiques, les constats et avertissements des climatologues.

Julien Aubert est quant à lui l’une des incarnations de la classe politique contemporaine : université John-Hopkins, ENA, Young leaders, conseiller élyséen sous Sarkozy, etc. Ses arguments de ce matin expriment l’embarras des milieux business friendly devant le réchauffement climatique, idée dont ils ont ricané jusqu’au moment où sa réalité concrète est devenue une évidence. Leur nouvelle position consiste à concéder l’existence du réchauffement et du rôle qu’y joue le système actuel des activités humaines, mais à récuser (avec un violent mépris) ceux qui voient la nécessité de changer ce système.

Ainsi M. Aubert, ce matin, qualifiait de “millénarisme” le constat pressant et alarmé du scientifique Barrau. La classe politique ne raisonne qu’en termes de postures et d’étiquettes ; elle ne s’intéresse pas ce que vous dites, mais attaque ce que vous êtes (ou ce qu’elle veut croire que vous êtes). Et force est de constater que le sens du mot "millénarisme" est ignoré de M. Aubert !

Comment le Pr Barrau pourrait-il être “millénariste” ? Ce terme n’a d’autre signification  qu’archéologique : il désigne une certaine interprétation antique du chapitre 20 de l’Apocalypse de Jean pris au pied de la lettre (une bataille finale pour instaurer un règne terrestre du Christ) : interprétation tôt réfutée par saint Augustin, mais réapparue au XXe siècle dans certains courants néo-protestants. On ne voit pas en quoi un pur scientifique pourrait être appelé “millénariste”... 

Mais “millénaristes” fait partie de la poignée d’insultes que la droite d’affaires lance aux écologues depuis cinquante ans, avec “Khmers verts”, “nouveaux bolcheviks” et autres vocables de meeting. Ainsi, il y a quelques années, le prétendu animateur catholique d’un prétendu débat à l’Espace Bernanos (Paris) lançant à Gaultier Bès qui venait d’expliquer l’écologie intégrale chrétienne : “J’espère que ça ne mènera pas au retour des échafauds” ; ou l’auteur d’un livre sur (contre) l’écologie chrétienne accusant les évêques de “pactiser avec la culture de mort” parce qu’ils ne soutenaient pas le négationnisme climatique.

Aujourd’hui seuls des cas pathologiques comme M. Trump ou M. Bolsonaro mettent encore en doute le réchauffement du climat. M. Aubert nous a donc assuré ce matin que les “millénaristes” (comprendre : ceux qui font un constat alarmé devant l’état de la planète et du vivant) ne sont que des idéologues – alors que, lui, il parle au nom des gens responsables et pratiques qui mènent une politique-des-petits-pas dans le domaine de l’environnement. 

Petits pas qui se ramènent à presque rien si l’on regarde le bilan de la classe politique depuis vingt ans… Ce qui n’est guère surprenant, puisqu’elle adhère au système économique qui épuise les sols, obstrue les mers, asphyxie l’atmosphère et détruit les espèces vivantes ! Rappelons au passage que l’une des rares initiatives concrètes de M. Aubert dans ce domaine fut pour empêcher de créer un parc naturel autour du Ventoux.

Le Pr Barrau n’a pas eu de mal à répondre que la posture aubertienne (le réalisme-à-petits-pas) relève de l’imposture, venant d’un parti soutenant par ailleurs l’agro-chimique, l’industrie pétrolière et toute cette sorte de choses.

M. Aubert a perdu la partie. Il avait, heureusement pour lui, pu se défouler en traitant la jeune Greta Thunberg (venue parler d’urgence en termes urgents) de “prix Nobel de la peur” et de “prophétesse en culottes courtes”. On ne se refait pas.

 

 

61837034_23843282322570758_3714685444437311488_n.png.jpg

  

Commentaires

GHETTO

> Tout de même un juste dans Sodome : l'élu LR Grosdidier se dit "atterré" des grossièretés des Aubert et autres et du recroquevillement sur le ghetto ultra-droite qu'ils expriment.
______

Écrit par : Thomas Larrieu / | 23/07/2019

SCIENTIFIQUE

> Bonjour Patrice, Aurélien Barrau est un scientifique et s'exprime en tant que tel en toutes circonstances.
Je conçois que certains soient mal à l'aise avec les discours chrétiens (toutes tendances confondues, catho, orthodoxes, protestants) sur le respect et la préservation de l'environnement - que disent d'ailleurs les voix juives sur ces questions, Delphine Horvilleur notamment ?
Mais les propos d'Aurélien Barrau sur la question méritent respect et attention. Je suis désespéré d'ailleurs de lire que cet Aubert s'est opposé à la création d'un parc naturel du Ventoux. ce type doit préférer les parcs à thèmes. Allez adessias, comme on disait en Provence.
______

Écrit par : Daniel Azan / | 23/07/2019

AUBERT ET BARRAU

> On aimerait que M. Aubert évoque ces questions avec les forestiers du massif vosgien, au bord de la dépression nerveuse : ils lui diront combien la forêt de sapins et d'épicéas se meurt à grande vitesse, victime d'une sécheresse qui, depuis plusieurs années, assèche les arbres et les transforme en cadavres couleur rouille. On pense à remplacer les conifères par des cèdres voire, qui sait, des oliviers ! Et ce n'est que le début puisque le réchauffement favorise la prolifération de coléoptères xylophages, accélérant le processus de destruction de la forêt :

https://www.20minutes.fr/planete/2563439-20190713-climat-sapins-meurent-soifs-foret-vosgienne

À propos de M. Barrau, je ne peux que recommander (une fois encore) sa prestation sur Thinkerview, prestation qui n'avait rien de millénariste :

https://youtu.be/XO4q9oVrWWw
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 23/07/2019

AVIS

> A noter tout de même :
Greta Thunberg n'a pas d'avis sur le vote du CETA
Découvrez le Tweet de @LCP : https://twitter.com/LCP/status/1153631736741236736?s=09

TonyZ


[ PP à TonyZ – Une gamine de seize ans ? A cet âge on peut légitimement se sentir menacé(e) par le changement climatique. Mais on ne saurait avoir analysé les questions complexes du commerce international, ni la politique agro-industrielle du Brésil... ]

réponse au commentaire

Écrit par : TonyZ / | 23/07/2019

AUTRE PROBLÈME

> Estimez-vous que faire venir une gamine de 16 ans qui n'a pas fait d'études, popularisée on ne sait comment et financée par on ne sait qui, à faire un discours au parlement c'est vraiment prendre en sérieux l'écologie ?
Je ne suis pas sûr que l'opération Greta Tunberg aie les effets escomptés.

Jérôme


[ PP à J. – Veuillez noter que le sujet de ma réflexion n'est en aucun cas Mlle Thunberg, mentionnée pour mémoire dans les dernières lignes.
Le sujet de la note est la fourberie injurieuse de M. Aubert et de ses pareils envers l'écologie en général.
Lamentable est leur façon de brandir le cas Thunberg pour discréditer en fait tous ceux qui prennent au sérieux les avertissements la communauté scientifique.
Et la droite procède ainsi depuis cinquante ans...
La gauche a ses propres travers, qui sont différents.
Quant à Mlle Thunberg, la cribler de dédains n'est pas une réponse. Le fait qu'elle ne soit qu'une gamine ne change rien à la terrible réalité du ravage climatique ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Jérôme / | 23/07/2019

DISRUPTION

> Ça me rappelle les combats pour la protection des monuments historiques : quand ils sont encore en bon état et qu'ils ne nécessitent que quelques travaux d'entretien, on les abandonne ; il faut qu'ils s'écroulent pour qu'on débloque des crédits (des fortunes) pour les reconstruire (mal).
On fera pareil pour la Terre, à part qu'on sera encore plus loin de savoir la reconstruire. C'est le principe de la disruption : la nature a fait son temps, qu'elle laisse la place pour qu'on invente quelque chose de mieux.
______

Écrit par : Guadet / | 23/07/2019

"DICTATURE DU MÊME"

> Le débat du jour à l’Assemblée nationale, les médias l’ont noté, se résumait à une question : « Greta ou Ceta », l’une étant incompatible avec l’autre. Greta (Thunberg) ou Ceta (le traité traitre à l’environnement) ?
Sur ce sujet comme dans d’autres, les macronistes et autres réformateurs libéraux ont tenté de dérouler leur diabolique « En Même Temps », slogan illustrant de plus en plus cette « Dictature du Même » mise en œuvre par le Président de la République.
Il apparaît de plus en plus aujourd’hui que la quête du Même, de l’Homo, du Tout-Pareil, du Semblable, dont il se fait si volontiers le chantre, est le facteur majeur de cette gale politique et sociétale qui, sous couvert de vaincre/surmonter les oppositions et différences, détruit nos raisons de vivre ensemble, de PMA et GPA marchandes de l’humain en euthanasie déguisée et IVG constitutionnalisée.
Sachons donc identifier les signes de cette nombrilique « Dictature du/de la Même » – du/de la « M’aimeuheuh » si vous préférez –, qui ne cesse de brouiller les repères psychosociaux, d’abîmer le bien commun sous couvert d’humanisme, voire de fraternité. Et dénonçons le fascisme euthanasique et rampant qui va avec, via Facebouc et ses frères chargés de dresser les contraventions, en attendant mieux.
Salutations.
______

Écrit par : Longin / | 23/07/2019

AUBERT & Cie

> Tout faraud, ce type nous disait ce matin qu'il allait voter contre le CETA. Ça ne trompe personne : si LR était au pouvoir, ils l'auraient tous voté. Au fond le CETA va dans le sens de leurs habitudes mentales : "la croissance à aller chercher avec les dents", l'économie "sérieuse" c à d libérale, etc.
La majorité des élus LR votent contre, mais juste parce qu'ils essaient d'exister en se posant en anti-Macron absolus. Posture ! Tout le monde s'en rend compte.
Et quand ce type ressort les grosses vannes anti-écolo de l'époque du Larzac il y a un demi-siècle ou presque,la preuve est faite. Psycho-rigides au fond.
______

Écrit par : Bruno Wetterlé / | 23/07/2019

DAMASIO

> Lue il y a quelques jours, cette interview d'Alain Damasio, dont le dernier livre ('Les furtifs') vient de sortir.

Du lourd, du très lourd :

https://www.bastamag.net/Alain-Damasio-Les-Furtifs-La-Volte-ultra-liberalisme-ZAD-pouvoir-alienation?fbclid=IwAR18SNqrd6dBIKq-5DsL55b04J3u2AxG2d9EaExOvz9McsUtXyqhirut1LU

Feld


[ PP à Feld – Dommage que Damasio soit excellent en interview et... illisible par écrit ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Feld / | 23/07/2019

COMMENT

> Souci : nous sommes globalement dans un système de parti unique, avec de rares opposants réels... qui sont également des partisans de la culture de mort (sous l'angle "sociétal").

https://www.20minutes.fr/societe/2563703-20190714-ivg-tribune-deputes-gauche-appellent-proteger-droit-fondamental

On s'en sort comment, là ?
______

Écrit par : Feld / | 23/07/2019

à TonyZ et Jérome

> Et qu'a dit Greta Thunberg aux députés ?

"Vous n’êtes pas obligés de nous écouter, nous ne sommes que des enfants après tout.
Mais vous devez écouter la science. C’est tout ce que nous demandons : unissez-vous derrière la science!
Certaines personnes ont décidé de ne pas venir, de ne pas nous écouter. Ce n’est pas grave, nous ne sommes que des enfants.... mais vous avez le devoir d’écouter les scientifiques. C’est tout ce que nous vous demandons."
Puis elle a ironisé sur ceux qui "font semblant d'agir".
Qui peut la contredire à ce sujet ?
______

Écrit par : Sybille Petitjean / | 23/07/2019

LARBINS

> Et quand on entend des larbins du business affirmer sérieusement que Thunberg est un outil des multinationales, il y a de quoi rigoler.
En quoi les multinationales seraient-elles intéressées à un changement du système économique global, seule solution pour enrayer le dégât climatique ?
______

Écrit par : Guillaume Jolivet / | 23/07/2019

@ PP, sur les romans de Damasio.

> J'ai terminé 'Les furtifs' il y a quelques jours. Si l'on accepte de se laisser porter par le texte, déconcertant à plus d'un titre comme l'était celui de 'La horde du contrevent' : l'on découvre un véritable chef d'oeuvre (à mon sens) ! Avec peut-être, sur la fin , une soupe anarcho new-age je sais pas quoi dont l'auteur aurait pu faire l'économie (mais ce n'est qu'un avis perso).
______

Écrit par : Feld / | 23/07/2019

VOSGES

> Philippe de Visieux a écrit: "On aimerait que M. Aubert évoque ces questions avec les forestiers du massif vosgien, au bord de la dépression nerveuse : ils lui diront combien la forêt de sapins et d'épicéas se meurt à grande vitesse, victime d'une sécheresse qui, depuis plusieurs années, assèche les arbres et les transforme en cadavres couleur rouille.. ".
Effectivement, je viens de traverser le sud des Vosges et la Haute-Saône, la forêt est verte et rousse comme en automne; sauf qu'à l'inverse les feuillus sont verts et les épicéas grillés. Conséquence de plusieurs canicules et sécheresses longues et intenses, et aussi de l'action d'un insecte, le scolyte ou bostryche qui ravage les monocultures d'épicéas plantées sur les terres laissées par les paysans de montagne partis travailler en ville. Maintenant que ces arbres atteignent la taille de récolte, ils meurent en nombre, il faut les enlever pour replanter et le prix du bois s'effondre.
Ça crève les yeux, tout le monde le voit et le sait, impossible d'en rester à nier cette évidence.
______

Écrit par : Pierrot / | 23/07/2019

@ Guillaume Jolivet

> Ou voyez-vous que l'Opération Greta vise à changer le modèle économique global? Ce n'en est qu'un "greenwashing".
Je n'avais aucun a priori sur cette tournée de communication, jusqu'à cet excès choquant qui m'a franchement mis en rogne:
https://www.marianne.net/societe/en-france-greta-thunberg-remporte-un-prix-liberte-devant-un-saoudien-et-un-chinois
Rigolo: la Chine qui emprisonne ses opposants est le premier émetteur de CO2. L'Arabie Saoudite qui , de surcroît les fouette, le 3ème producteur de pétrole. Comme symbole, c'est beau, non?
Et puis, il y la défilade de l'enfant prodige sur la question du CETA...
______

Écrit par : Pierre Huet / | 24/07/2019

"TECHNOLOGIES"

> Aubert c'est le discours échappatoire. Larrivé a tenu ce matin le même : pour le climat il faut écouter les scientifiques C'EST A DIRE s'en remettre aux "technologies". Donc sans rien changer à notre mode de vie, qui est la cause du désastre ! Ça c'est le fond permanent de la droite sur cette question. Ce sont des malfaiteurs.
______

Écrit par : Amicie Terray / | 24/07/2019

AVIS

> Je rappelle que le sujet de cette note n'est PAS Mlle Thunberg. Ne tombons pas dans le vieux panneau de la classe politique, consistant à se polariser sur un détail (telle ou telle personne prise comme tête de turc) pour échapper à l'essentiel (combattre le système productiviste néolibéral).
______

Écrit par : PP / | 24/07/2019

Jura:

> Je ne suis pas encore allé dans le Haut Jura, mais dans mon Revermont et ma Petite Montagne, les pesses (épicéa en latin) vont mal. Mais il y a aussi une faute des forestiers, particuliers ou communes qui en ont planté là ou ils n'étaient pas spontanés.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 24/07/2019

LE "GRETA-BASHING"

> Même si ce n'est pas le sujet de cette note, je trouve pour ma part assez nul ce #gretabashing... Cette jeune fille objet de tant de mépris a un certain cran et aussi beaucoup d'humilité : "Certaines personnes ont choisi de ne pas nous écouter. Ce n'est pas grave, après tout nous ne sommes que des enfants. Par contre, vous avez le devoir d'écouter les scientifiques, et c'est tout ce que nous vous demandons."
Qu'elle n'ait pas d'avis sur le CETA, question qu'elle n'a pas étudiée, est tout à son honneur ; il y a tant de gens qui parlent de ce qu'ils ne connaissent pas...

MG


[ PP à MG – Si elle avait prétendu (à 16 ans) avoir un avis personnel et compétent sur le commerce mondial, c'est là qu'on aurait pu s'inquiéter ! (de savoir qui lui avait fait la leçon, et de quoi elle pouvait bien être l'instrument).]

réponse au commentaire

Écrit par : Michel de Guibert / | 24/07/2019

VERS NANTES

> Depuis le camping de Nort sur Erdre, alors qu'approche la fin de notre périple à vélo de St Malo à Nantes. Avec pour seule lecture internet et le petit livre de Corinne Morel -Darleux: «  Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce ». Et le dernier numéro de 'La Décroissance' .
Une fois de plus ce genre de lecture me nourrit l’âme bien davantage que des années, pourtant de ma jeunesse assoiffée de paroles de vie-, de 'Valeurs Actuelles', 'Spectacle du Monde' et autres revues et livres de la droite qui dit penser et faire œuvre moralisatrice.
J’y peux méditer les mystères du chapelet, nourrir ma réflexion sur le péché originel et ses conséquences sur une Création innocente pourtant de ce crime qui la touche jusqu’à provoquer la spirale de l’anéantissement. J’y trouve les bases d’une morale commune de la dignité dans un
choix de vie simple et fraternel.
Les concepts d’archipel et de rhizomes viennent donner visage universel possible à la notion inspirée d’ « hôpital de campagne » de notre pape François . Et ainsi de suite.
Le meilleur de notre culture occidentale, les analyses les plus matures de notre époque déliquescente, se trouvent aujourd’hui aux marges du système capitaliste , et ce n’est plus l'étiquette «  chrétienne » ou «  catho » qui fait la différence , mais le refus d’adhérer aux anti-valeurs de ce monde , autrement dit l’âge de l’homme intime, le système maintenant ses sujets en biberonnage narcissique ad non vitam aeternam, où seuls ceux qui nourrissent l’homme intérieur par le don désintéressé de leur personne se hissent dans la douleur et la solitude au rang de sage.
Autrement dit les vieux bébés gâteux de la droite gominée à la gendre idéal sont je crains morts avant que d’être nés, tristes momies à paillettes qui dirigent un monde en perdition. Je vous laisse, retournant au calme de ce jour, sous la palme bienfaisante des arbres d’ici.
______

Écrit par : Anne Josnin / | 24/07/2019

DANS LE LOT

> Ici dans le Lot un certain nombre d'éleveurs donnent déjà aux bêtes le foin prévu pour l'hiver prochain alors qu'on est en juillet.
On espère la pluie pour vendredi mais est-ce qu'elle tombera ici ?
Il y a 10 jours je voyais le ciel noir sur le Causse zèbré d'éclairs; nous avons pris quelques gouttes seulement.
Plusieurs arbres sont tombés sous le coup de la sécheresse; chez moi ce sont seulement des branches.
Dans l'étang du village d'Assier les brochets et autres black ass un crevé, l'eau est trop chaude et a baissé, les lentilles occupent la surface par gros paquets jaunâtres.
L'herbe est sèche et du coup les bêtes boivent beaucoup plus je le sais parce que c'est moi qui remplit l'abreuvoir tous les matins pour mon voisin.
La vie est donc difficile et puis voilà : on vient d'apprendre la nouvelle du vote du CETA...
Le monde paysan français est la victime du sacrifice humain offert aux dieu libre-échange.
La députée locale est bien gentillette mais française depuis seulement quelques années, d'origine burkinabée, le monde paysan français du Quercy lui complètement étranger comment pourrait-elle intervenir en faveur des paysans d'ici ?
(Comment a-t-elle pu avoir la prétention de connaître assez les gens pour les représenter au bout de seulement quelques années de présence en France et en plus dans un milieu embourgeoisé qui est le sien ? elle a été élue par les bourgeois de Figeac où il y a de grosses d'industries, de bons salaires).
Priez pour les paysans qui nous nourrissent.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 24/07/2019

CEUX QUI PRENNENT LES SLOGANS DE DROITE POUR UNE PENSÉE CATHOLIQUE

> Valérie-grosse-croix-pectorale parle également d' "écolo-catastrophisme" : pour une catholique pratiquante, c'est doublement affligeant, d'abord parce que les récents papes ont pris au sérieux la catastrophe écologique en cours, et ensuite parce qu'une interprétation eschatologique de notre temps devrait faire partie de l'horizon spirituel du chrétien. Mais pour ces gens-là, l'espérance s'est curieusement transformée en "espoir en la science et en l'humanité".
Affligeant également de les voir utiliser GT pour disqualifier le principe d'une écologie politique et d'un possible changement de mode de vie. Traiter d'obscurantiste celui qui propose concrètement de réduire le transport aérien est tellement bas de gamme... Et ça passe ! Aucun journaliste n'interrompt ce genre de niaiseries !
Enfin, j'ai écouté la jeune fille en question sur LCP : elle n'a rien dit de scandaleux... Du bon sens pour qui réfléchit un tout petit peu au sujet. Une telle hystérisation relève-t-elle de l'ignorance pure et simple, ou du cynisme ?

Maud


[ PP à Maud :
Cynisme odieux de la part de la droite parlementaire.
Ignorance inexcusable de la part de "cathos" (ostentatoires) qui disent le contraire de l'Eglise catholique ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Maud / | 24/07/2019

LE SYNODE AMAZONIE

> L'axe de combat donné par le pape est le synode à venir sur l'Amazonie (la forêt et ses populations).
Quelle intuition aiguisée et pertinente !
Si nous combattons sur les sujets sociétaux, nous aurons toujours un temps de retard. N'est-il pas temps d'entrer dans l'offensive, et pour cela s'appuyer sur le synode sur l'Amazonie ?
En terme de protection de la vie, autant il est difficile de mobiliser largement les populations sur les sujets sociétaux (en raison de l'impact morbide des médias de masse), autant je crois que toutes les populations savent que la protection de l'Amazonie est importante au niveau mondial.
C'est un très bel angle d'attaque pour la culture de vie contre la culture de mort, car il peut être extrêmement fédérateur et puissant, bien au delà du monde catho.
(Il restera ensuite, mais c'est une seconde étape (!), à leur faire prendre conscience que tout est lié et que s'ils veulent être cohérent il faut protéger toute vie ! )

Incroyable aussi de voir que ce synode est d'autant plus pertinent qu'il est maintenant dans le contexte du traité de libre-échange UE-Mercosur.
______

Écrit par : Isabelle Meyer / | 25/07/2019

à Pierre Huet :

> C'est exact, mais ces conifères ont admirablement bien poussé jusqu'à maintenant. Leur dépérissement atteste de la réalité du réchauffement climatique puisque ces arbres résistent très mal à un climat plus chaud et plus sec.
Il est probable que, comme l'indique l'INRA, nous soyons au début du phénomène plutôt qu'au milieu : il faut se préparer à la mort de tous les épicéas des Vosges et du Jura dans les années à venir ; nous ne verrons sans doute pas l'état de la forêt post-réchauffement qui aura remplacé ces paysages (et ces senteurs) qui nous sont familiers.
En plaine, il semble que les hêtres souffrent. À terme, toutes les essences feront face à d'extrêmes défis d'adaptation puisque, selon la trajectoire actuelle, la température de nos villes en 2050 sera celle actuelle des régions situées mille kilomètres au sud : Paris et Londres auront un climat de type méditerranéen. Nos pauvres épicéas seront tous cuits d'ici là.

http://www.leparisien.fr/societe/d-ici-2050-le-climat-a-paris-sera-equivalent-a-celui-de-canberra-aujourd-hui-10-07-2019-8114313.php
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 25/07/2019

> Il me revient des lectures rafraîchissantes datant de quelques années pour certaines, récentes pour d'autres.
Certains climatologues et astronomes prévoient que la configuration de l'orbite terrestre et les cycles d'activité solaire (qui joue sur la nébulosité) vont se retrouver dans une quinzaine d'années, dans une conjonction similaire à celle des environs de 1700, quand, le vin gelait dans les caves de Paris certains hivers, ou quand on faisait passer des charrettes sur le Rhône entre Avignon et Villeneuve, le pont étant déja hors d'usage à cette époque.
Si c'est vrai, cela compenserait les effets anthropiques.
Qui survivra verra.

@ Isabelle Meyer
> Synode sur l'Amazonie: vous savez probablement que l’Église de France y est impliquée par le diocèse de Cayenne.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 26/07/2019

DANS LE LOT

> Pour me faire pardonner de ma petite observation sur Greta Thunberg, permettez-moi de vous partager cet article fort intéressant :
https://www.humanite.fr/ecologie-climat-priorite-de-la-vie-suivant-tous-les-prismes-crise-ecologique-et-sociale-pour-un

rédigé par Aurélien Barrau, qui déclara dans ce même journal : « La raison écologique est nécessairement aussi une raison sociale »

Il est notable qu'il était tout enchanté lorsque Yann-Arthus Bertrand évoquait l'encyclique Laudato Si, ainsi que le message du pape (les 'valeurs' aussi, de bienveillance, de bonté etc.)…
La droite n'est pas ou plus crédible, embourbée dans les contradictions du capitalisme boosté à l'ultra-libéralisme.
La gauche est elle aussi embourbée sans ses propres errements (défense des minorités, quid de la majorité ?)
Il faut tout de même saluer la cohérence de l'Eglise avec la doctrine sociale, et remercier ceux qui font passer le message sans le tronquer ou l'orienter de manière idéologique !

P.S => à E.Levavasseur : Vivez-vous dans le Lot ? Ma famille vit là-bas, je constate aussi que la végétation souffre depuis quelques temps des sécheresses répétées…
J'ai 28 ans et je peux dire qu'enfant je courais après les sauterelles qui jaillissaient de partout. Désormais, je peine réellement à en voir une seule. Pourtant les conditions n'ont en apparence pas beaucoup changé, c'est très intriguant. Faites-vous le même constat de votre côté ?
______

Écrit par : TonyZ / | 26/07/2019

@ Tony

> Je vis dans un endroit très préservé où les sauterelles ne manquent pas, pas plus que les carottes sauvages, la chicorée, l'ail sauvage et les noix de terre.
J'ai aussi des salamandres et des crapauds (il y en a même un qui entre souvent dans la maison) , également pie-grièches, loriots et je précise aussi, moineaux (c'est incroyable mais cet oiseau est en voie de disparition surtout dans les villes)
Il y a aussi une autre espèce rare : le paysan français.
Autre bonne nouvelle, après une tournée sur les causses et dans les vallées du Lot et du Célé :
apparemment le buis semble avoir pris le dessus sur la pyrale (autre héritage chinois du libre-échange...) et recommence à faire des feuilles
(jusqu'à la prochaine attaque ?)
Il pleut depuis hier, béni soit le Seigneur.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 27/07/2019

LE FEU

> La première fois que je vois ceci dans le Revermont jurassien! Affichage de la conduite à tenir en cas de feu de végétation. Il est vrai que la pyrale du buis, productrice de branches morte aggrave terriblement l'inflamabilité de la végétation déjà en manque d'eau.
______

Écrit par : PF. Huet / | 04/08/2019

W.W.F.

> L'article d'Aurelien Barrau signalé par Tony Z. mentionne la "surfocalisation" sur le climat. A juste titre!
Elle masque de question sociales et environnementales aussi grave et sert de prétexte à des opérations telles que celle-ci, patronnée par le WWF:

https://club.selectra.info/wwffrance?partner=acq_1&utm_campaign=wwffrance&utm_source=acq_1&fbclid=IwAR0lrZA0WpyRJNpjRTpEnfvgry5U-P9ic1D8W_J1yNM7LfVNJCa8Ide32KE

Promouvoir les éoliennes et les champs de capteurs... Moi qui coyait comme un idiot que le WWF s'attachait à protéger la vie sauvage.

PH


[ PP à PH – Le détournement d'un vrai (et terrible) problème par des cyniques, n'empêche pas ce problème d'exister. N'imitons pas MM. Larrivé et Aubert, membre d'un parti acquis aux multinationales, feignant de clamer que la petite Thunberg "est financée par les mutlinationales".
Si l'on veut mettre le doigt sur une véritable sounoiserie, parlons plutôt de ceux qui évitent de mettre en cause le capitalisme mondialisé comme cause des désastres environnementaux, climat compris. Là sont d'authentiques salauds. ]

réponse au commentaire

Écrit par : PF Huet / | 07/08/2019

@ PP

> Justement! Les cyniques ne parlent pas de réduire l'agro-industrie ou les transports intercontinentaux et libre-échange, ou la prolifération des matières plastiques. Ils profitent au contraire de l'hyperfocalisation sur le climat pour éluder tout celà. Le dire , ce n'est pas nier ce problème grave mais pas pire que l'empoisonnement général.
Illustration: sur les 162 députés qui ont écouté Mlle Thunberg, 69 ont ensuite voté le CETA. Alors, si je n'ai rien contre cette personne, je me pose des questions sur ceux qui l'entourent dans la bruyante Opération Greta !
______

Écrit par : PF Huet / | 09/08/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.