Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2017

Confusion mentale

cri munch.jpg

Du fillonnisme aveugle à l'identitarisme ethnique, il y a quelque chose de confus chez des cathos français :


 

 

La décence commande d'attendre la conclusion du parquet : et de ne pas inventer que le parquet "s'en prend à M. Fillon parce qu'il va à Solesmes", rumeur sans rapport avec l'enquête en cours ! Certains en effet présentent l'affaire comme un complot contre "le candidat chrétien"... Ainsi tout deviendrait simple : plus besoin de savoir si M. Fillon a organisé (ou non) l'emploi fictif de son épouse et de ses enfants aux frais du contribuable... Ni de savoir s'il dit (ou non) la vérité depuis huit jours... Ni de savoir ce que Mme Fillon a révélé en 2007...  Non : il suffit de proclamer que le camp du Mal agresse le camp du Bien, et circulez il n'y a rien à voir.

Mais l'argument de "l'identité catholique" de M. Fillon est à double tranchant. Il se retourne contre lui.

1. Incompatible avec Laudato Si', le programme socio-économique de M. Fillon zappe aussi le livre de la CEF sur Le sens du politique. M. Fillon n'est donc pas un "catholique-en-politique" (à moins que "catholique" ne se résume à "bcbg")...  Ne se reconnaissent pas en M. Fillon ceux qui n'ont pas oublié les paroles du P. Wrezinski [*] : "Que l'Eglise s'identifie à la misère odieuse, repoussante, de notre temps. Qu'elle s'identifie une nouvelle fois à elle-même, se faisant aimer des plus pauvres, et transmettant au monde cet amour vécu et partagé. Que son message au monde soit chargé de l'amour qu'ils lui porteront parce qu'ils auront reconnu, en elle, le visage du Christ déconfit, tuméfié, sali par les crachats. C'est ce Christ-là qui est ressuscité. Dans la réalité de l'existence des hommes les plus rejetés, Dieu ne s'exprime pas seulement : Il se révèle. Il se découvre non pas objet ni idée, mais être à aimer. Je suis sûr que l'Eglise saura réinventer l'évangélisation en la fondant sur des personnes engagées envers le monde de la misère. Elle saura en trouver des formes nouvelles qui épouseront non seulement la pauvreté mais la misère..."  Où est la réponse à cet appel dans la politique française en 2017 ? Nulle part. Je dis bien : NULLE PART !  Et qu'on ne vienne pas nous parler de "voter pour le moindre mal" ; le mal socio-économique n'est pas "moindre" que le mal bioéthique.

2.  Un certain affichage "catholique" se retourne aussi contre le catholicisme. L'exemple de M. Fillon n'est pas le seul controversé ces jours-ci. Les radios font écho à l'enquête du Monde (3/02) sur les Français partis en Hongrie et en Pologne pour ne plus voir que "des hommes de souche européenne, des catholiques". A leurs yeux, l'identité n'est qu'ethnique et le "catholicisme" en fait partie ; autrement dit le catholicisme est un gène, pas une religion... Ainsi "Grégory Leroy", 30 ans : "fier de son identité chrétienne", il s'est donc établi à Varsovie "parce qu'on y croise dans la rue plus de gens qui nous ressemblent". Grégory déclare : "Je ne souhaite pas être une sorte de dernier des hommes purs de ma lignée". "Précurseur de l'émigration militante", il souhaite des quartiers dans la banlieue de Varsovie pour y installer des Français souffrant de "malaise ethnique"...  On voit ce qu'il veut dire ; mais justifier ça par le catholicisme est - pour le moins - un abus de langage. (Je n'en dis pas plus, crainte de blesser les doctrinaires qui tissent actuellement un voile de Marie où envelopper l'identitarisme).

3. L'affaire Fillon discrédite l'affichage politique de "l'honnêteté chrétienne". Les emportements fillonnistes de cathos (depuis 24 heures) font douter de leur lucidité. Pendant ce temps, l'identitarisme métastase parmi des jeunes catholiques, dont on se demande - à les écouter - si leur catholicisme n'est pas un culte tribal...

Le moins qu'on puisse dire est qu'une mise au clair devient urgente.

Avis aux évêques ?

 

_________

[*]  Les pauvres sont l'Eglise, Cerf, 2011.

 

 

 

 

25f9c1066090c2cfc95ede1724322a54.jpg

 

 

Commentaires

QUELQU'UN ?

> Je comprends bien vos mises en garde sur Fillon au fil de vos articles et de vos interventions sur RND et on aura bien compris que vous ne voterez pas pour lui. Mais soyons constructifs, existe-t-il à vos yeux au moins un candidat à la présidentielle qui mérite votre enthousiasme ? Vous semblez vouloir nous éclairer et nous aider à bien voter en avril-mai. Je vous remercie de nous mettre en garde contre le vote pour tel ou tel candidat, avec Laudato Si comme référence. De la même manière je vous encourage à aller plus loin en nous éclairant, cette fois positivement, sur tel ou tel autre candidat...Vous nous rendriez un grand service.

Arnaud


[ PP à Arnaud - Je ne vois aucun candidat qui réponde à cette attente. Ceux qui présentent plus de points communs avec 'Laudato Si' présentent aussi des aspects rédhibitoires ! Par ailleurs : on vote selon sa conscience, jamais contre elle... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Arnaud / | 03/02/2017

CARAPACE

> Un boulevard s'ouvre devant l'Eglise pour l'évangélisation, la soif de nos contemporains est immense, et tout ce que trouvent à faire certains "cathos" c'est de sombrer dans l'identitarisme, qui est une mauvaise problématique.
Les évêques sont très clairs là-dessus, mais peu prennent la peine de les écouter...
C'est la grande tentation en particulier d'une génération qui a manqué de repères, mais une carapace ne remplacera jamais une colonne vertébrale.
______

Écrit par : Pema / | 03/02/2017

MÉLENCHON ?

> La "réponse à cet appel" je l'observe moi dans le programme de JL Mélenchon.
Je mets de côté ses positions difficiles à partager sur les questions sociétales encore qu'il a le bon goût et l'originalité de rejeter la GPA.
Par contre sur le plan social, il est indubitablement en phase avec Laudato Si.
Ce n'est sans doute pas un hasard s'il a été le seul candidat à réagir au rapport du Secours Catholique sur la pauvreté et à intervenir cette semaine de façon remarquable à la présentation du rapport de la Fondation de l'Abbé Pierre sur le logement (https://www.youtube.com/watch?v=Bf0vb6mJTjg
______

Écrit par : PH94 / | 03/02/2017

ON ATTEND LES ÉVÊQUES !

> Entièrement d'accord chère Pema. C'est pour cela que j'attends avec espérance un "coup de gueule" de nos évêques. Un truc bien fort, bien clair, à la saint Paul qui marque les coeurs et les esprits. Quitte à condamner haut et fort certaines idées ou attitudes et ceux qui les portent en s'affirmant chrétiens.
Je répète, chez mes collègues plutôt neutres spirituellement (pas les trotskystes ou les bobos bien sur), la manif pour tous a fait un mal immense en terme d'évangélisation, surtout sa suite grotesque ("on ne lâche rien").
______

Écrit par : VF / | 03/02/2017

MACRON LE CONFUS

> En matière de « confusion mentale », il importe de décerner une mention spéciale à Emmanuel Macron, qui n’a jamais été élu et ne détient donc aucun mandat représentatif. Il déclarait mercredi soir sur TF1 : « Je n'ai jamais eu dans mon cabinet un collaborateur s'occupant de ma circonscription. » (cf. JT : http://www.tf1.fr/tf1/jt-20h/videos/20-heures-1-fevrier-2017.html à partir de 15'30").
De deux choses l’une : ou le gâtisme le guette, ou il endosse le rôle de ses rêves, celui de l’élu incorruptible (bah ! plus d’un acteur en herbe a succombé en présence des caméras).
Je penche pour cette seconde explication. Emmanuel Macron, comme son prédécesseur Coluche, est essentiellement fait pour la représentation, théâtrale ou cinématographique : candidat aujourd’hui, demain, président…
Le ministère et l’hémicycle hier, les tréteaux de la campagne électorale aujourd’hui sont pour lui des scènes de théâtre.
Un conseil pour son agent : ne pas le laisser sortir sans souffleur ni oreillette. Pour éviter tout emballement, un mot suffira : « Coupez ! »
______

Écrit par : Denis / | 03/02/2017

TROIS RÉFLEXIONS

> 1. Je me suis fait la réflexion que le concept « BCBG » incluait l'idée de se rendre à la messe tous les dimanches, ce qui est moins évidemment le cas pour les « preppies » d'outre-Atlantique (peut-être parce que le fait d'aller à l'office dominical est beaucoup plus courant là-bas).
2. Je vous rejoins aussi sur votre deuxième point, sachant que la pratique religieuse chez les jeunes Polonais est en chute libre.
La Pologne est en train de connaître les mêmes transformations que d'autres pays occidentaux, avec un temps de retard. Je me souviens que l'évêque de Dublin avait déclaré que dans certains quartiers de cette ville il n'y avait qu'un ou deux pour cent des habitants qui allaient à la messe tous les dimanches.
3. « un culte tribal » : exactement !
______

Écrit par : Ghislain / | 03/02/2017

FOI = CONFIANCE

> Au bout d'un moment, il faudrait quand-même avoir des statistiques. COMBIEN de catholiques en France sont en ce moment en train de délirer comme ça ? Si c'est la grande majorité, j'avoue que c'est désespérant.

Fernand N.


[ PP à FN :
Selon un ami journaliste qui animait récemment une soirée-débat dans une grande paroisse de l'ouest parisien, l'assistance était partagée en deux moitiés : l'une très "François", l'autre (me disait-il), "lepéniste"... Peut-on généraliser ? Non : l'ouest parisien n'est pas la France. Des curés d'autres paroisses l'estiment très minoritaire tout en confirmant son existence. En revanche, il est intense sur les réseaux dits sociaux... Ce n'est pas contradictoire : si des paroissiens sont sous l'influence des réseaux, ce n'est pas au curé qu'ils vont en parler.
Ce qu'il faut bien voir, c'est que cette dérive n'est que la version "catho" d'une tendance répandue dans le reste de la société. Un "catho" identitariste est simplement aligné sur le courant identitariste séculier. Il croit cultiver son "identité catholique" alors que par là-même il la perd, en s'alignant sur du séculier !
La seule "identité" du chrétien est le Christ, lequel nous appelle à autre chose qu'au nombrilisme collectif. Nos spécificités nationales sont sympathiques mais nous ne les emporterons pas en Paradis, comme disait ma grand-mère. Le catholicisme sans foi des identitaires sera brûlé avec la paille sèche.
L'Eglise est universelle et c'est en elle que nous avons les promesses de l'éternité : quelle que soit l'époque à venir, c'est elle qui nous est donnée à évangéliser - et "foi" veut dire "confiance". ]

réponse au commentaire

Écrit par : Fernand Naudin / | 03/02/2017

LA GUERRE QUI VIENT

> Gorbatchev est sorti de sa retraite pour implorer Trump et Poutine d'arrêter l'escalade vers une guerre de plus en plus inéluctable: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/01/27/97001-20170127FILWWW00238-gorbatchev-craint-une-guerre-mondiale.php
Dans ce contexte international, les chars américains débarqués sur le sol européen face aux frontières russes, le dézinguage de Fillon en plein vol pour l'Elisée, (sans doute une salve genre 'friendly fire' from Sarkozy and co, dont nul n'ignore le tropisme étatsunien), n'a-t-il pas pour but de dégager le couloir présidentiel pour Macron, autre produit made in America?
Si tel était le cas, la priorité de nos évêques serait, aux côtés de tous les artisans de paix, d'où qu'ils viennent, de dénoncer cette escalade apocalyptique dans la troisième guerre mondiale que dénonce le pape François, et d'appeler à lutter de toutes nos forces pour détruire les causes de cette guerre aujourd'hui éclatée et officieuse. Et ces causes, vous avez raison de nous le rappeler cher Patrice, sont présentées de manière magistrale dans Laudato Si.
______

Écrit par : Anne Josnin / | 03/02/2017

@ Denis :

> en fait, on va découvrir que, depuis des années, Macron ne cesse de "pénéloper" pour un député secret... mais chut !
______

Écrit par : Alex / | 03/02/2017

À GAUCHE ET À DROITE

À gauche,
Mitterrand avait tué le PC, Hollande a tué le PS. Ne pouvant se représenter (vu son bilan calamiteux), il a bridé Valls l'obligeant à entrer en campagne le plus tard possible, pour être sûr de l'abattre, il envoie in-extremis Peillon lui siphonner les qq % qui pouvaient être déterminants. Il soutient par derrière Macron ? Suffit de voir avec quelle rapidité son fidèle serviteur, Sapin, nous a expliqué qu'il était tout à fait normal que M. Macron ait dépensé 120.000 € (80% de la somme annuelle maximale autorisée de l'ensemble du ministère) de frais de bouche, pour l'essentiel en seulement 3 mois, sans qu'aucun ne puisse nous dire où et avec qui cet argent a été utilisé.
Macron est dans l'antichambre de Hollande depuis trop longtemps pour se déclarer neuf. Déjà conseiller économique à l'époque de la taxe à 75%, le bilan de Hollande est aussi le sien.

À droite,
les salaires de Mme Fillon figurant sur les déclarations officielles du député Fillon,ce dernier a eu le tort de juger que si cela pouvait avoir qq effet, cela serait déjà sorti. Juridiquement son dossier est défendable, puisque les activités exercées ne sont soumises à aucune définition. Mais comment demander maintenant des efforts quand on utilise la loi pour servir ses proches, comment ne pas paraître sous le pouvoir attractif de l'argent ? Il a eu le tort de s'afficher porteur de ces valeurs parce catho. Je me garderai bien lui jeter la première pierre, mais quand on se déclare blanc il faut d'abord se regarder, sans faux semblant, dans la glace.
Difficile de voir qui va pouvoir émerger, sur quel programme, au nom de qui.

Les cartes semblent avoir été rebattue sans qu'on ait parlé ni valeurs, ni programme, là est pour les électeurs le plus grand drame.
Entre-t-on dans des temps troublés ou au contraire dans une révélation ?
______

Écrit par : franz / | 03/02/2017

PROJETS

> Emigrer en Pologne, pour une sorte d'Alya identitaire... En voilà une idée qu'elle est bonne. Il faut juste apprendre la langue, simple et proche du français comme chacun sait ; s'habituer au climat continental (la chambre froide en hiver, le four à micro-ondes en été) ; et...surtout, apprendre à boire en une soirée ce que, en France, on a l'habitude de boire en une année.
Plus simple : acquérir, au fin fond de la France profonde, un groupe de masures abandonnées, et en faire un hameau réservé aux Blancs. Légende urbaine ? Il paraîtrait que certains projets de ce type commencent à voir le jour. Dans la même veine : des organisations salafistes seraient en train d'acheter des terres dans le "rural profond".
______

Écrit par : Feld / | 04/02/2017

Mélenchon ?

> Je voudrais ajouter en faveur de Mélenchon qu'il a un programme pour lutter contre le réchauffement climatique et le désastre environnemental.
En particulier il a un programme détaillé pour transformer l'agriculture industrielle en agriculture écologique ; notre modèle agricole étant l'activité la plus émettrice de CO2, étant nocive pour l'environnement, la santé, consommatrice de pétrole, destructrice d'emplois et de terres agricoles, son programme améliorerait tous ces points en créant des emplois dans une agriculture paysanne de proximité, et qui serait beaucoup moins dépendante du pétrole qui va un jour ou l'autre nous manquer - mettant en danger notre sécurité alimentaire.
Par cet aspect aussi il est en phase avec 'Laudato Si', et se nourrir est notre besoin fondamental.
______

Écrit par : Nathalie Larnicol / | 04/02/2017

@ PP

> Dans le même esprit de confusion, que pensez-vous de cet éditorial? L'expression utilisée pour parler de l'enseignement non-dogmatique de l'Église est particulièrement choquante (même entre guillemets)...
http://www.libertepolitique.com/Actualite/Editorial/L-Eglise-le-pape-et-l-immigration

FS


[ p à FS - J'ai déjà eu l'occasion de dire ce que je pensais de M. Billot, qui est à la religion ce que M. de Kerdrel est à la pensée politique. ]

réponse au commentaire

Écrit par : François Sarrazin / | 07/02/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.