Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2018

Vous aimez Donald ? vous adorerez Nikki !

jrlp-frames-nikki-haley-sticker-decal-bumper-wall-window-sticker-5__51J MKz3l4L.jpg

Portrait éloquent de la future présidente des Etats-Unis :


 

Mme Maréchal aura un nouveau modèle : c'est Nikki Haley, ex-ambassadrice de M. Trump à l'ONU, qui vient de démissionner (méthode éprouvée) pour préparer sa future trajectoire ascensionnelle vers la Maison Blanche. Sans doute pas en 2020, mais sûrement en 2024 ! Marie Bourreau (Le Monde 26/10) rappelle un précédent : "George H. Bush avait été nommé en 1973 ambassadeur aux Nations-Unies par le président Nixon. Deux ans plus tard, il démissionnait pour devenir président du parti républicain. En 1989, il était élu 41e président des Etats-Unis..." Cursus exemplaire dont Mme Haley se dispose à donner une version féminine.

"Elle dispose d'un capital politique énorme", nous dit la journaliste citant "un fin connaisseur de la vie politique américaine". Pensez donc : “femme dans une administration dominée par les hommes”, Mme Haley incarne ainsi tout ce qu'une femme peut aborder de neuf et d'humain : "Elle peut se vanter d'avoir défendu avec succès une posture offensive en Syrie, obtenu les sanctions les plus lourdes jamais votées contre Pyongyang... Sur la Russie elle a été d'une fermeté constante... C'est la même qui a critiqué les ONG oeuvrant en faveur des droits de l'homme, encouragé le déménagement de l'ambassade américaine à Jérusalem, le retrait de l'agence d'aide aux réfugiés palestiniens, de l'accord de Paris sur le climat, du Conseil des droits de l'homme de l'Unesco ; et, surtout, de l'accord sur le nucléaire iranien, fragilisant ainsi les bases d'un multilatéralisme déjà bien mal en point."  Si l'on ajoute à cela que Mme Haley a dans sa poche le lobby évangélique et l'American Israel Public Affairs Committee, on constate l'extrême originalité de son profil politique aux Etats-Unis.

C'est vrai : en politique comme dans les multinationales, une femme, ça change tout !

 

 

 

 

états-unis,trump

 But do  WHAT  ???

 

12:37 Publié dans USA | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : états-unis, trump

Commentaires

LES NOMS

> « Nous noterons les noms de ceux qui ne nous soutiennent pas. Nous ferons en sorte de leur répondre comme il se doit. » Nikki Haley, lors de son premier jour comme ambassadrice en 2017
https://www.lemonde.fr/m-actu/article/2018/05/29/nikki-haley-la-dame-de-fer-des-etats-unis-a-l-onu_5306186_4497186.html
Le genre de réflexion qui te fait pleurer de rire quand tu l'entends. Le malaise s'installe ensuite quand tu comprends qu'effectivement y'a des bruits comme quoi elle pourrait être candidate un de ces jours.
Je propose aux Américains Tulsi Gabbard, mais pour l'instant elle n'est pas candidate. Vous devez l'y décider !
______

Écrit par : Yvan / | 26/10/2018

LA BELGIQUE

> https://mobile.lemonde.fr/economie/article/2018/10/26/la-belgique-achete-des-f-35-americains-un-coup-dur-pour-la-defense-europeenne_5374839_3234.html

M. Trump voulait que les Européens contribuent au budget de l'OTAN : c'est chose faite en Belgique où le message a été entendu. Comme Trump le demandait en filigrane, c'est du matériel américain qui est acheté par la très europhile Belgique : de quoi porter un coup net à l'Europe de la Défense, au moins pour quelques années. Après les Polonais, les Belges ! C'est à se demander si la stratégie trumpienne n'est pas la bonne : faire peur pour obtenir ce que l'on souhaite. Désolant.

PV


[ PP à PV - La préférence des Etats européens pour les USA n'est pas née avec Trump. C'était logique, puisque la construction "européenne" elle-même fut au départ une idée US (via Mr Monnet)... et qu'UE et OTAN sont les deux faces d'un même jeton. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 27/10/2018

RENAUD

> Il faudra réactualiser la chanson de Renaud, et remplacer Miss Maggie par Miss Nikki :

[...] C’est pas d'un cerveau féminin
Qu’est sortie la bombe atomique
Et pas une femme n’a sur les mains
Le sang des Indiens d’Amérique

Palestiniens et Arméniens
Témoignent du fond de leurs tombeaux
Qu’un génocide c’est masculin
Comme un SS, un torero

Dans cette putain d’humanité
Les assassins sont tous des frères
Pas une femme pour rivaliser
A part peut-être... Nikki Halley !
______

Écrit par : Bégand / | 27/10/2018

@ PV

> quelques années ? Mais NON, quelques décennies. Il y en a au moins pour 30 ans.
______

Écrit par : stevenson / | 29/10/2018

ALLE ZORGEN WEG

> Pour la Belgique, c'est la NVA, nationaliste néo-libérale (sorte de clones trumpiens flamands) qui pilote l'ultra-libéral gouvernement belge (auquel participent aussi les libéraux francophones (MR), les démocrates chrétiens flamands et les libéraux flamands). On comprend direct leur orientation.
______

Écrit par : Raphaël R. / | 29/10/2018

POST-CHRÉTIENS
(JUSTICIABLES DES REPROCHES AUX GALATES)

> https://www.slate.fr/story/169239/vice-president-americain-prie-pittsburgh-rabbin-chretien?amp

Pour rendre hommage aux victimes de la tuerie antisémite de Pittsburgh, le vice-président Michael Pence n'a rien trouvé de mieux qu'un "rabbin chrétien". Pence est de souche irlandaise, ancien catholique converti à cet évangélisme qui, comme vous le dites si bien, prend Netanyahou pour le Saint-Esprit. Le mouvement 'Jews for Jesus' en fait manifestement partie également : les juifs ne le reconnaissent pas comme juif. C'est pourtant un "rabbin" de cette mouvance qui s'exprima aux côtés du vice-président... avant de prier pour les candidats républicains aux prochaines élections de mi-mandat. Une gifle infligée aux victimes !

PV


[ PP à PV - Ces soi-disant chrétiens mettent au feu les lettres de Saül de Tarse, alias saint Paul, qui parle nettement au sujet de ceux qui annulent Ieschoua ha-Nôtzri, le rabbi nazaréen, pour en revenir aux rabbis pharisiens. Ce que font très exactement les post-chrétiens américains, enlisés dans une religion qui n'a plus rien à voir avec celle du Troisième Jour et de la Pentecôte !
(Pour tout débat élargi à une autre déviance, je me tiens à la disposition d'ex-protestants devenus "catholiques"... tendance 'culte-ancestral-des-racines-européennes'. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Philippe de Visieux / | 01/11/2018

BIBI BIS

> https://www.nouvelobs.com/monde/20181102.OBS4806/bolsonaro-veut-transferer-l-ambassade-du-bresil-en-israel-a-jerusalem.html

Dans le même registre que Pence l'évangélique invitant un "rabbin chrétien", Bolsonaro lui aussi évangélique, sitôt élu, annonce le transfert de l'ambassade brésilienne de Tel Aviv à Jérusalem... en affirmant "nous avons le plus grand respect pour le peuple d'Israël et pour le peuple arabe", sauf que le peuple israélien est composé à vingt pour cent d'Arabes ! Ces évangéliques prennent VRAIMENT Netanyahou pour le Saint-Esprit...
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 02/11/2018

@ Philippe de Visieux

> Bien d'autres pays d'Europe ont choisi des avions de combat américains.
Le cas du tropisme anglo-saxon de la Pologne est particulier pour des raisons historiques: principalement le rôle de Wilson dans le recouvrement de l'indépendance en 1918 et la présence du gouvernement polonais en exil à Londres pendant les dominations allemande puis soviétique, de 1940 à 1990.
En regard de cela, la Pologne est coincée entre ses deux ennemis héréditaires, dont celui de l'Ouest joue maintenant un rôle prépondérant dans l'UE !
______

Écrit par : Pierre Huet / | 03/11/2018

à PH

> Pour en avoir discuté avec un ami polonais peu après la libération du communisme, le tropisme US (plus qu'anglo-saxon) de certains pays de l'est vient du souvenir lourd et profond de la trahison des puissances européennes de l'ouest en 38 et 39. Les Polonais, Tchèques et autres Baltes ont gardé en mémoire la lâcheté et l'impuissance des démocraties européennes.
______

Écrit par : VF / | 04/11/2018

@ VF

> Le "tropisme US" vient surtout de la peur des Russes, qui perdure traditionnellement et est toujours vivace.
______

Écrit par : Bégand / | 06/11/2018

À Pierre Huet et VF :

> C'est effectivement compréhensible ; un ami tchèque parfaitement francophone n'était francophile qu'avec ce bémol indélébile que constitua l'abandon à Hitler de la Tchécoslovaquie germanophone par la France et la Grande-Bretagne. Je m'entretenais avec lui il y a quelques jours de la situation en Europe orientale. Pour lui, la Russie est l'agresseur, Poutine est une menace à la paix en Europe, etc. Lorsque je lui rétorque que George Bush père s'était engagé il y a trente ans à ne pas chercher à étendre l'OTAN vers la zone d'influence russe, mais que les Américains ont ensuite fait fi de cette promesse, il me répond que, précisément, c'est à cause de l'ogre russe. Il ne voit de sécurité en Europe que par et grâce à l'Amérique... et soutient bien évidemment l'intégration de l'Ukraine à l'Alliance atlantique, à ses yeux plus nécessaire que jamais. Sur ce dernier point, le débat fut animé !
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 06/11/2018

à Philippe de Visieux et Begand

> exact pour la peur de la Russie (il y a une vieille histoire là-dessus quand même). Mais les pays de l'Est auraient pu se raccrocher à des puissances de l'Europe et pas aux USA. Mais la lâcheté européenne est ancrée en eux (et par plusieurs abandons: 1948, 1956, etc.).
Et cela les aveugle tellement qu'ils ne voient pas la duplicité des USA.
______

Écrit par : VF / | 06/11/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.