Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2017

France : 44 % des bénéfices captés par les actionnaires

libéralisme

Les derniers chiffres détruisent le dogme libéral du "ruissellement", et montrent que la financiarisation (libéralisme réalisé) est le pire ennemi de l'économie réelle :


 

 

44 % envolés en dividendes ! Qu'en pensent les ironistes de droite (Facebook, Twitter et blogs) selon lesquels que la France "n'est pas un pays libéral" ? Le centre nerveux du libéralisme n'est pas la question fiscale, mais le dogme du trickle-down, ou "ruissellement" : axiome selon lequel enrichir les riches est mécaniquement profitable aux pauvres. Cet axiome "jamais réalisé nulle part" (dit le pape dans Evangelii gaudium) est l'acte de foi des leaders occidentaux : Reagan, Clinton, Bush, et maintenant Trump et Macron.

Or voici un exemple d'enrichissement des riches en France aujourd'hui. Au deuxième trimestre 2017, selon le Global Dividend Index d'août de Janus Hendersson Investors (Londres), les actionnaires des entreprises du CAC 40 ont encaissé "40,6 milliards de dollars de dividendes" [1], progression de plus de 6% sur août 2016 : ce qui met les spéculateurs français au-dessus de leurs homologues britanniques ou allemands. Ces dividendes viennent des bénéfices (en pleine expansion) des entreprises du CAC : 75 milliards d'euros en 2016, un bond de 32 %.

La part de ces bénéfices distribuée en dividendes n'est pas réinvestie dans l'entreprise. Or elle a doublé en France depuis 2008, montant jusqu'à 42 ou 44 %.

Pourquoi ? Analyse de l'économiste Henri Gallègue [2] : "Les dirigeants salariés ont un intérêt tout particulier à mettre en oeuvre des politiques court-termistes de rémunération des actionnaires, car leur intéressement [bonus] est lié au cours de Bourse" ;  ils le dopent donc en augmentant le bénéfice par action.

Non seulement cet argent ne va pas aux salariés du rang (creusant ainsi l'abîme entre le haut et le bas de la société), mais il ne va même pas à l'investissement dans l'économie réelle !

D'où le scepticisme qui se répand envers les promesses d'Emmanuel Macron et les bredouillis d'Edouard Philippe : détaxer les profits financiers ne profitera que peu à l'économie, puisque le système entier tend à la volatilité financière.

Telle est la situation depuis la "révolution libérale" des années 1990. Ça n'empêche pas la droite de geindre qu'on vit au goulag puisqu'il y a des impôts, ni l'université d'été du Medef de dire que détaxer rend "compétitif".

 

________

[1]  sans compter Total qui n'avait pas encore versé ses dividendes.

[2]  Libération 30/08.

 

 

libéralisme

 

Commentaires

PERFIDE

> Conclusion: pour s'enrichir, devenons actionnaires. Comme tous peuvent y participer, le système s'auto-entretient mieux que lorsque le peuple ne peut pas, même virtuellement, participer, comme sous le régime de Nicolas II. Pour s'enrichir, cassons le système, pouvait-on dire.
En cela le système capitaliste + démocratie est plus perfide que les précédents, car le pouvoir n'a pas de visage précis à suivre ou à abattre.
______

Écrit par : Théophile / | 30/08/2017

FACEBOOK

> En cours en ce moment : fil de discussion Facebook autour de la note-ci-dessus. Phobiques anti-"Etat" contre expérimentés lucides...
______

Écrit par : PP / | 30/08/2017

UNE MULTINATIONALE

> Je confirme dans mon entreprise, une multinationale : augmentations des salaires en berne, clients tondus, mais bénéfices faramineux afin d'assurer de copieux dividendes.
______

Écrit par : Ludovic / | 30/08/2017

LA CAUSE

> L'argent volatilisé en dividendes et non réinvesti : c'rest ça et non l'existence du code du travail qui est cause de la baisse de "compétitivité" des entreprises françaises. Donc Macron-Pénicaud-Medef se foutent de la g... des salariés.
______

Écrit par : Trofim / | 31/08/2017

DELIVEROO

> Les salariés n'ont qu'à se faire "auto-entrepreneurs", cyclistes-esclaves chez Deliveroo.
______

Écrit par : Gervais Maltache / | 31/08/2017

FONDS U.S. + BANQUES

> Pas de ruissellement sur nous en effet: il faut noter que l'actionnariat des "CAC 40" est moitié étranger par ex. les fonds de pension américains, alors qu'une bonne partie de l'autre moitié est bancaire.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 31/08/2017

LE TRICKLE-DOWN NE FONCTIONNE PAS

> J'ai déjà eu l'occasion de le citer, mais il n'est jamais inutile de diffuser, rappeler et mettre en commun nos sources (surtout quand nos adversaires en ont si peu). Voici ce que pense de la théorie du ruissellement un ancien directeur exécutif de la Banque du Japon :
"En effet, l’important assouplissement quantitatif qui constituait la partie essentielle de ces premières flèches était une stratégie fondée sur la théorie du trickle-down, le ruissellement. Elle n’a quasiment pas fonctionné.
Il est indéniable que les deux coups du bazooka Kuroda [il s’agit de la politique de rachat d’actifs mené par la Banque du Japon, dont M. Kuroda est le gouverneur] ont fait baisser le yen par rapport au dollar jusqu’à une parité d’environ 120 yens, ce qui a permis une amélioration considérable du bénéfice des entreprises. Depuis l’année dernière, la baisse du prix du pétrole est venue conforter ce bienfait, et les bénéfices des entreprises atteignent des niveaux records. Mais les grandes entreprises font aujourd’hui l’effet d’un trou noir qui ne produit rien en absorbant tout."

Tout l'article vaut son pesant de démolitions de mythes.

http://www.nippon.com/fr/currents/d00207/
______

Écrit par : Lucas / | 31/08/2017

LA Ste-BAUME

> pourquoi ne parlez-vous pas de l’université de la Ste Baume? Cordialement

Borne


[ PP à Borne - Mais parce que je n'y étais pas, cher Monsieur : je ne peux donc pas la commenter. Si vous voulez être informé de ce qui s'y est dit, le mieux serait de consulter les journaux qui y avaient un représentant : Pierre Jova par exemple pour 'Famille chrétienne'... Cela dit, je ne doute pas une minute de l'intérêt des débats, compte tenu par exemple de la diversité des invités à la table ronde politique du samedi matin ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : borne / | 31/08/2017

L'AUTRE RUISSELLEMENT

> Eh bien moi, je suis pour le fait de dire que la théorie du ruissellement fonctionne à plein... !
En effet, c'est bien ce à quoi nous assistons ! C'est bien ce qui se passe lorsque tout est canalisé, bétonné et que plus un poil d'herbe, de terre ou de végétation ne subsiste pour capter la moindre goutte... L'eau accumulée suit la plus grande pente et ruisselle, ravine, creuse, empêchant toute vie et se rassemblant très rapidement dans des bas-fonds boueux...
______

Écrit par : Fernand Naudin / | 01/09/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.