Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2016

Donald Trump, vu par Noam Chomsky

 Noam_Chomsky_wide.jpg

Extraits d'un entretien avec TruthOut, 14 novembre : ''Noam Chomsky nous fait partager ses pensées sur cette élection, l'état moribond du système politique américain, et la raison pour laquelle Trump est une véritable menace pour le monde et la planète'' :


 

<< TruthOut  – L'homme que Michael Moore décrivait comme ''clown à temps partiel et sociopathe à plein temps'' est le prochain président des Etats-Unis. A votre avis, quels facteurs ont poussé les électeurs américains ?

Noam Chomsky – Le 8 novembre, à la conférence climatique internationale au Maroc (COP22), l'Organisation météorologique mondiale (WMO) a publié un rapport établissant que les cinq dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées. […] La WMO constatait que les températures approchaient dangereusement du seuil indiqué par la COP21. […] Le même 8 novembre, il y avait une élection dans le plus puissant pays de l'histoire mondiale. Le résultat a remis le contrôle absolu du gouvernement (exécutif, Congrès et Cour suprême) entre les mains du parti républicain. […] Durant les primaires républicaines, chacun des candidats a nié la réalité [climatologique], sauf Jeff Bush (qui ajoutait qu'on ne devait pas s'en soucier mais produire plus de gaz par fracturation), et John Kasich (qui ajoutait : ''Nous allons brûler du charbon dans l'Ohio et nous n'allons pas nous en excuser''). Le président élu appelle à augmenter rapidement l'usage des combustibles fossiles, charbon compris ; à démanteler les régulations ; à supprimer l'aide aux pays pauvres cherchant à passer aux énergies renouvelables ; et, en général, à courir vers l'abîme le plus vite possible. […] On ne trouve pas les mots face à ce fait : alors que l'humanité affronte la plus grave question de son histoire (la vie humaine organisée va-t-elle survivre sous la forme connue), nous y répondons en accélérant la course au désastre.

[Sur le plan économique et social] : on a fait croire aux électeurs blancs pauvres que Trump allait remédier à leurs difficultés, alors qu'un simple coup d'oeil sur son programme (notamment fiscal) révélait le contraire... Leur soutien passionné à Trump venait de leur croyance dans sa volonté de changement, alors que Clinton était perçue comme la candidate qui perpétuerait leur détresse. Le ''changement'' que Trump va probablement apporter sera pour le pire ; mais on peut s'attendre à ce que ses conséquences ne soient pas identifiables pour des gens isolés, dans une société atomisée où manquent des associations (telles les syndicats) capables d'éduquer et d'organiser. Il y a une différence cruciale entre le désespoir actuel et les attitudes souvent toniques de beaucoup de travailleurs des années 1930, pourtant soumis aux épreuves économiques – beaucoup plus dures – de la Grande Dépression.

[…] A partir des années 1970, le parti démocrate ayant cessé de s'intéresser aux travailleurs, ceux-ci ont été attirés dans les rangs de leurs pires ennemis de classe – qui se sont appliqués à parler leur langage : ainsi G.W. Bush avec son image (fabriquée) de copain de comptoir et ses fausses fautes de prononciation (il ne devait pas parler comme ça à Yale)... Et maintenant Trump, en avocat des légitimes doléances du peuple !

 

TruthOut – Trump représente-t-il un nouveau mouvement dans la politique américaine ?

NC – En aucun cas ! Les deux partis se sont droitisés durant la période néolibérale. Les New Democrats d'aujourd'hui ressemblent à des républicains modérés. La ''révolution politique'' prônée par Bernie Sanders n'aurait pas dérangé Eisenhower. Les républicains se sont tellement alignés sur l'argent et les grandes entreprises qu'ils ne peuvent plus attirer les votes avec leur programme réel : il leur faut mobiliser des tranches de population qui jusque là n'étaient pas des composantes politiques : les nativistes [xénophobes], les fondamentalistes religieux, les victimes des formes de globalisation qui sapent les protections des travailleurs et les mettent en concurrence avec ceux du reste du monde (tout en favorisant les privilégiés)... On a vu le résultat lors des dernières primaires républicaines : les nouveaux candidats étaient tellement extrémistes que l'establishment a tenté de s'en débarrasser. Et il a fini par échouer comme on le sait – pour sa plus grande consternation. […]

 

TruthOut – A quoi vont ressembler les Etats-Unis pendant ces quatre ans (au moins) ?

NC – Ça dépendra beaucoup des nominations auxquelles Trump procédera, et de la composition de son cercle de conseillers. [NDPP – Quelques semaines plus tard, Trump formait une équipe de requins de la finance, d'ennemis des salariés, de climato-négationnistes et de militaires bizarres]. [...] Selon le Tax Policy Center, si Trump applique son programme fiscal, il y aura d'énormes profits pour les plus riches et quasiment rien pour soulager les contribuables modestes (ses propres électeurs), dont les impôts s'alourdiront de nouveaux fardeaux. Les réactions du monde des affaires montrent que les géants de la pharmacie, du pétrole et de l'armement, ainsi que Wall Street, escomptent un très brillant avenir..  >>

 

 

 

ChNheTdUoAEoGFQ.jpg

 

 

20:07 Publié dans Trump, USA | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : trump

Commentaires

DIAPORAMA

> Rien que du beau monde ! Diaporama. Le gouvernement très chrétien de Donald Trump http://fr.aleteia.org/2016/12/21/diaporama-le-gouvernement-tres-chretien-de-donald-trump/
______

Écrit par : isabelle / | 21/12/2016

à Isabelle

> J'ai espéré que le commentaire d'Aleteia soit au second degré. Il ne l'est pas. C'est consternant. On savait les cathos naïfs mas pas à ce degré.
______

Écrit par : Valery Bazin / | 22/12/2016

REQUINS

> Des requins qui parlent de leur "foi au Christ" et des "valeurs judéo-chrétiennes". Des jeunes cathos qui prennent cette profanation pour de la piété.
______

Écrit par : a. ancelin / | 22/12/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.