Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2019

L'imposture tapageuse du "libéral-conservatisme"

dtfnk3_xcaaijih-1050x600.jpg

Par exemple, qui donc va figurer sur la liste Dupont-Aignan ? Une double incarnation de l'ultralibéralisme : Emmanuelle Gave (photo) en n° 4, et son papa – l'effarant Charles – en mécène :


En quatrième position sur la liste Dupont-Aignan aux européennes, on va trouver l'une des Pétulantes du libéral-conservatisme : l'avocate Emmanuelle Gave qui apporte "une touche libérale radicale" au souverainisme, puisqu'elle a "un pied dans les milieux de la finance, l'autre dans la cathosphère..." (L'Opinion 11/02).

Ainsi Mme Gave est une contradiction vivante : le libéralisme – surtout "radical" – étant incompatible avec le catholicisme, comme tout le monde peut le vérifier en lisant Laudato Si', Evangelii gaudium ou n'importe laquelle des encycliques sociales depuis Léon XIII. 

Mme Gave se définit elle-même comme "libérale-conservatrice". C'est un mensonge en forme d'oxymore, puisque le libéralisme réalisé exclut de "conserver" quoi que ce soit (sinon l'accumulation du capital au profit de quelques-uns). Mais cet oxymore est le label d'un certain clan franco-américain : celui des cathos tournant le dos aux encycliques. 

L'avocate est surtout la fille de l'idéologue ultralibéral Charles Gave, auteur de l'immortel opus Un libéral nommé Jésus (2005). A 76 ans, cet "économiste" est; en fait, président d'une société de conseil en allocation d'actifs aux gérants de fonds basée... à Hong-Kong. Disciple de Milton Friedman qui préfaça son premier livre, M. Gave enseigne que la lutte finale divise le monde en deux camps : le "communautarisme religieux islamique" et le "modèle individualiste anglo-saxon". Dualisme tordu ! D'autant que l'individualisme anglo-saxon est un euphémisme pour désigner la transformation des sociétés en poussière de consommateurs et la liquidation de tout ce qui n'est pas marchandisable : ce qui exclut toute "conservation" au sens français du terme... M. Gave est un "conservateur" à l'américaine : c'est-à-dire un déstabilisateur, inclus dans le système que les "conservateurs" français croient combattre...

Ce personnage doit néanmoins figurer – comme sa fille – sur la liste Dupont-Aignan, à laquelle il apporte (selon L'Opinion) 2 millions d'euros  !

La présence d'ultralibéraux dans des groupes souverainistes, ou la politique antisociale démentielle de libéraux-populistes comme Viktor Orban, prouve une fois de plus ce que nous ne cessons de dire ici depuis dix ans : toute posture "conservatrice" ou "patriote" est une im-posture si elle accepte le système économique global qui formate notre société (et qui est donc la cause de ce que les "conservateurs" et les "patriotes" disent déplorer).

Ce critère est inexorable ; il démasque (s'il en était encore besoin) les sites et médias de droite qui acclament l'arrivée des Gave... Il démasque également Mme Le Pen. Et a fortiori sa nièce.

 

 

M. Charles Gave, auteur d'Un libéral nommé Jésus

Charles-Gave-e1498640380791.jpg

 

 

12:41 Publié dans Idées | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : libéralisme

Commentaires

DESSIN

> Un dessin : https://quotesgram.com/img/liberal-quotes-from-jesus/1469185/

alex


[ PP à Alex - Oui mais là c'est "liberal" au sens américain : c à d "progressiste" en français... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Alex / | 14/02/2019

CLOWNS

> La dernière trouvaille de Gave est de dire "Macron est un libéral à l'américaine, pas à la française"
(quand le bateau coule, on dit que c'est un sous-marin).

Ci-joint le pdf du livre de Bozo le clown : https://gavekal.com/CRM/attachment.cfm?src=BOK&id=24
Vous pourrez y lire des phrases comme "Le message des Évangiles est un cri d’individualisme libérateur"

Le plus rigolo de tous c'est l'américain Jerry Bowyer, qui dit que si Moïse est en colère contre le veau d'or c'est parce qu'il était furieux de voir tout cet or retiré de la circulation (sic).
hi hi hi !

Et d'ajouter que le pape doit arrêter de dire (re -sic) que "l'adoration du veau d'or a trouvé un visage nouveau dans le culte de l'argent et la dictature d'une économie sans visage et sans aucun but véritablement humain.."
______

Écrit par : E Levavasseur / | 14/02/2019

"CATHOLIQUES"

> Peu étonnant que Mme Gave, "directrice de l'Institut des Libertés", ait été invitée avant-hier sur des ondes supposément catholiques ! La doctrine sociale de l'Église en prend un coup !


PV


[ PP à PV – Pour les catholiques à éclipse (ou à occultation), la doctrine sociale de l'Eglise commence et s'arrête aux questions sexuelles. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 14/02/2019

INVITÉE (2)

> J'ai de nouveau failli m’étrangler hier matin en entendant le nom de l'invitée sur des ondes qui furent autrefois celles du Diocèse de Paris...
Sous couvert de débat contradictoire (mouais...) je pense que ce n'est pas le meilleurs endroit pour laisser diffuser la doxa néo libérale, il y a radio classique juste à coté sur la bande FM qui ferait parfaitement l'affaire...
c'est quoi la prochaine étape ?
______

Écrit par : Tangui | 14/02/2019

à Tangui

> Non, cette radio n'a jamais été celle du diocèse de Paris : elle est associative donc soumise à ses auditeurs-cotisants. Tout le problème est là.
______

Écrit par : clerus / | 14/02/2019

IGNORANCES

> Effectivement, lors de sa récente prestation sur Radio Notre-Dame, Emmanuelle Gave a montré que, si elle ne manque pas d'assurance ni d'éloquence, elle ignore purement et simplement la doctrine sociale de l'Eglise: elle a prétendu que les papes ne doivent s'occuper que des affaires de "dogme". Or, quand on se déclare catholique, on devrait, sans nécessairement se lancer dans la théologie, savoir deux ou trois choses sur la tradition, à la fois doctrinale et morale, de l'Eglise.

JMS


[ PP à JMS – La caractéristique de ce courant est le subjectivisme, directement issu du consumérisme : toute pulsion individuelle est sacrée par définition. Transposé dans le domaine religieux, ça donne : "J'ai le droit de me considérer comme catholique même si je ne suis pas d'accord avec le catholicisme..."
C'est du n'importe-quoi. Mais peu de gens s'en aperçoivent, dans la mesure où l'enseignement du Magistère (tous échelons) est très insuffisamment diffusé donc connu au sein même de l'Eglise. Nous payons là le prix de trente ans de spiritualisme sentimental substitué à l'intelligence de la foi...

ps - Inviter de plus en plus de perroquets "bien de droite" est une formule décidée par RND pour plaire à la fraction ultradroitière du public catho (qui paie). C'est parce que je ne pouvais pas contrebalancer cette dérive, impossible à cautionner, que j'ai décidé de ne plus mettre les pieds dans cette radio. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Jean-Marie Salamito / | 14/02/2019

IMPLICATIONS

> bref, je ne connais pas les statuts exacts mais RND s'est un temps présentée comme la radio du diocèse de Paris, même si elle est associative, l'un n’empêche pas l'autre

https://radionotredame.net/2017/radio-notre-dame/mgr-denis-jachiet-nouveau-president-de-radio-notre-dame-110365/

Tangui


[ PP à Tangui - Le fait d'être associative la rend juridiquement indépendante et lui permet de ne faire que ce qu'elle veut. Le président en titre (évêque auxiliaire) n'a pas de pouvoir concret dans l'entreprise. Mais le diocèse, associé à cette radio par l'opinion publique, se trouve impliqué dans sa dérive. Situation ambiguë. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Tangui / | 14/02/2019

DUPONT-AIGNAN

> Avec des copains de l'UPR, nous avions eu l'occasion de discuter avec Dupont-Aignan, venu tenir une réunion dans notre Val d'Oise.
Très mauvaise impression! Style vendeur de cravates dans un parapluie, sur les Grands Boulevards !
Questionné (après la réunion publique!) sur la sortie de l'UE, réponse en substance: "oui, il faudrait, mais on ne peut pas le dire pour ne pas effaroucher le public."
Alors avec ce genre de bonhomme...
______

Écrit par : Pierre Huet / | 14/02/2019

FORMATION

> On en revient à l'idée (cf autre fil du blog) qu'il faut former les laïcs à la doctrine catholique : théologie, DSE, anthropologie... + service +formation à la prière.
ora et labora (+ stude)
Le vide actuel est comblé par celui qui parle le plus fort.
actuellement, le seul langage de l'Eglise repose surtout sur les sentiments, le ressenti.
Ce n'est pas avec ça qu'on combat des gens qui vous présentent leurs erreurs comme ayant un fondement scientifique.
Du coup, les catholiques ont un énorme complexe d'infériorité intellectuelle, renforcé par l'idée que "l'Eglise-a-toujours-combattu-la-science" , et ils ne savent pas que la foi s'appuient sur la Raison.
"Je ne veux pas de nonnes sottes": Ste Thérèse d'Avila.
En attendant un bouquin qui recenserait les erreurs et leur apporterait réponses et arguments point par point, sous forme de petit manuel serait le bienvenu.
Ce livre pourrait servir de base aux formatons précitées.
______

Écrit par : E Levavasseur / | 14/02/2019

SYMÉTRIQUES

> "J'ai le droit de me considérer comme catholique même si je ne suis pas d'accord avec le catholicisme..." C'est très amusant ce que vous dites car il y a trois décennies de cela environ il y avait pléthore de catholiques sympathisants du marxisme ... qui disaient exactement la même chose. Ils ont fini par quitter l'Eglise. Le discours des uns comme celui des autres m'est en horreur.

ND


[ PP à ND – Exactement ! Les "libéraux-conservateurs" (bergogliophobes) de 2019 sont le symétrique inverse des "progressistes" de 1969. Véhémentement suspects de très-puante hérésie, comme on disait en 1209... ]

réponse au commentaire

Écrit par : ND / | 14/02/2019

DOMMAGEABLE

> Cette dérive "droitière" de la tranche matinale de RND est d'autant plus dommageable qu'il y a par ailleurs, de fort bonnes émissions sur cette radio. Et que, sur la "matinale" en question, Louis Daufresne est un très intervieweur.
Patrice, au départ, je vous en avais un peu voulu d'arrêter de participer au "grand débat". Comme beaucoup, j'appréciais particulièrement vos "passes d'arme" avec Victor Loupan... Mais là, sincèrement, je comprends. Il reste que depuis votre départ le "grand débat" n'a plus tout à fait la même saveur... c'est sûr.

Feld


[ PP à Feld - Je suis parti parce que ma présence n'équilibrait plus : elle ne faisait que cautionner une dérive institutionnelle, voulue comme marketing pour satisfaire un certain micro-milieu. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Feld / | 14/02/2019

@ PP :

> bien sûr ! Au temps pour moi.
______

Écrit par : Alex / | 15/02/2019

AMOS EST NUL

> Il ne suffira pas de jeter à la poubelle les doctrines de l'Église parce qu'elles ne sont pas compatibles avec les marchés financiers dérégulés et l'exploitation du travail des Ougandais de 8 ans par Lafarge (Ah Bruno Lafont, cet autre grand libéral catholique, au casier judiciaire presque vierge !) Il va falloir aussi dire au Christ de se mêler de ce qui le regarde. Qu'il parle de dogmes, un peu, au lieu de chasser les marchands du Temple, de dire au jeune homme riche de vendre ses biens et de raconter de sombres histoires de mauvais riche précipité aux enfers alors qu'à l'évidence Lazare était une feignasse illettrée et alcoolique qui n'a pas traversé la rue pour trouver du travail.
Et les prophètes ? Amos, qui accuse en des termes virulents les patrons d'acheter les faibles à prix d'argent et les pauvres pour une paire de sandales et de vouloir les faire travailler pendant le sabbat et la néoménie, alors que le travail du dimanche profite à tous, comme l'affirment tous les experts à salaire indexé. "Par l'orgueil de Jacob, Yahvé en a fait le serment : jamais je n'oublierai aucun de leurs méfaits." Des menaces, en plus ! C'est un terroriste, cet Amos, il attaque l'État de droit et la paix civile ! Sortez les grenades et les flashballs, réveillez Luc Ferry !
Et d'abord, c'est qui, ce Yahvé ? Est-ce qu'il connaît la grammaire des affaires, d'abord ? Il a déjà provoqué une crise systémique mondiale ? Non ? Vous voyez bien qu'il est nul en économie...
______

Écrit par : Lucas / | 15/02/2019

DUPONT-GAVE

> Dupont-Aignan se présentait il y a quelques années comme un gaulliste social, héritier de Ph Séguin, il prétendait dépasser le clivage droite-gauche et avait un programme socio-économique plus à gauche que Hollande, que fait-il avec la famille Gave ?
Je m'étonne aussi de ce "libéral-souverainisme" : Ch Gave doit trouver que l'UE n'est pas assez libérale ?
______

Écrit par : professeur Tournesol / | 15/02/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.