Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2018

Rana Plaza : cinq ans après, le système n'a guère changé

4_page.jpg

2013, Bangladesh : 1138 morts dans l'immeuble d'ateliers sous-traitants Rana Plaza... 2018 : le collectif Ethique sur l'étiquette constate que l'industrie occidentale n'a guère évolué. Il rappelle qu'un t-shirt vendu pour quasi-rien est fabriqué par de quasi-esclaves. Extraits de France Info  :


 

Nayla Ajaltouni (porte-parole) : Tous les survivants et les familles ont été indemnisés. Cela fait partie des deux actions d'urgence que nous avons menées juste après le drame. Mais il nous a fallu jusqu'à deux ans de campagne internationale pour que toutes les marques, notamment celles qui étaient responsables, contribuent au fond. Cela a été le cas de Benetton, qui a attendu deux ans avant de verser enfin une contribution au fonds d'indemnisation qui est volontaire et même anonyme. Et donc il a fallu aussi lutter pour que ces victimes accèdent à la justice.

France Info  - Est-ce que le modèle économique a changé en cinq ans ?

N.A. - Le modèle de production dans l'industrie textile repose sur de la sous-traitance sans visibilité sur la chaîne d'approvisionnement, et sur du travail peu cher pour produire au moindre coût. Malheureusement ce modèle n'évolue pas aujourd'hui dans le secteur textile. [...] Et l'essor de la "fast fashion", cette mode jetable de piètre qualité et à très faible coût, a aggravé la situation, qui commençait à s'améliorer. [...] Les entreprises cherchent toujours à produire au plus bas coût. Et quand on parle de coût, on parle de salaires, d'ouvriers qui demeurent les moins bien payés au monde au Bangladesh : mais cette pression existe dans toute l'industrie du textile.

Le grand public est de plus en plus conscient que ces ouvriers sont mal payés. Est-ce que cela a un impact sur les clients de ces marques ?

Le public l'a découvert avec l'effondrement du Rana Plaza. [...] On remarque de plus en plus de consommateurs qui, spontanément, investissent les réseaux sociaux, questionnent les marques. On voit des marques, comme H&M développer une communication sur la question du développement durable, de leur responsabilité parce qu'elles sentent bien que ces questions mobilisent désormais leurs consommateurs. Il faut prendre conscience qu'un tee-shirt ne peut pas coûter moins cher qu'un sandwich. Cela veut dire qu'une personne en a forcément payé le coût, l'environnement également. Il faut maintenant qu'on fasse évoluer ce modèle.  >>

 

 

2013-05-13-cartoon.jpg

 

Commentaires

ET LES KERMESSES

> Que l’Eglise et les écoles catholiques donnent l’exemple : combien de kermesses avec des gadgets chinois comme lots vendus à prix dérisoire et distribués à flot ? Combien de tee shirt imprimés au nom des établissements ?
Les personnes sont prêtes à entendre qu’une autre voie est possible que d’acheter à prix ridicule.
______

Écrit par : Ludovic / | 26/04/2018

@ Ludovic

> Excellente idée !
______

Écrit par : Jean-Marie Salamito / | 26/04/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.