Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2018

Marion M. LePen aux Etats-Unis : retour vers 1950

conservatism_the_real_thing_ft.jpg

"Des deux côtés de l'Atlantique le mouvement conservateur va gagner..." -  Proférée par Mme MLP dans le Maryland près de Washington, cette absurdité conceptuelle signe un retour à l'atlantisme des années de guerre froide :


 

Se faire inviter par Sarah Palin (la plus stupide des politiciennes US) à un meeting de "conservateurs" ultralibéraux version Koch Industries, cela possède un sens  - ou plutôt un non-sens, à double titre :

1. à supposer que "conservatisme" veuille dire quelque chose, cette chose est incompatible avec l'ultralibéralisme : se déclarer "conservateur libéral" est une démission de la pensée.

2. Le slogan politique de Mme MLP ("des deux côtés de l'Atlantique") voile une sorte de trahison puisque les intérêts des USA ne sont pas les nôtres : ils sont plutôt une menace géopolitique. L'atlantisme de Mme MLP et de ses parrains nous ramène à l'époque de la guerre froide, quand l'idéologie anti-communiste véhiculait l'impérialisme US. Le moins qu'on puisse dire est que ça ne fait pas très jeune.

Ce n'est pas non plus très politique. Mme MLP ne s'interroge pas sur les objectifs US. Elle accepte le rideau de fumée anti-islam qui masque les intérêts US. Quoi qu'elle en dise ("France first"), sa présence à une tribune US - où elle succédait à M. Pence - vaut hommage à ce qu'un "patriote français" devrait rejeter : le prétendu leadership US. Mme MLP met son retour politicien français ("she's back") sous l'ombre de M. Trump... Sachant la menace que ces USA représentent pour l'Europe et le reste du monde, la démarche de Mme MLP est une faute politique. Dans sa situation ce n'est qu'une faute virtuelle ; faisons en sorte qu'elle le reste.

Sans oublier que la fascination pour les USA fut la marque de nos six derniers présidents et de presque tous nos médias : leur emboîter le pas ne va pas loin dans l'originalité...

L'aveuglement dans ce domaine est en effet une constante de la classe politico-médiatique française, dont font partie la droite et même (qu'elle l'admette ou non) l'ultra-droite - qui a sa propre voie vers l'absurde. Cette voie consiste à réduire le champ de vision, c'est-à-dire : 1. réduire le politique aux questions de moeurs privées ; 2. réduire le religieux à la question de l'islam. C'est ainsi que l'on peut se croire en phase avec les illuminés du Middle West pour qui le pape est "un communiste vendu aux mosquées".

Tout ce que je viens d'écrire ici, certains non-conformistes de droite l'auraient écrit naguère, à l'époque non lointaine où nous étions d'accord sur des points essentiels. Saisis par la débauche médiatique, ils avalent désormais le label "conservateur" décerné par la presse - et se retrouvent îlotes des Etats-Unis. Ce n'est pas glorieux.

 

Libertarianism-for-Conservatives.jpg

 

11:35 Publié dans Idées, USA | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : marion m. le pen

Commentaires

LE FILS

> N'oublions pas le fils de M. Sarkozy qui aime tellement les USA qu'il va demander la nationalité américaine...
______

Écrit par : Robert Culat / | 23/02/2018

CANDEUR ?

> Cela fait d'autant plus de peine de voir ça que MMLP est la figure la plus en vue de la nouvelle génération (en gros les moins de 30 ans) des leaders politiques d'envergure nationale. Ca fait peur, tout cela... en toute candeur, se déclarer "collabo".
Autre motif de courroux : constater une certaine... porosité entre la nébuleuse qui tourne autour d'elle et certains cercles de jeunes intellectuels catholiques. Je me me fais peut-être des idées, mais je sens un certain rapprochement entre 'Limite' et 'L'incorrect'. Après cela : comment répondre à ceux qui estiment que les catholiques proches de l'"objection de croissance " sont des néo-pétainistes ?

Feld


[ PP à Feld - J'ai rencontré mardi soir chez 'Limite', pour une soirée-débat autour de mon livre, un groupe de trentenaires lecteurs de cette revue. Les discussions ont été riches et aucun ne m'a semblé groupie de Marion M. LePen. Peut-être faudrait-il regarder du côté de certain(e)s de leurs chefs de file ? Auquel cas l'équivoque finira forcément par se disloquer : on est chrétien ou on ne l'est pas. Les fausses postures héritées de 2013 ne peuvent plus durer. Nombre d'évêques en sont conscients. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Feld / | 23/02/2018

POSITIF

> Je trouve cela assez positif (hormis pour la minorité qui va suivre MMLP) que des éléments aussi caricaturaux se retrouvent derrière la bannière états-unienne. Le sentiment pro-américain était quasi général sous l'ère Obama. C'est le moment où nous devrions en rajouter une couche pour que les bobos hystériques (caricatural mais on voit de qui je parle) et toute l'engeance médiatique s'affranchissent de l'Oncle Sam. Pour un retour de la Culture, de la diversité et de l'autonomie des peuples.

Raphaël R.


[ PP à RR - Exactement. Là est la position "révolutionnaire", contrairement au lamentable projet (trumpisé) de Grande Droite du Medef aux Identitaires... ]

réponse au commentaire de

Écrit par : Raphaël R. / | 23/02/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.