Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2017

Présidentielle : leçons pour nous, catholiques [3]

hoax-propagande-internet.jpeg

Un exemple de délire des "médias alternatifs" :


 

Le Canard enchaîné sort une belle information. C'est à propos du crash de Marine Le Pen lors du face-à-face de la semaine dernière :

<< Juste avant le débat, les trois conseillers [de MLP] n'en démordent pas : le Macron a des "failles". En les exploitant, il sera facile de lui faire "péter les plombs". Le trio croit tenir la clé du succès après avoir, notamment, visionné l'intervention d'un obscur psychiatre italien, un certain Adriano Segatori, qui, quelques jours plus tôt, a livré une analyse implacable de l'adversaire, relayée sur le Net par les amis d'extrême droite. Après avoir étudié la biographie et les images de Macron, cet oracle transalpin a diagnostiqué "un psychopathe narcissique",  dont "le développement a été stoppé prématurément en pleine adolescence" ! Voilà l'arme absolue, pensent alors nos Pieds-Nickelés. Résultat : pas de propositions, pas de travail sur le programme, et une posture rigolarde censée déstabiliser gravement le "narcissique"... On connaît la suite.  >>

La phrase importante est celle que j'ai mise en gras. Plus que les autres candidats et leurs conseillers, MLP et les siens sont accros aux sites "alternatifs". Persuadés que le mytho Bannon est le magicien de M. Trump (viril guide de l'Occident), ils s'hypnotisent sur tout ce qui circule dans ces tuyaux obscurs... D'où le fake des documents "piratés chez Macron" dans les 48 heures précédant le débat. D'où, à la fin du débat, l'allusion sans preuve à un paradis fiscal. D'où surtout ce que raconte ci-dessus Le Canard. Croire ce qui circule dans la fachosphère "alternative", a mené MLP droit dans le mur.

De façon générale, l'action des sites de prétendue "réinformation" consiste à nier les réalités pour leur substituer une propagande maquillée en "réalité alternative". Ceux qui s'exposent en permanence à ce matraquage se mettent assez vite à grésiller du trolley, comme dit le capitaine Haddock... Or beaucoup s'y exposent : habitude contractée à l'époque des Manifs pour tous en croyant ainsi échapper à la propagande inverse, celle des grands médias !  Toute propagande est perverse quelle que soit sa couleur. Ainsi, lorsque des sites de "réinformation" soi-disant "catho" ont enclenché leur campagne contre le pape François, des milliers de gens les ont crus (le pli étant pris) ; et ces intoxiqués ont commencé à se répandre en messages de bergogliophobie pathologique.

Les mensonges "de droite" n'équilibrent pas les mensonges "de gauche". Ils renforcent simplement la dose de poison... L'addiction à "l'alternatif" mène à la cirrhose mentale.

Le devoir des chrétiens est de résister aux effets de mimétisme véhiculés par les social networks. C'est l'heure de relire Girard.

 

 

25f9c1066090c2cfc95ede1724322a54.jpg

 

Commentaires

POKER

> Notons que cette stratégie n'était pas absurde : si Macron craquait, c'était sa seule chance d'être élue. S'il ne craquait pas, elle perdait la face mais ça ne changeait rien au fait qu'elle n'avait aucune chance.
Bref c'était un coup de poker avec tout à gagner et rien à perdre.
Elle y a quand même perdu en popularité, disons 7%, mais ça peut se regagner. Les foules oublient vite.
Après, le plan Macron ayant été réglé et optimisé au poil près par Attali et les autres, elle DEVAIT rater le débat pour écarter les 0.00001% de chances qu'elle avait encore et pour assurer à Macron un score maximum. Un ou plusieurs de ses conseillers, voire elle-même, faisait peut-être partie du plan. C'est plus probable que les tuyaux du Canard, dont l'addiction mène aussi à la cirrhose mentale ! ;o)
______

Écrit par : RH / | 10/05/2017

MLP PIÉGÉE PAR MACRON

> Ce qui prouve encore plus que MLP est aussi dangereuse au pouvoir que Macron par sa stupidité et son incompétence. Mais je me disais bien que cette soi-disant fuite de France 2 (selon laquelle Macron quitterais le débat s'il devait servir de punching-ball à Le Pen... fuite renforcée par le démenti de l'équipe Macron la veille du débat) était un bon coup dans la partie d'échec final. Et ces andouilles ont mordu à pleines dents. Quels c...s ! Vraiment des pieds-nickelés...
______

Écrit par : VF / | 10/05/2017

LES DERNIERS TEXTES

> Je ne comprends pas bien vos derniers textes : il s'agit de montrer que le lepénisme n'est pas le parti catholique? C'est évident. Est-ce une tentation catholique? Je n'ai pas l'impression quand je lis l'avalanche de soutiens positifs à Macron dans La croix ou FC. Je pensais que les catholiques avaient statistiquement voté comme tout le monde. Et du reste, comment l'interpréter? Un vote Macron peut signifier "en marche vers le mondialisme" ou "j'ai peur de l'extrême-droite". Comme un vote Le pen peut signifier "sortons de l'euro et arrachons les voiles islamiques en pleine rue" ou "plutôt bloquer les institutions que Macron" ou "message à Macron". Bref, vous ne vous faites pas un peu peur?

Maud


[ PP à Maud :
Où voyez-vous de la peur ? Au contraire : ce blog n'a jamais pris au sérieux le "danger mariniste". Nous avons fermement défendu la position de la Conférence épiscopale contre les invectives des médias macronistes. Etc.
Quant à nos dernières notes, je m'étonne que vous ne les "compreniez pas bien" : elles sont simples et claires, et ne dissimulent aucune arrière-pensée. Elles commentent des faits, qui sont révélateurs. Depuis des mois certains amis nous intimaient l'ordre de nous taire et juraient qu'on allait voir ce qu'on allait voir à la présidentielle ; à l'arrivée on n'a pas vu grand-chose (en tout cas pas ce que ces amis prédisaient) ; et ce qu'on a vu justifie les mises en garde que nous adressions depuis dix ans à la droite catholique - quitte à nous faire injurier par ses cornacs.
Voilà : c'est tout, et c'est cohérent. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Maud / | 10/05/2017

MISOGYNIE ?

> Pourtant la psycho-analyse de Macron pourrait s'avérer intéressante. Ce n'est pas un bloc de granit et il doit bien receler des failles. J'ai lu sur Facebook un texte d'une féministe, liké par un de mes contacts, qui déplorait la manière injurieuse dont Brigitte Macron est paraît-il traitée dans les médias du monde entier. L'auteur y voyait de la misogynie. Or, c'est passer un peu vite sur les circonstances de leur rencontre. Que dirait-on s'il s'était agi d'un homme ayant rencontré sa future femme sur les bancs du collège (car Macron était en troisième) alors qu'il occupait une position d'autorité ? Ce serait misogyne aussi ? N'est-il pas sexiste de considérer qu'un jeune homme serait moins impressionnable, moins malléable qu'une jeune fille ?
______

Écrit par : Ghislain / | 10/05/2017

ALTERNATIFS

> Oui la stratégie de MLP était claire mais d'une naïveté déconcertante
Ceci dit, comme les médias traditionnels, les médias alternatifs ne sont pas à jeter et il faut distinguer les information douteuses de celles de qualité.
Il faut faire preuve d'esprit critique... C'est à dire discriminer, ah, l'horrible mot.

Ludovic


[ PP à L. :
- Le mot juste serait plutôt : "discerner".
- Quant aux pseudo-médias alternatifs en question, attention. Aucun site honnête ne se présente comme "alternatif". Ceux qui se donnent ce label sont des créations ultra-partisanes, sectaires, désinformantes et... commerciales en réalité.
- Ne pas les confondre avec tout le reste de la blogosphère d'idées et d'analyse, assuré par des centaines de gens qui - eux - n'en font pas un business... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Ludovic / | 10/05/2017

SEGATORI

> Tout dépend de qui est véritablement Adriano Segatori. Un "psychiatre obscur" qui "livre une analyse "iimplacable" du cas Macron, c'est plutôt vague et même contradictoire.Si c'est un psychiatre qualifié et reconnu, son analyse peut être intéressante.

TM


[ PP à TM - Un vrai psy n'est jamais "implacable". Voce della fogna ? ]

réponse au commentaire

Écrit par : Thomas Mousset / | 10/05/2017

ROSAIRE

> Excellente façon d'éviter la "cirrhose mentale" : le Rosaire quotidien.
Une heure, une heure 15, pendant laquelle on fait autre chose que de lire des c...ies sur le net, qui poussent à la haine et au désespoir.
Je ne le fais pas encore... mais depuis quelques jours j'éprouve un immense désir de prier. Les "Ave Maria" sortent inopinément. Prier pour ne pas mourir.
______

Écrit par : Feld / | 11/05/2017

"BRIGITTE"

> Je suis de l'avis de Denis. Il y a des jeunes gens facilement influençables comme il y a des jeunes filles facilement influençables.
D'après ce que j'ai lu, Brigitte Trogneux était une femme passionnée par son métier d'enseignante, qui exerçait donc un rayonnement sur ses élèves, leur donnant la passion de la matière qu'elle enseignait. Cela aurait été magnifique si elle avait été capable, comme la déontologie l'exige, de garder ses distances. Elle aurait été une des ces enseignantes d'exception comme il en existe peu.
Ceci dit, je comprends qu'avec un mari dans la banque, son mariage ne pouvait pas être assez solide pour l'empêcher de déraper. Un homme d'abord préoccupé de chiffres et de rendement, une femme pour qui l'humain vient en premier... Pour paraphraser Antoine de Saint-Exupéry, ils ne regardaient pas ensemble dans la même direction. Si elle avait été assez solide émotionnellement, elle aurait joué le rôle de mère de substitution, et un jour le jeune Emmanuel aurait grandi et pris son envol - à moins qu'il ne soit resté définitivement le petit garçon à sa maman, à la différence près que dans ce cas la mère n'aurait pas été celle de l'Etat Civil. Qui peut savoir ? Ce sont des choses qui arrivent.
Un choix a été posé un jour qui n'était pas le plus "vertueux", parce qu'ils n'étaient pas capable de plus en raison de leurs blessures. Ils doivent maintenant faire avec ce choix de départ. Il semble qu'ils gèrent cela du mieux qu'il leur est possible. Il ne sert à rien de se lamenter sur ce qui aurait pu être. Il faut prendre la réalité telle qu'elle est. Mais quand on pense à la situation où ils se trouvent maintenant, face à un pays qui a des attentes auquel le président ne pourra pas répondre en raison du programme qu'il s'est choisi (l'économie y est au centre et non l'homme), on ne les envie vraiment pas.
______

Écrit par : Bernadette / | 11/05/2017

ÉCART

> D'accord avec vous, Bernadette ! (Forcément, vous prolongez ma pensée.) Une autre publication circulait sur Facebook. Je ne l'ai pas lue mais l'en-tête montrait les couples Macron et Trump en vis-à-vis et demandait pourquoi on parlait de l'écart générationnel dans le premier cas et pas dans le second. D'abord, dans le second on en parle (et on s'en moque) beaucoup aux États-Unis. Ensuite, cela tient peut-être au fait que dans le second cas les deux partenaires étaient majeurs quand ils se sont rencontrés pour la première fois.
______

Écrit par : Ghislain / | 11/05/2017

à Ghislain

> Toutes mes excuses Ghislain, c'est de votre contribution que je voulais parler et je ne sais pourquoi je vous ai rebaptisé Denis. Peut-être pour avoir lu ailleurs un Denis qui disait exactement la même chose que vous avec d'autres mots.
Pour l'écart d'âge entre les deux conjoints, il y a encore quelques décennies, les filles étaient généralement plus matures et réfléchies à 18 ans qu'un garçon du même âge. Je pense que cela tient au fait qu'elles étaient très tôt associées aux tâches et responsabilités de la mère de famille. Se frotter aux réalités de la vie fait mûrir. Encore actuellement, je constate proportionnellement plus de maturité chez des jeunes en apprentissage que chez des jeunes poursuivant de longues études.
Il me semble donc qu'on en est resté à penser qu'une fille de 18 ans qui s'entête à vouloir épouser un "vieux" (relativement à son âge à elle) choisit en toute connaissance des problèmes qui l'attendent, tel celui de devoir soigner un vieux mari alors qu'elle même est encore jeune. (C'était vrai avant quand elle avait vu sa propre mère prendre en charge son propre père ou beau-père).
Quand au garçon de 18 ans d'autrefois, il remettait son salaire à sa mère qui s'occupait de toute l'intendance, plaçait souvent de l'argent pour lui à la Caisse d'Epargne, et lui donnait "son dimanche" pour s'amuser le week-end. Donc, sauf quand elle était particulièrement radine, ou si le caractère du garçon en faisait le confident de ses sœurs et cousines, sorti du travail il menait une vie insouciante, cela n'aide pas à mûrir.
______

Écrit par : Bernadette / | 11/05/2017

QUELLES SOURCES

> Là est bien le cœur du problème : les médias "traditionnels" ne sont pas indépendants (vis à vis de lobbies ou de leur propriétaires mais aussi vis à vis de leur manque de culture et de leurs conditionnement). Et les gens le sentent bien, et cela depuis des dizaines d'années. D'où l'émergence de ces médias de soi-disant ré-information. Mais on voit bien leurs égarements à eux aussi comme vous le soulignez bien...
Cela m'angoisse beaucoup car je ne sais plus à quel saint me vouer. Comment s'informer quand on est un lambda ?
A moins d'avoir trois heures à tuer par jour et surtout l'envie de lire tous les programmes politiques, toute la presse ainsi que l'analyse de la presse. Il est impossible de se faire une idée de la pertinences des propositions de candidat ni de débusquer leurs mensonges.
Résultat : on prend une ou deux propositions qui nous semblent bonne et intuitivement j'ai envie de dire (comme à tâtons dans un brouillard), on choisit telle ou telle voie.
Les médias sont censés nous donner l'éclairage nécessaire pour avoir un avis justement... éclairé.
Je suis dans la tentation de tout lâcher, de ne voter que blanc.
Pouvez-vous nous conseiller ? Avez-vous une solution ? Vous allez me dire : lisez mon blog. Oui je le fais et ça m'aide un peu mais comme tout blog, et ce n'est pas une critique, vous donnez un avis personnel sur des sujets plutôt resserrés. Vous ne pouvez pas tout faire tout seul.
Et la question qui tue : pourquoi vous ferai-je confiance et pas aux autres. Quel est le critère d'honnêteté d'un média ???? je suis perdue perdue perdue, dans le brouillard complet !!!

Lambda


[ PP à Lambda :
- Mais non, je ne vous dirai pas "lisez mon blog" s'il s'agit d'un besoin d'information générale ! Comme vous le dites très bien, les blogs personnels proposent des coups de projecteur sur des sujets précis.
- Je ne vous dirai pas non plus de faire confiance aux sites qui se disent généralistes et prétendent assurer une "ré-information", alors qu'ils sont de pur sectarisme camouflé...
(De cela aussi vous êtes consciente).
- S'informer aujourd'hui demande, vous le savez, d'y passer beaucoup de temps. Il faut d'abord identifier un certain nombre de sources qui vous paraîtront plus fiables que les autres ; ensuite il faut les confronter sur un même sujet, pour s'en faire l'idée la moins subjective possible... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Lambda / | 12/05/2017

SA MAJESTÉ

> Puisque le thème a dévié sur sa majesté EM...
Plus d'info sur le narcissisme :
http://frequenceprotestante.com/diffusion/dialogue-du-06052017/
(hasard ? c'était juste avant le vote)
______

Écrit par : franz / | 14/05/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.