Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2021

Qui cherche à diviser les catholiques pour empêcher l’Eglise de se réformer ?

blocages-timidite-s.jpg

Les influenceurs passéistes sont déjà à l’offensive (web, radios, télés) contre toute réforme catholique en réponse au rapport Sauvé. Leur pression sur les évêques va s’intensifier :  


L’offensive commence par un rideau de fumée à partir du prétexte Moulins-Beaufort. Le président de la CEF étant tombé dans le piège de France Info le 6 octobre en semblant dire que l’Eglise serait au-dessus des lois (ce qui n’est pas le cas), les médias et les politiciens* ont cru devoir réagir par un tollé** ;  aussitôt le réseau catho-nostalgique, sautant sur l'occasion, s’empare de ce tollé pour y voir – ainsi que dans le rapport Sauvé – un “complot maçonnique contre l’Eglise” ! Pluie de messages sur les réseaux sociaux, interventions radio-télé de chroniqueurs passéistes, etc. C'est le rideau de fumée. L'offensive vise deux objectifs : disqualifier le rapport Sauvé, et dissuader les évêques d’entrer dans la voie de réformes.

rapport sauvé,catholiquesDisqualifier le rapport Sauvé : pourquoi ?  Parce qu’un de ses éléments détruit l'axiome des nostalgiques, selon lequel tout ce qui va mal dans l’Eglise serait un effet du concile Vatican II… Or le rapport Sauvé établit que la grande période de la pédocriminalité se situe avant le concile, et qu’elle a décru après ! La pédocriminalité étant aujourd’hui le grand problème de l’Eglise, ne pas pouvoir l’imputer aux temps “postconciliaires” irrite le réseau. Il lui faut donc déconsidérer le rapport et le rapporteur. Il emploie pour cela les méthodes de diffamation constitutives de l’intégrisme depuis ses lointaines origines, à l’époque du Sodalitium pianum de Mgr Benigni (mort en 1934 - photo ci-dessus).***

Bloquer toute réforme : pourquoi ?  Il s'agirait de réformes profondes pour éradiquer : 1. les causes circonstancielles de la présence de pédocriminels dans le clergé, 2. les causes structurelles de la longue mansuétude d’évêques envers eux. Ces réformes feraient écho à la Lettre au peuple de Dieu du pape François. Le pape étant la bête noire des nostalgiques (pour des raisons peu religieuses), ceux-ci se révulsent à l’idée de voir appliquer ses directives en France. Ils vont donc battre la campagne contre l’éventualité de réformes, et contre la mobilisation de catholiques qui attendent ces réformes… De dignes messieurs libéraux-conservateurs vont écrire à la CEF que “la sainte Eglise est menacée par un complot gauchiste” et que ce n’est pas le moment de baisser la garde en changeant quoi que ce soit.

Face à chaque problème, en effet, ce micro-milieu a le même réflexe : opposer des fantasmes à la réalité. En 2010 ils affirmaient que vouloir protéger la nature était un “complot”. En 2021 ils disent que le rapport Sauvé est un “complot”. Ce qui aboutit à nier la menace climatique sur l’humanité (donc l’engagement de l’Eglise pour une écologie intégrale). Et à nier l’immense gravité du scandale pédocriminel… Cette attitude constante de blocages et de diversions cherche à déboussoler une partie des catholiques et à diviser l’Eglise. Quand nos évêques le diront-ils ? Seule la vérité libère.

 

 __________ 

* Cette classe cherche des occasions de montrer qu’elle "ne s’oppose pas seulement aux islamistes"…

**  Tollé qui n’aurait pas eu lieu si le président de la CEF avait répondu (avec les psychiatres et les criminologues) que cette histoire de confession était sans objet… Les pédocriminels étant psychiquement des pervers, et le pervers ne se voyant pas comme pécheur, l’éventualité qu’il s’en présente un au confessionnal est en effet très improbable.

*** Voir le livre de l’historien catholique Emile Poulat : Intégrisme et catholicisme intégral, Casterman 1969. Où l’on constate que les fausses nouvelles et la diffamation grave (sous prétexte d’anti-modernisme) étaient déjà les armes de ce milieu avant 1914 ! Ce qui ne le rajeunit pas... Désolé quant à moi d’évoquer des choses aussi poussiéreuses, mais c’est inévitable quand on parle dudit milieu.

 

 

 

25f9c1066090c2cfc95ede1724322a54.jpg

 

Commentaires

Mgr RAVEL A RAISON

> D'où l'importance capitale de ne pas baisser la garde. Mgr Ravel affirmait il y a quelques jours que si l'Église ne se réforme pas maintenant, elle se transformera inéluctablement en "petite secte moralisatrice".

https://twitter.com/NicolasSeneze/status/1446864325738647558?s=20

https://twitter.com/HugueninMaillot/status/1446467115725230118?s=20

https://twitter.com/LN_Xavier/status/1446482303610507264?s=20

https://twitter.com/1_Vero_2/status/1445655353341853703?s=20

https://twitter.com/Chab_/status/1445468010290896897?s=20

https://twitter.com/Chretienencetps/status/1447111945614733316?s=20
______

Écrit par : Philippe de Visieux / | 11/10/2021

LA TARASQUE DU "GAUCHISME"

> La fin de votre article me renvoie à l'édito de l'hebdomadaire France Catholique reçu cette semaine : https://www.france-catholique.fr/Un-gauchisme-culturel-dans-l-Eglise.html
J'ai été d'abord surpris de voir qu'aucune ligne ne fait mention du rapport Sauvé dans le numéro de cette semaine. J'ai mis cela sur le compte du calendrier du bouclage du journal. Mais l'édito, quoique bien construit, m'a paru tout de même suspect !
Xavier


[ PP à X. – En effet. Cela ne fait que confirmer, hélas, l'évolution du maître à penser de cet hebdomadaire... ]

réponse au commentaire

Écrit par : Xavier / | 11/10/2021

HYPOTHÈSES

> Si la grande période de la pédocriminalité se situe avant le concile, et qu’elle a décru après, c'est peut-être que sa décroissance (en nombre) est aussi due à la décroissance concomitante du nombre des clercs, et (surtout) de celui des fidèles (parents et enfants).
Et si ce n'est pas le cas, cela peut signifier que le mal, désormais pris en compte à son juste niveau de menace, est en passe de devenir résiduel.

F.

[ PP à F. – Certes. Le point important est que la pédocriminalité battait son plein quinze ans avant le concile. ]

réponse au commentaire

Écrit par : Fondudaviation / | 11/10/2021

INSERM IFOP

> Pour ma modeste part, je ne pense pas qu'on puisse contester l'enquête INSERM-IFOP, la méthode par échantillonnage ayant fait ses preuves depuis des décennies.
Malheureusement, la rédaction de l'analyse quantitative dans le rapport est calamiteuse, encombrée de considération morale qui auraient leur place ailleurs, voire de critiques de la rédaction d'une question clé!
Si j'avais remis des analyses aussi mal exposées quand je travaillais, je me serait fait engu... copieusement.
______

Écrit par : PF. Huet / | 12/10/2021

@ fondudaviation

> Non, ce phénomène n'est pas "en passe de devenir résiduel" !! Le rapport Sauvé indique malheureusement le contraire :
- les abus ont cessé de décroître à partir des années 90
- et ils ne concernent pas uniquement le passé.
C'est justement pour cela que les recommandations sont à étudier sérieusement et que des réformes sont nécessaires.
______

Écrit par : Isabelle Meyer / | 13/10/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.