Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2016

USA : une campagne présidentielle de catch dans la boue - et Folamour commande au Pentagone

Nuclear-Explosion-HD-1024x640-1728x800_c.jpg

Inquiétant contexte de la campagne Clinton-Trump :


 

 

Parler du débat Trump-Clinton ? Inutile. Le trash est l'aboutissement du people : engrenage à l'oeuvre depuis que le politique (en Occident), abdiquant au profit de la finance, s'est réfugié dans la pipolisation.

Mais parlons de Mme Clinton et de son scandale à elle, opportunément masqué par l'affaire de la sex-tape Trump. C'est la fuite de deux mille courriels révélant que Mme Clinton - parlant à huis clos (pour 23 millions de dollars au total) devant les dirigeants de Goldman Sachs, Morgan Stanley ou Deutsche Bank - étale récemment son allégeance à Wall Street. Elle s'y oppose à toute régulation politique de la finance. Elle y prône le libre-échangisme total. Et elle y souligne que sur ces sujets, sa "position privée" n'est pas sa "position publique"... Cet aveu a beaucoup plu aux financiers : mais il a de quoi écoeurer les millions d'Américains toujours précarisés par la crise financière de 2007-2008.

D'où la contre-attaque clintonienne. Faute de pouvoir démentir le contenu de ces courriels, elle consiste à disqualifier moralement leur divulgation en l'attribuant à une manoeuvre... russe. Mme Clinton ne peut nier avoir dit ceci ou cela aux dirigeants des méga-banques ? Elle accuse les courriels d'avoir été divulgués par un "piratage orchestré depuis Moscou". Le sénateur McCarthy semble avoir ressuscité, pour rempiler ( comme dans sa jeunesse) au parti démocrate.

Mais la comparaison avec les années 1950 est dépassée par ce qui se passe en 2016 dans le milieu militaro-industriel américain. Celui-ci aura la main sur la Maison Blanche quel que soit l'élu - et a fortiori si c'est Mme Clinton qui, lundi soir, qualifiait la Russie d' "adversaire".

 

images.jpgUne conférence de presse terrifiante s'est en effet tenue récemment au Pentagone. Les généraux William Hix et Mark Milley [photo] ont annoncé que la Troisième Guerre mondiale est "almost guaranteed" : "c'est juste une question de temps", a martelé le général Milley, chef d'état-major des forces terrestres américaines. D'une voix tonnante - écoutez la vidéo -  il a annoncé la future "destruction" de toute puissance mettant en cause "our way of life"... "Dans un avenir proche, il y aura une guerre qui impliquera plusieurs grands pays comme les Etats-Unis, la Russie et la Chine. Elle sera extrêmement rapide et dévastatrice", a précisé le général Hix.

L'un et l'autre ont insisté sur le fait que "our allies" seront nécessairement impliqués dans cette guerre mondiale.

Pourquoi ? Parce que "la Russie" - comme chacun sait - s'apprête à les envahir. [*]

La vérité est tout autre. Cette guerre d'une ampleur monstrueuse, dont parle - et que prépare - le Pentagone, est d'origine économique. C'est la configuration des années 1910 et des années 1930 : la fuite dans la destruction de masse, pour échapper aux contradictions de l'économie occidentale. Les généraux américains ne parlent d'ailleurs plus de défendre la liberté et la démocratie, mais de défendre "notre mode de vie" : formule qui ne désigne que l'économie et la consommation.

Et quand éclatera cette guerre : le top départ sera-t-il donné par un algorithme ? Toutes les données de la guerre sont changées par "l'intelligence artificielle et les systèmes autonomes", a indiqué le général Hix : "La vitesse à laquelle les machines pourront prendre des décisions justifie le développement d'une nouvelle relation entre l'homme et la machine."

Voilà le vrai contexte de la campagne présidentielle. Tout ceci doit nous inspirer deux réflexions : 1. M. Sarkozy a été criminel de nous ramener sous le commandement d'une OTAN au service de la future guerre américaine ; 2.  M. Hollande aussi, en donnant - discrètement - le feu vert au retour de bases stratégiques US dans l'Hexagone.

Quant à la présidentielle américaine : ni vous ni moi ne votons là-bas.

 

_______________

[*]  Autres échos de cette conférence de presse ?  par exemple ici :  

http://www.express.co.uk/news/world/718154/world-war-thre...

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2906...



 

Bombe.jpg

 

11:27 Publié dans Otan, USA | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : états-unis, guerre, clinton, trump

Commentaires

CIA v/ PENTAGONE

> Vu ailleurs qu'en ce moment la CIA et le Pentagone se tirent dans les pattes au sujet de la conduite de la guerre en Syrie et que Kerry est obligé d'avaliser les "bétises" des uns et des autres pour faire croire qu'il a encore la main.
Je ne savais pas pour ça : "2. M. Hollande aussi, en donnant - discrètement - le feu vert au retour de bases stratégiques US dans l'Hexagone." Et son attitude en vue de la visite prochaine de Poutine, ses déclarations définitives et hargneuses lors de la résolution française à l'ONU, et celles, postérieures, de son ministre des affaires étrangères, montrent bien qu'il nous range dans le camp des bellicistes actifs.
Comment un type, qui n'a plus que 15% de satisfaits de son action à la présidence, peut engager un pays entier dans un merdier pareil ? Notre avis l'intéresse ? Il envisage faire remonter sa côte de popularité en vue des élections ? Y'a personne de stable dans son entourage (genre Mariani ou Fillon, au moins sur ce sujet là) pour lui faire reprendre pied ?
Quand même trouvé un rayon de soleil : http://yetiblog.org/index.php?post/2012, mais bon, Obama il est aux fraises maintenant, c'est bientôt la quille. Après le Prix Nobel de la paix, le déluge.
______

Écrit par : Yann / | 10/10/2016

Terrifiant

> A côté, Poutine c'est saint Louis.
______

Écrit par : Ludovic / | 10/10/2016

Patrice,

> Souvent, vous me dites que le désespoir n'est pas une attitude chrétienne. Mais là ?
______

Écrit par : Feld / | 10/10/2016

à Feld :

> We'll meet again,
don't know where, don't know when,
but I know we'll meet again
some sunny day.
______

Écrit par : Thibaud / | 11/10/2016

@Feld

> "C'est la nuit qu'il est beau [/important] de croire en la lumière".
(la foi ne participe[/n'est]-t-elle pas notre lumière intérieure ?)
Par ailleurs, ce n'est pas parce que des "va-t-en guerre" le professent, que cela se réalisera tel qu'ils le décrivent (en 1914 la guerre devait aussi être rapide). C'est aussi un moyen pour eux d'obtenir plus de budget.
Quand tu ne sais que faire, il te reste toujours le jeûne et la prière.
(cf Ninive)
D'autre part, d'une certaine façon la troisième guerre mondiale est commencée depuis longtemps, seule l'Europe l'ignore. Elle est économique, financière, monétaire. Sur ce dernier point le chinois progressent patiemment : le Yuan vient d'être intégré dans les DST (la "monnaie" du FMI), et de plus en plus de pays acceptent les paiements internationaux en Yuan (du moins avec la Chine, mais n'est-elle pas devenue la 1ere puissance économique [selon les critères quantitatifs retenus]?). C'est de ce côté je pense qu'il faut être attentif. La dette américaine ne peut tenir que parce que le dollar est monnaie d'échange international (et donc tout le monde en a besoin).
Mais la dette écrase surtout les pauvres (les riches en profitent pour s'enrichir davantage). Il faudra pourtant réformer cette "économie de la dette" avant que la masse des pauvres soit trop importante et que ceux-ci n'aient plus rien à perdre... On passerait alors de la case réforme à celle de révolution.
Et si l'on nous annonce un jour la guerre, se rappeler aussi que toujours "les guerres sont faites par des combattants qui ne se connaissent pas, pour... des gens qui se connaissent !!!"
______

Écrit par : franz / | 11/10/2016

POUTINE

> C'est paru aujourd'hui. Cela abonde dans le même sens. L'auteure a l'air bien placée pour savoir de quoi elle parle et elle parle aussi de la guerre en Syrie. S'il y a encore des incrédules :
http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/10/11/31002-20161011ARTFIG00146-caroline-galacteros-la-decision-de-vladimir-poutine-humilie-la-diplomatie-francaise.php
______

Écrit par : Yann / | 11/10/2016

CE QU'ILS REPRÉSENTENT

> Ça faisait un certain temps que Paul Jorion nous avait prévenu que le démocrate représentait Wall Street et le républicain la Chambre de commerce.
http://www.pauljorion.com/blog/2013/10/02/shutdown-pouvoir-de-largent-et-populisme/
Et comme dit le pape François, la IIIe Guerre mondiale a déjà commencé un peu partout dans le monde. En Syrie, les populations crèvent pour que des puissances mondiales puissent occuper un rôle prépondérant sur la zone.
Quant au rôle des algorithmes, le même Paul Jorion vient d'écrire un livre un peu pessimiste mais réaliste qui prévoit la fin de l'humanité dans trois générations : "Le dernier qui s'en va éteint la lumière".
La cause: le réchauffement, la finance et les algorithmes.
Le point antichrétien de ce bouquin serait sans son caractère pessimiste. Parce que le désespoir n'est pas chrétien (ça va mieux en le disant, ne pas confondre espoir et espérance), et parce que les chrétiens auront toujours la joie de l'Evangile avec eux.
______

Écrit par : CB / | 12/10/2016

À propos de : « […] sous le commandement d'une OTAN au service de la future guerre américaine. ».

> Indépendamment des instruments de pression dont disposent les USA à notre égard, afin de nous persuader de les suivre, n'oublions pas que l'Otan fonctionne sous le principe de l'unanimité. Autrement dit (ou écrit) chaque membre y a un droit de veto. Donc, sauf en cas d'attaque armée caractérisée devant activer l'article 5 du Traité (et provoquer une riposte adaptée), aucune action de l'Otan ne peut être concrètement entreprise si un seul des membres oppose (ou manifeste) son désaccord.
C'est d'ailleurs une des faiblesses constitutives de l'Alliance.
De plus (et ce n'est pas une défense de l'ancien chef de l'État) si elle n'a effectivement rejoint la structure intégrée du commandement de l'Otan qu'en avril 2009, la France ne s'était pas, antérieurement, retirée de l'Alliance (même au temps de De Gaulle). Elle en était partie prenante, mais sans véritable participation ni pouvoir de décision.
Donc, si d'aventure une "guerre américaine" s'envisageait, elle ne pourrait être celle de l'Otan que si nous l'acceptions.
______

Écrit par : Fondudaviation / | 12/10/2016

ALGORITHME

> Un algorithme qui déclenche la guerre?
Il s'appelle skynet?
Et on va voir débarquer des T800 et des T1000?
Sérieusement, ils en sont là au Pentagone?
______

Écrit par : VF / | 12/10/2016

JEU DE GO

> Le jeu d'échec est dépassé (tactique trop "visible"), c'est plus du jeu de GO qui se pratique au moyen-orient ?
Un point de vue peu entendu sur les enjeux entre Syrie, Turquie, Iraq, USA, Russie :
http://www.alterinfo.net/La-Principaute-salafiste-ISIS-a-t-il-ete-paye-pour-quitter-Mossoul-pour-prendre-Deir-Ezzor_a125845.html
______

Écrit par : franz / | 14/10/2016

VIDÉO ALEP

> Le titre du lien dit tout. La vidéo dure moins de 10 mn et ce n'est pas du temps de perdu. Ce qu'elle dit est édifiant. Les casques blancs (nominés pour le Nobel de la paix), les hôpitaux, les civils piégés, ...
http://www.les-crises.fr/alep-temoignage-a-contre-courant-dune-journaliste-britannique/
______

Écrit par : Yann / | 14/10/2016

INCALCULABLES

> Les conséquences du moindre "dérapage "pourraient être incalculables...
http://www.directmatin.fr/monde/2016-10-20/satan-2-le-missile-nucleaire-russe-capable-de-detruire-un-pays-de-la-taille-de-la?ref=yfp
______

Écrit par : Feld / | 20/10/2016

TRUMP AIDERAIT CLINTON

> Vrai? faux? Possible, à coup sûr:
http://observer.com/2016/10/wikileaks-reveals-dnc-elevated-trump-to-help-clinton/
______

Écrit par : Pierre Huet / | 22/10/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.