Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2016

Catholicisme médiatique

Un exemple de ces "cathos" revendiqués qui ne marchent pas avec l'Eglise : Mme Maréchal Le Pen à RTL...


 

rtl.fr, 17/04 :

<< LE GRAND JURY - La députée du Vaucluse ne valide pas la "démarche politique" du pape François qui a accueilli samedi douze réfugiés syriens au Vatican   ► Marion Maréchal Le Pen prend ses distances avec la "démarche politique" du pape François qui a accueilli au Vatican samedi trois familles de réfugiés syriens après une visite à Lesbos. "Le pape est un guide spirituel, pas politique", a-t-elle déclaré sur le plateau du Grand Jury-RTL-Le Figaro-LCI ce dimanche. La députée du Front national note la "cohérence" du souverain pontife qui "va au bout de sa logique" puisqu'il appelle les peuples européens à les accueillir. "À titre individuel, qu'il montre de la compassion à l'égard des pauvres ou des réfugiés de guerre ça ne me dérange pas." La députée de 26 ans se dit en revanche gênée que François fasse "de la politique". "Ce n’est pas son rôle". Elle l'accuse de "méconnaissance de ce qu'est l'Europe et des conséquences des arrivées massives de migrants".  Connue pour ses croyances catholiques, la conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte d'Azur refuse de commenter l'activité du souverain pontife. [...] Inflexible, Marion Maréchal soutient que la démarche du pape n'a pas ébranlé ses convictions politiques. "Vous ne me ferez pas critiquer le pape même si vous en rêvez", a-t-elle rétorqué aux journalistes du Grand Jury. >>

 

Donc la jeune MMLP ne « valide » pas l'action du Vicaire du Christ (bigre); elle désapprouve son acte ; elle ne voit pas la différence entre compassion chrétienne et « politique » ; d'ailleurs elle interdit au pape d'avoir une action « politique ». Ce qui ne l'empêche pas de faire comme si elle ne venait pas de commenter l'activité du pontife, et d'ajouter : « Vous ne me ferez pas critiquer le pape même si vous en rêvez. » Bel aplomb, dira-t-on. Ou culot d'enfer.

Et ça marche : MMLP étant « connue pour ses croyances catholiques », la journaliste ne voit pas l'énormité de la contradiction entre une appartenance catholique et cette surdité envers l'Evangile, assortie de désinvolture méprisante à l'égard du pape.

Il est admis aujourd'hui que l'on fasse métier de catholicisme sans marcher avec l'Eglise. De quoi ce non-sens est-il la preuve ? De l'emprise médiatique... Aujourd'hui ce sont les radios et les télévisions qui décident si vous êtes ceci ou cela ; seul compte leur avis ; pour être catholique à leurs yeux (même si vous pensez au contrepied de l'Eglise), il suffit d'avoir défilé contre la loi Taubira en 2013. Comme c'est aussi l'avis des catholiques de droite, voilà une convergence qui mènera loin.

 

Commentaires

POLITESSE ?

> En somme, MMLP ne critique pas le pape mais quand même : reconnaissons à ses propos médiocres une certaine politesse.

SL


[ PP à SL - Moins de politesse aurait exprimé plus de franchise. Dire que l'on ne critique pas le pape, alors que l'on refuse ses actes exemplaires, est une belle hypocrisie bourgeoise. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Sven Laval / | 19/04/2016

OUVERT LA NUIT

> Faut vivre avec son temps, les jeunes de 20 ans n'ont plus peur de critiquer des papes.
Et le pape François n'est pas dérangé par ça, au contraire, il l'encourage. Il pourrait dire : "qui suis-je pour n'être pas jugé ?".
Voir aussi son attitude vis à vis de la FSSSPX, si elle est avérée.
Finalement, François pourrait bien être la seule personne réellement ouverte que je connaisse, c'est à dire ouvert à tous, même à ceux qui ne lui semblent pas ouverts.
Sans doute faut-il en tirer de leçons pour nous aussi.

HH


[ PP à HH
- Exactement : "être ouvert à tous, même à ceux qui ne sont pas ouverts". Juste le contraire des hululements de la droite contre 'Nuit debout' après l'incident Finkielkraut...
- Critiquer le pape ne choque pas le pape. Ce qui le choque, c'est que des chrétiens tournent le dos à l'Evangile. ]

réponse au commentaire

Écrit par : HH / | 19/04/2016

LA DROITE ET SES PRÉFÉRENCES

> Oui, oui, on connaît la chanson ! Tout le monde sait bien que les dirigeants de l'Eglise catholique et leurs obéissants serviteurs qui étaient aux côtés des régimes pétainistes, franquistes et plus récemment d'autres joyeuses dictatures militaires d'Amérique latine, s'abstenaient de faire de la politique !
Par ailleurs, Tradition Famille et Propriété et les Hérauts de l'Evangile, leurs copains infiltrés dans l'Eglise, ne font pas de politique, c'est notoire !
Intelligente, Marion le sait trop bien, voyons !
C'est ainsi que l'Evangile, le vrai, celui qui faisait peur à Maurras, est phagocyté par l'idéologie.
______

Écrit par : Pierronne la Bretonne / | 20/04/2016

@ PP :

> "Dire que l'on ne critique pas le pape, alors que l'on refuse ses actes exemplaires, est une belle hypocrisie bourgeoise" : nous sommes bien d'accord. Mais, que voulez-vous, je dois le confesser, j'ai un goût démesuré pour les formulations ironiques.
______

Écrit par : Sven Laval / | 20/04/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.