Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2018

Macron et le mirage de "l'Europe qui protège"

Justin-Trudeau.jpg

Et voici Trudeau à Paris ! La presse canadienne félicite "a smiling Macron" de fêter Justin, cet autre "young free-trader" - et avec lui le sombre CETA voulu par Bruxelles envers et contre les gens :


 

 

Sourire fixe et oeil froid, Emmanuel YFP * Macron ferme l'une après l'autre les serrures du TINA ("There Is No Alternative"). Face à l'engrenage ultralibéral bruxellois, pas d'autre choix selon lui que d'accélérer cet engrenage - même si celui-ci est en train de disloquer l'Europe comme le soulignait Stéphane Rozès, ce matin, au micro de Radio Notre-Dame.

Face aux attaques de Bourdin et aux bottes incomplètes de Plenel, M. Macron nous a resservi le slogan de "l'Europe qui protège" et qui serait, selon lui, le garant d'on ne sait quelle "souveraineté".

Pourquoi ni Bourdin ni Plenel n'ont-ils posé la question du traité de libre-échange UE-Canada : ce CETA que Bruxelles nous impose, le libre-échangisme étant - on ne sait pourquoi - l'expression d'un sacré supérieur à toute souveraineté démocratique ?

Mis en oeuvre par Bruxelles avant même d'avoir été ratifié, le CETA est le cheval de Troie de tout ce dont l'UE est censée nous "protéger" : comme le rappelle (Le Monde Economie & entreprise,14/04) Karine Jacquemart, directrice en France d'une association internationale de surveillance de l'industrie alimentaire, ce traité inclut la suppression (pour "entrave au commerce") de toutes les réglementations sanitaires, environnementales et sociales. En vertu du CETA, les branches "canadiennes" de l'agro-alimentaire nord-américain pourront attaquer - devant un "tribunal d'arbitrage" privé - les Etats qui interdisent un pesticide ou un OGM... Nous sommes d'ailleurs prévenus, Ottawa ayant déjà déposé plainte contre le projet français d'interdire le glyphosate !

D'autre part, le CETA installe des "forums de coopération réglementaire", "comités mixtes" et "comités spécialisés": mécanismes inédits par lesquels le business transatlantique interférera avec notre travail législatif et administratif... Le résultat sera d'instaurer une pseudo-"légalité internationale" qui empêchera toute correction par le suffrage universel.  Autant dire que voter ne servira plus à rien.

Ce schéma se retrouve, souligne l'article du Monde, dans la série d'autres accords de libre-échange que Bruxelles va mettre en place avec l'Amérique du Sud, le Japon etc, pays qui maintiennent sur le marché des produits interdits en Europe - où ils ne tarderont donc pas à être ré-autorisés.

"Ces accords sont le contraire de l'Europe-qui-protège promise par le président français", conclut Karine Jacquemart. L'attitude de Bruxelles et la soumission des Etats membres de l'UE sont, quant à elles, le contraire de la mission des Etats rappelée par Laudato Si'. Vous savez ? l'encyclique que les cathos-libéraux refusent de lire... Mais ne leur en parlez pas ; vous gâcheriez l'euphorie où ils baignent depuis que le Young French Prez leur a dit des choses gracieuses aux Bernardins. Seuls les mots comptent : qu'importent les actes ? surtout quand on ne leur reproche rien.

 

__________

*  "Young French Prez".

 

 

macron,ceta

Commentaires

PAS DÉGUISÉ

> Quelle déception ! Justin Trudeau n'aura même pas essayé de porter un costume national ou folklorique français à l'occasion de sa visite. Il n'en aurait pas moins été un héraut de malheur, mais on aurait pu en rire en peu.
______

Écrit par : Dr. Zurui / | 16/04/2018

SACRÉ

> « Le libre-échangisme, notez-vous cher PP, est - on ne sait pourquoi - l'expression d'un sacré supérieur à toute souveraineté démocratique ».
En effet, le libre-échangisme demeure l’idole adorée par les puissants de ce monde, traduction bestiale de leur convoitise et de leur volonté de pouvoir, qui va jusqu’à défier le Très-Haut. Et, de fait, nombre de cathos-libéraux qui ne jurent pour leur progéniture que par les écoles de commerce ne se rendent pas encore compte de cette bestialité.
Mais les jeunes générations, globalement, voient de plus en plus clair. Les 20-30 ans sont de moins en moins dupes du sociétal-libéral horizontal, vugaire et délétère que le gouvernement nous prépare, et de plus en plus critiques envers l’hypocrisie des discours publics sur l’écologie ou sur la dignité humaine. Aussi ne saurais-je trop recommander à ceux qui pensent encore, après les Bernardins, que le pape François et le président Macron se rejoignent sur la « dignité de l’homme », de prier haut et chanter fort pour la conversion du chef de l’Etat français. Je pense notamment à sa propension à mettre, ainsi que ses soutiens politiques, de « l’éthique » partout, en se servant du mot comme d’un mantra.
Jusqu’où ira-t-il ? De la même façon que nous est promise pour très bientôt la « GPA éthique » (conceptualisée notamment par Mme Badinter), aurons-nous droit, demain, sorti tout droit des arrière-boutiques de la République en marche, au mirifique et ébouriffant « meurtre éthique » ?…
Je pense, hélas, que nous devons, dans ce domaine, tout redouter des fins politiciens qui nous gouvernent !
______

Écrit par : Denis / | 16/04/2018

à Denis

> http://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-qui-est-affluenza-teen-le-riche-ado-tout-juste-sorti-de-prison-7792877167
Nous y arrivons, au "meurtre éthique" ! Quatre morts sur la conscience, plusieurs blessés, et deux ans d'emprisonnement. Le criminel avait une circonstance atténuante : il était trop riche pour se rendre compte des conséquences de ses actes. Quid s'il avait été pauvre et noir ?
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 17/04/2018

Merci, Philippe,

> pour cet article qui nous informe de la pathologie qui justifiera peut-être demain tous les « occis-morts » relevant de l’éponyme (puisqu’oxymore) « meurtre éthique » : cette « affluenza », « mot-valise associant “affluence” (“richesse”) et “influenza” (“grippe”), et désignant « l'insatisfaction des gens qui ont tout ».
Je me demande, d’ailleurs, s’il est possible de trouver une meilleure façon de décrire les motivations, tant spirituelles que psychologiques, des partisans de l’euthanasie active : « l'insatisfaction des gens qui ont tout ».
______

Écrit par : Denis / | 17/04/2018

@ Denis et PP

> "sacré supérieur à toute souveraineté".
Il n'y a pas que le libre-échange.
La construction européenne aussi, même chez des personnes et des autorités prêtes à nous citer 'Laudato si'.
La critique de ladite construction déclenche de façon pavlovienne des cris d'effroi! l va être difficile de désintoxiquer les bons chrétiens.
En attendant, vous aller vous faire accuser du blasphème de de repli.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 19/04/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.