Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2017

Wauquiez s'incruste

image_big.jpg

De Moulins à Valence et d'Aurillac à Chambéry, mauvaise nouvelle pour le social et la nature : l'écolophobe renonce au siège de député pour "se consacrer" à sa néorégion. Explication :


 

 

Numéro 2 de LR, M. Laurent Wauquiez annonce ce matin qu'il ne se représentera pas aux législatives : "Je veux redire toute ma fidélité à la Région Auvergne Rhône-Alpes", explique-t-il.

Ce n'est pas une bonne nouvelle pour les habitants de l'Allier, du Puy-de-Dôme, du Cantal, des deux Loire, du Lyonnais, de l'Ain, de l'Ardèche, de la Drôme, de l'Isère et des deux Savoie.

En effet, ce président de région est l'homme qui par exemple : 1. transfère les budgets des associations de protection de la nature aux sociétés de chasseurs ; 2.  subventionne Pierre & Vacances qui n'en a nul besoin ; 3. livre de facto l'agriculture bio aux industriels de la FNSEA ; 4. proposait en 2011 de de diminuer le salaire des employés malades [*] ; 5. assimilait (en 2011 aussi) la solidarité sociale à l' "assistanat", c'est-à-dire au "cancer de la société française" ; 6. mais se croit autorisé, Noël venu, à à installer tapageusement une "crèche géante" au conseil régional : contre-publicité dont le catholicisme se serait bien passé.

D'où la déclaration récemment faite à M. Wauquiez par Mme Maréchal Le Pen (autre utilisatrice des symboles cathos), lors de ses adieux - sans doute provisoires - au monde politicien : "On aurait des choses à se dire et à faire ensemble..."

Mme Maréchal Le Pen veut croire que l'angoisse économique "ne fait pas bouger les masses" (???) : elle en déduit que l'avenir est à "une alliance de la bourgeoisie conservatrice [**] et des classes populaires", celles-ci étant censées marcher derrière une fanfare "spirituelle, culturelle et identitaire" - euphémismes pour ne pas dire "ethnique".

Ce qui rejoint la ligne de M. Wauquiez : selon Le Figaro  (19/08/2014), celui-ci "tente de fusionner, d'un côté la droite en tant que famille politique préservant classiquement les intérêts des 'possédants', et d'un autre côté la droite de la famille nationaliste..." C'est la même chose que l'idée de Mme Maréchal Le Pen, en termes plus crus donc plus exacts.

Un avenir aux couleurs de M. Wauquiez et Mme Maréchal Le Pen pourrait donc ressembler à ça : 1. scission chez LR (libéraux-libéraux d'un côté, libéraux-conservateurs de l'autre), 2. scission au FN (libéraux-conservateurs d'un côté, sociaux-néogaullistes de l'autre) ; 3. coagulation des deux tronçons libéraux-conservateurs, sous l'égide d'une dyade LW-MMLP.

Rien ne dit que ça arrivera, mais c'est ce que souhaitent les plus vaincus des vaincus des 23 avril et 7 juin : ceux qui annonçaient l'apothéose d'un trumpisme à la française.

À suivre !

 

__________

[*]  Parce que "ça coûte à la Sécurité sociale" (Le Monde, 9/05/2011).

[**]  La bourgeoisie vient pourtant de voter en masse pour le libéralisme version Macron. Le tropisme d'une classe est son intérêt économique : mais cette évidence ne vient pas à l'esprit du dernier carré "conservateur" de ladite classe. Il n'a pas conscience d'être un... dernier carré ! S'il regardait ce qui se passe à l'intérieur de ses propres familles, il en verrait pourtant les signes.

 

 

wauquiez

 

Commentaires

IMPOSTURE

> combien de temps encore cette imposture des "cathos culturels" pas d'accord avec l'Evangile ? (sans doute au nom de "la liberté du laïc" etc)
______

Écrit par : girolamo / | 19/05/2017

AVENIR ?

> D'un autre côté, l'avenir "aux couleurs de M. Wauquiez et de Mme Maréchal Le Pen" aurait le mérite d'une plus grande clarté que la situation actuelle.
Mais cet avenir pourrait bien ne pas leur profiter, compte tenu de ce que vous indiquez dans votre seconde note. Il se peut que seuls les "libéraux-conservateurs" les plus endurcis (c'est-à-dire ceux qui ne le sont pas par pur penchant "de classe", les penchants étant faits pour être corrigés) se rallient à ces "couleurs".
Ensuite, M. Wauquiez peut fort bien changer de posture à moyen terme, en fonction de ses intérêts ou de ses ambitions.
______

Écrit par : Sven Laval / | 19/05/2017

"BOURGEOISIE CONSERVATRICE"

> Il me semble que quand MMLP parle de la France conservatrice, même bourgeoise, il ne s'agit pas des dirigeants du CAC 40 et des milieux qui gravitent autour dans le trianale Invalides-Maison Lafitte- Versailles, mais des PME, souvent familiales, disséminées un peu partout.
Et de fait, elle coulent AVEC leur personnel et non contre lui.

PH


[ PP à PH - Mais qu'est-ce que le "conservatisme" vient faire dans ce drame économique ? Vocabulaire absurde, qui véhicule évidemment autre chose. L'arrivée de M. Wauquiez dans cette rhétorique est significative. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Pierre Huet / | 19/05/2017

LIBÉRALE

> Il est regrettable qu'un axe libéral conservateur se fasse, on sait que le libéralisme dévore le conservatisme.
Cependant je suis d'accord avec MMLP: une alliance de la bourgeoisie conservatrice et du peuple devrait se faire, car il n'y a pas de raison que cette bourgeoisie qui n'a pas rejoint Macron soit libérale.

Ludovic


[ PP à L; - A ceci près : elle EST libérale, au moins dans l'esprit de Mme Maréchal Le Pen. Qui a beaucoup à découvrir. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Ludovic / | 19/05/2017

GUAINO

> S’il en est un qui préfère le panache à l’« incruste », c’est Henri Guaino. Marginalisé pour crime de lèse-fillonisme, et n’étant par conséquent pas investi par Les Républicains dans la 3e circonscription des Yvelines (dont je suis un électeur, et je regrette qu’il nous quitte), il va défier à Paris deux candidats LR, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Pierre Lecoq, et le LREM Gilles Le Gendre… Et dans quelle circonscription, je vous le donne en mille : celle dont le député sortant n’est autre que François Fillon ! (Ve, VIe et VIIe arrondissements).
La concurrence pour Guaino est encore plus rude à Paris qu’elle ne l’aurait été dans notre circonscription des Yvelines, très « libérale-cathocentrée » et qui vote mécaniquement, depuis longtemps, pour la droite républicaine.
Mais en bon gaulliste social, écœuré par les médiocres calculs qui ont marqué la campagne présidentielle à droite, il tente un dernier coup. Toujours avec cette certaine idée de la France qui le rend sympathique à nombre de ses concitoyens. Je partage cet avis de Guaino : « ll manque aujourd'hui sur l’échiquier politique cette grande famille qu’on appelait le gaullisme. » Reste à en convaincre les bons bourgeois de Paris…

Denis


[ PP à D. - J'avais donné un coup de main à Guaino, il y a longtemps, dans sa campagne contre Tibéri dans le Ve. Ce ne fut pas un triomphe... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Denis / | 20/05/2017

WAUQUIEZ

> De temps en temps, le nouveau politique moderne et constructif dépasse tant les bornes que même ceux qui devraient être ses plus fidèles soutiens laissent percer leur exaspération. Ou comment la presse patronale dénonce la destruction du dialogue social et la fin des coopérations transpartisanes sous le règne du sieur Wauquiez. Le libéralisme, comme chacun sait, c'est la liberté. Mais pour de moins en moins de monde...
http://acteursdeleconomie.latribune.fr/territoire/politique/2017-06-28/laurent-wauquiez-et-la-region-auvergne-rhone-alpes-le-chaos-741901.html
_____

Écrit par : Lucas / | 30/08/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.