Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2019

Marketing : et voici... la GPA ! (elle n'aura pas tardé)

pma,gpa,lrem

Ceci va défriser les bons libéraux qui nous répondaient obstinément, dans les débats, que la GPA "ne suivra pas" la PMA-pour-toutes car ces deux choses "ne sont pas comparables" :


 

...Et c'est dans les échos en ligne de Libération que l'on trouve l'info :

<< Samedi, dans un article de Mediapart, plusieurs députés LREM ont pris fait et cause pour débattre de la GPA, alors que la PMA pour toutes, sujet déjà hautement inflammable, va bientôt débarquer à l’Assemblée. Ex-membre du gouvernement redevenu député de Paris, Mounir Mahjoubi assume : «Mon objectif est d’annoncer dans la loi qu’il faudra débattre de la GPA». Figure de l’aile gauche de la macronie et en première ligne pour la PMA, Aurélien Taché se dit quant à lui prêt à voter un amendement qui irait dans le sens d’une «GPA éthique, gratuite, entre soeurs» pour «faire avancer ce sujet dans le débat public». Voilà qui ne devrait pas aider à apaiser les tensions sur la future loi bioéthique. >>

S'agissant de GPA, la non-vénalité du geste (et son altruisme de soeur à soeur [*]) ne font pas illusion : ce sont de pseudo-verrous voués à tenir aussi peu de temps que les limites posées initialement à l'IVG par la loi Veil. La légalisation de l'industrie des mères porteuses suivra vite celle de la PMA pour les couples lesbiens, l'une et l'autre remboursées bien sûr par la Sécurité sociale.

Étant produite par le consumérisme de masse (l'économie-monde au pouvoir depuis des décennies), la philosophie de tout ça n'est rien d'autre qu'un marketing des moeurs, désormais substitué à la politique dans la tête des députés et des ministres. Naufrage plus ou moins signalé par le même Libération – sous la plume de son directeur – à travers un exemple spécialement grotesque :

<< Interrogée sur la situation du mouvement à Paris et sur sa stratégie pour les prochaines municipales, Olivia Grégoire, députée LREM de la capitale, et porte-parole du groupe à l’Assemblée, déclare au «Talk» du Figaro : «L’objectif est de proposer le projet le plus sexy à Paris.» Drôle d’idée, tout de même. Les mauvaises langues remarqueront que cette députée soucieuse de séduction politique se prononce dans la foulée pour Benjamin Griveaux, l’un des six candidats à la candidature de LREM, qui est généralement taxé de froideur et d’arrogance, qui ne sont pas les qualités les plus affriolantes qu’on peut attendre d’un responsable politique. Qu’à cela ne tienne, dit-elle, puisque Benjamin Griveaux «a envie de Paris». Critère tout aussi surprenant, quand on aurait plutôt attendu un éloge de sa compétence, de sa vision ou de sa capacité à prendre des décisions. Non, il a «envie» et doit se présenter sous des atours aussi «sexy» que possible.... >>

 

pma,gpa,lremLibé jouant par ailleurs lui-même jusqu'au hard – chaque été comme d'autres quotidiens – la carte du 'sexy' et des 'envies', l'article ne cherche pas trop la signification du vocabulaire d'Olivia Grégoire. Pourtant ce ne serait pas dénué d'intérêt... Professionnelle de la pub avant de trouver à LREM un champ d'expansion pour sa compétence marketing, cette députée de Paris [photo] est à sa place dans une classe post-politique déboussolée par le commercial. Il y a trente ans cette classe a renoncé aux idées politiques (en les qualifiant d'"idéologies") ; cinq ans après le business venait occuper l'espace ainsi laissé libre, et le politique se retrouvait annexé par le publicitaire. D'où l'absurde verbiage constaté pour une fois par Libé, qui pourrait réfléchir là-dessus un peu plus. Et se demander si le culte des Envies, des Segments-de-marché et du Sans-délai n'explique pas la vitesse avec laquelle les commerciaux en folie de LREM nous sortent déjà la GPA, avant même d'avoir voté la PMA... (De toute façon c'est déjà fait dans leurs têtes).

 

__________

[*] quasi-incestueux, quand même.

 

 

 

pma,gpa,lrem

 

20:15 Publié dans Idées, Moeurs, Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : pma, gpa, lrem

Commentaires

CATHOS MACRONISTES

> une question me taraude: comment nos bons cathos macronistes assument-ils cette dérive ? Comment peut-on encore être dans une telle duplicité si l'on est une catho assumée comme notre Amélie je sais tout ? Il y a bien un moment où leur nez va se mettre à pousser non ? De quel bois sont-ils faits ? Et leurs électeurs de l'ouest parisien qui défilaient hier contre le mariage pour tous, craignant la PMA pour toutes. Jusqu'où iront-ils dans la compromission ?

Bertrand


[ PP à Bertrand – Pour l'éternel "monsieur Bourgeois", l'essentiel est la bonne marche des Affaires.
Par ailleurs on est catho parce qu'il faut des "valeurs" ornementales pour donner un peu de pompe à certains événements de la vie privée...
Tant que les avancées socétales n'interdiront pas les jolis mariages à la campagne (la chapelle de Saint-Lanturelu est si jolie au printemps), monsieur et madame voteront Macron – puisque c'est actuellement le garant de l'ordre. Il faut être sérieux. ]

réponse au commentaire

Écrit par : bertrand / | 02/07/2019

> Remboursées par la sécurité sociale ET à cent pour cent ! Or on sait que les règles de remboursement se fondent sur le ticket modérateur, c'est-à-dire une couverture partielle, le remboursement intégral étant l'exception. Il se justifie dans les cas d'affections de longue durée : pour avoir été atteint d'une grave maladie auto-immune (au cours de laquelle, au seuil de la mort, j'ai trouvé la Foi) et bénéficiaire d'un remboursement intégral, je puis attester qu'un tel statut implique une maladie lourde, handicapante ou invalidante nécessitant des soins continus.
Rien de tel dans le cas d'une PMA pour lesbiennes ou femmes seules puisque l'impossibilité de procréer de celles-ci ne résulte pas, sauf exception, d'un état stérile : il ne devrait y avoir à mon sens aucune prise en charge par l'Assurance-Maladie, l'acte en question n'étant pas à visée thérapeutique.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 03/07/2019

LE DÉFICIT

> Et ces surcoûts pour la Sécu, entraineront un nouveau creusement (ou accélération du creusement) de son déficit, qui sera réglé par ... une baisse des remboursements de médicaments et de fermetures d’hôpitaux !
Génial !
Si l'on supprimait le remboursement de l'IVG et de la PMA, je ne sais pas combien de vies on pourrais ainsi sauver (sans parler de celles des enfants à naitre !).
La "théorie keynésienne" (pour ce que j'en connais) disait : tu payes la moitié de la population pour planter du gazon, et l'autre moitié pour l'arracher : l'argent circule, la population recommence à consommer, l'économie redémarre ...
Hitler l'a fait avec des canons (ca a bien marché pour l'économie de l'Allemagne ... durant 10 ans), la république va le faire avec des vies humaines : payer des femmes pour faire des enfants et d'autres pour les tuer.
Même Pol Pot n'a pas osé ...
______

Écrit par : bergil / | 03/07/2019

UN DON

> https://www.youtube.com/watch?v=H6lYMTcOmIU&list=PLLh0_q8dCijBG0SFHDN3P88hJD3N38mUD&t=0s&index=2

https://www.youtube.com/watch?v=ui04GCdJLx8

Le témoignage du père Joseph-Marie Verlinde à propos de la PMA et de la GPA : "l'enfant n'est pas un droit mais un don".
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 03/07/2019

DANS 'MARIANNE'

> Ailleurs que dans la sphère catholique , il est intéressant de noter une publication de Mme Agacinski ; elle exprime son appréciation sur cette question .......plutôt de façon extrêmement critique.
Son interview publié dans le dernier 'Marianne' sur le sujet de la PMA pour toutes , et l'étrange chape de plomb médiatique sur cette position philosophique, en dit long sur la puissance de lobbies en lutte pour gagner la bataille de la marchandisation et la fabrication des corps!
CF/ 'L'homme désincarné -du corps charnel au corps fabriqué' 3,90 euros !
______

Écrit par : yves marniquet / | 03/07/2019

La tactique des petits pas...

> L'abolition de l'esclavage avait été une lourde défaite pour le mercantilisme (tout s'achète, tout est à vendre)
Il était évident qu'un jour ou l'autre il reviendrait dessus.
Cette fois c'est sous une forme locative avec bail de 9 mois.
Il était évident que la GPA sera légalisée puisque légaliser seulement la PMA créé une inégalité pour les duos d'hommes homosexuels.
Je me souviens l'avoir dit sur ce blog à une militante de Mélenchon (lequel se déclare contre la GPA mais pour la PMA).
D'ailleurs l'argument de Mélenchon pour être juste, était purement économique et donc incomplet dès lors qu'il s'agit d'humanité.

Que diront les bons catholiques qui votent Macron ?
Rien du tout. Catholiques sociologiques mais pas sociaux, ce sont des relativistes pratiquants.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 04/07/2019

QUESTIONS

> - Être mère porteuse à titre gratuit sera-t-il assimilé à du travail bénévole ? N'est-ce pas une atteinte au droit du travail et à la libre entreprise ?

- Une mineure pourra-t-elle être mère porteuse sans l'avis de ses parents ? (Puisque le recours à l'IVG peut se faire sans l'avis des parents...)

- Quelle sera la convention collective des mères porteuses ?

- Pourra-t-on avoir recours aux travailleuses détachées : la mère porteuse moldave ou tchétchène va-t-elle succéder au plombier polonais ?

- Comment sera calculé le montant de la retraite d'une mère porteuse ?

- La mère porteuse ne peut travailler que 9 mois il s'agit donc d'un CDD : comment va-t-on conjuguer cela avec la lutte contre le travail précaire ?

- On ne peut pas licencier une employée enceinte ; comment faire en cas de désaccord des employeurs avec leur mère porteuse (enceinte par définition) ?

- Les mères porteuses qui portent bien (hanches bien larges comme une jument poulinière ou une bonne vache) sont rares. On aura donc souvent à faire à la même. Avoir recours à une même mère porteuse pour avoir des enfants revient à avoir plusieurs CDD pour le même motif : il était donc nécessaire de changer la loi travail sur ce point.

- La sélection des mères porteuses sur des critères physiques ne s'apparente-elle pas au choix des esclaves sur le marché ? il faudra donc trouver un sigle qui ne choque pas les esprits.

- Il ne sera pas possible aux transsexuels d'être mères
porteuses. N' y a-t-il pas là une inégalité que la loi devrait résoudre en obligeant la recherche a consacrer plusieurs milliards d'euros pour intégrer un utérus aux transsexuels?
Ne serait-ce pas là une belle conquête ?
______

Écrit par : E Levavasseur / | 04/07/2019

MACRON ET L.R.E.M.

> Ainsi donc LREM est pour la GPA.
Et Macron "à titre personnel", est contre.
Or Agnès Le Thil a été virée de LREM parce que "à titre personnel" elle était contre la PMA alors que LREM est pour.
Donc logiquement Macron devrait être viré de LREM, non ?
______

Écrit par : E Levavasseur / | 04/07/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.