Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2022

Bonne année à tous, et aux animaux aussi...

vache_leon.png

...au moins à certains : ceux qui vont bénéficier de nouvelles mesures officielles en France. Mon éditorial du lundi 7h55 à RCF :


<< Bonjour à tous et bonne année ! Et bonne année aussi aux animaux… Pourquoi les animaux ? Parce qu’une partie d’entre eux vont apprécier l’année 2022.  Depuis le 1er janvier, tous les élevages français, qu’il s’agisse d’animaux de compagnie, d’animaux de production, ou d’animaux sauvages captifs, doivent désigner (je cite le terme officiel) un "référent en charge du bien-être animal". Depuis le 1er janvier aussi, certaines méthodes des élevages industriels seront interdites : par exemple le gazage ou le broyage chaque année de 50 millions de poussins mâles, technique importée naguère des Etats-Unis... Interdite aussi la castration à vif (sans anesthésie locale) de 10 millions de porcelets chaque année…

Ces deux pratiques, sur les poussins et les porcelets, sont liées à l’hyper-productivisme agricole. De même que les transports interminables de porcs à travers l’Europe, qui sont une dure épreuve pour les animaux…Ou encore la tendance (elle aussi imitée des Etats-Unis) à créer des élevages gigantesques qui forcent les animaux à vivre dans des conditions contraires à leur santé et à leurs comportements naturels…

Même la Commission européenne s’en rend un peu compte : elle a répondu favorablement aux 1 million 400 mille citoyens des pays membres qui demandent la fin de l’élevage en cage. Une proposition en ce sens devrait être votée en 2022 par le Parlement européen.

Mais aller dans ce sens, ce sera fatalement, à la fin, remettre en question le système agro-industriel : il a besoin de ces pratiques et de ces tendances, parce que la concurrence mondialisée, donc la production de plus en plus massive, ne veulent pas s’encombrer du bien-être animal. Parmi les élus qui commencent à se soucier du problème, beaucoup constatent que le bien-être animal va mieux dans les élevages bio (les vrais) qui cherchent à être une alternative au système agro-industriel. Dans ces élevages-là, inspectés tous les ans, les cages sont interdites, les bêtes ont accès à l’extérieur, et quiconque a vu au printemps la joie des vaches arrivant dans les prés a une idée du bonheur animal. Alors oui : bonne année 2022 aux animaux aussi ! >>

 

 

logo.png

 

 

Commentaires

HEUREUSES

> Vaches heureuses de retrouver le pré :
https://youtu.be/Lyg1dtx-Kdg
______

Écrit par : E Levavasseur / | 03/01/2022

MIEUX FAIRE

> Autre bonne nouvelle, plus de castration à vif pour les cochons. Mais peut encore mieux faire : https://reporterre.net/Environnement-ce-qui-a-change-au-1er-janvier
______

Écrit par : Airault alain / | 03/01/2022

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.