Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2018

Libéraux affolés par les effets du libéralisme

sans-titre.png

Le choc de Toulouse dérange l'euphorie macronienne :


  

Qu'il faille "changer" beaucoup de choses en France, tout le monde le sait, et c'est là-dessus que M. Macron s'est fait élire. Mais "changer" dans quel sens ?  On commence à voir que le changement macronien ne sert pas précisément le peuple français, et les sondages décrochent.

Cela dit, c'est toute la classe politique qui se sent déboussolée par des réalités démentant l'axiome selon lequel "pour remédier aux désastres libéraux, il faut encore plus de libéralisme". On trouve certaines de ces réalités dans l'éditorial du Monde (Eco & entreprises, 28/02) à propos du scandale chinois de l'aéroport de Toulouse :

Les élus de Toulouse craignent que Casil [groupe chinois], propriété du conglomérat public de la région de Shandong au nord-est de la Chine, ne siphonne la trésorerie de l'aéroport pour s'assurer des dividendes. Mais c'est aussi un test de la capacité de la France à résoudre un casse-tête pas uniquement chinois : comment financer ses entreprises sans perdre sa souveraineté. L'épargne longue française existe (l'assurance-vie...), mais elle irrigue insuffisamment le tissu entrepreneurial. Alors, quand l'argent manque au développement, les entreprises vont le chercher ailleurs. Et notamment, en ce moment, en Chine et aux Etats-Unis. [...]  Dopés par des trésoreries historiques, les groupes et les fonds américains s'apprêtent à mener une razzia sur l'Europe à des niveaux de valorisation vertigineux. La France s'inquiète pour ses fleurons. [...]  Dans les palais de la République, on s'active à imaginer des solutions d'urgence pour éviter la débâcle.

Or il n'y a pas de "solutions" libérales face à l'engrenage du libéralisme. Pour preuve : l'extrême embarras de Bruxelles face à aux prédateurs, géants que la Commission a délibérément attirés par son ultra-libéralisme  - qui est le but d'une Europe sans but.

 

 

1017227509.jpg

 

Commentaires

DÉGÂTS

> Les aveugles (volontaires) se décideront à ouvrir les yeux quand il n'y aura plus moyen de faire autrement.
Les dégâts du libéralisme sont déjà immenses, mais la machine s'emballe maintenant. C'est quand même incroyable comme une idéologie peut obscurcir l'entendement de gens pourtant normalement intelligents. L'exemple des idéologies passées et de leurs effets néfastes ne sert de rien, mais il en a toujours été ainsi me semble-t-il.
______

Écrit par : Bernadette / | 01/03/2018

PERDU

> Cette perte de "souveraineté est très avancée et c'est encore pire que ce que vous pouvez imaginer :
https://philippe.scoffoni.net/independance-numerique-le-defi-perdu/
______

Écrit par : Pierre O. / | 01/03/2018

LE MACRONISME

> Avant hier, le chef de l’Etat français était assimilé au libéralisme économique le plus pur, version Bernard Mandeville (« La Fable des abeilles : ou Vices privés, bénéfices publics », 1714), qui donne la prime aux ultra-riches et autres princes de la cupidité. Hier, il affichait la version politique dé-recentralisée de ce même libéralisme, celle de « président des villes » – et l’on notera qu’à chaque fois, carême oblige, le Diviseur nous titille les tympans avec son jingle favori : « devil » ;(à croire que ce père-la-grimace cultive une préférence pour l’anglobal-globish).
Ainsi, de jour en jour, se confirment nos craintes. Dans son incapacité à rassembler, dans sa propension à jouer constamment les uns contre autres, à diviser, le macronisme se révèle pour ce qu’il est : un anachronisme politique.
______

Écrit par : Denis / | 01/03/2018

LES FERMER

> En même temps si cela peut nous permettre de fermer ces aéroports anachroniques, polluants et inutiles, tant mieux, cela renforcera la nécessité d'un chemin de fer service public.
______

Écrit par : Pascal / | 02/03/2018

EUPHORIE DE JOURNALISTES

> 'C dans l'air' s'extasiait des dollars qui affluent en France en louant le volontarisme de Macron, je n'ai pas eu le courage d'aller au bout de l'émission tellement s'était affligeant : il n'y avait que Thomas Porcher qui essayait d'apporter de la contraction, mais difficile dans cette euphorie macronnienne des journalistes.
______

Écrit par : Pascal / | 02/03/2018

NIEL ET KLABA

> Tiens les grandes manœuvres commencent !!!
http://www.zdnet.fr/actualites/xavier-niel-devient-administrateur-du-tres-puissant-fonds-kkr-39864924.htm
Et çà va peut être même "s'entretuer" !!!
La question que je me pose : Octave Klaba (fondateur d'OVH) se réjouit il de cette nouvelle ?
______

Écrit par : Pierre O. / | 02/03/2018

DOXA

> Pascal, détrompez-vous : les services publics doivent être rentables, c'est la nouvelle doxa. Donc on ne gardera que les lignes de chemin de fer rentables, tout comme on ferme les hôpitaux de proximité.
______

Écrit par : Bernadette / | 02/03/2018

TRAITÉS INÉGAUX

> Les Traités européens protègent le possibilité d'investissement par des financiers extérieurs sans exiger de réciprocité. Allez acheter un bien économique ou culturel en Chine, il vous faudra passer par LEURS conditions!
______

Écrit par : Pierre Huet / | 11/03/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.