Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2017

Politique française : le malaise se généralise...

quote-je-ne-veux-pas-qu-on-ferme-un-dossier-sous-pretexte-qu-il-est-mal-explique-francois-fillon-115803.jpg

...des "partis de gouvernement" aux "populistes" :


 

 

► On ne voudrait pas être à la place de ceux qui clamaient : "Fillon sauvera la France". Ils doivent défendre un solitaire tortueux et maladroit.

► La moitié des chefs de son propre parti cherchent maintenant à se débarrasser de M. Fillon. Mais : 1. si le candidat de rechange est désigné par un conseil restreint, c'est la mort du système des primaires qu'on sacralisait trois mois plus tôt ; 2. la primaire était censée "relégitimer" la présidentielle : s'il est besoin de relégitimer une élection qui était le moteur de la Constitution, c'est que la Constitution pédale dans le vide ; si la seule relégitimation trouvée (les primaires) est déjà "caduque", comme dit le député Fenech, c'est que la Ve République est à bout.

► Autre et quadruple signe de décomposition institutionnelle : la visite ce matin de M. Hamon à M. Hollande... Symboliquement déchu (signe de décomposition n°1), le président (issu d'un parti contrairement à l'esprit de la Constitution : signe 2) se voit forcé, trois mois avant l'élection, de recevoir à l'Elysée (signe 3) le nouveau candidat de ce parti : celui qui a tout fait au Parlement contre la politique présidentielle (signe 4) !

► Il y a d'autres signes. La confusion des pouvoirs, par exemple : le rôle souverain des médias dans l'affaire Fillon. Ou l'extraordinaire célérité de la justice à trois mois de l'élection présidentielle. Ou l'irrésistible ascension de M. Macron, candidat du CAC 40...  Etc.

► La République des "partis de gouvernement" part donc en morceaux. Mais les opposants "populistes" ne se portent pas bien non plus. Mis en difficulté sur le salaire de ses attachés euro-parlementaires, le FN crie au complot de l'Anti-France. Quant aux "populistes" conservateurs, les voilà furieux contre le peuple de droite - qui parle d'abandonner M. Fillon et ses pareils ! "Ils se sucrent mais ils veulent nous serrer la ceinture", pestaient des ménagères ce matin à la radio et à la télévision. Il y a des jours où le peuple déçoit les populistes.

 

 

 

index.jpg

 

11:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : fillon, hamon

Commentaires

PARASITES

> « ... les opposants "populistes" ne se portent pas bien non plus ». Non car ce sont les parasites d'un système, dont ils dépendent et qui les entraîne dans sa chute.
______

Écrit par : Ghislain / | 02/02/2017

SIGNE

> L'affaire de M. Fillon : signe fort de l'autodestruction des partis politiques , de "la politique", de la "démocratie"....
______

Écrit par : Francoise / | 02/02/2017

ANNÉE DU COQ

> Tout ceci était prévisible, vous diront les Chinois, car c’est l’année du Coq, emblème christo-gallo-franc, comme chacun sait ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Symbolisme_du_coq ).
Or donc, selon les astrologues, « le coq (…) plus intéressé par l’aspect extérieur que la profondeur des choses, (…) adore être au centre de l’attention générale » et se révèle « un habile gestionnaire, surtout pour son propre argent » (Macron, Fillon… ?).
Du reste, l’année du coq est « marquée par un optimisme débordant et même excessif » (Macron, Fillon… ?), de sorte qu’il importe de « garder les pieds sur terre et résister aux mirages de toutes sortes » (Macron, Fillon… ?).
Enfin, « sur les plans politique, social et familial, les contradictions sont innombrables et les désaccords se multiplieront » (???)… N’en jetez plus !
______

Écrit par : Denis / | 02/02/2017

MACRON FILLON BAROIN...

> Grand f(l)ou, belle gueule, joli standing… c'étaient jusqu'à aujourd'hui trois atouts très tendance du défilé pour la présidentielle, plébiscités par la volatile opinion (Coq oblige…) : et il est vrai que Macron et Fillon, non seulement ont du bagout et portent beau, mais ils ont de la thune – sur le plan matériel, millionnaires en euros, ils ont même franchi, à mon avis, ce seuil de la convoitise d’où on ne revient pas ou très difficilement… (lequel péché de convoitise leur serait pardonné si leur fortune était au-dessus de tout soupçon, ce qui n’est pas le cas).
Pour remplacer Fillon côté LR, voici que l’on parle de François Baroin, président de l’Association des maires de France (AMF). Lui aussi est assez « grand f(l)ou, belle gueule », et s’il paraît moins nanti que les deux autres, il a tout de même un troisième point à faire valoir, avec le soutien des « fils de la veuve » qui ont très peu apprécié l’épisode « gaulliste et chrétien » et comptent bien peser de tout leur poids dans le choix d’un nouveau candidat de la droite du centre.
______

Écrit par : Denis / | 02/02/2017

PROPRES

> Il existe un proverbe africain qui dit que lorsqu'on grimpe au cocotier on doit avoir les f...ses propres.
______

Écrit par : Beaux / | 02/02/2017

> Jusqu'à présent, on était dans le pourrissement. Maintenant, c'est clairement l'effondrement.
______

Écrit par : Feld / | 03/02/2017

François Baroin, le lisse candidat du système

> Fils d'un ancien Grand Maître du Grand Orient de France décédé dans des conditions troublantes, il a donné des gages aux fils de la veuve à travers l'interdiction des crèches dans l'espace public.
Il a été recruté à Europe 1 par Elkabbach, il passe ensuite en politique.
Divorcé, il vit une aventure de quelques mois avec la star du 20h00 Marie Drucker. Il est depuis avec la star du show-biz Michèle Laroque.
Beaucoup de similitudes donc avec nos 2 derniers présidents : un subtil cocktail de politique acoquiné de journalisme et de show-bizz ...
Voici donc un candidat conforme aux standards du Grand Bazar Républicain, Démocratique et Populaire.
Vive le changement !
______

Écrit par : Lehuédé / | 03/02/2017

L'IMPASSE POLITICIENNE

> Depuis que je suis jeune adulte (depuis ... plus de 20 ans, donc), je vois les tentatives de chrétiens d'influer sur la "machinerie politique" partisane échouer lamentablement.
A la fin des années 1990, j'ai connu 'Jeunes chrétiens en politique' (mouvement né au sein des Jeunes socialistes, mais où se trouvaient beaucoup de jeunes gens proches de l'UDF). Qui s'en souvient ?
Puis tout ce qui a tourné autour de M. de Villiers et de Mme Boutin.
Et enfin, derniers en date : les Poissons roses, passés au lance-flammes rue de Solférino, et Sens commun, qui... voilà, quoi.
Comme si le Seigneur voulait nous dire : ce n'est pas là que je vous attends. Ne cherchez pas à sauver (en vous asseyant à côté par la même occasion) le trône des derniers César. Eux naviguent à vue, alors que je vous demande de semer, sans aucune visibilité, sans aucune consolation humaine, ce qui germera dans 100, 200 ans...ou plus. Après le (violent) basculement de civilisation qui s'annonce...
______

Écrit par : Feld / | 04/02/2017

St FRANÇOIS ?

> Au 'grand débat' de ce matin, sur RND, un intervenant (il avait l'air sérieux en disant cela) trouvait que FF "méritait d'être béatifié" (compte tenu de ce qu'il vivait en ce moment). Le 'grand débat', j'ai L'impression qu'il ne faut l'écouter qu'une semaine sur deux...

Feld


[ PP à Feld - Mais non : il faut de tout pour faire un monde ! ]

réponse au commentaire

Écrit par : Feld / | 04/02/2017

EN EFFET

> Il s'agissait d'Antoine Assaf, dans une plaidoirie intéressante sur Fillon en effet.
______

Écrit par : Hervé Lelieur / | 04/02/2017

MEDIAPART

> Un article assez incroyable sur un blog de Médiapart: "L'assassinat politique de François Fillon" https://blogs.mediapart.fr/regisdesmarais/blog/040217/lassassinat-politique-de-francois-fillon
______

Écrit par : Pierrot / | 05/02/2017

@ Pierrot

> Article effectivement très intéressant. Merci de l'avoir signalé ! Très intéressant et très inquiétant: encore des raisons de penser que nous ne sommes plus en démocratie. Et des raisons aussi de supposer que 2017 serait le contraire d'un début d'amélioration: un pas de plus vers l'abîme.
______

Écrit par : Jean-Marie Salamito / | 05/02/2017

@ Pierrot

> Excellent article, qui ne fait que confirmer que ce que pense depuis longtemps du "jeu démocratique".
Le prochain qui me dit que "c'est un péché que de ne pas voter" reçoit mon poing dans la g... (au sens figuré).
_____

Écrit par : Feld / | 05/02/2017

DE GAULLE

> Autres temps, autres moeurs (sur l'attitude de de Gaulle pendant l'élection de 1965) :
http://www.bvoltaire.fr/rolandhureaux/degradation-moeurs-nest-on-croit,313937
Il est vrai que la photo de la remise de la francisque rendue publique, cela aurait "tué" Mitterrand, politiquement parlant (à l'époque, l'opinion publique était moins blasée...).
______

Écrit par : Feld / | 15/02/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.