Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2017

Harcèlement, iniquités, trumpisme ! Uber démasqué...

"Oops, je ne serai pas le maître du monde..."

uber-china_pek07.jpg

Série noire pour Travis Kalanick :


 

Entreprise-fétiche d'un certain milieu hexagonal (politiquement : de Macron à Fillon [*]), Uber se lézarde au point que les observateurs économiques s'interrogent sur son avenir - malgré ses "70 milliards  d'euros" de valorisation capitalistique... virtuelle.

La semaine dernière, démission de Jeff Jones : le patron des "stratégies de ride-sharing" (partage de trajets entre particuliers) claque la porte - six mois après son arrivée - en expliquant que "les convictions qui ont guidé ma carrière ne correspondent pas à ce que j'ai vu et expérimenté chez Uber".

Le 3 mars, sombres révélations : Uber avoue avoir mis en place un logiciel secret (Greyball) visant à éviter la police, ce qui nuit à la fiabilité des chauffeurs et à la sécurité des clients ;  par ailleurs une enquête du New York Times démontre que l'on peut être chauffeur Uber avec de faux papiers.

En février, 1. déballage par un ex-salarié : il accuse Uber d'être "un lieu de travail où le harcèlement est monnaie courante" ; 2. Indignation populaire sur les réseaux sociaux, à cause d'une vidéo catastrophique où l'on voit le fondateur d'Uber, Travis Kalanick, écraser de son mépris un chauffeur qui se plaint de la rémunération minable alors qu'il s'est lourdement endetté pour faire partie d'Uber : "Je vois que certains n'aiment pas assumer leur propre merde", lui lance Kalanick  (innovateur en éthique entrepreneuriale).

Fin janvier : à New York, alors que les taxis font grève pendant une heure à JFK pour protester contre le décret Trump anti-immigration, Uber annonce qu'il bloque ses tarifs. Comme pour briser la grève... Sachant que Kalanick vient d'être coopté dans le conseil économique de Trump, le public fait aussitôt le rapprochement : d'où un déferlement de hashtags #DeleteUber: (pour inciter à supprimer l'application) ; et l'annonce, au bout de 48 heures, que Kalanick ne rejoindra finalement pas le groupe des conseillers de Trump...

Apparemment il n'est pas si simple de "libérer les forces de l'entreprise", même quand on a - disent les Innovants - la chance de n'être pas français !

Attendons la suite.

 

_________

[*]  Au France Digitale Day (sic) en septembre 2016 à La Villette ("one of the top tech events in France") , Fillon a promis une loi dont le résultat serait de protéger la sphère Uber contre le code français du travail. En ce sens il s'est montré encore plus libéral que Macron à Davos en janvier 2017 - qui a feint d'essayer de convaincre Kalanick de faire quelques concessions au droit français. En réponse, le Californien s'est esclaffé.

 

 

uber,fillon,macron

 

Commentaires

QU'ILS SE DÉPOUILLENT !

> http://www.lefigaro.fr/argent/2017/03/20/05010-20170320ARTFIG00208-pres-d-un-milliardaire-francais-sur-cinq-est-un-heritier.php

La France compte trente-neuf milliardaires nous apprend 'Le Figaro'. Ils ont bien de la chance, ils seront les plus riches du cimetière.
39 milliardaires. Admettons qu'on les spolie et leur laisse à chacun de quoi vivre luxueusement et confortablement jusqu'à la fin de leurs jours (comme les gagnants du loto). Cela ferait bien rentrer plus d'une trentaine de milliards dans les caisses de l'Etat et de la Sécu; on pourrait sans servir pour aider les pauvres.
Ils vont dire qu'ils ne veulent pas; que ce serait du vol. Qu'ils le fassent donc d'eux mêmes volontairement.
A défaut pour eux de le faire, ils montreront, à tout le monde ce qu'ils sont: des égoïstes.
______

Écrit par : ND / | 20/03/2017

TAXIS

> Tout à fait d'accord
Restent aux compagnies et chauffeurs de taxi à offrir un service de qualité équivalente, ne faisant payer le juste prix.
______

Écrit par : Ludovic / | 20/03/2017

150 MILLIARDS

> Vous êtes loin du compte ND.
Ces 39 milliardaires possèdent à eux tous 245 milliards d'euros
En leur laissant à chacun 2.4 milliards (173 milles SMIC annuel), ils continueront tous à être fabuleusement riches, et on aura dégagé les 150 milliards d'euros nécessaires pour éponger complètement la dette de la sécurité sociale accumulée depuis sa création !!!
______

Écrit par : Nicolas / | 20/03/2017

@ Nicolas

> Intéressant. Toutefois, ces milliards n'étant pas en billets de banque mais en titres, bien fonciers, collection etc, il faudra trouver d'autres milliardaires à qui les revendre :-)
La grande priorité est surtout d'éviter les fuites de capitaux en rétablissant le contrôle des mouvement d'argent.
Pour cela, il d'abord redevenir un pays indépendant car ça nous est interdit par les traités européens...
______

Écrit par : Pierre Huet / | 21/03/2017

PAR PEUR

> On aimerait en tous cas un peu plus de générosité (non feinte) de leur part. Sinon comment imaginer qu'ils aiment autre chose qu'eux-mêmes, c'est à dire leur pays et leur concitoyens?
Jean Vanier dit qu'ils accumulent ainsi ....parce qu'ils ont peur de la mort. Qu'ils se convertissent et tout ira mieux.
______

Écrit par : ND / | 21/03/2017

LUMIÈRE

> Voilà donc Uber démasqué. Pourvu que cela ouvre les yeux à beaucoup. Et la lumière va peut-être se faire dans d'autres domaines encore.
______

Écrit par : Bernadette / | 22/03/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.