Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2018

Notre-Dame-des-Landes : appel contre les destructions

19-3-18-NDDL.jpg

À Radio Fidélité (Nantes) : Marcel Thébault, agriculteur éleveur laitier au Liminbout – Elisabeth Guist’hau, membre de la coordination des organisations contre le projet d’aéroport (désormais abandonné)  Antoine, habitant de la ZAD.

Le groupe diocésain nantais Ecologie parole de chrétiens  demande l’arrêt des destructions à Notre-Dame-des-Landes :


 

 

Arnaud du Crest, Elisabeth Guist’hau, Loïc Laîné, Olivier Tempéreau : ces chrétiens de Nantes animent à la fois le groupe diocésain Ecologie parole de chrétiens, le site NDDL-bien commun (https://nddlbiencommun.wordpress.com/) et l’émission [*] Fleur de sel sur Radio Fidélité, dans la ligne de l’écologie intégrale et de l’encyclique Laudato si. 

Ils se définissent ainsi :

« Nous sommes des chrétiens de Loire-Atlantique participant à un travail de réflexion sur les relations entre l’écologie et le christianisme. Nous sommes engagés dans l’Église, avec d’autres, pour contribuer à des actions de formations et des interventions sur ce thème. Notre appel est lancé à titre personnel, il n’engage pas les groupes auxquels nous appartenons par ailleurs. La parution de l’encyclique Laudato Si’ a donné un nouvel élan à nos engagements. Cette encyclique nous appelle à nous mobiliser concrètement pour défendre la Création dans son ensemble. Elle déclare notamment (§ 183) : Il est toujours nécessaire d’arriver à un consensus entre les différents acteurs sociaux, qui peuvent offrir des points de vue, des solutions et des alternatives différents. Mais à la table de discussion, les habitants locaux doivent avoir une place privilégiée, eux qui se demandent ce qu’ils veulent pour eux et pour leurs enfants, et qui peuvent considérer les objectifs qui transcendent l’intérêt économique immédiat...’

A propos des destructions en cours à Notre-Dame-des-Landes, ils lancent cet appel :

« Nous avions lancé en décembre 2016 un appel contre l’expulsion des agriculteurs à Notre Dame des Landes. Vous avez été plus d’un millier à soutenir cet appel. La lutte collective a permis d’éviter les expulsions. Et le projet d’aéroport a été enfin abandonné en février 2018. Mais depuis lundi 9 avril 2018, nous renouvelons notre appel à lutter contre l’expulsion menée par l’État. Nous respectons la décision de rouvrir les routes et de garantir la liberté de circulation sur le territoire, et nous avions compris que les sites ayant élaboré un projet agricole ne seraient pas détruits. Au contraire, le site des '100 noms' qui porte un réel projet collectif, qui avait déposé collectivement un projet, a été détruit ce lundi. Parce que ce n’était pas un projet "individuel" ! Et l’État annonce vouloir en détruire d’autres… Nous demandons qu’un véritable dialogue soit mis en place, respectant le choix légitime de projets collectifs, qui sont d’ailleurs une tradition dans le milieu agricole. Comme l’écrit le pape dans Laudato si (§ 180) : ‘On peut faciliter des formes de coopération ou d’organisation communautaire qui défendent les intérêts des petits producteurs et pré­servent les écosystèmes locaux de la déprédation’. »

 

__________

[*] En direct en Loire-Atlantique (quatre rediffusions dans la semaine) : lundi 17h, mardi 2h, jeudi 4h, samedi 9h, dimanche 12h. Podcast : http://radiofidelite.fr/fr/fleur-de-sel/

 

 

115935698-seiser-alm-sciliar-croix-au-sommet-dune-montagne-ciel-romantique.jpg

Commentaires

EN VOILÀ

> en voilà à qui les roucoulades macroniennes n'ont pas donné d'extase.

'Ne ked ann heiez vo paket,
Ar c’hoz-bleiz ne lavarann ket !'
"Ce n'est pas la biche qui sera prise
Le méchant loup je ne dis pas..."
______

Écrit par : Jannedik-Flamm / | 11/04/2018

2000 ANS

> "Alors, le commandant partit avec son escorte
pour les ramener, mais sans violence,
parce qu’ils avaient peur d’être lapidés par le peuple."(Ac5,26)
Voilà la lecture du jour proposé par l'Eglise...
Ils étaient sadducéens, ardents défenseurs de la Loi mais il ont été capables de réalisme, de pragmatisme... il y a 2000 ans.
Et on défend encore un progrès humain par la technologie ?
______

Écrit par : Antoine R. / | 11/04/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.