Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2018

Pourquoi la macronie "ne peut pas" rétablir l'ISF

 DCw6xOPXsAA1v4J.jpg

On l'apprend par la presse économique : le 6 décembre, "des investisseurs de la Silicon Valley" invités par l'agence Business France dînaient à l'Elysée avec M. Macron...


 

 

► Ces fonds de capital-risque ont "mis en garde" le président français contre l'idée de rétablir l'ISF : "Si vous voulez les nouveaux emplois avec les hauts salaires, vous devez être compétitifs par rapport au reste du monde, et l'impôt sur la fortune est le meilleur moyen de ne pas les obtenir", a tranché Joe Schloendorf, partner du fonds Accel.

Tony Fadell (ex-Apple, responsable aussi du naufrage Google Glass) a surenchéri : "Je sais que les gens souffrent et ces problèmes doivent trouver une solution, mais on ne peut pas hypothéquer l'avenir."

Résultat, selon Les Echos : "En dépit de la violence des manifestations qui ont semé le chaos dans la capitale, l'équipe d'Emmanuel Macron continue d'estimer qu'une telle mesure [rétablir l'ISF] aurait un effet repoussoir sur les investisseurs."

On sait que l'abolition de l'ISF est vue désormais en France  – y compris chez certains élus LREM – comme le péché originel du macronisme, invalidant toutes ses mesures d'austérité. Et que cette certitude partagée est l'une des causes de la colère des gilets-jaunes... Cette cause va perdurer : MM. Schloendorf et Fadell y tiennent.

 

 

 

818782-macron.jpg

    

18:34 Publié dans Macron | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : macron

Commentaires

LE MAIRE

> M. Le Maire n'a-t-il pas récemment affirmé avec la plus grande fermeté qu'il allait faire en sorte que les "GAFA" paient enfin des taxes, au mieux dans l'UE, au moins en France ? De la à y voir une précaution de la part de ces messieurs...
______

Écrit par : Sven Laval / | 07/12/2018

> Et monsieur Macron, la main sur le cœur, expliquera avec des trémolos dans la voix qu'il n'est pas le président des riches.
______

Écrit par : Bernadette / | 07/12/2018

> Les riches sont intelligents, donc ils ont raison, même s’ils se plantent royalement.
______

Écrit par : Théophile / | 07/12/2018

"ADN"

> http://www.leparisien.fr/politique/gilets-jaunes-le-jour-le-plus-long-pour-macron-07-12-2018-7963446.php

Si le 'Parisien' dit vrai, ça en dit long sur le départ de N. Hulot : « "Il ne veut pas détricoter les dix-huit mois de réformes. Il n’est pas là pour tergiverser, il veut continuer à avancer", relaie le même député. D’où l’obligation de minimiser la volte-face sur la fiscalité écologique : "La taxe carbone, ce n’est pas notre ADN politique", évacue l’entourage du chef de l’État. »
En gros : on ne touche pas à l'ISF et aux ordonnances Pénicaud mais on passe l'écologie par pertes et profits. Si c'est vrai, c'est proprement scandaleux.
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 08/12/2018

INSUPPORTABLE

> Ce qui est insupportable, n'est pas la suppression de l'ISF en soi, c'est l'impression que le manque à gagner est récupéré sur ceux qui sont corvéables à merci (sont sans alternative) : les petites gens et les classes moyennes.
______

Écrit par : franz / | 08/12/2018

PAS D'ACCORD

> surtout il y a une raison fondamentale : cette réforme était au centre d'un programme validé par 65% des Français.
La démocratie c'est cela ... tout simplement
et puis pour un chrétien il y a aussi "rendez à César ..." qui interdit de mêler religion et politique
______

Écrit par : Phil / | 09/12/2018

à Phil

> Pardon, mais :
- la suppression de l'ISF n'était pas "au centre" du programme Macron,
- et Macron n'a nullement été élu sur un programme. Il a été élu par défaut, parce que son adversaire était inenvisageable.
Jamais cet homme n'a été élu pour brutaliser et diviser la société française comme il l'a fait.
Et où prenez-vous qu'un chrétien n'a pas le droit d'avoir un avis en politique ? C'est le contraire de ce qu'enseigne l'Eglise. Lisez le Compendium de la doctrine sociale et l'encyclique 'Laudato Si' (si son antilibéralisme ne vous choque pas trop).
En plus vous déformez le sens du "Rendez à César". Ce mot ne vise pas à nous priver de notre conscience de citoyen : il répond à une question-piège des scribes, qui tentent de mettre Jésus en contradiction avec la théocratie du Temple ou avec l'occupant romain (qui n'est d'ailleurs pas du tout un pouvoir politique légitime) :

« À cette heure-là, les scribes et les grands prêtres cherchèrent à mettre la main sur Jésus ; mais ils eurent peur du peuple. Ils avaient bien compris, en effet, qu’il avait dit cette parabole à leur intention.
20 Ils se mirent alors à le surveiller et envoyèrent des espions qui jouaient le rôle d’hommes justes pour prendre sa parole en défaut, afin de le livrer à l’autorité et au pouvoir du gouverneur.
21 Ceux-ci l’interrogèrent en disant : « Maître, nous le savons : tu parles et tu enseignes avec droiture, tu es impartial et tu enseignes le chemin de Dieu selon la vérité.
22 Nous est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? »
23 Mais Jésus, percevant leur fourberie, leur dit :
24 « Montrez-moi une pièce d’argent. De qui porte-t-elle l’effigie et l’inscription ? – De César », répondirent-ils.
25 Il leur dit : « Alors rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »
26 Ils furent incapables de le prendre en défaut devant le peuple en le faisant parler et, tout étonnés de sa réponse, ils gardèrent le silence.»

Il serait temps que le catho français de droite étudie un peu l'Ecriture au lieu de répéter deux ou trois formules toutes faites (pour justifier les puissants du jour quand ils lui conviennent).
______

Écrit par : B. Gui / | 09/12/2018

à B. Gui

> exact : en fait d(Ecriture le catho de droite ne connaît que "rendez à César..." et "les marchands du Temple".
Il sort le "rendez à César" pour défendre un pouvoir politique qui lui plaît, attaqué par une fronde populaire. Mais quand c'était Hollande, le catho de droite explosait de haine et poussait des cris appelant presque au tyrannicide : là il n'était plus question de "rendre" quoi que ce soit "à César" !!!
Exact aussi que le catho de droite ne connaît rien à sa religion même s'il en parle souvent.
Il ne sait pas le sens du "rendez à César", vous le dites. Mais pas non plus celui des "marchands du Temple", qu'il prend pour un encouragement à la violence (contre la méchante gauche ou les migrants bien sûr), alors que ce récit très bref est inclus dans l'annonce du remplacement du Temple par le corps ressuscité du Sauveur.
______

Écrit par : y. pennbaz / | 09/12/2018

@ Philippe de Visieux

> La majoration des taxes sur le gazole, ce n'est pas de l'écologie.
On a voulu nous la faire avaler par l'entourloupette consistant à comparer la pollution du parc automobile Diesel existant donc en grande partie ancien avec celle des véhicules neufsà moteur à essence. Or l'évolution est considérable.
En fait:
https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2017/09/25/diesel-moins-polluant-essence

http://www.slate.fr/story/162303/sciences-pollution-de-air-vehicules-moteur-diesel-essence-electrique-emissions-particules-fines

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2018/12 /07/31001-20181207ARTFIG00299--un-vehicule-essence-emet-autant-de-particules-fines-que-dix-vilains-diesel.php
______

Écrit par : Pierre Huet / | 10/12/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.