Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2019

Mme la porte-parole se se trompe de saint Thomas

D3YNIkwXoAAQOei.jpg

La Macronie, règne d'ignares (péremptoires) ! Pour sa première interview de secrétaire d'Etat porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye déclare à BFMTV le 3 avril :  "Je suis comme saint Thomas d'Aquin, je ne crois que ce que je vois."  Hilarité dans le public :


Tweet de Kévin Victoire :  "Je suis comme saint Thomas d’Aquin, je ne crois que ce que je vois  (Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement). A ce niveau d'ignorance, j'abandonne : la meuf m'a dead."

Ndiaye.jpg

Mise au point d'Aleteia : << "Si c’est bien un saint Thomas qui a dit "je ne crois que ce que je vois", il s’agit d’un des disciples contemporains du Christ, et non de saint Thomas d’Aquin né douze siècles plus tard dans une autre contrée... "Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas !" . Cette phrase de l’Évangile prononcée par Thomas (Jn 20, 25), l’un des douze apôtres, lui a valu pour la postérité le qualificatif d’incrédule. Saint Thomas d’Aquin, quant à lui, est né en Italie en 1225. Grand théologien et reconnu comme l’un des 35 docteurs de l’Église, il fut prolixe dans ses écrits. Des commentaires de l’Écriture à la théologie, en passant par les commentaires des Pères et d’Aristote, il est même appelé par Léon XIII "le docteur des docteurs". Homme de prière, saint Thomas d’Aquin demande l’aide de Dieu pour venir à bout d’un tel travail. Il prie souvent avant de répondre à chaque question. Peut-être une idée à soumettre aux politiciens ? >>

bfm Ndiaye.jpg

11:25 Publié dans Macron | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : macron, ndiaye

Commentaires

EUROGLOBISH

> "Yes, la meuf est dead" : l'omniprésence de l'anglais frise à l'indécence ! Dans le roman-feuilleton du Brexit, seuls Barnier et Juncker semblent user de la langue de Molière, MM. Tusk et Verhofstadt faisant systématiquement usage de l'anglais dans leurs tweets comme dans leurs prises de parole. Les Allemands semblent être d'ailleurs très à l'aise avec leur américanophilie : un simple coup d'œil sur la chaîne internationale de la Deutsche Welle permet de constater qu'elle n'est qu'un ersatz de CNN : tous les présentateurs y sont "native speakers" et on n'y parle quasiment que d'économie. Très rarement de saint Thomas apôtre, cela va de soi !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 06/04/2019

> Ah, le Didyme et l'Aquino !
______

Écrit par : Michel de Guibert / | 06/04/2019

CULTE

> La macronie est une farce religieuse. Alors qu'on le sommait de déclarer sa candidature à la présidentielle, Jupiter (alias le "maître des horloges") déclarait que "le temps de l'incarnation n'est pas encore venu". Macron qui déclarait qu'il "ne renie pas sa dimension christique, mais qu'il ne la revendique pas non plus"... qui "a la foi mais au sens générique du terme" (???). Avec l'imbécile qui compare le voile au serre-tête...
Un fou furieux, et j'en oublie, mais cela ferait un très beau livre : "Le Président et les dieux".

Virgil


[ PP à Virgil - Et n'oubliez pas le sénateur Patriat disant à propos de Macron : "j'ai une totale confiance dans le Christ" ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Virgil | 06/04/2019

AVEUGLEMENT DES ÉLITES

https://www.liberation.fr/france/2019/04/04/saint-gobain-veut-ceder-pont-a-mousson-a-un-chinois-la-lorraine-s-inquiete_1719374

> Le Lorrain que je suis ressens une nouvelle fois écœurement et colère devant cette annonce de vente par Saint-Gobain des usines de Pont-à-Mousson SA à un groupe chinois. Ainsi, Baccarat ne suffisait pas ! Et Bruno Le Maire d'applaudir en refusant de bloquer ce projet... alors même que l'Europe devait se doter d'un système de contrôle des investissements stratégiques menés par la Chine. La fonte ductile, ce n'est pas stratégique, par hasard ?
Que Le Maire vienne faire Nancy-Metz en train, il verra des canalisations sur des kilomètres prêtes à être exportées au Moyen-Orient, en Amérique du Sud, en Afrique francophone... L'ancien diplomate reconverti en ministre de l'Économie, outre qu'il est un aficionado de la masturbation en palaces vénitiens, est également un libéral droit dans ses bottes : comment peut-il ignorer ce que les Chinois feront de Pont-à-Mousson dans moins de dix ans ?
Qu'il demande aux Mosellans ce que l'Indien Mittal a fait de Florange.
Qu'on ne s'étonne pas, après cela, si tout un bassin d'emplois vote Le Pen : cet aveuglement idéologique des supposées élites est révoltant.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 06/04/2019

à Virgil et PP:

> Je ne suis pas un adepte des petites phrases et bien sûr, je ne remets pas en cause la véracité de vos citations, mais sérieusement, c'est proprement hallucinant....
Même Audiard n'aurait pas osé mettre ça dans la bouche d'un des ses personnages.
Si, réflexion faite, si un jour, pour payer ses impôts, Audiard avait du scénariser une des ces émissions de télé-réalité frisant le néant absolu (genre les Marseillais à Miami), il aurait écrit ça...
______

Écrit par : VF / | 06/04/2019

COMPTER

> "Mais dans le même temps" ces gens-là savent-ils compter ?

https://www.franceculture.fr/emissions/superfail/comment-reussir-a-perdre-des-millions-deuros-daides-europeennes-aux-agriculteurs
______

Écrit par : Aventin / | 07/04/2019

@ VF

> Oui, quelle comédie...
Non, je n'ai pas dit "quel keum est dead" ?
______

Écrit par : Feld / | 07/04/2019

LEUR INCULTURE

> L'erreur ne m'étonne pas : ignorance et prétention. Si elle n'avait pas ajouté "d'Aquin", elle aurait eu juste. Cela me rappelle l'inculture et la suffisance de tous les anciens de grandes écoles politiques que j'ai rencontrées.

Guadet


[ PP à Guadet – C'"était déjà vrai de l'ENA ancienne formule, du temps de la technocratie administrative. C'est cent fois plus vrai aujourd'hui, l'ENA s'étant alignée (forme et fond) sur les business-schools. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Guadet / | 07/04/2019

@ Guadet et PP

> Pour l'avoir déjà passé , je peux vous dire que le concours de l'ENA n'a rien d'une formalité. Le réussir après l'avoir préparé suppose des capacités de résistance physique et nerveuse, des capacités d'assimilation, d'analyse et de synthèse, très supérieures à celles du commun des mortels. C'est ainsi. Et je le dis d'autant plus librement que je me suis méchamment "crashé" à chacune de mes tentatives.
L'ENA peut peut-être produire parfois des gens "suffisants" (et encore... tout dépend de la personnalité de chacun. Au cours de ma carrière, j'ai tout vu en la matière ), mais "incultes", je ne pense pas !
______

Écrit par : Feld / | 07/04/2019

CULTURE

> "La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale" .
C'était un slogan de mai 68.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 08/04/2019

B.H.L.

> ça vaut BHL qui avait parlé du Pirée comme d'un philosophe grec !
il devait croire que qu'on disait "le Pirée " comme en peinture on dit Le Caravage, Le Lorrain ?
on lui parlerait du port, il comprendrait le porc du Pirée et se dirait que "Le Pirée, ce grand philosophe, a vécu comme saint Antoine de grandes tentations, il est d'ailleurs représenté avec un cochon"
Ali Carnasse, sultan ottoman, célèbre pour son tombeau...

Quant au "protonotaire apostolique" c'est un notaire fidèle au pape qui s'oppose à au notaire pratiquant la fidélité au pape en électron libre

On terminera avec Pierre Dac et le madrépore, "petit cochon très malin".
______

Écrit par : E Levavasseur / | 08/04/2019

E.N.A.

> J'ai enseigné il y a quelques années à un groupe très hétérogène (niveaux d'études variés, 4 continents, 10 nationalités). Au milieu, un énarque, ex député, ex préfet, légion d'honneur et tout le toutim.
Pas suffisant pour un sou, suffisamment cultivé pour poser la bonne question au bon moment... Un pur bonheur. Donc non, tous les énarques ne sont pas d'affreux prétentieux suffisants et incultes.
Mais c'était une autre génération : il devait avoir 70-75 ans.

Edel


[ PP à Edel – Une autre génération, oui : tout dépend de l'époque. J'ai connu moi aussi de vieux énarques lettrés... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Edel / | 08/04/2019

ORIGINE

> réf/ > "La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale".// C'était un slogan de mai 68.//
Il me semble que c'est un peu plus ancien (fin des années '1950 ?) - Et que c'est de Françoise Sagan. Étonnant, non ?
Mais peut-être est-ce encore plus ancien ? Ça rappelle un peu Allais (Alphonse).
______

Écrit par : Fondudaviation / | 09/04/2019

@ Feld et Edel

> Je connais surtout des anciens de Science Po. Pour l'ENA, il suffit d'écouter nos présidents et ministres : on ne peut pas dire que ça respire la modestie et la culture.
Après ça il y a sans doute aussi une question d'âge et d'époque. je me rappelle que les vieux jésuites me paraissaient souvent plus intelligents que les moins vieux. Et puis il suffit de considérer la littérature ou les arts plastiques : on a beaucoup perdu depuis un siècle.
______

Écrit par : Guadet / | 10/04/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.