Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2017

De quoi faire honte à deux députés macronistes

204441_secours-catholique.jpg

Rapport annuel du Secours catholique sur la pauvreté en France :


 ►  Voir aussi notre débat sur RND :

https://radionotredame.net/emissions/legranddebat/10-11-2...

 

 

Le rapport annuel du Secours catholique sur la pauvreté en France a de quoi faire honte au beauf macronien, wauquiézien ou lepénien. Il en ressort - chiffres à l'appui - que les poujadistes et les xénophobes ont tort dans leurs trois leitmotive :

1.  "Les étrangers profitent du système social français". Quatre Français sur dix le croient mais c'est faux, démontre le Secours catholique : les 4/5e des chômeurs étrangers auxquels il a affaire ne perçoivent rien. Et près du tiers de ceux des ménages étrangers qui auraient droit à quelque chose ne le réclament pas. La quasi-totalité des ménages étrangers rencontrés par le Secours catholique subsistent (souligne celui-ci) "au-dessous du seuil d'extrême pauvreté" et "au-dessous du niveau de vie des ménages français en situation de précarité".

2. "Les pauvres font des enfants pour toucher les allocations familiales". Un tiers des Français le croient. Mais c'est faux également : les couples avec trois enfants ou plus rencontrés par le Secours catholique vivent plus mal que les couples sans enfants.

3.  "Si on cherche du travail, on trouve". Un Français sur deux le croit et l'argumente (à partir de petits exemples empruntés au monde des TPE) sans tenir compte du reste : c'est-à-dire du management néolibéral des plus grandes entreprises. Le Secours catholique démonte la fable du "pauvre qui ne veut pas travailler" :  en 2015, il y avait 3 millions de chômeurs et seulement 190 000 offres non pourvues.  Par ailleurs le "travail" à l'ère néolibérale ne garantit plus un niveau de vie décent : "deux tiers des personnes aidées par le Secours catholique ne sont pas au chômage" ;  un quart de ces travailleurs pauvres sont même "en CDI plein temps", ce qui en dit long.

Telles sont les réalités du capitalisme en 2017. Mais vous ne pouvez expliquer ça, ni aux lepéniens persuadés que le pain des Français est mangé par les migrants, ni aux wauquiéziens persuadés qu'on embaucherait s'il n'y avait pas d'impôts, ni surtout aux députés macronistes, commerciaux en folie qui viennent de s'illustrer par deux déclarations à retenir :

celle de M. Daniel Adam (Seine-Maritime) déclarant le 4 novembre - en plein scandale des paradis fiscaux - que ceux qu'on rencontre aux Bahamas sont des chômeurs français en vacances "grâce à l'assurance chômage",

et celle de M. Bruno Bonnel (Rhône) déclarant le 8 novembre que l'optimisation fiscale, c'est positif : "Le mot ‘optimisation', il est positif. Quand on optimise, par exemple, son énergie, on est quelqu'un de bien. Par contre, quand on rajoute le mot ‘fiscal', là on est quelqu'un de mal..."  Élu de la start-up nation, M. Bonnel semble penser que seuls les cons paient l'impôt ; ancien PDG de la firme de jeux vidéo Atari, il a été accusé pendant la campagne des législatives d'avoir réalisé des montages légaux pour échapper à l'ISF et à l'impôt sur le revenu. L'accusation a convaincu les beaufs de voter pour lui.



 

dessin-wolinski.jpg

 

 

Commentaires

RÊVE

> Vous pensez leur faire honte ? Vous rêvez. Si le réel avait quelque chose à voir avec la politique, nous ne saurions même pas qui est Emmanuel Macron.
______

Écrit par : DidierF / | 10/11/2017

LA PERTE

> Sur la perte de l'accès au travail:
bien sûr! effet de la désindustrialisation et du matraquage des PME et artisans au profit des grands groupes.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 10/11/2017

CESSER D'ÊTRE NAÏFS

> Personnellement j'ai beaucoup ri, d'un rire libérateur, en lisant hier l'homélie du pape François sur la nécessité de n'être pas naïfs.
J'y ai vu comme un clin d'oeil de rusé chrétien au discours de Macron qui avait cherché à nous entourlouper avec sa cordée vertueuse des riches:
"Quand ils font les cordées de la corruption, ils sont puissants." il y a un « flair chrétien pour aller de l’avant sans tomber dans les cordées de la corruption »
Et toc.
Une des ruses du chrétien est aussi de prendre les malfaisants à leur jeu, et par là de nous libérer de leurs tours de séduction.
Chez nous chrétiens de France en particulier, il est grand temps de cesser d'être naïfs, si nous voulons vraiment "avancer dans le service du Seigneur, et aussi dans l’aide des autres ". Merci au Secours Catholique de nous y aider.
______

Écrit par : Anne Josnin / | 11/11/2017

COUPABLES

> Comme toujours, le rapport du Secours catholique est passionnant pour connaître un monde dont les médias ne parlent jamais. Ce qui en sort est toujours terrible pour notre système économique et social, alors même que les rédacteurs restent toujours très impartiaux et modérés.
Prenons l'exemple de "l'assistanat". Il est important de savoir en quelle proportion importante les plus pauvres ne réclament pas ce à quoi ils ont droit. Mais essayer un peu de demander le RSA ! Il n''y a guère d'accueil plus humiliant. Tout en restant dans les limites de la politesse et de la parfaite correction, on vous fera bien comprendre que vous êtes un "rien", très loin des "premiers de cordée", que vous êtes un poids pour la société, quelqu'un en trop, qui n'a qu'à accepter de cirer des chaussures puisqu'il n'a rien su faire de ses diplômes et de son expérience.
À pôle emploi c'est un peu pareil même si c'est avec plus de formes. Mais, surtout, on vous y fera comprendre qu'on est pas là pour vous aider à trouver un travail mais pour surveiller que vous en cherchez bien un.
D'un côté comme de l'autre, on fera tout pour vous dégoûter de rester inscrit. Il y a vingt ans, ce n'était pas comme ça. Si vous êtes pauvre et chômeur, vous n'êtes plus une victime, vous êtes un coupable.
______

Écrit par : Guadet / | 11/11/2017

LE RAPPORT

> Le rapport du Secours Catho est un document d'une qualité remarquable. 84 pages très lisibles, avec tableaux, statistiques et commentaires clairs, typo lisible dans un train, a fortiori un fauteuil. temps d'impression sur une imprimante de bureau: environ une minute.
______

Écrit par : Daniel Azan / | 11/11/2017

"Si on cherche du travail, on trouve"

> Que nenni, que nenni. C'est parfaitement faux. Et on vient de le démontrer empiriquement.
Pôle Emploi avait lancé une expérimentation visant à radier les chômeurs qui ne recherchaient pas activement un emploi. Ils en ont radié 14%. Bien comprendre: cela veut dire 86% des chômeurs cherchent un travail activement...et n'en trouvent pas, car il n'y en a tout simplement pas.
De rares articles de presse, ont présenté cela comme étant plutôt gênant pour Macron: c'est là-dessus que repose tout son baratin électoral. Voir:http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/14-des-chomeurs-controles-radies-par-pole-emploi-7790875277
______

Écrit par : ND / | 12/11/2017

St GRÉGOIRE DE NAZIANZE... ET MACRON

> DidierF m'enlève les mots de la bouche (ou plutôt des doigts).
Incidemment, le Parole & Prière de ce mois nous livre, en commentaire de l’évangile du 11 novembre (Lc 16,9-15 ; servir Dieu ou servir l'argent), une homélie de saint Grégoire de Nazianze (n°14, “sur l’amour des pauvres”). De quoi recadrer fermement le « bon catho » égaré en Macronie :

« Mes frères et mes amis, ne soyons pas les gérants malhonnêtes des biens qui nous ont été confiés (Lc 16,1s.). Ne risquons pas d’entendre saint Pierre nous dire: “Ayez honte, vous qui retenez le bien d’autrui. Imitez l’équité de Dieu, et il n’y aura plus de pauvre.” Ne nous donnons pas tant de peine pour amasser quand d’autres souffrent de la pauvreté; car autrement nous subirons les remontrances sévères du prophète Amos : “Prenez garde, vous qui dites : Quand donc la fête de la nouvelle lune sera-t-elle passée pour que nous puissions vendre, et le sabbat, pour que nous puissions ouvrir nos magasins ?” (8,5). Pratiquons nous-mêmes cette loi sublime et primordiale de Dieu, qui fait pleuvoir pour les justes et les pécheurs et qui fait lever son soleil également pour tous (Mt 5,45). Il déploie pour tous les immenses étendues de la terre en friche, les sources, les fleuves et les forêts ; aux oiseaux il donne l’air, et l’eau à toutes les bêtes aquatiques. Il donne généreusement les ressources nécessaires à la vie de tous ; celles-ci ne sont pas confisquées par les puissants, limitées par une loi, rationnées. Elles sont communes, abondantes et par conséquent Dieu les offre sans que personne ne soit frustré. Car il veut honorer par cette égalité dans ses dons l’égale dignité de la nature, et montrer toute la générosité de sa bienfaisance. »

AC

Écrit par : Albert Christophe / | 12/11/2017

FOUETTER LES MOUSSES

> Non seulement on peut trouver du travail quand on veut, mais dès le plus jeune âge. Le décret d'application concernant le travail des mineurs en mer vient d'être revu, dans l'indifférence universelle, "afin de prendre en compte les évolutions législatives et réglementaires du code du travail". Tout cela concerne, on s'en doute, les dérogations aux durées de travail et au travail de nuit. Évidemment, c'est très insuffisant. Le journal 'Le Marin' : "les partenaires sociaux estiment plutôt avoir été entendus, mais certains souhaitaient aller plus loin dans l’assouplissement". Allez, encore quelques années, et on pourra de nouveau fouetter les mousses de 11 ans, au lieu de laisser ces fainéants apprendre à lire et à écrire à l'école !
______

Écrit par : Lucas / | 13/11/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.