Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2017

Les catholiques français et 'Laudato Si' : où en est-on ?

CrW5tz8XEAAvlDU.jpg

Un article de Mahaut Herrmann fait le point :


 

 

Combien de journalistes - qui le croient "de droite" - savent que l'évêque de Toulon a mis une parcelle du domaine diocésain à la disposition des Amis de Jéricho  (accueil des sans-abri et accès aux droits), pour y ouvrir un jardin d'insertion bio tenu par quinze jardiniers du réseau Colibris ?

Ou que l'évêque de Chambéry a mis en place un groupe Laudato Savoie pour aider les chrétiens à diminuer l'empreinte écologique de leurs rassemblements ?  et que la maison diocésaine a rejoint le réseau de monnaie locale, dont elle est comptoir de change ?

Ou que le diocèse de Lyon a une "délégation épiscopale à l'écologie" ?

Ou que l'ancien archevêque de Strasbourg a installé une antenne diocésaine Laudato Si' en octobre 2016 ?

Ou que le diocèse de Rouen organisait en mars une soirée de dialogue entre les chrétiens et les associations écologiques (autour de l'assomptionniste-biologiste-écologiste Dominique Lang, d'un réseau d'AMAP et d'une ressourcerie de recyclage intitulée Résiste) ?

Ces informations, toniques, sont fournies par Mahaut Herrmann dans son article de La Vie [*].

Très au fait de ces questions, la journaliste s'étonne au passage de la circonspection du récent document de la conférence épiscopale : Nouveaux modes de vie ? L'appel de Laudato Si'.

En effet, ce texte (copieux) propose des questions pour un discernement personnel, chose utile, mais il ne suit pas l'encyclique dans sa mise en cause du système économique actuel... "Cette option laisse Dominique Lang plus que perplexe, écrit Mahaut Herrmann : 'comment être des acteurs de dialogue dans des mondes en souffrance si on ne prend pas d'abord les moyens de regarder en face le 'paradigme techno-économique' qui corrompt les coeurs et les systèmes, perpétuant la 'globalisation de l'indifférence ?', demande [Dominique Lang] sur son blog. 'Où est l'appel à assumer la dimension contre-culturelle d'un engagement au service du bien commun ?' Et le prêtre écologiste d'ajouter : 'On ne réveille pas les consciences seulement avec des questions, mais aussi avec des affirmations courageuses'."

 

 __________

[*]   http://www.lavie.fr/religion/catholicisme/l-elan-de-lauda...

 

Commentaires

MÉDIAS

> Il y a en effet beaucoup d'initiatives dans les diocèses (Nantes aussi, etc). Mais cela n'intéresse pas les grands médias. Ils veulent absolument que le catho français soit un fillonniste anti-environnement. Les écolophobes de droite se trouvent ainsi soutenus par
les "merdias" qu'ils font profession de haïr ! Curieuse alliance.
______

Écrit par : A. Ancelin / | 12/04/2017

@ PP

> avez-vous lu le dernier Cavanaugh, 'Comme un hôpital de campagne', paru il y a quelques mois ? Il paraît excellent, encore une fois :
http://fr.aleteia.org/2017/04/17/qui-est-william-cavanaugh-le-theologien-qui-monte/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr
______

Écrit par : Alex / | 18/04/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.