Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2016

La vraie raison des guerres américaines

 51fgI9SEueL._SX329_BO1,204,203,200_.jpg

Révélations ravageuses de l'ex-agent John Nixon, analyste de la CIA qui interrogea Saddam Hussein après sa capture :


 

Debriefing the President : The Interrogation of Saddam Hussein... Ce livre qui sort aux Etats-Unis  traumatise le public. Ce sont les révélations de John Nixon, qui fut chargé - lorsqu'il était agent de la CIA - d'interroger l'ancien patron de l'Irak avant son procès de pendaison.

Bien que ce pays et son régime aient été l'objet d'un espionnage incessant de la part de Washington, "toutes nos informations sur l'Irak étaient fausses", révèle l'ex-agent Nixon... Non seulement  il n'y avait plus trace d'armes chimiques (ni d'usines nucléaires) en Irak depuis longtemps, non seulement Saddam n'avait rien à voir avec Al Qaida et le 11 septembre [*], mais l'intérêt mondial eût été de le laisser au pouvoir : "en dépit de la brutalité de son régime, seul un homme à poigne tel que lui pouvait tenir un Etat multi-ethnique comme l'Irak", confesse l'ancien de la CIA.

"Le maintien de Saddam Hussein à la tête de l'Irak aurait permis de conserver la stabilité, et sans doute endigué la progression du terrorisme islamiste au Moyen-Orient", explique John Nixon... Mais ce qu'il a compris reste visiblement nébuleux pour Washington : on l'a vu durant la campagne présidentielle, avec l'alignement de Mme Clinton (et l'archi-alignement de M. Trump) sur ceux des Israéliens aux yeux desquels il fallait hier détruire l'Irak et il faut aujourd'hui frapper l'Iran. Pourquoi Washington se prête-t-il à ce Kriegspiel ?  La réponse tient sans doute au fait que les cibles sont, chaque fois, des Etats pétroliers.

M. Trump vient de nommer un boutefeu patenté comme ambassadeur des Etats-Unis en Israël. C'est l'indice d'un alignement sur la fraction belliciste de la classe politique israélienne. De quoi navrer ceux qui (comme moi-même) avaient imaginé qu'avec M. Trump la Troisième Guerre mondiale serait moins certaine qu'avec Mme Clinton...

En réalité la Troisième Guerre mondiale est déjà en cours, comme dit le pape : c'est une guerre pour les ressources naturelles de la planète.

 

__________

[*] Saddam à John Nixon : "Qui est derrière le 11 septembre ? des Saoudiens. Et le leader ? un Egyptien. Pourquoi serais-je impliqué ?"

 

5856c5e5c461882e738b4744-1728x800_c.jpg

 

Commentaires

LA FAUTE DE WASHINGTON

> Le maintien de Saddam aurait non pas freiné mais empêché Daech.
Daech à l'origine n'est rien d'autre que l'alliance entre les plus fous de vengeance des ex-officiers de Saddam et les plus extrémistes des ex d'Al Qaida.
En 2003 si les crétins de Washington avaient recruté une partie de l'armée de Saddam au lieu de la dissoudre, rien ne se serait passé comme ça s'est passé.
______

Écrit par : maksoud / | 19/12/2016

SYRIE

> Je ne sais si c'est vrai mais si c'est le cas, cela confirmerait et préciserait ce que vous avancez: http://reseauinternational.net/un-membre-du-clan-kennedy-revele-la-vraie-cause-de-la-guerre-en-syrie/
______

Écrit par : ND / | 19/12/2016

GAZODUC

> Si je me souviens bien, un épisode du "dessous des cartes" sur Arte avait exposé cette histoire de gazoduc il y a quelques années. De toute façon, ce n'est pas la première fois que les USA déstabiliseraient un pays pour des raisons politico-financières.
______

Écrit par : VF / | 19/12/2016

à Maksoud

> Mais dissoudre l'armée de Saddam était une exigence du gouvernement Ariel Sharon...
______

Écrit par : charbel / | 20/12/2016

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL AVOUE

> Cher Patrice
Je me permets de porter à votre connaissance la dernière décision du Conseil constitutionnel qui censure une partie de la loi Sapin 2.
Ce qui est reproché à cette loi, c'est d'obliger les multinationales à réaliser un reporting pays par pays de leurs affaires réalisées à l'étranger. Ceci était censé lutter contre la fraude fiscale notamment. Le Conseil censure car cela "est de nature à permettre à l'ensemble des opérateurs qui interviennent sur les marchés où s'exercent ces activités, et en particulier à leurs concurrents, d'identifier des éléments essentiels de leur stratégie industrielle" (sic).
Autrement dit, la transparence que l'on nous assène comme une valeur fondamentale pour nous obliger à nous géolocaliser et fouiller notre boite mail, ne s'applique pas aux multinationales.
C'est l'entité chargé de veiller sur les valeurs de la République qui le dit.
______

Écrit par : Cyril B / | 20/12/2016

@ Cyril B.

> Votre déception quant au Conseil Constitutionnel tient en ceci:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_constitutionnel_(France)#La_nomination_des_membres
Composition politique et même politicienne, et non véritables magistrats.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 21/12/2016

@ maksoud

> Je suppose que quand ils prennent la décision de déstabiliser ou d'attaquer un pays, ils prennent le temps d'y réfléchir et d'envisager les conséquences de l'acte projeté. Ils ont beaucoup de spécialistes en tout et certainement de psychologues et de sociologues à qui ils ont pu demander de projeter un ou des effets postérieurs possibles; et ils pouvaient prévoir qu'attaquer l'Irak permettrait ou provoquerait la création de quelque chose de type Daech. Soit ils en avaient rien à fiche soit ils étaient intéressés.
Je ne sais pas jusqu'à quel point on peut toujours les traiter d'idiots ou de stupides, cela revient, en quelque sorte, à chaque fois à les exonérer d'une trop grosse part de leur responsabilité.
Je dis ça pour les avoir, moi aussi, trop souvent traités de crétins. Et un jour, trop c'est trop, c'est pas possible ... ils le font exprès.
______

Écrit par : Yann / | 21/12/2016

CONTRADICTION

> Ce qui est étonnant et apparemment contradictoire c'est que l'importance du pétrole/gaz dans les économies et particulièrement pour les US est en baisse de plus en plus rapide. Il y a là une disruption majeur des enjeux géopolitiques qui ne semble pas prise en compte dans le "jeu" des grandes puissances.
Si les US veulent "faire mal" à la Russie, le meilleur moyen serait de faire baisser le prix du pétrole par le biais de productions d'électricité solaire massive, ce dont ils sont parfaitement capables. Et qui se produira de toute façon car le solaire va gagner pour des raisons de coût.
______

Écrit par : stevenson / | 21/12/2016

@ Yann

> Il semble que vous sous-estimez l'ignorance arrogante des dirigeants du monde nord-européen et étatsunien qui se qualifie d'Occident pour que d'autres pays se sentent solidaires d'eux. Ils pensent que leurs "valeurs" sont l'horizon indépassable que tout le monde envie, oubliant que le fanatisme et la volonté de vengeance, cela existe à un haut degré d'intensité.
______

Écrit par : Pierre Huet / | 21/12/2016

GUERRES PÉTROLIÈRES

> Depuis le 1er choc pétrolier de 1973 et plus encore le deuxième de 1979, la politique étrangère américaine n'a d'yeux que pour[sur] les Etats du golfe fournisseurs de pétrole. La guerre n'est que le prolongement par d'autres moyen de cette politique.
Quand en 1991 l'aviation américaine (armée étrangère sans aucun mandat) larguait ses bombes sur les villes irakiennes, cela n'était pas un crime.
En 2015-2016 le "président" syren doit faire bombarder ses propres villes pour les reprendre, cela devient un crime.
Il ne s'agit pas d'absoudre Assad mais simplement de remettre certains actes et propos en perspective.
Les USA ne cherchent ni la stabilité, ni la démocratie : ils veulent simplement expurger les dirigeant sur lesquels ils n'ont pas ou plus prise. Et peu leur importe la casse si ils considèrent cela comme stratégique pour eux.
______

Écrit par : franz / | 25/12/2016

MUR

> Encore un condamné à mort bidon qui va rassurer l'opinion sur la justice et la démocratie... Bravo, bravo...
Pourquoi craindre l'arrivée des fascistes quand l'actualité démontre qu'ils sont déjà au pouvoir et se moquent de leurs peuples respectifs.
On repart dans le mur. Attachez la ceinture ou prenez la fuite avant qu'il ne soit trop tard.
______

Écrit par : Qwyzyx / | 28/12/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.