Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2019

Le manifeste Macron n'impressionne pas grand-monde...

hqdefault.jpg

...le reste de l'Europe ayant déjà entendu ce langage (sans aucun effet) chez Nicolas Sarkozy et François Hollande !  Exemples :


 

818782-macron.jpg

Tribune de Macron :

<< …Nous devons assumer, dans les industries stratégiques et nos marchés publics, une préférence européenne comme le font nos concurrents américains ou chinois... >>

Sarkozy, discours de Villepinte (11 mars 2012) :

<< La France exigera que désormais les PME européennes aient une part des marchés publics qui leur soit réservée>>

  caricature-de-francois-hollande-56463320.jpg

Hollande, tribune au Monde (8 mai 2014) :

<< …Il y a une vision minimale, commerciale, “apolitique” de l’Europe, qui ne voit qu’en elle qu’un marché, qu’un espace monétaire sans gouvernance, qu’une somme de règles, et fait de l’Union une entité sans âme et sans autre projet que celui d’accueillir les candidats qui frappent à sa porte… A cette Europe de la dilution, j’oppose une Europe de la volonté…>>

Tribune de Macron :

<< …L’Europe est devenue aux yeux des citoyens un marché sans âme. Or l’Europe n’est pas qu’un marché, elle est un projet. Un marché est utile, mais il ne doit pas faire oublier la nécessité de frontières qui protègent et de valeurs qui unissent…>>

Sarkozy, discours de Villepinte :

<< …Il n’y a pas que le droit du commerce, il n’y a pas que le commerce…>>

 

sarko.jpg

 Sarkozy, tribune au Point (21 mai 2014) :

<< …C’est une évidence qu’il faut suspendre immédiatement Schengen 1 et le remplacer par un Schengen 2 auquel les pays membres ne pourraient adhérer qu’après avoir préalablement adopté une même politique d’immigration…>>

Tribune de Macron :

<< ...La frontière, c’est la liberté en sécurité. Nous devons ainsi remettre à plat l’espace Schengen : tous ceux qui veulent y participer doivent remplir des obligations de responsabilité (contrôle rigoureux des frontières) et de solidarité (une même politique d’asile, avec les mêmes règles d’accueil et de refus…>>

 

818782-macron.jpg

 Tribune de Macron :

<< …Dans cette Europe, les peuples auront vraiment repris le contrôle de leur destin ; dans cette Europe, le Royaume-Uni, j’en suis sûr, trouvera toute sa place…>>

Sarkozy, discours de Villepinte :

<< …L’Europe doit reprendre son destin en main sinon elle risque la dislocation… >>

  

caricature-de-francois-hollande-56463320.jpg

Hollande au Monde :

<< ...Nous en observons encore aujourd’hui la menace, aux confins de l’Ukraine et de la Russie. Alors répétons cette évidence fondatrice : l’Europe, c’est la paix>>

Tribune de Macron :

<< … L’Europe est un succès historique : la réconciliation d’un continent dévasté, dans un projet inédit de paix, de prospérité et de liberté. Ne l’oublions jamais. Et ce projet continue à nous protéger aujourd’hui…>>

Sarkozy au Point :

<< …Vouloir la destruction de l’Europe, c’est mettre en péril la paix sur le continent européen… Ceux qui proposent ce chemin oublient les leçons de l’histoire…>>

 

 

►  Ces rapprochements sont faits ce matin par de mauvais esprits. Deux leçons s'en dégagent :

1. Les trois présidents français, tiraillés tous les trois (chacun à sa manière) entre l'incantation et les dures réalités, ont tous les trois fini par feindre d'injecter une dose de réalité dans leur discours officiel ; il s'agissait d'apaiser les électeurs français mécontents. Mais il s'agissait aussi de "ne surtout pas se brouiller avec l'Allemagne", comme dit le lumineux Aurélien Taché (phare de l'analyse politique et pure player de la Macronie). Quand il dit – chez Ardisson, en décembre 2018 – que la France doit montrer sa bonne volonté aux Allemands en abandonnant son siège au Conseil de sécurité de l'ONU, le député Taché parle comme beaucoup des commerciaux en folie qui constituent le bloc LREM au Palais-Bourbon. Quand M. Macron et les siens répètent que "l'Europe" empêche les pays européens de se faire la guerre  – idée absurde [*] –, quand ils martèlent que "l'Europe-a-produit-la-paix" (alors que c'est la guerre froide qui a produit l'Europe), ils montrent que leur univers mental est en retard de cinquante ans. Voilà la véritable nature du macronisme : cette Grande Disruption du Nouveau Siècle ressemble, au vocabulaire près, à la rhétorique de M. Lecanuet au début du troisième tiers du siècle dernier... M. Taché, son parti et son président sont vieux dans leur tête, comme on disait en 68.

2. Comme MM. Sarkozy et Hollande, M. Macron fait des moulinets européens avec un sabre de bois. Les dirigeants des pays de l'UE ne veulent pas de ces "idées françaises" : Europe-destin, Europe-géographie, Europe-puissance, préférence européenne, etc... Les uns veulent une Europe simple plate-forme du libre-échange ; ils ne s'excitent que pour défendre la concurrence pure et parfaite. Les autres (le groupe de Visegrad) partagent ce dogme libéral, mais y ajoutent un habillage prétendument souverainiste et réellement xénophobe qui plaît à leur électorat – et indigne Bruxelles. Que devient là-dedans le manifeste Macron de cette semaine ?  Si peu que rien, dans l'esprit de nos partenaires. Mais M. Macron s'en fiche très certainement, car ce manifeste est à usage franco-français : il doit redonner une stature à l'ex-Jupiter et lui permettre de gagner (sur le plan interne) les élections européennes de mai. C'est là-dessus qu'il compte pour renflouer son quinquennat après l'avarie de cet hiver. Parions que tout le monde le sait à Berlin, à Rome, et naturellement à Bruxelles, où est la machinerie centrale à laquelle Macron l'Européen ne saurait échapper.

__________

[*]  L'Europe c'est la paix ?  Non seulement elle n'a pas su empêcher l'éclatement de la Yougoslavie et la guerre subséquente, mais elle a laissé l'Allemagne les favoriser.  Et que dire des ventes d'armes lourdes françaises et allemandes à l'Arabie saoudite, par exemple, qui ravage le Yémen et prépare quasi-ouvertement un conflit avec l'Iran ? Conflit n'ayant ren à voir avec les intérêts européens ?

 

960-jerome-bosch---tentation-de-saint-antoine---monstre-messager---pm-300-300.jpg

 

13:11 Publié dans Europe, Idées, Macron | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : macron, europe

Commentaires

DISCUSSION

> "L'Europe c'est la paix" ou "l'Europe produit de la guerre froide". Il me semble qu'il faudrait sortir des débats binaires. Sur ce sujet comme sur beaucoup d'autres, les affirmations définitives ne permettent pas d'appréhender la réalité dans sa complexité. Oui, la guerre froide et la pression "amicale" des Etats-Unis ont forcé la main des Européens, oui, les pères de l'Europe étaient des atlantistes convaincus. Pour autant, un conflit armé entre Européens de l'Ouest, Français et Allemands en particulier, est aujourd'hui totalement impensable, ce qui aurait été encore plus impensable pour les générations de 1900 et de 1920. On ne peut pas nier que la cohabitation au sein d'institutions communes, bien qu'imparfaites, ait joué un rôle dans le développement de relations pacifiées entre des pays qui n'avaient cessé de se combattre pendant des siècles. L'idée européenne, le rêve des Etats Unis d'Europe, n'a pas attendu je crois l'hégémonisme américain pour éclore chez quelques esprits brillants, à commencer par Victor Hugo.
______

Écrit par : Benjamin / | 05/03/2019

LA PESTE DES LIBÉRAUX

> L'Europe est libérale. Les gilets jaunes ont manifesté pour que les zones rurales ne soient pas abandonnées. S'il n'y a plus aujourd'hui de trains en milieu rural c'est en raison du paquet ferroviaire 3 de l'Union Européenne: chaque ligne doit être rentable et l'on ne peut se prévaloir que l'ensemble du réseau le soit pour financer des lignes non rentables. Tout ce que pourra dire un homme politique sur ce sujet des lignes ferroviaires absentes des zones rurales et qui ne remet pas en cause la politique de l'Union Européenne ne peut donc logiquement qu'être un mensonge.
Au sortir du grand débat on voit déjà que le nez de Macron ne passe plus aux portes. Il en rajoute donc une couche. Ce qui est inquiétant c'est que l'Obs nous assurait (aujourd'hui?) que les deux-tiers des Français pensent que Macron n'a pas compris ce qui s'est passé avec les gilets jaunes. On peut toujours essayer de rafistoler le tout avec des discours, mais au final qui peut sérieusement imaginer que l'on peut faire comme s'il ne s'était rien passé? Et c'est manifestement le chemin que prend notre classe politique Macron, en tête.
J'essaye d'imaginer que Macron ne sera pas au second tour et j'espère qu'il aura la sagesse de comprendre qu'il indésirable dans ce rôle. Parce que face à Le Pen, ... je ne sais pas qui serait élu. Ca ne plaît pas, mais les Américains ont bien fini par élire Trump. Il faudrait que quelqu'un (de gauche ou de droite, non libéral, et qui ne soit pas du RN) nous débarrasse une bonne pour toute de la peste des centristes et des libéraux. Car s'ils persistent, c'est elle qui finira par être élue. Je n'en serai guère surpris.
______

Écrit par : ND / | 05/03/2019

@ Benjamin

> « un conflit armé entre européens de l'ouest .../... est totalement impensable »
Eh bien, cher monsieur, je ne partage pas votre optimisme. Lorsque je vois l'évolution de l'UE, son alignement sur les positions belliqueuses de l'Otan ; lorsque je vois comment une oligarchie prétend faire main-basse sur le pouvoir en France en réduisant de plus en plus la démocratie à une pantomime ; lorsque j'observe cette ahurissante répression violente qui s'abat sur les Français qui ont endossé, à un moment ou un autre, un gilet jaune ; lorsque j'entends les déclarations vindicatives et intrusives de monsieur Macron contre l'Angleterre du Brexit, contre l'Italie, contre la Syrie, contre le Vénézuela, contre la Russie... Je me dis qu'il n'en faudrait pas tant que ça pour qu'un jour les actes rejoignent les paroles (ça s'est fait sur la Libye et sur la Syrie !).
L'idée de la guerre est dans la tête de nos gouvernants (ils n'ont jamais condamné la guerre civile menée par l'Ukraine, au contraire...) et c'est cela le danger le plus grand.
______

Écrit par : Réginald de Coucy /. | 05/03/2019

MACRON RETARDE

> Deux exemples illustrant l'obstination idéologique de M. Macron et de son gouvernement, qui n'ont manifestement rien compris à l'exaspération des gilets jaunes :
1. ADP va finalement être privatisée, ce qui est une absurdité lorsqu'on voit ce que la privatisation de l'aéroport toulousain ou celle de nos autoroutes ont pu donner ;
2. La fusion Siemens-Alstom promue par Paris était en réalité une acquisition d'Alstom par Siemens, comme le reconnaissait Élie Cohen il y a quelques jours dans 'C dans l'air' ; le dépeçage de la filière turbines autorisée par le ministre Macron d'alors n'avait donc pas suffi.
MM. Macron et Philippe ont un logiciel économique vieux de quarante ans qui n'a fonctionné nule part. Il est grand temps d'en finir.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 06/03/2019

GHOSN ET L'AMBASSADE

> L'ancien champion du CAC 40 a été libéré hier moyennant paiement de quelque huit millions d'euros ; je ne comprends pas à quel titre l'ambassade de France à Tokyo a fourni une voiture et un chauffeur à l'épouse et aux enfants de l'ex-PDG. Il s'agit d'une affaire privée : si j'étais demain retenu dans une prison japonaise pour vol à l'étalage, l'ambassade ne dépêcherait personne.
Les amis du pouvoir seront toujours ses amis !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 07/03/2019

TRAITÉS

> Belle illustration de double pensée: Il est attaché mordicus aux traités européen, or, tout frein à la libération des échanges et de la circulation des capitaux est contraire aux objectifs gravés dans les traités de Maastricht et Lisbonne.
Quant à une " Agence européenne de protection des démocraties qui fournira des experts européens à chaque Etat membre pour protéger son processus électoral contre les cyberattaques et les manipulations. ", elle sent un peu trop la censure !
______

Écrit par : Pierre Huet / | 07/03/2019

Lettre aux Européens en réponse à la tribune d'Emmanuel Macron

> https://blogs.letemps.ch/dominique-de-la-barre/lettre-aux-europeens-en-reponse-a-la-tribune-demmanuel-macron/
______

Écrit par : Dominique de la Barre / | 24/04/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.