Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2019

Pendant le Très Grand Débat, accélération des mesures anti-environnement et anti-transparence

démolition.jpg

Deux décrets signés pendant les fêtes en disent long sur la suite :


 

 

On entendait hier soir à France Info le ton jovial-autoritaire de Mme Poirson, numéro 2 de M. de Rugy, ministre de l'introuvable "transition écologique". Cette personne nous faisait la leçon – avec des rires dans la voix.

Elle nous expliquait, par "pédagogie", que le gouvernement défend l'environnement même lorsqu'il ne s'en soucie pas : c'est-à-dire en permanence.

Une question aurait peut-être pu la mettre mal à l'aise (si une telle chose était possible), mais l'intervieweur Jean-Jérôme Bertolus a omis de la poser. Il s'agit du coup porté à l'environnement par l'exécutif le 29 décembre : profitant des fêtes de fin d'année, M. de Rugy a signé le décret d'application de la loi du 10 août 2018, qui lance "l'expérimentation" dans deux régions (Hauts-de-France et Bretagne) de la suppression des enquêtes publiques dans "les projets touchant à l'environnement". Cette suppression était demandée avec insistance par des groupes d'entreprises, irrités de voir des Grands Projets retardés par ces enquêtes – et par les recours qu'elles permettent aux écologues.

Un détail (révélé par Le Canard enchaîné)  indique la mauvaise foi du ministère et l'état d'esprit réel de l'exécutif :  avant la promulgation du décret, "une consultation publique a été organisée sur le site web du ministère [...].  Résultat : 2971 commentaires ont été postés dont seulement 3 avis favorables à la loi ! Et que croyez-vous qu'il arriva ? Comme si de rien n'était, le décret a bien été signé, le 29 décembre, entre la dinde et les cotillons. L'apéritif du grand débat laisse un petit goût amer."

D'autant que le même numéro du Canard révèle un autre grave escamotage – portant quant à lui sur l'usage des deniers publics  Le 26 décembre, toujours en profitant des fêtes, un décret Matignon-Bercy a lancé une autre "expérience" : les marchés publics "de moins de 100 000 euros" (pour commencer ?) pourront être passés sans mise en concurrence et sans publicité préalable... Ils échapperont ainsi, en amont de leur signature, au regard des contribuables soucieux de savoir ce qu'on va faire de leurs impôts.

Voilà une question que les 600 élus locaux d'Occitanie (moins certains maires d'opposition non invités) ne manqueront pas de poser à M. Macron cet après-midi, lors de la nouvelle séance de pédagogie qui se tient à Souillac (Lot). A moins qu'ils ne la posent pas ? En ce cas les citoyens la poseront, ailleurs et autrement.

 

 

 

 

 

 

theorie-du-ruissellement-618x381.jpg

 

11:51 Publié dans Ecologie | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : grabnd débat

Commentaires

PAS QUE

> Oui ça en dit long ! et pas que ces deux décrets. Il y a tout le reste. Les macroniens nous prennent profondément pour des cons.
______

Écrit par : Pitaut 1548 / | 19/01/2019

"LE GRAND DÉBAT NATIONAL"

Voici le déroulé général du "grand débat national" :

1° Thèse.

2° Antithèse.

3° Foutaise.
______

Écrit par : Aurélien Million / | 19/01/2019

> ou : prothèse ?
______

Écrit par : T. Zrak / | 19/01/2019

POLITICIENS

> F. de Rugy, ex Génération Ecologie, ex EELV, Ministre de la Transition écologique et solidaire...
Il ne faut pas s'étonner que les Français ne prennent pas au sérieux les politiciens "écologistes".
Discrédit qui rejaillit sur la vraie écologie, malheureusement, mais peut-il en être autrement?

PH


[ PP à PH - Il en sera autrement quand beaucoup - notamment chez nous catholiques - se seront mis à expliquer autour d'eux ce qu'est la véritable écologie (scientifique et sérieuse)... au lieu de laisser la parole à de pieux notables, désinformateurs lobyyistes de la FNSEA ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Pierre Huet / | 20/01/2019

JUGEMENT

> De temps en temps, trop rarement, une bonne nouvelle :

http://www.foeeurope.org/eu-court-isds-incompatible-eu-law-060318?fbclid=IwAR3nEbGYTTUQAHxYQfiLW2stl_K4YFmanF_s6OsyqF3S58yVsXH_n4kZ6kM

Bien sûr, reste à savoir quels moyens de marlous la Commission européenne va mettre en place pour écraser ce jugement...
______

Écrit par : Lucas / | 21/01/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.