Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2019

« Coucou, 'Sens commun' »

-666-277bd.jpg

Si j’étais à Sens commun (mais combien sont-ils encore ?), je serais rouge avec la honte en lisant ce sarcasme de Libération :


 

<<  Geoffroy Didier propose une «révolution» : "La droite [doit] vivre avec son temps". Incroyable, suffisait d’y penser... Et parmi les pistes évoquées par l’eurodéputé LR ce matin, dans une tribune au Monde, il y a ceci : "Que la droite se pose au moins la question de l’ouverture de la PMA, qui serait une avancée sociale comme le fut de fait le mariage pour tous, et avant le pacs, et encore avant l’IVG. Plutôt que de laisser une minorité remettre en question chacun d’eux, la droite devrait afficher une volonté de protéger de tels acquis sociétaux..." Coucou, Sens commun ! Gonflé, de la part du directeur de la campagne européenne du très conservateur (et anti-IVG) François-Xavier Bellamy ? Si Didier s’était déjà déclaré pour l’ouverture de la PMA aux couples de femmes «à titre personnel», il prenait soin de préciser : "Je respecte aussi le point de vue [...] d'autres qui, dans la même famille politique, avec des mêmes valeurs communes, ne pensent pas comme moi.» Mais c’était fin 2017 et depuis, la "droite Trocadéro" est tombée à 8 % dans les urnes. >>

 

piege-a-loups.jpg

18:54 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : droite

Commentaires

PRÉVENUS

> On les avait pourtant prévenus (depuis le début) que dans un parti politique ils allaient droit aux sables mouvants...
Et c'est qu'ils prenaient mal l'avertissement, ces messieurs et demoiselles qui "ne lâchaient rien, jamais jamais jamais" !
______

Écrit par : PP / | 01/06/2019

AILLEURS

> Eh oui, c'est d'ailleurs qu'il faut travailler.
Et de manière intégrale.
Évangélisation, encore et toujours et malgré tout.
______

Écrit par : Alex / | 01/06/2019

BELLAMY ET JUNCKER

> N'oublions pas qu'en février, à propos de l'Europe, M. Bellamy affirmait "ce qui est certain, c'est qu'entre la vision d'Emmanuel Macron et la vision de Marine Le Pen, je serais clairement plutôt du côté d'Emmanuel Macron", et de rajouter "je suis plutôt Juncker qu'Orban".
À sa place, j'aurais sans doute dit que je n'étais ni l'un ni l'autre : en matière 'sociétale', M. Juncker a été favorable au mariage homosexuel ainsi qu'à l'extension du 'droit à l'avortement' au Grand-Duché, tandis que M. Macron a promis au lobby LGBT la PMA pour toutes en France.
Peut-on réellement penser que Bellamy serait surpris par la sortie de Geoffroy Didier ? Quand on se dit "certain" d'être "clairement" plutôt Macron ou Juncker, comment s'étonner ne pas pouvoir incarner de troisième voie ?
Rappelons que, suite à l'introduction du mariage 'pour tous' au Grand-Duché, l'actuel premier ministre luxembourgeois s'est marié avec son compagnon (et a même eu le culot, sinon le manque de tact, de visiter le pape François 'en couple', presque main dans la main devant Mgr Gänswein... mais c'était bon pour la cause !).
Rien d'étonnant, devant une telle porosité entre la droite Bellamy/Didier et Macron/Juncker, à ce que le maire de Quimper passe sous étiquette LREM... ce que devrait faire également M. Didier puisqu'il s'affirme libéral en économie comme sur les questions sociétales. Un macroniste qui s'ignore !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 02/06/2019

ATTRAPE-NIGAUD

> C’est exactement la raison pour laquelle Bellamy a échoué : les électeurs savaient qu’il n’était une tête d’affiche attrape nigaud pour les « conservateurs »
Pour les libéraux, autant voter LREM.
______

Écrit par : Ludovic / | 02/06/2019

MODERNE

> Voici maintenant "la droite moderne", après "la droite forte" du même Geoffroy Didier...
______

Écrit par : Pepscafe / | 02/06/2019

AVENIR

> Personnellement, je crois plus à une régénération spirituelle et morale par le haut (selon le "modèle Clovis" : le chef est chrétien et tout le monde suit). Evidemment, "par le bas", c'est beaucoup moins glamour. Et, surtout, on n'est pas sorti de l'auberge (avec en plus une Eglise catholique devenue inaudible).
Un excellent bouquin là-dessus :
https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Natalia-Trouiller-lamour-lincarnation-2019-05-28-1201025192

Autrement : certains disent (cf. des "révélations privées") que le renouveau chrétien de la France viendra par un petit noyau de catholiques fervents et, surtout, par une masse de musulmans que la Christ aura attirés à Lui. Peut-être cela -t-il déjà commencé. A lire à ce sujet, un - très émouvant- recueil de témoignages publié par Jean-François Chemain :
https://www.atlantico.fr/decryptage/3571316/l-attraction-du-christ--ces-musulmans-qui-deviennent-catholiques-religion-islam-chretiens-foi-temoignages-jean-francois-chemain
______

Écrit par : Feld / | 03/06/2019

BEL-AMI

> Bonnet blanc et blanc bonnet : le rôle du jeune-monsieur-(dit)-philosophe-en-beau-costume-bleu-foncé-qui-rassure-la-bourgeoisie était déjà pris, et comment ! Bellamy ne sera donc pas Macron, ce Bel-Ami...
______

Écrit par : Alex / | 03/06/2019

LEVAIN

> Oui nous devons être le levain de la pâte et non le bâton qui l'agite.
Le bâton est le politique.
Le levain est l'action permanente au quotidien immergé au milieu de notre voisinage.
Ce n'est pas en agitant la pâte qu'elle lèvera.
Certes c'est moins glorieux, mais au final efficace.
Veillons donc à être ce levain et à ne pas le laisser se perdre (en l'agitant en l'air à la vue de tous au dessus de la pâte par exemple).
______

Écrit par : franz / | 03/06/2019

ABSENCE

> Révélateur, également, la définition de ce qui est "moderne" par Geoffroy Didier.
D'autre part, la "révolution" qu'il propose témoigne d'une absence totale de vision et de fondements : car tout navigateur sait que celui qui ne sait pas (ou plus) où il va, suivra toujours « le sens du vent » et sera "flottant et emporté ça et là à tout vent de doctrine" (Eph.4v14).
______

Écrit par : Pepscafe / | 04/06/2019

SENS COMMUN, R.I.P.

► Très furieux de nous voir reproduire ici l'ironie de "Libération', un ex-leader de SC me couvre d'injures 'ad hominem' par SMS et mail. Cet homme semble penser qu'il ne s'est jamais trompé, alors que nous avions diagnostiqué publiquement dès l'origine l'inéluctabilité de l'échec de cette formule d'action, et que nous en avions souvent parlé avec des militants et des cadres de SC. Une certaine dose de bonne conscience permet de s'en prendre aux autres après l'échec, et de ne jamais faire aucune autocritique. Mais elle est aussi le symptôme d'un aveuglement, hélas partagé par tout un micromilieu qui confond le "courage de s'engager" et le refus de voir les choses comme elles sont. C'est ainsi que l'on finit par prendre M. Fillon pour un envoyé du Ciel.
______

Écrit par : PP / | 04/06/2019

DROITE DAMNÉE POUR UN PARADIS FISCAL

> La droite française a eu le pouvoir parce que fille de De Gaulle, droite souverainiste et sociale, ayant travaillé à la reconstruction du pays avec les camarades de Résistance, parce qu'elle servait le Bien Commun et le peuple français avant de servir un parti et une classe.
Mais pour en arriver là, il avait fallu que la bourgeoisie se retrouve atone au sortir du nazisme, sa collaboration ostentatoire l'ayant provisoirement mise en pénitence.
Cette classe bourgeoise n'aura de cesse de reprendre la direction du pays, s'acoquinant avec les puissances atlantistes et diabolisant tout ce qu'elle s'attelait à démanteler du système de solidarité "à la française" mis en place par le CNR.
Macron est en train d'achever le sabotage de ce que la droite parricide et une gauche engraissée avaient réussi à faire passer de "modèle que le monde entier nous envie" à "charges sociales insupportables", "services publics inefficaces et monstrueusement énormes ("le mammouth")...
Plus besoin d'une droite de cigare ni d'une gauche de salon à présent que la bourgeoisie a gagné la guerre des classes: PS comme UMP n'ont plus de raison d'être.
Demeure le Parti Suprême.
Le RN en poupée vaudou sur laquelle le peuple plante ses peurs, sans voir que ce RN n'est que la figure naïve de LREM.
Et les opposants réels forcément dangereux extrémistes ennemis du système, grouillants de terroristes. Que la police tire à balles réelles sur ces nuisibles!

Ce n'est pas en se rapprochant d'une extrême droite atlantiste que la droite se retrouvera: Macron est cette droite-là jusqu'à l'esthétisme ( ce que Le Monde avait bien montré). Ce Macron qui nous fait croire que nous sommes protégés du fascisme, que nous faisons acte de résistance!!, en votant pour lui, alors qu'il fait gazer, frapper mutiler, arrêter, incarcérer les pauvres qui manifestent, expulser des camps et squats pour enfermer derrière des barbelés hommes, femmes et enfants migrants avant de les renvoyer dans leurs pays en feu, du moins ceux que l'armée libyenne payée par son Europe n'a pas réussi à noyer ou vendre comme esclaves.
Droite sociale de résistance et d'honneur, pour quel paradis fiscal t'es-tu damnée ?
______

Écrit par : Anne Josnin / | 04/06/2019

"ILS OSENT TOUT"

> Ces mal-comprenants s'étaient lancés contre l'avis des gens d'expérience et de nombreux catholiques, dans une illusion "politique" qui s'est achevée dans l'impasse Fillon : au service d'un programme socio-économique ultralibéral donc contraire à la doctrine sociale de l'Eglise.
Bilan : échec total ! et on les avait prévenus d'avance. Ils auront seulement réussi à répandre l'idée contre-nature que "catholique = libéral".
Aujourd'hui les fautifs en chef devraient faire des excuses à tout le monde, puis se taire et disparaître. Mais malgré tout ils continuent à la ramener ? Décidément ils osent tout, comme disait Audiard.

Brise-Bleus


[ PP à Brise-Bleus – Pire que tout, voici ce que j'avais constaté en allant faire un topo à un petit-déjeuner d'idées de militants locaux de Sens commun qui m'avaient invité : ces garçons et filles étaient pour la plupart dans la ligne sociale-catholique et l'esprit de 'Laudato Si'.
Mais quelques mois plus tard, leurs chefs allaient les conduire dans l'ultralibéralisme de "l'impasse Fillon", selon votre juste expression.
Ces chefs sont donc coupables d'avoir fourvoyé les militants.
Chefs tordus ? ou niaiseux ? Je n'en sais rien et ça m'est égal, comme à tout le monde d'ailleurs... ]

réponse au commentaire

Écrit par : brise-bleus / | 05/06/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.