Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2017

Réflexion pour 2017 : que serait un chrétien qui refuserait d'être "outragé au nom du Christ" ?

JesusBarque.jpg

Balthasar, Congar, Lubac et la deuxième lecture de ce dimanche  :


 

 

►  Hans-Urs von Balthasar

<<  La lettre de Pierre (deuxième lecture) répète l'une des Béatitudes du Seigneur : "Heureux, si vous êtes outragés au nom du Christ..." Et il ajoute : "...car l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu repose sur vous". C'est comme si la souffrance de l'humiliation pour l'amour du Christ était déjà une prière pour demander l'Esprit, une prière aussitôt exaucée. Oui, cette prière a pour effet que nous supporterons la souffrance non dans l'abattement ou la révolte, mais dans l'Esprit de Dieu. Ce qui, vu de la terre, est une honte, ne doit pas être ressenti par le chrétien comme quelque chose dont il doive "avoir honte" : il doit plutôt savoir qu'ainsi, précisément, il glorifie Dieu ! Les Actes des Apôtres le confirmeront en maints endroits. Les vies des saints à travers l'histoire de l'Eglise aussi. C'est toujours l'Eglise humiliée qui peut prier le plus purement pour demander l'Esprit de Dieu... >>

 

►  L'attitude de rejet des humiliations n'est pas chrétienne. Elle fait voir l'Eglise comme un parti, ce que par surnature elle n'est pas  -  explique Yves Congar :

<<  Le fond de l'ecclésiologie patristique, qui est demeurée celle du haut Moyen-Âge, c'est que l'Église est faite des hommes et que tout ce qui s'y opère vise formellement et directement à former des hommes spirituels : l'ecclésiologie n'est pas séparée de l'anthropologie et elle est en continuité avec la sotériologie, elle-même simple chapitre de la christologie. Il s'agit, non d'un  système, d'une structure juridique, mais d'un ensemble d'hommes qui prient, jeûnent, font pénitence, implorent la grâce, mènent le combat spirituel, luttent pour que triomphe en eux l'esprit de Jésus-Christ. (...)  Il y a dans l'Eglise des rites, des pouvoirs, une loi de type coactif, etc, mais tout cela est second et subordonné par rapport au principal que sont les hommes et la grâce du Saint-Esprit en eux. La valeur décisive de ce qui existe dans l'Eglise n'est pas dans les choses considérées en elles-mêmes, mais dans les hommes vivants qui, depuis le Christ et en vue de sa Plénitude, édifient le Corps du Christ ou le temple de Dieu, par la foi et la charité... Vous êtes le corps du Christ et ses membres chacun pour sa part [*] : telle est la donnée fondamentale.  >>

 

►  Face aux tentatives des années 1940 pour paganiser le catholicisme (on en voit aujourd'hui la résurgence "identitaire"), Henri de Lubac écrivait :

<<  Le christianisme n'est point inoffensif. le christianisme est exigeant. Le christianisme ne se satisfait pas de cérémonies et de dévotions. Il n'eût jamais été lui-même si, en même temps qu'il entreprenait de transformer l'homme intérieur et en conséquence de cette transformation, il n'avait mis sa marque sur les rapports des hommes entre eux... C'est à cette civilisation chrétienne (au peu qui en fut jamais réalisé, ou à ce qu'il en reste encore), en tout cas à son inspiration même, c'est à son âme qu'on en veut aujourd'hui.  >>

 

 

Jésus en barque parlant à la foule : "Celui qui a des oreilles, qu'il entende !"

(Marc 4, 1-20)

 

__________

[*]  1 Co 12,27 ; Rm 12,5 ; 1Co 6,15 ; Ep 1, 23 ; 4,16 ; 5,30 ; Col 1, 24.

 

 

christianisme

 

Commentaires

AUTRE CHOSE

> on peut y ajouter en marge de la première lecture ce que rappelait l'homélie de mon curé ce matin :
« Jésus est ressuscité et monté au ciel et les apôtres n'ont toujours rien compris. Ils lui ont demandé : "est-ce maintenant que tu vas restaurer le royaume de David ?" Ni maintenant, ni jamais ! Ce n'est pas pour cela qu'Il est venu, mais pour notre salut, ce qui est tout à fait autre chose."
______

Écrit par : Vianney B. | 28/05/2017

CHOURAQUI

> Traduction assez savoureuse et dynamique des Béatitudes par Chouraqui. Un vrai programme politique pour les "sans dents" sans oublier que, comme le dit un chant de l'Emmanuel, "Notre cité se trouve dans les cieux"!
"3 « En marche, les humiliés du souffle ! Oui, le royaume des ciels est à eux !
4 En marche, les endeuillés ! Oui, ils seront réconfortés !
5 En marche, les humbles ! Oui, ils hériteront la terre !
6 En marche, les affamés et les assoiffés de justice ! Oui, ils seront rassasiés !
7 En marche, les matriciels ! Oui, ils seront matriciés !
8 En marche, les cœurs purs ! Oui, ils verront Elohîms !
9 En marche, les faiseurs de paix ! Oui, ils seront criés fils d’Elohîms.
10 En marche, les persécutés à cause de la justice ! Oui, le royaume des ciels est à eux !
11 En marche, quand ils vous outragent et vous persécutent, en mentant vous accusent de tout crime, à cause de moi
12 Jubilez, exultez ! Votre salaire est grand aux ciels ! Oui, ainsi ont-ils persécuté les inspirés, ceux d’avant vous."
http://www.levangile.com/Bible-CHU-40-5-1-complet-Contexte-oui.htm
______

Écrit par : isabelle / | 28/05/2017

COURONNE DE GLOIRE

> L’apôtre Pierre dit bien : « Si l’on vous insulte pour le nom du Christ, heureux êtes-vous, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous ».
L’insulte, couronne de gloire… Le vicaire qui célébrait ce matin dans notre paroisse mettait bien évidemment cette phrase en relation avec l’évangile qui suit (Jn 17, 1b-11a) où Jésus précise : « Ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi. Tout ce qui à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux. »
Ce vicaire, qui aime le cinéma, a embrayé sur la gloire du monde, celle qui battrait son plein au Festival de Cannes dans la soirée. Là où le tapis rouge est changé plusieurs fois par jour, où vedettes de cinéma et photographes sont sur leur trente et un… Rien à voir avec la gloire de ceux qui appartiennent au Christ.
J’avoue que je me suis demandé : est-ce que ce festival de flashes, de poses avantageuses, de cris n’est pas en lui-même un insulte au nom du Christ ? Mais non ! Il ne faut regarder que le cœur de l’homme… Si ça se trouve un(des) futur(s) saint(s) ont foulé le tapis rouge et monté les marches cette année, le cœur tourné vers le Dieu un et trine et lui rendant grâce, imperméable(s) à cette gloire trop humaine qu’on leur offrait !
Autre glorieux insulté du jour : le général de Gaulle à Colombey. Il était apparemment visé comme incarnation de la Résistance et de la France libre. Mais son cercueil n’a pas été touché, c’est la croix de Jésus qui se dressait sur sa tombe qui a été abattue. Cette profanation en témoigne avec éloquence : pour l’éternité, le « Grand Charles » n’est grand que de la gloire du Christ.
______

Écrit par : Denis / | 28/05/2017

à Denis

> Récemment sur Facebook, un "jeune identitaire" (?) traitait de Gaulle de "colonel déserteur" et regrettait qu'il n'ait pas été tué en juin 40. N'oublions pas les insultes de militants FN contre le "gaulliste Philippot". Eternel retour au vomissement vichyssois. Vous avez dit dédiabolisation ?
______

Écrit par : JV Launay / | 28/05/2017

à JV Launay

> Il est certain que ceux qui sont tentés de réécrire ou de revisiter l’histoire pour des raisons idéologiques s’embarquent sur un chemin mortifère. Jean-Marie Le Pen l’a fait. Ses héritiers en pâtissent, ça ne peut nous surprendre.
Quant à Florian Philippot, j’espère que son gaullisme ne ressemble pas au catholicisme de Maurras, déconnecté de la foi.
Personnellement, j’aime d’abord et avant tout le Général pour la force de ses convictions, pour sa droiture face à Hitler et au nazisme. Alors que la classe politique française, dans son ensemble, était prête à tous les abandons, toutes les compromissions, il était impossible au Général d’imaginer une quelconque alliance avec cette résurgence du paganisme le plus haineux.
J’aime aussi le de Gaulle intime, habité par la foi et par l'amour de la petite Anne, sa fille trisomique morte à l’âge de 20 ans. Anne, à côté de laquelle il est inhumé. Anne, la « grâce » qui a illuminé toute sa vie, comme le rappelle cet article : http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Anne-la-fille-trisomique-de-Charles-de-Gaulle-843323 .
______

Écrit par : Denis / | 28/05/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.