Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2019

Catholicisme : l'imposture Bannon

 

mw-ff050_bannon_20170202143019_zh.jpg

Disséquant la campagne de la chaîne catholique américaine EWTN contre le pape François, Michael Winters (National Catholic Reporter) signale l’interview complaisante de Steve Bannon, n° 1 des agitateurs trumpistes, par la vedette d'EWTN : Raymond Arroyo. Leur duo fait défiler tous les clichés d'ultradroite, notamment sur de prétendues "valeurs catholiques". Extraits de l'article de Winters :


 

<< Arroyo commence en citant un propos du pape au sujet de ceux qui veulent des murs contre les migrants. Bannon répond : “Depuis qu’il a été élu pape, il s’en prend au mouvement populiste-nationaliste-souverainiste… Dans toutes les situations il est du côté des globalistes, des Macron, des Merkel dans le monde.”  Bannon ajoute, sur le ton de la déploration, que si ce pape voulait appliquer les enseignements de l’Eglise il parlerait pour “la souveraineté et la subsidiarité”. Quand on entend ça, on ne peut s’empêcher de constater que Bannon ne connait rien aux enseignements sociaux catholiques. La souveraineté n’est pas un concept central de ces enseignements si l’on compare, par exemple, avec la destination universelle des biens, qui pose des limites morales claires et certaines face aux affirmations de souveraineté quand elles se font aux dépens du bien commun et de la décence humaine... >>

<< Il n’y a que dans la vision tordue de Bannon que le fait de s’opposer au populisme de droite fasse nécessairement de vous un supporter du globalisme, si par “globaliste” on veut dire “tenant de l’économie néolibérale”. François est l’opposant principal au néolibéralisme sur la scène mondiale : il avait ce statut avant que Trump devienne président ou Matteo Salvini vice-Premier ministre en Italie, et il l’aura encore, si Dieu le veut, après leur départ de la scène politique. Dans la longue continuité d’un enseignement catholique qui remonte au pape Pie XI condamnant la “source empoisonnée“ du libertarianisme, François, en tant que pape, ne soutient ni ne pourrait soutenir l’économie néolibérale ; pas plus qu’il ne pourrait endosser la vision du monde haineuse et sectaire de Bannon, Trump et autres. Qu’un Bannon soit aussi hostile au pape François me fait aimer plus encore le Saint-Père... >>

MMLP aux USA .jpg<< L’interview en vient pour finir à l’organisation de Bannon [en Europe] absurdement nommée “Institut Dignitatis Humanae”. Je parierais que Bannon connaît peu les questions théologiques impliquées dans le document conciliaire auquel l’institut emprunte son intitulé [1] : Bannon l’appelle son “école de gladiateurs”, et applaudit le projet similaire mené par Marion Maréchal Le Pen [photo, à un colloque trumpiste aux USA]. Il affiche comme objectifs “l’éducation aux principes de l’Occident judéo-chrétien et à la détermination du gladiateur”, et martèle l’expression “Occident judéo-chrétien” comme une formule magique. On devine que des pans entiers de la tradition judéo-chrétienne seront escamotés dans cette “école de gladiateurs”. Par exemple : croyez-vous que Bannon sache que les gladiateurs étaient des esclaves ? >>

<< Je m’interroge. Arroyo [vedette d’une télévision “catholique”] contredit-il les âneries de Bannon sur les enseignements de l’Eglise ?  Essaie-t-il d’aller plus profond que les rafales de slogans ? Pas du tout. Il donne l’impression de présenter des bouts d’essai pour une émission régulière sur Fox News. >>

__________

[1]  Dignitatis Humanae est la déclaration de Vatican II sur la liberté religieuse : texte et concept catholiques aux antipodes de l’idéologie de Bannon... L’institut en question, fondé en 2008 auprès du Parlement européen dans un tout autre esprit, fut détourné de sa vocation et remis à Bannon par le très discuté cardinal Burke.

 

 

Raymond Arroyo EWTN.jpg

Arroyo : le réseau Trump en milieu catholique. Et la haine insidieuse à l'encontre du pape...

 

 

 

Commentaires

VENIN

> Le venin américain du grand catho Arroyo a ses équivalents de notre côté de l'océan.
______

Écrit par : Amicie Terray / | 11/04/2019

POUR LE BIEN DES PEUPLES

> https://fr.zenit.org/articles/a-genoux-le-geste-memorable-du-pape-devant-les-leaders-politiques-du-soudan-du-sud/

Loin des mensonges proposés par Bannon et ses sbires, voici le pape François en action : démarche émouvante de celui qui, pour préserver la paix dans l'un des pays les plus récents mais les plus pauvres de la planète, n'a pas hésité à baiser les pieds de deux adversaires politiques, pour le bien de leur peuple.

PV


[ PP à PV – Encore un geste qui va révulser le cercle des colons disparus. Ils se consoleront en se repassant le DVD de 'Khartoum'. ]
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 12/04/2019

SOUVENIR

> Sur le point d'entrer dans la Semaine Sainte, ce qui affligeant par rapport à cette daube politique de réac triste, c'est le constat qu'à Paris, je reçois maintenant régulièrement des invitations à déjeuner / séminaires pour le Vendredi saint, et qu'en Bretagne, le dimanche de Pâques est un dimanche comme un autre pour participer à des tournois de sport, compétition d'équitation et autres festivités. L'Occident Chrétien, c'est désormais un lointain souvenir.
______

Écrit par : Daniel Azan / | 12/04/2019

@ PP

> Ne pas confondre Djouba et Khartoum ! Il s'agit ici du Soudan du Sud, "indépendant" depuis 2011, et non du Soudan.

MG

[ PP à MG - Certes. Mais 'Khartoum' est un film. Existe-t-il un film historique sur la colonisation, qui s'intitulerait 'Djouba' ? ]

réponse au commentaire

Écrit par : Michel de Guibert / | 12/04/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.