Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2016

Irlande : O Crux ave, spes celtica

Celtic-Cross-Donegal-forest.jpg

Visible seulement du ciel et à l'automne : le défunt forestier Liam Ennery a fait pousser cette High Cross de 100 mètres de long dans une futaie du Donegal. "Il adorait les choses parfaites", explique sa veuve. Quoi de plus parfait que la croix du Christ ?


 

 

Ici le film du drone :

 http://mysteriousuniverse.org/2016/10/mysterious-giant-ce...

et aussi (encore mieux, merci à Alex) :  

https://www.youtube.com/watch?v=JmGueWa_k9c

 

"Ce projet a mis en oeuvre une importante ingénierie sylvicole et une technique de plantation minutieuse", explique l'expert Gareth Austin au journal Irish Post : "Liam a créé cela et nous en a fait don, et nous allons l'apprécier pendant les décennies à venir..."

 

 

 

Un symbole chrétien

cross1.jpg

Dite "celtique" depuis le Celtic Revival des Iles Britanniques en 1850, mais appelée High Cross en Irlande depuis toujours, cette image monumentale inscrit une croix latine  (jambe inférieure plus longue que les trois autres) sur un cercle.

Chrétienne dès ses premiers exemplaires connus (à partir du VIIe siècle de notre ère) en Irlande, Ecosse, Cornouailles et au Pays de Galles, la High Cross avait pour fonction d'être le centre des cérémonies religieuses en l'absence de chapelle ou d'église.

Dans l'espace culturel des communautés chrétiennes "celtes", la High Cross se distingue par définition du symbole préhistorique de la roue solaire (dont les branches sont enfermées dans un cercle) : les quatre branches de la High Cross, au contraire, surplombent et dépassent le cercle. Elles symbolisent ainsi, de façon intentionnelle et explicite, la liberté sans limites du rayonnement de l'amour divin. De même, selon la tradition attestée depuis le VIIe siècle, les chrétiens d'Irlande au Ve siècle ont fait du trèfle  - antérieurement symbole des "triades" de la mythologie celte - le symbole de l'Uni-Trinité...  Dans les deux cas, l'éclosion du christianisme a modifié radicalement le programme symbolique des emblèmes, évolution qui est le contraire d'un syncrétisme. Cette mutation spirituelle s'était constatée dès l'Antiquité tardive  en Gaule, où les cultes locaux avaient disparu ou changé de sens : un  dispositif nouveau avait répondu autrement aux attentes  (elles-mêmes évolutives) des populations. [*]

Inutile de préciser que les fantasmes du XXe siècle autour de la "croix celtique" ne reposent sur rien : qu'il s'agisse des élucubrations du Gorsedd pseudo-druidique ou des hantises néofascistes.

 

__________

[*]  Processus complexe, analysé dans Croire et guérir par l'historienne Aline Rousselle. (Fayard 1990, téléchargeable en e-book). Cf ma note dans Codex n° 1, p. 35. 

 

 

irlande,christianisme

Commentaires

ENCORE PLUS BEAU

Encore plus beau film de drone du même site :
https://www.youtube.com/watch?v=JmGueWa_k9c
______

Écrit par : Alex / | 03/11/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.